Bouligou du Limousin (crêpe aux pommes)

Bouligou du Limousin (crêpe aux pommes)

Bonjour à tous et toutes,

En ce mercredi, est que vous reprendrez bien une bonne crêpe de gourmandise ? J’ai tout récemment déniché un excellent  bon-plan-recette pour un goûter ou petit dej’ express, et peut être (si vous ne connaissez pas déjà), cela pourra vous intéresser

Si vous suivez la partie cuisine du blog, peut être avez-vous repéré que j’essaye de participer au petit jeu Nos régions ont du goût, organisé par Marie, et portant sur la cuisine des spécialités régionales. J’adore dénicher ces vieilles recettes oubliées, il y a souvent des pépites dedans. Ce mois-ci la région sélectionnée est le limousin, une région que je ne connais.. pas du tout. A part lors d’un 1 aller-retour Bordeaux <-> Valence via autoroute, je n’ai pas eu la chance de pouvoir la visiter. Alors côté spécialité culinaires, j’ai clairement été en mode 100% découverte.

Mais… il faut croire que le limousin n’a pas apprécié mon ignorance, car j’ai vraiment joué de malchance pour réaliser les recettes que j’espérais tenter. D’abord le pâté aux pommes de terre, une tourte feuilletée aux pommes de terre. Le jour J, c’est mon mari qui se  charge des courses, et s’il réalise les courses à la perfection, il oublie.. Devinez quoi : la pâte feuilletée ! Pas le temps de faire la pâte,  de tourte.

Deuxième essai, avant dernier week-end, je repère le millas, un gâteau entre le clafoutis et le flan, très crémeux, et parfait pour les gourmands adorant le flan. La réalisation se passe bien, c’est assez facile, mais au moment du démoulage. La catastrophe ! Tout fout le camp ma pauv’ dame ! Dommage que je n’ai pris de photo, vous auriez bien ri. Au final, le millas dégustable -imprésentable a quand même été très apprécié, donc j’itèrerais un peu plus tard dans l’allée pour pour vous diffuser la recette.

Viens le dernier week-end de Février, j’aimerais vivement trouver une recette à présenter, (excepté le dangereux millas), et je me souviens d’une amusante recette au nom fleuri : le bouligou ( du mot Bolegar en occitan, signifiant mélanger, et proche de l’expression limousine” faire un bouligou ” c’est faire une bêtise, une erreur.) Tiens, cela me correspondrait bien comme expression ! Le principe est simple, c’est une crêpe épaisse aux pommes. Je la tente en 10 minutes, pétrie d’angoisse à l’idée que cela ne marche pas (“jamais 2 sans 3”..) .. Et malgré que fait que je “fasse un bouligou” en oubliant de baisser un peu la température de ma poêle, la crêpe fini bien entière dans l’assiette. (Il m’a fallu un peu de sucre glace cache misère pour masquer son petit coup de chaud, mais rien de préjudiciable à la dégustation )

Côté dégustation, c’est une crêpe aux pommes épaisse mais moelleuse qui a beaucoup plu à toute la petite famille. Les saveurs sont simples mais c’est une valeur sûre pour faire plaisir sans chichis, et rappeler ces “saveurs d’antan” que l’on recherche parfois.  Je l’ai servie en goûter express, mais elle est parfaitement déclinable en petit dej’ / dessert “minute” pour se faire un petit plaisir.

Bref, j’aimerais donc vous partager la recette tradi, découverte sur le site de “Régine Rossi Lagorce” chroniqueuse culinaire à France Bleu Limousin (infos ici). N’hésitez vraiment pas à la réaliser et à visiter le site de Régine  !

~~~~

Bouligou du Limousin - Crêpe aux pommes épaisse et ultra facile - Au Fil du Thym

~~~~

Recette : Bouligou (du Limousin )

 

Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 12 minutes

Ingrédients

Pour 4 personnes :

  • 2 belles pommes (idéal : gala, goldcrush, golden, AOP du limousin si vous trouvez..)
  • 2 œufs
  • 4 cuillères à soupe de farine
  • 4 cuillères à soupe de lait
  • 4 cuillères à soupe de sucre
  • Un peu de beurre ou d’huile pour la cuisson

Réalisation

  1.  Lavez les pommes, retirez les trognons, la peau si elle est dure, puis râpez à grosses mail.
  2. Dans un saladier, disposez la pomme râpée et tous les autres ingrédients. Mélangez en soulevant la pâte jusqu’à ce que cela semble homogène.
  3. Si vous avez le temps, laissez reposer 20 minutes.
  4. Faites chauffer une poêle antiadhésive beurrée ou huilée puis une fois celle-ci chaude, disposez la pâte en l’étalant façon grosse crêpe. Tassez un peu du dos de la cuillère.
  5. Faites cuire à feu moyen jusqu’à ce que les bords soient colorés et que cela “bulle” dessus (cela veut dire que la face est cuite). Retournez puis laissez finir de cuire 3-4 minutes

Servez tiède ou à température ambiante, éventuellement saupoudré de sucre glace.

