Mestruet au potiron -Au Fil du Thym

Bonjour à toutes et tous,

Je vous propose ce matin une petite idée-recette de gâteau d’Halloween ( ou de toute autre occasion de gourmandise), version 100% made in Tarn. Venez, nous allons redécouvrir une vielle mais savoureuse recette.

 

La météo ne se prête vraiment pas à l’automne. Dans le Gers, les arbres sont encore bien verts, on se balade en tee-shirt et les plaids sont encore dans les placards. Il n’y a guère que les courges des étals de maraichers qui rappellent qu’on est fin Octobre… Néanmoins, la présence des courges a vite remémoré à mes plus-si-petits gourmands que c’est la saison des rigolotes recettes d’Halloween. Ils ont passé l’âge de se déguiser ou de-décorer la maison mais le concept d’un gâteau « chelou » ou de toute autre chose orange et sucré leur plaît toujours autant. Cette année, en plus, on a essayé d’en profiter. Le Papa s’est absenté les 3/4 du mois pour sa cure thermale, j’ai dû poser des congés pour « faire garderie » (expression du plus grand) , donc tout se prêtait à un peu plus de cuisine et un peu plus de gâteaux.

 

Bref, j’avais mis de côté quelques idées depuis un petit moment, et notamment une vielle recette du sud ouest déterrée je-ne-sais-plus-comment : le mestruet ou Milhassou au potiron . C’est un dessert au potiron, fait avec de la farine de maïs (donc naturellement sans gluten) originaire du Tarn et localités limitrophes.  Petite particularité : il est cuit longuement et à basse température, ce qui lui permet d’être moelleux et non « bourratif ». J’ai retrouvé la recette sur tourisme-tarn, et l’ai tenté pour un goûter.

 

On ne va pas vous mentir : cela change de tout ce que l’on connaît sur les gâteaux aux potiron. La farine de maïs donne une autre texture tout en se mariant bien avec le potiron. Ce gâteau est plus plat que les gâteaux à la farine de blé, moins aéré mais la cuisson basse température conserve très bien le moelleux. Le tout a été largement apprécié par nous trois, notamment le plus grand qui nous a lâché un « suis trop frais » après le goûter . (Traduction en langage adulte = il se sentait bien).

 

Je voulais vraiment partager cette idée avec vous, que vous redécouvriez aussi cet ancien gâteau qu’est le mestruet. Très franchement, plutôt qu’allez s’embêter à déterrer des gâteaux au cream cheese américain pour Halloween (ou plus), c’est une excellente piste pour changer des classiques . Nous, on exclu pas d’en refaire un ce week-end.

 

Bonne journée !

 

****

Mestruet (au potiron) - Au Fil du Thym

****

 

La Recette : Mestruet

Saison de la recette : Fin Septembre -> Fin Février
Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 1H

 

Ingrédients

Pour 4 à 6 personnes :

  • 700 g de potiron ou courge muscade
  • 150 g de farine de maïs
  • 150 g de sucre
  • 2 gros œufs
  • (facultatif) zestes d’un 1/2 citron ou d’orange
  • 1 bouchon de rhum
  • 50 g de beurre

 

Réalisation

  • Lavez, épluchez le potiron, retirez les graines, et coupez-le en cubes. Faites le cuire à la vapeur ou dans une casserole (couverte) avec un peu d’eau jusqu’à ce qu’il soit fondant.
  • Mixez le purée, laissez sur feu doux quelques minutes que la purée épaississe. Débarrassez dans un saladier, laissez tiédir.
  • Fouettez les œufs en omelette.
  • Dans le saladier avec le potiron, ajoutez la farine de maïs, sucre, zestes d’orange ou de citron si vous en mettez, le rhum, et les œufs battus en omelette. Mélangez bien le tout (au fouet) pour homogénéiser la préparation.
  • Beurrez un moule et placez la pâte.
  • Enfournez pour 1h-1H15 environ à 130°C . A bout de la première demi-heure, faites fondre le beurre et étalez le beurre sur la surface du gâteau au pinceau. (Dans les recettes tradi, c’est sensé aider à obtenir une croûte colorée)

 

Mestruet au potiron -Au Fil du Thym

 

Variantes :

  • Ajoutez des cerneaux de noix sur le dessus du gâteau avant la cuisson pour un côté croustillant.

