Randonnée entre cascade et torrent (Lesponne, Hautes Pyrénées)

Bonjour à toutes et tous,

Alors que la période et la météo se prêtent aux vacances, je vous retrouve pour partager avec vous une jolie randonnée en montagne réalisée il y a quelques temps. Si vous désirez prendre un bol d’air frais, de paysages, de verdure et de fleurs, vous êtes bienvenu. 🙂

Fin mai dernier, voyant venir un été sans vraies vacances, ma famille et moi avons fait une courte escapade dans les Pyrénées. L’idée était de nous « faire » (i.e. en voiture) le col du Tourmalet, balade <href= »https://aufilduthym.fr/escapade-montee-col-du-tourmalet-pyrenees/ »>que je vous ai raconté dans ce billet. Nous avons pris un gîte sur un week-end dans la vallée de Lesponne, à proximité de Bagnères-de-Bigorre. Même si le « programme » du week-end était constitué, mes gourmands étant plutôt du genre grasse-mat’ en vacances, j’avais toute liberté de partir en randonnée (proche du gîte) les matins très tôt. Il ne m’a pas fallu plus d’une demi heure avec le guide de randonnée du coin pour repérer le tout proche circuit « Entre Cascade et Torrent » partant du village de Lesponne, puis décider de le réaliser. C’est cette randonnée très matinale (départ 7h :p) que j’aimerais partager avec vous aujourd’hui. Nous étions fin mai, aux jolis moments de la flamboyance printanière, avec des paysages garnis de fleurs, de jeunes feuilles et de quelques traces de neige..

 

***

Ce matin là, on ne pouvait pas dire que j’avais de la chance côté météo. La vallée était engoncée dans la brume, il faisait froid. Polaire de sortie, mais vaillant enthousiasme pour cette randonnée dans une « terre inconnue ».

Entre cascade et torrent : Départ

 

Le chemin longe le village, me fait traverser un torrent bien tumultueux…

Entre cascade et torrent

 

…avant d’attaquer une forte montée entre des maisons en pierre.  Comme vous pouvez le voir, ce matin là, je n’étais pas seule. La « miss » venait aussi se défouler.

Entre cascade et torrent

Au bout d’une sportive montée, j’arrive sur un grand chemin pierreux. Un rocher au nom du circuit de promenade m’assure être sur la bonne route.

Entre cascade et torrent : Sur le bon chemin !

 

Allons donc, enfonçons nous dans le couloir formé par les grandes haies séparant le chemin des prairies.

Il y a des senteurs de forêt, d’humus et de champignons dans l’air…

 

 

Au bout de quelques minutes, une trouée apparait. Le village de Lesponne s’aperçoit sous la brume.  Cette dernière semble se lever. Peut être aurais-je un rayon de soleil dans ma randonnée ?

 

Si l’on veut décrire les Pyrénées, on ne peut se borner à les décrire comme de « simples » montagnes, avec des pentes, des forêts et des stations. Non. Elles sont beaucoup plus riches que cela.

Il y a ce charme des vallées préservées, des anciens villages, mais aussi cette omniprésence de l’eau

. Chaque vallée, chaque renfoncement semble abriter son petit torrent, nous invitant à une pause contemplative.

 

Un peu plus loin, les prairies des hauteurs se dévoilent. Les anciennes maisons pyrénéennes, faites de larges murs de pierre et de toits pentus apparaissent dans les trouées.

 

Dans les prairies et les sous bois, le bal du printemps est ouvert. C’est une explosion de cerfeuil, silène, raiponce, myosotis, bistorte, renoncules, qui balisent le chemin. Je pourrais passer des heures à vous présenter toutes les fleurs, mais je me contenterais de deux typiques des Pyrénées : la campanule étale et ses larges pétale; et le géranium brun avec sa couleur rouge-brune.

 

Se faire attendre pendant qu’on prends des photos 🙂

Entre cascade et torrent

 

Au détour d’une nouvelle prairie, croiser de petites chèvres curieuses.

 

Le chemin redescend vers un hameau de Lesponne, révélant les sommets des montagnes environnantes

Entre cascade et torrent

 

En passant, s’émerveiller d’un (troupeau d’) orchis de Fuchs

 

Les villages ont beau être encore endormis sous ces heures matinales, on se sent observé par les autres locataires des lieux. Vous n’êtes jamais seuls dans ces vallées.

 

Le chemin continue en bord de torrent, nous allons le longer pendant un bon moment.

 

Un dernier bosquet, un dernier détour, la grandeur de la vallée se révèle .

Entre cascade et torrent

 

Faire encore une centaine de mètres avant de voir apparaître d’anciennes maisons qui semblent veiller sur les lieux.