 

Bouligou du Limousin - Crêpe aux pommes épaisse et ultra facile - Au Fil du Thym

Astuces :

• Vous pouvez aussi proposer des petits bouligous en réalisant des petits tas de pâte au lieu de tout étaler.
• Conservation : 24H au frais… mais généralement cela n’a pas le temps de dépasser le petit dej’ / goûter / repas 😉

 

~~~~

Suggestions Maison : Autre recettes “tradi” aux pommes

Tarte d’Yport

Tarte d'Yport - Tarte pommes et amandes - Au Fil du Thym

Flognarde aux pommes caramélisées

Flognarde aux pommes caramélisées

 

~~~~

 

Print Friendly, PDF & Email


11 thoughts on “Bouligou du Limousin (crêpe aux pommes)”

  • et bien que de petits soucis, mais tu a fais une belle recette, merci pour ta participation que je valide, bisous, par contre, je ne peux pas prendre une photo, peux tu me l’envoyer(même sur fb) merci

  • Bonsoir Florence, je suis une vraie Limousine mais je ne connais pas la recette de Régine , on ne faisait pas ce dessert chez moi.. on devait faire cette crêpe dans le Sud du Limousin;
    Je fais souvent des flognardes mais je vais essayer cette recettes.
    Chantal

    • Bonsoir,
      Merci pour le retour ! Je suis ravie que cela vous ai plu, tout comme je suis ravie d’avoir pu partager cette recette-bon-plan-gourmand.
      J’avais aussi “tiqué” sur le nom lors de mes recherches 😉 Et clairement, c’est super pratique comme recette !

  • bonjour Florence,

    et j’avais envie de vous dire bien vite…merci…je continue à “explorer”votre blog….et merveille une découverte de recette aux pommes..le bouligou…quel nom joyeux et espiègle…(et malgré ce nom qui fait penser à l’enfance…non ce n’est pas du boubliboulgaiii) …une recette “qui ne paie pas de mine”toute simple….à partager avec ceux que l’on aime…eet à refaire tant elle est juste équilibrée ….on se régale c’est tout!!!

    de mon coté je lui ai apporté quelques modifications…sans gluten…”mon”mix de farines et…oui je me suis “lachée”….1 cuillerée (petite cela va de soi) de rhum…j’ai craint le “renversement”sur le plat…formidable sans filets j’ai réussi….chouette!!!

    tout bien quoi!!

    à tout bientot pour vous retrouver…et bon courage pour…les cartons…s’il y en a encore à faire et toute l’énergie qui va avec…

    amicalement

    Michèle.

    • Bonsoir,
      J’ai eu la même appréciation que vous pour ce bouligou : le nom est amusant, cela ne paye pas de mine, mais c’est clairement la recette à connaître pour faire / se faire plaisir simplement. La petite touche de rhum, cela doit être un must. j’y penserais la prochaine fois ; )
      Merci pour les cartons. C’est quasi fini, mais on a d’autres soucis pour le moment (les assurances de prêt..)
      Bonne soirée et peut être à bientôt !

  • Bonjour,
    Cette recette me rappelle des souvenirs…
    Nous sommes originaires du Morvan, et là-bas on cuisine le “crâpiau”. Le nom n’est pas très élégant, mais c’est très bon.
    A la base, c’est une crêpe épaisse (tout pareil) avec du salé dedans, et du gras de porc (pas très healthy mais on peut la faire light aussi).
    Chez nous, ma maman nous la préparait avec des pommes, et juste avant de la glisser sur le plat de service, elle la saupoudrait de sucre cristallisé. La pâte n’était quasiment pas sucrée, et les pommes (golden) non plus. Alors ces petits cristaux qui craquaient sous la dents, et le fondant des pommes… C’était vraiment un “gouter-bonheur”.
    Merci pour ce petit bond en arrière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.