 

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de

16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

je ne connaissais pas, c’est à tester!
bonne journée

Bonjour, moi non plus, d’ailleurs je vais essayer, mais je vais mettre un peu moins de potiron que préconise la recette…

Nous en Dordogne, on appelle ça le millas

pour info.

Bonne fin de semaine à vous

Bonjour Florence
C’est à quelque chose prêt , la recette de ma mémé !!
En Dordogne , en Périgord , on l’appelle , Millas!!
Je te donne la recette de ma mémé !!
Qui a eu plusieurs variantes au fil du temps !!
Proportion : 1kg de citrouille ou potiron
100g de sucre
250g de farine
250g de lait
125 g de beurre
5 oeufs entiers et une demi verre de rhum et noix de muscade
Beurre et fariné un moule à manqué et faire cuire à 180 environ 45 à 50 mn

Ensuite ma mémé à eu l’idée de monter les blancs en neige _ ce qui rend la texture du gâteau plus aérienne !!

Une autre de ses variantes consistait à ajouter des pruneaux dans la pâte !!

Voici la recette
1kg de citrouille ;150g de farine de maïs , 3oeufs , 1 pincée de sel , 15 pruneaux et 1 cuillère à soupe d’Armagnac et de la noix de muscade
Cuire la citrouille !!
Pendant ce temps , faire tremper les pruneaux dans de l’ Armagnac !
Verser la citrouille cuite dans une passoire et la presser avec une écumoire pour enlever l’excès d’eau !
La mixer puis mettre la citrouille dans une grande casserole sur feu très doux pour la faire dessécher !!
Prendre un cul de poule , y verser la citrouille et ajouter dedans la farine , le sucre en poudre et le sel !!
Mélanger avec le fouet !
Ajouter les pruneaux avec 2 pincées de noix de muscade !
Séparer les blancs des 3 jaunes d’oeufs .
Monter les blancs en neige et mélanger les jaunes avec l ‘appareil !!
Puis incorporer les blancs délicatement à ce mélange !!
Beurré et fariné un moule à manqué et y verser la pâte !!
Cuire 1 heure dans un four à 180

Et sa dernière variante consistait _toujours avec la même recette à ne pas mettre de farine mais à la remplacer par de la semoule à dessert ( semoule fine de blé )
C’est ma recette préférée de millas !!
Je sais aussi que certaines cuisinières ou cuisiniers mettent moitié farine et moitié semoule !!
Et comme les recettes de cuisine se transmettent , j’ai voulue t’en donner la primeur_ pour ne pas oublier et honorer la mémoire de ma grand mère adorée !!
Merci Florence !!
Enjoy !!
Passeuse , guérisseuse , thérapeute et médium

Merci pour ce partage

Avec plaisir !

Testee aujourd’hui pour Halloween une tuerie !!
J ai réduit le sucre à 80 gr et sincèrement c était top
Mille mercis Florence pour cette belle recette !!

Bonjour,

Je connais la recette depuis de lonnnnngues années, avec du beurre fondu et les deux farines (blé et maïs qui est assez compliquée à trouver dans le commerce.) Mais, je suis toute seule à en manger. Cette année, je me suis rabattue sur potimarron et un butternut. Cuits séparément. Je les ai confectionnés comme une pâte à crêpe en plus épaisse. En forme de pancake plus ou moins épaisselon le goût de chacun, en quelque sorte. Sans oublier la note de rhum blanc (celui de l’île de la Réunion, un parfum que je préfère au rhum brun). L’idée ne vient pas de moi, c’est en rendant visite à ma grand-mère il y a quelques années. Elle était en train d’en préparer et j’ai franchement adoré.
Serez-vous peut-être tentée.

Bonne journée !

Vanessa

Bonjour Florence,
on a testé aujourd’hui, on s’est régalés! on a suivi la recette à la lettre, on s’est laissés aller à rajouter un peu de chantilly… Le beurre sur le dessus, ça n’a rien donné d’extraordinaire chez nous, et par dessus le marché, on l’a laissé démoulé à l’envers, parce qu’on trouvait ça trop beau comme ça.

On a mangé une lune rousse, aux gouts d’automne!
merci pour la recette!

Hola,
Je m’appelle Florine. C’est un plaisir de découvrir votre blog et vos menus de saison. Je suis une grande gourmande et j’ai hâte de préparer le mestruet au potiron.