 

Tout comme les vaches venues se restaurer de la prairie grasse des montagnes


Quelques minutes dans les prairies puis un panneau « entre cascade et torrent » m’avertit que le temps du « demi tour » est venu, tout comme j’en suis  suis à la moitié de la randonnée.

Il me faut bifurquer sur l’autre versant de la vallée.

 

En retraversant le torrent, le paysage change. Longer la forêt..

 

En passant, je découvre une jolie ombellifère. Nous voici devant l’angélique de Razouls, version pyrénéenne et sauvage des angéliques aromatiques.

 

Alors que le chemin continue, que les premières pentes se révèlent, j’entre dans une forêt épaisse. Une chose à savoir en montagne : Quand la forêt se densifie, il n’y a plus de prairie, donc cela annonce de bonnes pentes !

Je me prépare à l’avance à l’effort et espère que l’enthousiasme de la « miss » continuera face à ce qui nous attends.

 

Intuition de pente vite confirmée. Nous attaquons une forte montée dans la forêt, rejoignons des lieux où le toit végétal s’élève à des dizaines de mètres de nous. Signes d’anciennes forêts

 

J’arrive sur un des « incontournables » du coin . La cascade de Magenta :

 

Je profite de la croiser pour faire l’état des lieux des plantes des milieux humides, au cas où il m’en manquerait dans mon herbier.

Je redécouvre avec amusement le désespoir du peintre, toutes petites fleurs blanches des coins humides de montagne..

 

Le chemin dépasse la cascade et continue dans les profondeurs de la forêt. On se croirait dans un monde perdu, si les anciennes maisons ne nous avertissaient pas que l’humain a arpenté ces lieux.

Dans ces forêts touffes, suivre le balisage demande parfois de la vigilance. Les feuilles mortes effacent vite les traces des chemins, il est facile de s’y perdre.

Je surveille la trace GPS, tout en remarquant que la « miss » trouve aisément ses traces. Les chiens sont toujours des bons éclaireurs de randonnée.


Au détour d’un nouveau petit torrent, je m’arrête face à une découverte botanique : le pavot jaune, cousine de nos pavots des champs, mais version montagne.

 

Je continue encore la marche longuement avant que la forêt ne laisse de nouveau filtrer la lumière. La descente dans la vallée démarre.

 

Après un bon quart d’heure dans cette forêt claire, Lesponne est en vue, je fini la descente les pattes lourdes de l’effort, mais l’esprit riche de tous les magnifiques paysages croisés.

 

Je vous laisse ici, au pied de cette joli café de village restauré. J’espère que la balade vous a plu. En tout cas, si vous passez dans le coin, je la conseille vivement !

Bonne journée !

Entre cascade et torrent : Lesponne

 

Plus d’infos sur la randonnée  : »Entre cascade et torrent »

  • Cette randonnée « Entre cascade et torrent » est décrite dans les livres des randonnées autour du Tourmalet et de Bagnères de Bigorre.
  • Trace GPS sur https://www.cirkwi.com/fr/circuit/66860-entre-cascade-et-torrent
  • Comptez 3 bonnes heures pour réaliser la randonnée si vous êtres un peu entraîné. (J’ai mis un peu plus de 3H30, avec pauses photos)
  • La partie de la randonnée côté « Sud » est réalisable par tous, il s’agit d’un chemin pierreux mais en faux plat. En famille, je vous conseille plutôt de rester sur cette partie puis rentrer par la route (qui n’est pas très passante).
  • La partie de la randonnée « nord » dans la forêt est plus difficile, car pentue et le balisage est plus complexe à suivre. N’hésitez pas à vous pister en GPS sur les applications de randonnées, cela passe bien même dans les forêts.
Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Magnifique !!
Un grand Merci pour cette balade matinale.

Bonjour
Merci pour ces nouvelles dont on veut bien suivre l’évolution car elles doivent être bien enrichissantes. Pour les articles j’aimerai bien continuer à vous lire autour de balades botaniques que j’adore et des recettes végétariennes. Merci pour tout et plein de bonnes choses pour ces prochains week-ends.

Bonjour Au fil du thym
Qu’elle charmante ballade !!!
On croirait y être !!
Tes photos reflètent si merveilleusement le miroir de la beauté du Monde !!
Merci : je ne connaissais pas ce coin !!
Au plaisir !!

Quelle belle promenade, d’autant plus agréable que mes origines sont pyrénéennes.

Ces paysages et ambiances des Pyrénées sont superbes ! Merci pour ce partage !

Cet endroit fait partie de ceux que je préfère pour m’adonner à la randonnée. Les paysages dans les Pyrénées sont à couper le souffle ! Je ne m’en lasserai jamais.