Astuces pour réaliser ses boutures “maison” facilement

Astuces pour réaliser ses boutures “maison” facilement

Bonjour à tous

Alors que nous venons tout juste de passer à l’automne si vous possédez un petit coin de verdure au jardin ou en terrasse, sans doute commencez-vous à réfléchir aux futures activités de la saison. Cela sera le temps de préparer nos plantes à l’hiver, nettoyer, replanter ce qui a souffert pendant l’été, et surtout en profiter de végétaliser les coins et recoins de nos jardins/balcons.

A ce propos, cette année, j’ai remarqué qu’on a beaucoup discuté “végétalisation” avec les collègues et les proches, comme solution d’agrément anti-béton et comme solution fraîcheur pour les futures canicules. Mais le coût des plantes freine les initiatives et il est parfois difficile de savoir quelle plante installer pour qu’elle se plaise avec notre climat changeant….

Pour prendre le problème à bras le corps, on est trois à s’être proposés à réaliser des fournées de boutures maison de de nos plantes résistantes et les distribuer à qui en souhaite. J’ai sauté sur l’occasion pour vous écrire & partager un billet d’astuces pour réaliser ses boutures maison. En effet, la technique est ultra simple, est peu onéreuse et à généralement bon taux de réussite. J’ai déjà multiplié les lavandes du jardin avec cette méthode, et ses derniers s’en portent bien.

Ces astuces bouturage pourraient peut-être vous être utile si vous cherchez comment agrémenter ou végétaliser un peu plus votre environnement (balcon, jardin, jardin collaboratif), à faible coût. Il vous suffit de trouver du terreaux, des rameaux de vos plantes favorites ou de plantes récupérées chez des proches, et le tour est (quasi) joué.

Venez donc.. Et n’hésitez pas à partager en commentaire vos pratiques 🙂

 

 

~~~~

Qu’est-ce que le bouturage ?

Le bouturage est une technique permettant de créer de créer des “bébés” de ses plantes favorites et d’obtenir de nouveaux sujets. Le principe général est de prendre une petite branche de la plante (= rameau) crée dans l’année et de la faire produire des racines puis une plante complète.

C’est une technique qui a divers avantages :

  •  C’est très simple à réaliser
  • C’est peu onéreux à pratiquer : à part un peu de terreau, des petits pots récupérés, et de quoi abriter vos plantes, elle ne demande aucun matériel.
  • C’est même plus économique qu’acheter des plantes en jardinerie
  • Réalisé à partir des plantes de son jardin/balcon, elle permet d’obtenir d’autres plantes qui seront déjà adaptées au climat local.

 

A quelle occasion est-il intéressant d’en réaliser  ? Il peut il avoir plusieurs occasions :

  •  Pour remplacer des plantes qui on souffert pendant l’été. 
  • Pour végétaliser un peu plus son jardin/balcon avec des plantes qui s’y plaisent (exemple : créer des rangées de lavande. 😉 )
  • Pour partager ses plantes avec ses proches/ami(e)/collègues

~~~~

Quand le réaliser ?

Le bouturage peut se réaliser à différentes périodes de l’année, selon l’évolution des tiges au cours de l’année :

  •  Fin de printemps pour les plantes à rameau vert = plantes types herbes où la tige reste verte comme les aster, chrysantème, œillets, campanules
  • Fin de l’été sur rameaux secs ( = rameaux qui devient sec et marron) : arbres, arbustes caducs, petits fruitiers, plantes grimpantes, quelques fleurs comme les aubriètes, cinéaires,fushia
  • Quasiment toute l’année pour la méthode de bouturage à l’étouffée

 

~~~~

Quelles plantes bouturer ?

Beaucoup de plantes peuvent se bouturer, allant des plantes décoratives aux arbustes. On considère que les plantes suivantes sont relativement faciles (liste non exhaustive :

  • Sauge
  • Romarin
  • Hortensia
  • Géranium
  • Thym
  • Fushia
  • Lavande
  • oeillet

A noter : inutile de bouturer les plantes rampantes/ à rhyzomes (ex : lierre, corbeille d’argent, sédums,…) celles-ci se développeront toutes seules comme des grandes si vous les laissez faire.

Note :  Edit Octobre : Retour d’expérience des essais “maison” :

  • sauge => 100% de réussite sur 2 espèces différentes
  • lavande =>70% de réussite
  • romarin => 85% de réussite
  • Hortensia => 0% de réussite
  • Sarriette => 60% de réussite
  • Œillet => 0% de réussite

sauge officinale

~~~~

Méthode de la bouture à l’étouffée

Il existe différentes techniques de bouturage (cf. pour aller plus loin), et la plus répandue/facile/avec un bon taux de réussite est la bouture à l’étouffée. Comme son nom l’indique, l’objectif est de placer la bébé plante dans un environnement quasi “fermé” , avec un fort taux d’humidité et peu d’évaporation. C’est dans cet environnement avec un air et surtout une terre très humide que la plante produit plus facilement des racines.

