Randonnée de Cambasque au lac d’Ilhéou (Cauterets, Pyrénées)

randonnée lac Iléhou

Bonjour à toutes et tous,

 

A l’occasion de ce jour férié, je vous propose de mettre vos chaussures de marche (ou vous installer tranquillement) et de (re)partir en balade dans les Pyrénées. Comme promis, j’aimerais partager avec vous une jolie randonnée réalisée pendant mes « vacances » à Cauterets et  les paysages de montagne croisés à l’occasion. Cette randonnée là n’était pas la plus belle, mais elle était particulièrement sportive et m’a laissé de vif souvenirs. Alors venez. 🙂

Cette fois-ci, nous partons du côté de Cambasque et des pentes qui forment la station de ski (« Le Lys ») à Cauterets. Ce n’est pas l’endroit le plus couru de la station mais il vaut le détour. Pentes verdoyantes des alpages, espaces minéraux, combes encaissées et le cristallin lac ilhéou ponctuent la balade.

***

Démarrons la randonnée en milieu de matinée sous un grand soleil, dans une combe encore verdoyante sur ce début d’automne. Avec la fraîcheur matinale, le soleil est vrai un cadeau

 

Cette randonnée se réalisant en bordure du parc national des Pyrénées, les chiens sont tolérés sous réserve qu’ils soient en laisse et restent bien sur le chemin.

Alors j’en ai profité pour embarquer la « miss », dont les envies de gambader longuement seront largement comblées.

Je sais pourvoir lui faire confiance pour qu’elle ne sorte pas du chemin ni ne dérange les derniers animaux en pâture

 

 

Le ton de la balade est vite donné : pour atteindre le lac d’llhéou et son refuge, minimum 1h30 pour les bien entraînés.

Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Au bout d’une centaine de mètres, nous, nous avons déjà un joli point de vue sur le torrent qui circule dans la combe . Les sons de l’eau qui coule se répercutent sur les parois des vallées, berçant le promeneur qui sait l’écouter

 Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Au bout d’un’ vingtaine de minutes de marche, je me retourne vers le point de départ. Que le faux plat du début chemin ne trompe pas, nous grimpons progressivement.

Il ya 600 m de déniveler à s’avaler jusqu’au lac, un effort que j’ai rarement fait.

 Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Nous arrivons tantôt sur une gorge marquant la transition entre deux combes. Quelques chevaux de traits y pâturent tranquillement

 Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Le paysage qui se révèle dans la nouvelle combe change drastiquement. Des alpages riches, nous passons à un lieu où le minéral semble régner en maître. 

L’altitude y prends sa part : La végétation se fait plus basse et plus rustique.

Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Mais  si on lève les yeux vers le soleil, l’herbe réapparait. Les sapins blancs et les pins s’accrochent aux cimes de la montagne.

 Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Alors que nous avançons sur le chemin, je vois les marquages du parc National des Pyrénées. Au delà de cette pierre, la nature est préservée de l’homme et de son impact.

Je regarde les montagnes avec respect : sanctuaires de nature sauvage..

 

Avancer dans la combe  révèle encore plus de pierres. Des coulées minérales semblent avoir dévalé les pentes..

 

Vous pensez peut être que dans ces milieux de pierre, la végétation n’a pas droit de cité? C’est sans compter sur nos vaillants sédums, qui colonisent chaque interstice.

La saison des floraison est passée, ce qui m’empêche de lui  donner son nom, mais je saurais le reconnaître si je reviens ici en été.

 

En contrebas des pierres, on peut aussi s’émerveiller des nappes de myrtilliers et rhododendron bien rouges avec l’automne..

Un instant, j’imagine la combe en été : couverte de riches fleurs roses, bourdonnante de vie..

 

Ici, en face de moi, se dresse un mur de pierres dans lequel serpente le chemin..

Un instant, je me sens bien incapable de le grimper… et puis je le prends comme un défi contre moi-même.

Je range l’appareil photo pour attaquer la montée sans gêne. L’effort est assez violent, mais avec de la détermination, il se fait.

A mi hauteur, je marque une pause, ressort l’appareil.  Le challenge n’est pas encore relevé.

 

Nouvelle longue pente. Nouvelle bataille contre soit. Et arrive le sommet.

Je jette un coup d’oeil en bas. Il y a quoi.. une demi heure.. j’étais sur le chemin en bas. Défi accompli.

 

En me retournant vers les hauteurs, je découvre une nouvelle combe riche en végétation. Prairies d’altitude, fleurs d’automne, myrtilles, rhododendron aux teintes rouges…

ici ce manifeste toute l’exubérance de la montagne et les couleurs chaudes de l’automne.

 

En suivant le torrent du regard, on peut découvrir au loin le refuge du Lac d’Ilhéou. C’est l’objectif de ma randonnée. Encore un effort !

Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Le chemin s’étire dans la combe… Même la miss semble fatiguée et désire une pause. Je l’encourage. Aller, entre filles, on va y arriver.

 Randonnée Cambasque - Lac Ilhéou - Cauterets

 

Grimper, grimper encore, le voir se rapprocher… Entre deux pas, admirer les touffes de rhododendron qui s’intègrent entre les pierres…

 

Et arriver au panneau final

 

Puis voir apparaître le lac cristallin.

