Tartre au goumeau - Au Fil du Thym

Tarte au goumeau

Bonjour à toutes et tous,

A l’orée du week-end et des vacances pour les (chanceux) plus-si-petits gourmands, j’avais envie de partager avec vous une petite gourmandise. Sous son nom bizarre, elle mériterait de revenir sur nos tables de petits-dej’ ou de goûter. Venez. 🙂

L’inflation des prix des derniers mois me fait clairement réfléchir sur le thème de la cuisine. Suite à nos lectures sur le thème de l’écologie, nous avons choisi de ne plus dépenser pour nos loisirs et de garder une marge pour les (très prévisibles voire certaines) hausses de prix des énergies et de l’alimentation. Cette marge nous évite aujourd’hui une certaine quantité d’angoisses. Néanmoins, je me pose beaucoup de questions sur la manière de « simplifier » les recettes pour limiter les hausses de facture. Ces dernières années, le boom de la cuisine a mis en avant nombres ingrédients tarabiscotés ou onéreux, alors qu’ « avant », on faisait simple, c’était bon et c’était moins cher. Tout cela m’amène à trainer parfois dans les vieux livres de cuisine ou sur des sites de recettes « tradi ».Ce sont de bonnes  source d’inspiration pour les recettes simples.

C’est à l’issue d’un traînage sur un des sites que je suis tombée sur une amusante « tarte au goumeau . C’est une recette d’origine franc-comtoise faite d’une pâte à brioche recouverte de goumeau : un mélange oeuf/crème. Elle est aussi nommée « gâteau de ménage » là bas, ce qui traduit son caractère populaire. La simplicité de la recette, le fait que tous les ingrédients sont naturellement dans le placard a fait que j’ai vite eu envie d’essayer afin de proposer un petit déjeuner / goûter à la famille.

Sincèrement, d’un avis unanime : c’est une très bonne découverte. Vous avez en dessous une brioche parfumée, moelleuse mais peu grasse. Au dessus, le goumeau, apporte une texture crémeuse, un peu comme on apprécie dans les brioches « chinois » (mais en vachement plus simple à fait). Le tout se déguste avec de grands sourires. La recette (tradi) a été plus que validée et refaite depuis.

Voilà donc pourquoi je voulais la partager avec vous. Cette recette de « tarte au goumeau » franc-comtoise fera sans doute sourire les franc-comtois d’habitation ou de coeur qui passent par là. Pour les autres, n’hésitez pas à tenter, sa simplicité vaut le détour.

Bon week-end !

****

Tartre au goumeau - Au Fil du Thym

****

Recette : Tarte au goumeau

Saison de la recette : toute l’année

Temps de préparation 25 minutes
temps de cuisson : 40 minutes

Ingrédients

Pour la pâte :

  • 250 g de farine
  • 1 œuf
  • 50g de beurre
  • 12,5 cl de lait
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 1 pincée de sel
  • 40 g de sucre
  • 1 cuillérée à soupe de fleur d’oranger

Pour le goumeau :

  • 1 œuf
  • 100 ml de crème fraîche
  • 40 g de sucre en poudre

Réalisation

Etape 1 : Préparation de la pâte

  • Faites tiédir le lait puis délayez-y la levure. Ajoutez une bonne cuillérée de farine et laissez reposer 15 minutes.
  • Dans un saladier ou le bol de votre robot pâtissier, disposez la farine, le sucre, sel. Ajoutez le lait, la fleur d’oranger et le lait avec la levure puis mélangez.
  • Ajoutez l’oeuf, le beurre coupé en petits morceaux, puis mélangez / pétrissez jusqu’à ce que la pâte soit homogène.
  • Placez la pâte dans un bol couvrez d’un torchon et laissez reposer une bonne heure, le temps que la pâte soit homogène.

Etape 2 : Préparation du fond de tarte.

  • Récupérez la pâte, dégazez là et abaissez à une épaisseur d’un bon centimètre. Disposez dans un moule à tarte
  • Remettez en pousse une bonne demi heure

Etape 3 : Cuisson

  • Dans un bol, préparer le goumeau en mélangeant l’œuf, la crème, le sucre.
  • Versez le goumeau sur le fond de tarte
  •  Enfournez pour 30 à 40 mintes à 180°C (Les bords de la brioche doivent dorer).

