Panna cotta aux baies de sureau

Panna Cotta sureau (coulis de baies de sureau) - Au Fil du Thym

Bonjour à toutes et tous,

Je hâte une publication car je voudrais partager avec vous une petite bombe de gourmandise sauvage qui nous a tout juste régalé. La saison de ces petites baies étant courtes, je ne souhaite pas vous faire perdre le créneau. 🙂

Plus le temps passe, plus je m’intéresse à la “cuisine sauvage”, celle des plantes qui ne fréquentent quasi plus nos potagers ou les étals des maraîchers. Nous avons de bonnes redécouvertes à faire, et cela permet de diversifier les saveurs. Une plante ou pour être exacte un arbre que j’adore cuisiner est le sureau noir. Je raffole de ses fleurs printanières qui peuvent être utilisées en sirop, pour parfumer des desserts ou en infusion. Mais autant j’ai égrené pas mal de recettes de fleurs, autant je n’ai jamais trouvé le temps de tester celles aux baies de sureau. Ces dernières sont toxiques crues mais comestibles une fois cuites et réputées délicieuses. Néanmoins la synchronisation entre l’arrivée des baies de sureau / mes disponibilités cuisine tombe toujours mal, car proche de la rentrée des plus-si-petits gourmands ou en pleine période de “rush conserves”.

Cette année, j’ai craqué et me suis carrément bloqué un créneau dans mon planning du week-end dernier pour l’essayer. Plusieurs sureaux qui ont poussé dans la partie sauvage du jardin, donc point besoin de courir pour trouver ces baies. Côté recette, j’étais bien tentée de le décliner dans un de mes desserts favoris : en panna cotta avec une crème fondante et un coulis de baies de sureau. (Petite précision néanmoins : le terme “panna cotta” est plus une inspiration, car mon mari déteste le côté gélatineux du dessert et j’ai bien dû trouver une version sans gélatine ni agar-agar…).

Grand bien m’a pris de (enfin) bloquer ce créneau car le coulis de sureau est – à mon goût – une immense claque gustative. Sa saveur peut s’apparenter à la mûre ou à la myrtille, avec une pointe de finesse complémentaire, c’est à tomber par terre. Dans ce dessert, cela se marie très bien à la crème-panna-cotta, lui apportant des notes fruitées et sauvages. Je vais faire sourire tous ceux/celles qui cuisinent le sureau noir en disant cela, mais j’ai un net regret de n’avoir le temps de faire quelques réserves de sirops/bocaux de coulis. ^^

Comme la saison des baies de sureau est assez courte, j’ai pris ma soirée d’hier pour rédiger la recette de ces panna cotta sureau et vous partager cette idée. Pour ceux qui connaissent, cela vous amusera sans doute. Pour ceux/celles qui n’ont jamais tenté, je vous encourage vivement à tester avant la fin de la saison.

Bon week-end !

 

****

Panna Cotta sureau (coulis de baies de sureau) - Au Fil du Thym

 

***

 

Recette : Panna cotta aux baies de sureau noir

Saison de la recette: Fin Août – Mi septembre

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson: 10 minutes

Ingrédients

Pour 4 personnes (4 verrines)

  • 100 g de baies de sureau noir (10 ombelles de environ)
  • 60 g de suce
  • 120ml d’eau

Pour la crème : (1)

  •  250 g de crème légère
  • 250 ml de lait
  • 50 g de sucre
  • 20 g de maïzena
  •  (facultatif, mais c’est meilleur) 1 cuillérée à soupe rase d’alcool de prunes

 

Réalisation

Étape 0 : Ramasser les ombelles de sureau noir

Un point de vigilance avant la cueillette du sureau, car il existe plusieurs plantes du même nom dans la nature. En particulier sur août, vous pouvez trouver :

  •  Le sureau noir (cf. herbier) désigne un arbre, haut de 5-7 m, feuilles composées, présentant des ombelles avec de nombreuses petites baies noires. C’est lui qu’il faut cueillir
  •  le sureau hièble (cf.herbier) désigne une herbe, haute de 1m environ, avec une ombelle de baies noires. Il est toxique.

Veillez bien à cueillir vos baies d’un arbre et non d’une “herbe”.

 

Étape 1 : Préparation de la crème

  •  Délayez la maïzena dans un peu de lait. Dans une casserolle, placez la crème, le reste de lait, le sucre et la maïzena délayez.
  • Faites chauffer à feu moyen en remuant régulièrement jusqu’à ce que la crème soit au bord de l’ébullition. Laissez une minute sur le feu tout en remuant.
  • Versez dans des verrines puis laissez refroidir avant de mettre au réfrigérateur.
  •  Laissez prendre deux bonnes heures.

