Balade Botanique Novembre 2022

Balade Botanique : Couleurs d’automne (novembre 2022)

Bonjour à toutes et tous,

 

Je vous invite ce matin à chausser baskets ou chaussures de marche et partir en balade botanique, la dernière de la saison 2022. Les vagues de chaleur de mi octobre m’ont obligé à la retarder jusqu’à aujourd’hui, que l’automne démarre vraiment dans le Gers.

 

Je ne sais pas si vous avez vu que  France 2 avait organisé la semaine dernière une soirée dédiée aux arbres et aux projets de reforestation. Si l’initiative était bonne après les incendies de l’été, si les discours de Cyril Dion sont toujours aussi prenants, j’ai vite été énervée de « voir » des stars soit disant « aimant la nature » incapable de connaître 10 arbres, voire même de reconnaître les 3 plus communs de France. A ce rythme-là, on va  bientôt « voir » des star s’étonner que les poissons de la mer ne sont pas carrés (pour les bâtonnets de poisson) ou dire qu’elles sont des amis des animaux parce qu’elles ont un chaton tout en voulant exterminer les abeilles…

 

Je m’énerve…  et en même temps, j’ai l’impression que notre société c’est trop déconnectée de la nature.  Les smartphones, loisirs sur écrans, jeux vidéos, et autres dans lesquels nous avons / nos enfants ont grandi nous font oublier qu’il y a un monde fascinant derrière nos fenêtres. La Nature est devenu une « chose » trop complexe, réservée à quelques illuminés ou campagnards. Il me semble qu’il y a un effort collectif à réaliser pour que l’on réapprenne à connaître la Nature et sa diversité. On dit souvent qu’on ne pas accepter/ respecter l’étranger sans faire l’effort de le comprendre, c’est pareil pour la Nature sauvage….

 

Avec ce constat, moi qui me pose à chaque fin d’année la question de rempiler une année de plus (ou non) pour les billets mensuels (gestes écolos, menus du mois,..) pour les balades botaniques, je n’hésite pas. Même si ce sont des ovnis dans le monde des blogs, elles reviendront fin-février -début mars prochain pour la saison n°4 (!!), et on repartira découvrir la nature d’à côté de chez nous.

 

Bref, avec toute cette logorrhée, j’allais vous perdre avant d’entrer dans le vif du sujet botanique du moment : nos chers et magnifiques arbres. Nous allons donc en balade botanique novembre 2022, voir les couleurs d’automne dans (plus de 10…)  arbres du Gers que vous retrouverez aussi à côté de chez vous. Venez donc 🙂

 

*****

 

Commençons par les couleurs dorées, avec nos robiniers faux accacia, plus couramment dénommés comme « Accacia ». Premier à jaunir au début de l’automne, ils s’identifier par des feuilles composées (ie. une feuille est l’assemblage de plusieurs petites feuilles dites folioles), vert clair en été et jaune en automne. Le tronc est pourvu d’épines pour résister aux chevreuils, vous ne pourrez pas le louper.

 

 

Experts dans les teintes dorées, les chênes commencent à se parer de leurs plus belles couleurs. Mais il faut faire attention que le terme « chêne » ou Quercus ne désigne pas une d’arbre, mais une famille d’arbres et plantes assimilée. Il existe 9 espèces autochtones en France  (27 en Europe, source ), plus quelques-unes introduites pour leur vertus décoratives (comme le chêne rouge d’Amérique). A côté de chez moi, je retrouve au moins deux espèces :

  • le chêne sessile : caractérisé par des glands sans pédoncules (= tige)(dit sessiles)
  • le chêne pubescent (en photo, datant de fin nov. 2021 ) : majoritaire, caractérisé par le fait qu’il conserve ses feuilles en hiver et présente des feuilles printanières recouvertes de duvet

Au nord de la France, vous pouvez aussi trouver le chêne pédonculé (caractérisé par des glands avec pédoncules) dans les forêts.