A déguster tiède ou à température ambiante.

Tartre au goumeau - Au Fil du Thym

Astuces :

  • La recette se prête évidemment à autant de variantes que vos envies : ajouter un peu de rhum ou d’armagnac dans le goumeau, de la fleur d’oranger, incorporer des pépites de chocolat, amandes effilées, etc. Je vous conseille néanmoins de tester nature la première fois.
  • Conservation : jusqu’à 48H. Après je vous suggère de congeler en parts, et décongeler à convenance. (Cela a bien marché avec les plus-si-petits gourmands pour leur goûters)
Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de

12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

des recttes simple c’est tout ce qu’on demande et celle ci est TOP je note

Étant Franc-comtoise, je connais bien recette simple, vite faite, une valeur sûre que l’on peut faire aussi légèrement salée, brioche et goumeau comme en Alsace.
Bravo, très bien réussie

bonjour, vous utilisez de la levure de boulanger sèche ou fraîche?

Bonjour Florence
Je ne connaissais pas !!
A tester vite !!
Tu sais , il n’y a pas de secret « les anciens connaissaient la valeur des choses de la vie »
Et je ne parle pas que monnaie ici !
Quand tu as connu la guerre et les privations ,et quand tu as vu la mort en face , tu sais ce que veut dire  » avoir à manger ds son assiette , les moments familiaux simples , une simple balade reprend tout son sens , prendre du plaisir à cultiver son potager et son verger et avoir ses propres produits , ce qui sous entend nourrir sa famille , aménager son lieu de vie agréablement puisque on y vit , chanter pour un rien, rire , sourire , regarder un lever de soleil, s’émerveiller devant les premiers bourgeons , les premiers semis , les premiers fruits cueillis , la solidarité , l’entraide , le faire soi même , .et j’en passe !!
Tant de choses que les gens ont oublié en faveur du plus , toujours plus et donc du paraître , au lieu d’être !!
Je veux croire que les gens vont enfin s’éveiller au sens des choses VRAIES !!
Et pour ça , il n’y a pas 36 solutions , il faut DONNER L’ EXEMPLE §§
BIEN A TOI !!!
Excellentes journées !!
Passeuse , guérisseuse, médium et thérapeute

merci pour cette recette que je testerais et congèlerais

une jolie découverte
bonne soirée

Cette semaine sur le blog, j’ai tenu des propos assez similaires aux tiens concernant l’inflation et le coût de la vie. Ce qu’il faut aussi rappeler, c’est qu’en France encore aujourd’hui, certaines familles même en faisant très attention à leur budget doivent faire des compromis sur la qualité de la nourriture qu’ils achètent.
Personnellement, c’est le premier confinement qui m’a permis de me poser les bonnes questions et d’entamer une démarche de simplification de mes placards alimentaires. Même si j’avais déjà commencer à ne plus acheter certains produits depuis quelques temps. Et c’est une démarche que je poursuis encore aujourd’hui. Régulièrement, je choisis de ne plus acheter tel ou tel type d’ingrédients car il ne trouve plus sa place dans ma façon de cuisiner qui a évolué et qui se recentre vraiment sur une cuisine de bon sens. Même si je ne veux pas perdre ma curiosité et qu’il y a de temps en temps des exceptions. On n’est pas des ascètes et il ne s’agit pas de tomber dans le piège idéologique.
Merci pour la découverte ! C’est une très belle recette du terroir.
Bonne journée, bises.

Merci beaucoup pour cette recette qui promet d’être délicieuse ! Chez moi, dans le même style, c’est plutôt la tarte au libouli, vous connaissez ? Ca devrait vous plaire 🙂
Merci !

Recette délicieuse, merci pour le partage.

Toujours très bonnes ces recettes d’antan 🙂 En Haute Saône mes parents, boulangers dans les années 60, la faisait également en guise de galette des rois 🙂