Voici en détail les étapes de cette méthode de bouturage

Matériel

• Des rameaux de l’année (= nouvelles tiges) prélevés sur vos plantes : sauge, romarin, hortensia, lavande, etc
• Du terreau spécial semi/bouturage (en jardinerie)
• 1 Sécateur propre
• 1 mini serre ou des sacs plastiques transparents + corde pour attacher autour des pots

Matériel à bouturage : des plantes, des pots, du terreau..

 

La méthode

1) Prélever des rameaux d’une taille autour de 10 cm à l’aide d’un sécateur propre. Le rameau doit idéalement avoir 3 yeux c’est-à-dire 3 départs de feuilles.

2) Coupez le feuillage de manière à ne garder que 3-4 feuilles  (exemple en dessous avec ma sauge).


3) Pour les arbustes, coupez les feuilles à moitié (cf les images en dessous). Cela permettra à la plante de se concentrer sur la formation de ses racines plutôt que de s’occuper de leurs feuilles.

4) Réalisez quelques entailles sur le rameau (s’il n’a pas d’entailles lié au feuilles) : Ces entailles représentent des “points de génération “des racines.

5) Remplissez vos pots de terreau spécial bouturage, puis enfoncez y le rameau. Si vous en avez, vous pouvez aussi incorporer des morceaux de feuille morte, cela aère le terreau.

 

6) Arrosez très généreusement vos pots : la terre doit être trempée.

7) Placez vos petites boutures dans un environnement fermé où l’eau de s’évapore pas. Pour cela, vous pouvez :

  •  soit attacher un sac plastique autour de la bouture (exemple en photo sur https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/bouturage-facile.php)
  • Soit, si vous en avez, les placer sous des mini jardinières où vous réalisez vos semis de printemps (méthode retenue, c’est sans déchets )

 

8) Placez les boutures au soleil/mi- ombre, et vérifiez pendant un mois que la terre/l’environnement reste bien humide. N’hésitez pas à arroser copieusement.

 

=> Les racines apparaissent au bout de 3-4 semaines, donc laissez faire vos plantes et ne les touchez pas pour vérifier l’enracinement. Vous risquez de perdre votre bouture. 😉

 

Astuce : comment savoir si ma bouture a réussi ?
– Si le rameaux reste bien vert, c’est que c’est gagné. S’il sèche entièrement, la bouture est ko. S’il est entre les deux, attendez encore un peu.
– Si la bouture génère une nouvelle feuille c’est gagné.

Exemple en dessous : mes boutures d’il y a deux semaines : encore bien vertes .. donc c’est bien parti 🙂

Plus d’informations

Rendez-vous sur les sites spécialisés :

https://www.rustica.fr/articles-jardin/bouturage-vivaces-arbustes-autres-plantes,2108.html
https://www.rustica.fr/articles-jardin/bouturer-dans-regles-art,131.html

Détail des différentes autres techniques de bouturage : https://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/bouturage-differentes-techniques-types-boutures,1447.html

 

~~~~

Voilà, quelques astuces..

 

Est ce que vous pratiquez le bouturage ?

Avez vous des conseils à me donner ?

 

En vous souhaitant un bon week end !

Print Friendly, PDF & Email


2
Laisser un commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Florence (Au Fil du Thym)Nathalie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Nathalie
Invité

Je ne connaissais pas la bouture à l’étouffée … Et bien je vais m’y mettre, mon papa possède un beau romarin que je viens de piller pour faire plein de petits bouquets aromatiques !! Je vais donc maintenant en prélever quelques rameaux et les mettre sous serre, comme ça j’aurais aussi mon romarin … Et si je n’ai pas le temps ces prochains jours (je n’ai pas de terreau à bouturage, non plus …) ce sera au printemps !!
Petite question : si je réalise mes boutures prochainement, crois-tu que je peux les laisser dehors ??
Bon week-end Florence 🙂