 

 

Chez les saules, le jaune est aussi de mise à l’automne, mais plus tardif. Les saules cendrés (Salix cinera), des boules de 3-5m dans tous les sens qui bordent le bord des rûs, mares et ruisseaux commencent tout juste à arborer quelques feuilles jaunies. Si vous n’avez jamais fait attention, retournez leurs feuilles, elles sont duveteuses sur l’arrière. Pour rappel, le saule fleuri au printemps en arborant des gros chatons.

 

 

Pour les noyers sauvages, après avoir largement donné des noix, la couleur jaune apparaît peu à peu dans les grandes feuilles composées.  Le noyer a souvent mauvaise réputation car il sécrète une substance, le juglon, qui inhibe la germination des graines et gêne la croissance des autres plantes. Si vous regardez les noyeraies, on peut s’en convaincre. Mais dans les haies champêtres, les noyers sont vite accompagnés de plantes qui apprécient l’ombre. Tout est une question de dosage de juglon

 

 

Dans les couleurs dorées de l’automne, impossible de passer à côté du connu Peuplier d’Italie, en forme de cierge, qui peuple souvent les avenues de nos villes. A noter que le peuplier d’Italie n’est pas une espèce de France, c’est le peuplier Noir. Celui d’Italie a été importé pour ses vertus esthétiques.

 

 

D’ailleurs, toute feuille de peuplier tombée au sol peut faire l’objet d’un petit tableau-photo 🙂

 

 

Pour continuer notre balade botanique novembre 2022, on va transiter de couleur pour passer vers un jaune moins franc, mais tout aussi esthétique, en allant voir notre Érable champêtre. Nous avons tous l’image de la feuille d’érable rouge du Canada (Erable à sucre) , nous n’en trouvons pas en naturel chez nous. C’est surtout l’érable champêtre (Acer Campestre), petit arbre de 3-10 m, que l’on retrouve souvent dans les haies. Il dispose de petites feuilles pétiolées et palmatilobées, plus arrondies. C’est un champion de la résistance à la sécheresse. En fin d’été, vous pourrez retrouver sur lui des samares ou les « hélicoptères » de notre enfance, qui lui donne une étonnante faculté à former des bébés un peu partout.

 

 

Comme pour les chênes, nous retrouvons plusieurs variétés d’érable chez nous. Au bord d’un rû, j’ai par exemple découvert un Erable sycomore, qui contrairement à l’érable champêtre, se colore d’automne depuis l’intérieur, en abordant des teintes cuivrées. Les feuilles ont des extrémités arrondies. Ces sont ses feuilles au bord arrondies, qui ressemblent au figuier sycomore (Figuier commun d’Egypte) qui lui ont donné son nom. Mais faites attention que cet érable apprécie les zones plus fraîches et ombragées.

 

 

Nous avons vu tout à l’heure le peuplier d’Italie de nos villes, j’aimerais vous montrer une variété de peuplier de France, courante des lieux humides. Avec ses teintes rouges cuivrées, je vous présente le Peuplier blanc. Outre les feuilles caractéristiques, il s’identifie par l’écore blanche de son tronc et ses grandes branches.

 

 

Nous terminons la balade dans les teintes rouges de l’automne. Premier à s’en parer, l’Alisier torminal est un arbre-arbuste que l’on retrouve essentiellement dans les forêts ensoleillées. Ses feuilles si caractéristiques se parent d’un beau rouge, qui resplendit sous le soleil. Les sujets au soleil forment en fin d’été des baies dites alises qui sont consommables par nous où les oiseaux.

 

 

Un des champions des couleurs chez nous est l’Orme champêtre, caractérisé par ses feuilles ovales, très nervées, dentées, et une écorce assez torturée. A l’automne, les ormes champêtre ont l’étonnante caractéristique d’arborer un large panel de couleurs : certains sujets restent sur les jaunes, d’autres arborent un rouge bordeaux.

