Sirop de thym médicinal (bobos d’hiver)

Sirop de thym médicinal (bobos d’hiver)

Bonjour à tous et toutes,

Alors que nous nous rapprochons doucement de l’automne, il est temps pour nous de fini les conserves du potager. Sans doute comme moi avez vous mis en bocal tomates et fruits d’été.. mais avez vous aussi pensé aux sirops médicinaux que nous pouvons préparer par nous même ? Venez, nous allons voir un exemple avec mon chouchou: le thym!

Depuis l’antiquité déjà, le thym c’est l’herbe bénite, celle qui soigne nombre maux avec ses propriétés antiseptiques, antitussives, antifongiques, et ses vertus très efficace contre les affections des voies respiration. En hiver je l’utilise souvent en infusion/tisane pour tout ce qui est petit bobos (rhumes, petits soucis digestifs..). Mais soyons honnêtes, si l’idée de la tisane ne dérange pas les adultes, pour les petits c’est une autre affaire. Soit c’est “nannn pas la tisaaaanne”, soit elle doit contenir autant de miel que de tisane (ou presque).

En fouinant dans les bouquins d’astuces au naturel / remèdes de grand mères, j’ai découvert qu’on pouvait aussi présenter le thym autrement : en sirop médicinal. Il concentre les principes actifs tout en revêtant une certaine gourmandise. C’est de suite plus engageant, non ?

Juste avant l’été, mes pieds de thym (citron) étaient bien en forme et nettement trop expansifs dans le jardin. J’ai donc profité de la taille / “ratiboisage” obligatoire pour tester le sirop de thym. La recette ne change pas de celles des sirops classiques : infusion + préparation d’un sirop sucré. Seul le dosage en sucre change pour permettre une longue conservation ( 75% à 100% du liquide infusé). Côté dégustation/validation pour “préparer” un éventuel usage médicinal cet hiver, j’ai d’abord voulu présenter cela comme une petite gourmandise pour le goûter. Tout le monde s’y est gaiement prêté, les petits gourmands ont trouvé cela bon.. et a ma grande surprise, mon mari en est tombé radicalement fan. Amusant 🙂

Bonne provision ayant été refaite, je voulais vous partager l’idée. Faire ses propres sirops anti toux maison est quand même mieux qu’acheter les “on ne sais quoi” du commerce, non ? 😉

*****

Sriop de thym

*****

 

Recette : Sirop de thym

Édit : Clarification de la recette en date du 05/2020 suite aux commentaires d’internautes qui ont eu du mal à réaliser la recette et nouvel essai avec technique simplifiée

 

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de cuisson : 10 minute + 1 heure le lendemain (environ)

Ingrédients

Pour un flacon d’environ 750ml :

  • 120 g de thym frais / thym citron frais  OU  60g de thym séché
  • Eau
  • sucre

Réalisation

 

Etape 1 : Infusion de thym (la veille)

  • Lavez soigneusement le thym. Si vous en avez récupéré de votre jardin : coupez les morceaux de branches de manière à ne garder que la partie avec feuilles (2).
  • Mettez le thym dans une casserole, tassez bien, couvrez d’eau et portez à ébullition.
  • Couvrez la casserole (1) puis maintenez à frémissement (feu moyen) pendant 10 min.
  • Retirez du feu puis laissez infuser jusqu’au lendemain  tout en maintenant couvert.

Etape 2 : Le sirop (le jour même)

  • Filtrez le liquide à l’aide d’un égouttoir à fines mailles et pesez le.  (note  : j’avais obtenu 1L environ)
  • Ajoutez le sucre à hauteur de 50% du poids du liquide (Pour 1L de liquide => 500g de sucre).
  • Portez à ébullition pour dissoudre le sucre, puis baissez vite le feu. Laissez ensuite cuire à feu doux jusqu’à obtention d’une texture sirupeuse (3).
  • Verser dans dans flacons hermétiques, fermez, étiquetez puistconservez au frais à l’abri de la lumière.

 

Srrop de thym

 

Conservation :

  • Avant ouverture  : 3  à 6 mois  au frais à l’abri de la lumière
  • Après ouverture : Conservez puis au réfrigérateur après ouverture : 15 j-3 semaines
  • Note :Il peut virer au noir lors de la conservation, sans que cela remette en cause sa validité (tant qu’il n’y a pas de moisissure, de goût ou d’odeur suspect, c’est ok)

Utilisation :

  • Soit dilué dans de l’eau à convenance pour la version “gourmandise”
  • Soit 1 à 2 cuillerée à soupe matin, midi et soir en cas de petit bobo d’hiver (toux, rhume) pour la version “médicinale”

Astuces :

  • Variante : La recette est aussi réalisable avec du miel, avec 50 % du poids du liquide en miel.
  • Couleur du sirop : la couleur du sirop dépends de sa dilution et du temps d’infusion du thym. Si le thym infuse longtemps, le sirop tendra vers le brun foncé, sans que cela ne nuise à sa qualité.
  • (1) Le thym a de nombreuses molécules utiles qui s’évaporent lorsque l’on fait bouillir le thym. Il est donc important d’avoir une casserole aussi hermétique que possible.
  • (2) Il est important de supprimer les branches afin de “compacter” le thym pour la cuisson à la casserole.
  • (3) La durée de la cuisson dépends de la taille de votre casserole 😉

 

 

En savoir plus: Plus d’idées pour se soigner ne hiver à retrouver dans ce billet

Astuces soigner au naturel en hiver - Au Fil du Thym

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
33 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

33
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x