Cocotte poulet vanille carottes panais

Cocotte de poulet, carottes et panais à la vanille (made in Gers)

Bonjour à toutes et tous,

 

Nous arrivons ce matin sur la toute dernière recette de l’année 2022. Et cela sera une recette festive et sans chichi, que vous pourrez utiliser pour les fêtes de fin d’année ou toute autre occasion hivernale. Si l’idée vous tente, venez.

 

Cette année se termine pour moi avec de nombreuses questions en cuisine. Le temps du « j’achète ce qui fait plaisir sans trop réfléchir » est plus que fini, et maintenant je cherche à concilier cuisine éco-responsable (pour la planète), cuisine sociétaux-responsable (pour continuer de soutenir l’agriculture locale bio/raisonnée) et cuisine moins chère (car avec l’inflation…). Ces trois critères sont parfois des défis, mais aussi un champ des possibles et d’opportunité immense. Ne plus se tourner vers les « classiques » des assiettes comme le steack haché-frites, ouvre vraiment à une large variété de plats, de saveurs et d’occasion de s’amuser à les cuisiner. Je pense que 2023 s’orientera sur les mêmes axes, avec tout autant d’occasion de découvrir d’étonnantes recettes/saveurs..

 

Bref… vous me direz, quel est le rapport entre ce laïus très théorique et la recette concrète d’aujourd’hui : Tout simplement qu’elle est un exemple de cette cuisine éco-sociétale-responsable et pas chère. A l’origine, étant une recette de chapon à la vanille trouvée dans un magazine Saveur de 2016. Mon mari, en l’apercevant, l’a trouvée « chouette » mais à réaliser avec plutôt du poulet d’ici. De mon côté, je réfléchi à la simplifier pour éviter les 3 cuissons proposées et plutôt tout cuire lentement à la cocotte. Accessoirement, cela débloquait la possibilité de le réaliser pour une très grande tablée, avec la cocotte de taille adaptée.

 

Tenté pour un dîner grande famille, ce poulet cocotte vanille a beaucoup plu. Pour reprendre un convive « c’est original car on ne s’attend pas à la vanille avec du poulet, mais cela change ». Un autre l’a jugé « tout en douceur et vraiment sympa ». La viande est fondante avec le mijotage. La vanille et les légumes amènent une note sucré-salée . Le tout est au final un plat avec des ingrédients (hors vanille) trouvables localement, et donc « made in Gers ».

 

En collaboration bénévole avec l’office de tourisme du Tenarèze, je voulais donc vous partager cette dernière recette « made in Gers » (et dernière recette tout court) de l’année 2022. J’espère que ce poulet cocotte vanille vous inspirera.

Bonne journée

 

****

Cocotte poulet vanille carottes panais

Cocotte de poulet, carottes et panais, à la vanille

****

 

Recette : Cocotte poulet vanille, carottes et panais

Saison de la recette: Octobre -> Janvier

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson: 1 heure

Ingrédients

Pour 4 personnes :

  •  4 cuisses de poulet fermier (du Gers :p)
  • 4 carottes (600 g)
  • 2 à 3 panais (600 g)
  • 2 échalotes
  • 1 gousse de vanille
  •  1 petit verre de vin blanc moelleux
  • 1 belle branche de thym
  • huile d’olive
  •  sel et poivre

 

Réalisation

  •  Lavez les légumes. Épluchez et hachez les échalotes. Épluchez les légumes racines puis coupez-les en jolis morceaux (cubes, tailles en biseaux,…)
  •  Dans une cocotte, faites revenir les cuisses de poule jusqu’à ce qu’elles dorent. Retirez les et réservez à part,
  •  Mettez l’ensemble des légumes dans la cocotte et faites les revenir. Entre temps, grattez la gousse de vanille et répartissez les grains sur les légumes.
  • Ajoutez le vin blanc, un fond de verre d’eau, portez ébullition et grattez les sucs au fond de la cocotte.
  • Remettez le poulet, ajoutez 1 belle branche de thym, la gousse de vanille. Portez à feux doux et laissez mijoter à couvert une bonne heure (ou plus) .
  •  Salez et poivrez en fin de cuisson.

 

Servez cette cocotte poulet vanille bien chaude. Pour les gros appétits, accompagnez de céréales.

Cocotte poulet vanille carottes panais

 

 

Astuces :

  • Variante : Vous pouvez aussi remplacer le poulet par de la pintade.
  • Variante 2 : Côte légumes, variez avec des pommes de terre ou des morceaux de courge ferme (potimarron). Pour ces derniers, ne les ajoutez que sur la dernière demi-heure de cuisson.
  • A l’avance : Vous pouvez aisément cuisiner ce plat une journée à l’avance, et conserver 48h au réfrigérateur

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de

9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Cela a l’air vraiment délicieux !
Je profite de ce message pour vous remercier pour votre blog que je lis avec toujours autant de plaisir !
Bon bout d’an (comme on dit ici en Provence),
Véronique

Merci pour cette proposition.

Une recette que je retiendrai ! Je n’aurais pas pensé à la vanille ! A essayer assurément ! Merci ! J’aime bien lire votre blog gersois, habitant moi-même dans le Gers !

Bonjour Florence
Une cuisine que j’applique très régulièrement , la cuisson en cocote !!
Elle permet une cuisson douce _ ce qui attendrit les viandes et donne de la saveur !!
N’agresse pas les aliments !!
Nos grands _mères ne s’y trompaient pas !!
Quand à la cuisine plus responsable à tout les niveaux , elle est la mienne depuis toujours !!
C’est juste une question de bon sens !!
Et dans ma famille , ses valeurs ont toujours primées depuis des générations !!
Et ce petit goût de vanille doit faire toute la différence !!
A bientôt de te lire !!
Passeuse , guérisseuse , thérapeute , médium et canal !!

Finalement, recette testée le 1er janvier. Tout le monde y a trouvé son compte

je viens de plus en plus souvent prendre des idées, bravo pour votre blog qui fait du BIEN !