Échaudées (biscuits médiévaux)

Echaudées (biscuits médiévaux)

Bonjour à toutes et toutes,

Ce matin j’aimerais discuter avec vous d’une étonnante recette de biscuits, dont la réalisation ne sera pas sans vous rappelez les gnocchis. Venez, nous allons faire des échaudées.

Il y a quelques années, lors de mes époques de frénésie de cuisine, je m’étais beaucoup amusée à aller chercher les recettes anciennes de notre pays. Nombres d’entre elles sont aujourd’hui irréalisable (exemple : les recettes au saindoux), mais d’autres peuvent tout à fait être re-découvertes et revenir dans nos cuisine. Côté sucré, j’avais trouvé nombre sortes de biscuits dont un au nom rigolo : les échaudées. Historiquement, c’est un biscuit datant du Moyen Age, “inventé” pour disposer de biscuits à très longue conservation lors des croisades. Il existe plusieurs variations de formes et de recettes selon les régions, mais toutes ont en point commun l’échaudage ( du verbe latin excaldare, devenu eschalder, à la fin du XIe siècle : « échauder, passer à l’eau chaude ») un début de cuisson à l’eau chaude comme les gnocchis. Pour les vieux de la vielle, cela pourra vous rappeler l’expression “chat échaudé craint l’eau”. ; )

Bref, trouvant cette recette amusante, je l’avais tenté… et elle avait été un de mes plus grands (et cuisants) échecs. Pâte in-travaillable, in-mangeable, tout avait fini dans le compost.. Une fois, deux fois… puis je ne m’étais guère acharnée.

La petite histoire aurait pu s’arrêter là mais en atterrissant en Occitanie, j’ai vite remarqué un marchant de pâtisserie / biscuits sur les marchés vendant.. des échaudées ! Cela m’a relancée pour essayer de trouver “la bonne” recette et dépasser mes précédents échecs. J’ai donc parcouru les sections cuisine de tous les sites des offices de tourisme de la région jusqu’à trouver sur celui de l’Aveyron la recette de ces biscuits. J’ai vite re-tenté, et la pioche a été bonne car cette fois toute la préparation de la recette c’est bien déroulée. Une pâte qui se tient, un pochage à l’eau comme les gnocchis, une longue cuisson au four, et voici de jolis petits biscuits ressemblant à ceux du marché.

A la dégustation, et bien très franchement, j’ai vite su que j’avais un de mes 3 biscuits préférés. Sous ces airs rustiques, l’échaudée est un biscuit bien croquant (voir un peu dur), parfumé à l’anis, pas très sucré. Ils ne contiennent pas de beurre donc sont une alternative plus “légère” que les sablés. Cerise sur le biscuit, leur conservation est très très longue. J’en avais oublié une petite boite au bureau lors du confinement n°3, ils n’ont pas bougés en 2 mois.

Ayant fait, refait, re-fait (et re-re-re…fait ) de ces biscuits depuis j’avais hâte de partager la recette avec vous. Je ne suis pas sûre qu’elle plaise à tous (les biscuits sont durs donc il faut les tremper dans quelque chose si vous préférez du plus moelleux) mais la réalisation est clairement “fun” et ces biscuits changent vraiment de nos classiques “modernes”.

Bonne journée 🙂

****

Echaudées (biscuits médiévaux) Au Fil du Thym

****

Recette : Échaudées (Biscuits médiévaux)

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 45 minutes

Ingrédients

Pour 1 grosse fournée

  • 500 g de farine
  • 100 g de sucre
  • 10 g de grains d’anis (cf 1.)
  • 2 œufs
  • 10 cl de crème liquide
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 paquet de levure chimique (11g)
  • 1 pincée de sel
  •  Lait (ou lait végétal) si besoin

Réalisation

  • Dans un (grand) saladier, placez la farine, le sucre, le sel, l’anis et la levure. Mélangez grossièrement.
  • Ajoutez l’huile, les œufs battus en omelette et la crème. Travaillez le tout pour incorporer ces éléments liquides et former une pâte homogène. (Vu la quantité, n’hésitez pas à y aller à la main )
  • Si la pâte vous semble un peu sèche (ie. on “sent” la farine) n’hésitez pas à ajouter un peu de lait/lait végétal pour la détendre. Elle doit idéalement être étalable comme une pâte brisée, sans coller sur le plan de travail.
  • Formez les échauffées (illustration ci dessous) :
    • Étalez la pâte (cf 2.) jusqu’à une épaisseur d’environ 1/2 cm.
    • A l’aide d’un petit verre découpez y des cercles.
    • Repliez le cercle vers le centre en 3 endroits de manière à lui donner son apparence de tricorne.
    • Appuyez légèrement pour souder.

 

  • Première cuisson : Faites bouillir une grande casserole d’eau, puis plongez y les échaudées. Lorsqu’elles remontent à la surface, elle sont cuites. Retirez les et laissez égoutter (cf 3.)
  • Deuxième cuisson : Disposez l’ensemble des échaudées sur des plaques de cuisson four. Enfournez pour 35 minutes à 200°C (cf 4.)

Dégustez les échaudées une fois refroidies, ainsi ou trempées dans un thé café s’ils sont trop durs pour vous.

 

Echaudées (biscuits médiévaux)

Astuces :

  • (1) Dosez l’anis à votre convenance, et si vous n’appréciez pas, n’en utilisez pas.
  • (2) Coupez la pâte en plusieurs morceaux pour cette étape.
  •  (3) Si vous possédez des plaques à macarons perforées, celles-ci sont idéales
  • (4) Cette durée de cuisson donne des biscuits très secs. Si vous préférez des biscuits un peu plus moelleux, réduisez à 25-30 minutes
  • Conservation : Facile 3 mois !

 

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Pour info, on peut encore trouver du saindoux en vente libre en grande surface.
Merci pour cette découverte ! C’est très original !
Bon 14 juillet ! Bises.

une jolie découverte!
bonne jorunée

Une belle découverte ces petits biscuits !

Merci pour cette recette, j’attaque demain.
Merci également pour la découverte des plantes, la petite promenade est pour ce week-end

Bonjour au fil du thym
Pour cette fois, je passe mon tour, l’anis est une des rare plante que nous n’aimons pas – le goût !
Où alors, je change pour y mettre …..de la lavande , pourquoi pas ?
Je vais voir !!
Au plaisir
Enjoy