Huile de massage à l’origan (douleurs musculaires,… )

Huile massage Origan / Macérat Huileux Origan

Bonjour à toutes et tous

Le début d’été est un moment phare dans le ballet des fleurs sauvages et en particulier des médicinales. En accord avec la saison, j’aimerais partager avec vous un de mes « classiques » dans les petits remèdes naturels. Venez.

Depuis que j’ai mis « les pieds » dans la thématique des plantes médicinales et de la fabrication des remèdes pour petits bobos, j’ai clairement fait de jolies découvertes. Cela a débuté par les tisanes de thym, qui se sont révélées bien plus efficaces que les pseudo médicaments « anti rhume & cie ». Cela a continué par l‘huile de Millepertuis qui reste (pour moi en tout cas) plus efficace que les après-soleils. Cette année on a j’ai découvert et adoré l’huile de plantain pour les piqûres d’insectes…  J’ai dorénavant mes « incontournables » et j’apprécie clairement d’avoir ces petits remèdes 100% naturels pour les petits bobos. Cela me semble bien plus raisonnable de laisser dorénavant la pharmaceutique et la médecine dans leur domaine d’excellence : c’est à dire traiter les maladies et les traumas graves.

Mais revenons à nos plantes : à chaque début d’été, je lance dorénavant une série de macérats huileux qui seront utilisés tels quels ou comme base pour des baumes. Un de mes habituels est le macérat d’origan sauvage. Cette jolie méditerranéenne, en usage externe, a des propriétés intéressantes pour la récupération après effort. D’ailleurs, un remède de grand mère était d’appliquer de l’origan chauffé sur les zones douloureuses ([1]). (Elle est aussi très appréciable en  cuisine ou en infusion digestive, mais ce n’est pas le sujet^^). J’ai lancé un macérât d’origan l’année dernière, puis testé comme huile de massage après session(s) de jardinage intense(s). A mon sens,  c’est tout aussi efficace que les « huiles de massage » que l’on trouve dans le commerce et significativement moins onéreux. Mon mari, quant à lui, le trouve plus efficace que tout ce que nous avons testé auparavant. Comme quoi, on peut avoir des surprises avec les plantes. : )

Ayant relancé mon macérat huileux origan saison 2021″ juste ce week-end, je me suis dit que vous serez peut être preneur de l’idée. L’origan est en fleur pendant les mois de juillet et août, assez courant, donc n’hésitez pas à expérimenter. De plus, c’est comme tout les remèdes de plantes: cela ne coûte pas très cher de tester et on peut faire de bonnes découvertes. 😉

Bonne journée

****

Huile massage Origan / Macérat Huileux Origan

****

Tutoriel : Huile de massage à l’origan (Macérat huileux origan)

Saison : Juillet-Août

Ingrédients

  •  Des sommités fleuries d’origan
  •  Huile de tournesol ou d’olive bio et de première pression à froid
  •  conservateur : vitamine E
  •  1 bocal

Réalisation

Étape 1 : Cueillette d’origan
Première étape, partez cueillir de l’origan dans la campagne. Cette médicinale se trouve plutôt sur les terrains secs et très exposés. Elle se reconnaît par une inflorescence en boule rose, et souvent la présence de butineurs autour. Ses feuilles sont triangulaires arrondies, un peu velues.

 

Étape 2 : Préparation du macérat

  •  Lavez les fleurs, égouttez soigneusement puis placez les sur une grille soleil pour les faire sécher entre 24 à 48H (à la lumière du jour mais sans soleil direct). Les fleurs doivent être plutôt sèches pour être macérées.
  • Une fois les fleurs sèches, ébouillantez un bocal et retirez l’eau.
  • Placez les fleurs d’origan en éliminant la tige.
  • Couvrez d’huile jusqu’à recouvrir les fleurs.
  • Fermez (tout en laissant un filet d’air passer), placez le bocal dans un sachet kraft, et laissez macérer pendant 1 mois environ.
    •  Au bout d’un journée, venez vérifier le niveau d’huile : si les fleurs en ont absorbé un peu, remettez de l’huile pour recouvrir
    • Agitez doucement le bocal de temps en temps pour éviter que cela ne stagne trop longtemps.
  • Au bout du mois, filtrez l’huile et pesez là. Incorporez 1 goutte de vitamine E pour 10 ml de liquide. Remettez dans le bocal et étiquetez le.

Conservation : A l’abri de la lumière. L’huile peut se conserver 1 an.

Utilisation : Ce macérat huileux origan est à usage externe exclusivement, en massage des zones douloureuses après effort, torticolis, ou autres douleurs musculaires ou articulaires.

 

Source de l’article :[1] https://www.altheaprovence.com/origan-origanum-vulgare-immunite-bronches-et-digestion/

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour moi aussi je suis fan des macérâts mais je n’ai jamais fait celui-ci. Pour la prochaine fournée….
Par contre je ne suis pas d’accord avec vous pour le début de la recette. On ne met jamais les plantes à sécher au soleil même 24 h. Vous perdez un maximum de princes actifs.
Bonne continuation
Maryline

Coucou au fil du thym
Je prépare le même macérat depuis des années avec de la prêle des prés !!
C’est l’aspirine en plantes!
Extrêmement efficace en ce qui concerne les articulations , en traitement de fond ou en crise !
Bienveillante en cas de rhumatisme articulaire même aigue , d’arthrite ou de goutte , lumbago !!
C’est ma plante préférée même si la prêle est également efficace ainsi que le cassissier !
Infusion de feuille de cassis 3 fois par jour après les repas en cas de douleur légère et rhumatisme !
La prêle est donc un super anti_inflammatoire !
Mais attention quand on prend des anti coagulant!
Rien ne vaut la médecine douce !
Merci !
au plaisir!

Mince , une coquille , je voulais dire que je fais le macérat avec de la reine des prés !!
La prêle est efficace mais pas autant !!