 

 

Et je terminerais  notre balade botanique novembre 2022 par un arbre qui en a sous le chapeau : le frêne commun. Feuilles composées avec des folioles ob-ovales, feuillage léger, c’est un champion de la résistance à l’été. Et pourtant, saviez-vous que la mythologie nordique, Yggdrasil, l’arbre monde, est un frêne. (c’est aussi un arbre très utilisé pour son bois en parquet.. mais je les préfère dehors). A l’automne, comme les Ormes, certains sujets sont dorés, et d’autres se parent d’un étonnant et beau rouge cuivré.

 

 

****

 

Et voilà, notre balade botanique novembre 2022 touche à sa fin, comme notre saison n°3 des « balades ».  J’espère que ce dernier épisode vous aura plu, comme j’espère que la saison vous aura plu, intéressé, appris des choses sur la flore à côté de chez vous.

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Evidemment appris plein de choses, j’utilise régulièrement une petite application pour reconnaitre les arbres durant mes randonnées mais j’ai encore du travail pour pouvoir nommer tout le monde.

Bonjour j’ai beaucoup aimé votre billet très instructif!
J’aime tellement les arbres…
Déçue moi aussi par l’émission de France 2 qui pourtant, démarrait avec de bonnes intentions…
Bravo pour votre blog et le partage, un immense merci!

ah ah !! les poissons carrés !! c’est comme le lait qui vient des bricks !! Je ris mais c’est triste ..
Il y a de tellement belles choses autour de nous.. il faut juste sortir (de nos écrans) .. 🙂 Merci pour ces belles images et explications.

Bonjour Florence
Tu sais ce que les gens ont oublié : ce sont leurs racines !!
Nous venons tous d’un ancêtre qui vivait avec et dans la Nature tout au départ !!
Qu’il a appris à connaitre puis à apprivoiser !!!
Et perdre ses racines , c’est comme se couper d’une partie de soi même -la partie la plus importante
Quand l’Homme aura compris que la Nature n ‘est pas une ennemie _ qu’il n »y a pas besoin de la  » dresser » , de la tuer ou de la malmener pour vivre avec !!
Ce n’est pas l’Homme qui doit s’approprier la Nature mais la Nature qui doit VIVRE ET L ‘Homme vivre Autour en la respectant et en la chérissant !!
Qu’adviendra t’il dans un monde BRUT sans forêts , sans animaux , sans insectes , sans oiseaux , sans flores , sans eaux et sans minéraux !!
Car ne nous leurrons pas la face , si nous ne Stoppons pas tout de suite _ toutes nos activités polluantes , c’est vers ce quoi nous allons !!
Quand la Planète toute entière sera aussi stérile qu’une pierre , il sera bien temps alors de se lamenter et de pleurer !!
Trop tard , trop tard !!
N’attendons pas le point de non retour pour agir !!
C’est tout de suite qu’il faut s’y mettre !!

J’ai passé mon samedi après midi dans les bois pour une belle promenade où mon appareil photo n’est pas resté inactif !!
Et mon dimanche , dans le potager !!
Merci Florence pour ce nouveau plaidoyer !!
Passeuse , guérisseuse , thérapeute , médium et canal

J’ai préféré pas regarder car je me suis dit que tout ce petit monde était là pour se donner bonne conscience sans plus.

Bonjour, un excellent article comme d’habitude et je vous rejoins, l’idée était vraiment top pour cette émission et les gens ont appris beaucoup de choses car ils ne connaissent pas les arbres c’est sur mais beaucoup trop de mises en avant de stars qui font leur pub et n’y connaissent rien. J’aurais préféré un très long documentaire sur les arbres. Après si ça peut aider à sensibiliser… Je suis mitigée. Merci pour vos longs articles fouillés et vos supers recettes !

Merci pour ce beau billet qui nous incite à mieux regarder autour de nous ! J’ai regardé l’émission de France 2, sans trop d’illusions mais surtout pour Cyril Dion, Valérie Masson Delmotte et Camille Étienne. Leur énergie me motive et il en faut pour rester un peu motivé ces temps-ci!