 

Étape 2 : Le coulis de sureau

  • Égrenez les ombelles pour récupérer les fruits mûrs. Lavez soigneusement.
  • Dans une petite casserole, placez les baies: Faites chauffer 2-3 minutes à feu moyen afin que les baies “éclatent”.
  •  Ajoutez le sucre, l’eau, puis faites cuire à couvert pendant 10 minutes. (2)(Note : Vérifiez qu’il reste toujours de l’eau si votre couvercle n’est pas à 100% hermétique).
  •  Mixez le tout puis filtrez pour retirer les grains.
  • Laissez refroidir le coulis avant utilisation

Etape 3: Dressage

  • Une fois crème et coulis froids, répartissez le coulis sur la crème.
  • Conservez au frais jusqu’au service

Servez des panna cotta sureau bien fraîches.

 

Panna Cotta sureau (coulis de baies de sureau) - Au Fil du Thym

Astuces

  • (1) La recette donne une crème hybride entre une vrai pana cotta et une crème dessert. Si vous préférez une vraie pana cotta avec son côté gélatineux, utilisez la recette proposée ici.
  •  (2) les baies de sureau sont toxiques crues, donc veillez bien à les cuire avant consommation.
  •  Si vous souhaitez préparer ces panna cotta sureau à l’avance, gardez bien le coulis et la pana cotta à part. Au bout de quelques heures, le coulis “infuse” dans la crème et la délimitation entre la crème et le coulis est moins net. (Cela ne change rien au goût, c’est juste moins joli.

 

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour Florence , je prends le temps de vous laisser un commentaire , je devrais le faire à chaque article que vous postez tellement je vous rejoins dans vos implications diverses , et je vous admire pour vos connaissances des merveilleuses plantes qui nous entourent et leurs bienfaits sur notre santé , et leur saveur dans nos recettes .. je vous envie même …. en tout cas , j’ai conscience que cette recette comme beaucoup d’autres vous a demandé beaucoup de votre temps , cueillette , recherches , cuisine, photos et pour terminer partage sur ce blog… je vous remercie pour tout ce que vous nous apportez, vous êtes un modèle , et même si je ne réalise pas toutes vos recettes , je pioche ça et là des idées et des astuces , je vous en remercie et vous souhaite longue route , bon dernier week end avant la rentrée scolaire … Eugènia

Bonjour,
j’ai découvert votre blog il y peu de temps et je tiens à vous remercier: vos balades sont agréables, gourmandes, et magnifiques. vos recettes de cuisines sont originales ( surtout avec des herbes “sauvages”), vos recettes ” écolo” sont surprenantes: mais le tout est extrêmement agréable à lire et à essayer.
merci
Christelle

Je ne connais pas la saveur du sureau ! C’est une très belle recette en tout cas !
Bonne journée, bises.

Bonjour, je viens de m’inscrire sur votre blog découvert par hasard ! c’et génial ! bravo ! bien écrit, beau, utile ! un plaisir que je vais partager. Merci merci 🙂 Aude

Bonjour Au fil du thym
Pas de sureau chez moi, cette année !!
Alors, je me suis rabattue sur les mûres !!!
Depuis 10 jours à peu près, elles donnent beaucoup !!
Confiture de mûres, coulis de mûres , gâteaux et tartes !
Nous adorons la panna cotta, j’en fais régulièrement , alors cette semaine, retour aux mûres pour
une panna cotta !
En attendant, je vais m’empresser de recopier cette recette !
Et pour la petite information, les baies de sureau ont de nombreuses vertus !!
_Riches en vitamines A B et C, c’est un des petits fruits qui contient le plus d’antioxydants.
Actives dans le traitement des inflammations respiratoires.
La fleur de sureau noir, elle, est très efficace contre les infections du genre : toux, rhume, refroidissement, fièvre, bronchites et maux de gorge !!
En infusion, c’est facile à prendre !!
A raison de 3 tasses par jour pour un adulte par 10 g de fleurs pour environ 2 grosses tasses !
Attention, il est vivement recommandé , de ne pas cueillir de fruits dont vous ne connaissez pas l’origine !!
SOYEZ SÛRE DE VOUS !!

La mûre par contre est excellente pour booster votre système immunitaire tout comme la
baie de goji !!
Elles contiennent beaucoup de vitamines C et E.
En cure , avant l’hiver pour éviter la fatigue et les petites infections !!!
La mûre est un anti_ inflammatoire naturel !
Elle est également réputée pour favoriser la digestion et à mieux éliminer !
Car riches en fibres et eau !!
De plus , la mûre est très bénéfique contre la mauvaise circulation du sang car elle aide
à renforcer les vaisseaux sanguins ce qui sera aussi bénéfique pour le coeur !!
Des petits fruits à ne pas se passer !!
Enjoy

Bonjour je vous remercie pour cette excellente recette réalisée dimanche accompagnée de vos petits gâteaux au miel. Quel régal . Je pense qu’il doit être possible de confectionner un coulis de mûres ou cerises ou autres fruits adaptés à la saison et oui la collecte des fruits de notre sureau sera bientôt terminée. Je n’avais jamais réalisé de pana cotta, mon fils n’aime pas la crème qui fait floc! floc! et tout comme votre mari le mien n’apprécie pas “le côté gélatineux ” donc avec cette variante vous avez fait des heureux et quel bonheur de régaler sa tribu