 

Un « wahou » s’échappe face à cette couleur si pure, à ce paysage de montagne préservé, au bruit du vent qui chante dans la combe.

Oui, nous sommes bien loin des villes et de l’agitation, mais même ici les groupes de randonneurs chuchotent, ne veulent troubler les lieux.

Devant un tel spectacle, on se sent bien petit et l’on a un seul désir : le préserver pour les générations qui suivront.

Après une pause (nécéssaire !), faire quelques pas sur les rives du mac. Voir de près le fameux refuge du lac qui m’a guidé jusque là. Fermé en hors saison, il est un point d’accueil en été.


Se balader sur les pierres … admirer le lac ilhéou jusqu’à plus soif.

 

Puis il est l’heure de prendre le chemin du retour. L’aller et le retour se font pas le même chemin, l’occasion d’observer sur les paysages sous d’autres points de vue.

En descendant, à quelques pas du lac je remarque le fameux lac noir qui apparaissait sur les cartes et que je n’ai vu dans l’effort de montée. Ce petit lac en contrebas d’Ilhéou sert de tampon à la fonte des glaces

 

Le regard vers le point de départ, je reste stupéfaite de la portée du paysage. On peut voir les chaînes de montagne à des kilomètres !

 

Alors que la miss continue de trotter, je m’attarde dans les alpages fleuris

 

Le spectacle le plus marquant de la saison est la quantité de colchiques qui rayonnent au soleil… .

balade botanique octobre :Colchiques

 

Arrivée de nouveau au niveau du « mur » affronté tout à l’heure j’ai un sourire. Il y a un peu de fierté a avoir grimpé cela.

On dit toujours que l’intérêt dans les voyages n’est pas d’arrivé à la destination, mais toutes les émotions du voyage. A ce moment, je confirme.

 

La descente est clairement plus rapide que la montée. En passant; mon regard cherche les dernières petites plantes de la saison, celles qui s’accrochent au rochers emmagasinant encore la chaleur du soleil.

Je trouve une cardamine, quelques sédusm, oh tiens des linaires des alpes

 

Quand je redescend dans la combe, l’après midi est déjà bien avancée. La lumière a  bien changé depuis mon départ. Tout semble maintenant prendre des teintes rouges et jaunes..

 

Je termine la balade à côté du torrent, derniers moments bucoliques, que j’apprécie malgré la fatigue de la randonnée.

 

Je redescend jusqu’à la combe de Cambasque, la où j’ai réalisé la balade botanique d’octobre.

C’est l’occasion de vérifier que je n’ai rien loupé.. et d’un dernier regard vers les magnifiques thyms qui m’ont accompagné dans la balade.

 

C’est ici que je vous laisse, dans cet alpage fleuris, à une petite centaine de mètres du parking. J’espère que la randonnée vous a plu.. et vous donne rendez-vous d’ici une à deux semaine pour une autre randonnée 🙂

 

***

Plus d’informations pour la randonnée Cambasque – Lac Ilhéou

La trace de la randonnée est disponible sur le site randonnées vallées de gavarnie.

Pour la démarrer, de Cauterets, montez en voiture à cambasque et garez vous au parking au fond de la combe, à côté d’un bâtiment technique.

Variantes:
* La randonnée est réalisée essentiellement sur un chemin large (route carrossable), qui longe le GR10. Vous pouvez prendre le GR10 en alternative mais c’est vraiment casse-g### par endroits.
* Il est possible de réaliser la randonnée en partant de Cauterets, en suivant le GR10 jusqu’à Cambasque puis récupérant la grande route. Comptez bien 5h pour les sportifs.

Astuces générales :
* les chaussures de randonnées sont préférables.
* La randonnée est prévue pour 3H pour les sportifs, il m’en a fallu plus de 4H avec les (nombreuses) pauses photos. Prévoyez de quoi vous restaurer (eau, grignotages pour l’arrivée au lac ilhéou)
* Sans être difficile (le chemin est une route carrossable), elle a un gros mur en plein milieu qui peut décourager quand on a pas l’habitude de la montagne.

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Merci pour ces magnifiques photos !
Bonjour, 
Je t’ai chipé une photo de ton blog avec lien vers ta recette pour mon article : Graines de courges séchées : https://antigaspiastucesetrecettes.wordpress.com/2021/11/11/graines-courges-sechees/

Bonjour, magnifique balade on se régale, je lis votre blog depuis un certain et je l’apprécie
Bonne journée

Bonjour Florence
Ce paysage me rappelle de jolis souvenirs quand en famille avec mes parents et ma soeur , puis ensuite, avec mon chéri , nous partions dans les Pyrénées au lac d’Artouste, le Tourmalet , Le col d’Aubisque le pic du midi de Bigorre…
Une fore et une faune magnifiques,_ nous partions les 10 derniers jours d’aout juste avant la rentrée des clases !
Nous décampions le matin, sac au dos avec pique nique et toute la journée à crapahuter par monts et par vaux !!
Le soir c’était feux de camps et grillade au camping !!
Et rire , sourire , joie et moments partagés !!
La vie est belle !!
Il ne faut pas oublier de profiter de tout ce que la vie offre de bon coeur !!
Enjoy !!
Bonne semaine à toi et ta famille !!

Merci pour cette belle balade que je ne connaissais pas. Bravo.

Merci infiniment pour ce partage. Quelle magnifique randonnée !