Baume huileux au pissenlit (réparateur)

Baume huileux au pissenlit (réparateur)

Bonjour à toutes et tous,

Le dernier billet de balade botanique semble ne pas vous avoir laissé(e)s indifférent(e)s vis à vis de nos chers pissenlits. La coïncidence est amusante, car je voulais ce dimanche leur faire un petit clin d’œil avec une idée de DIY médicinal avec les fleurs de pissenlit. 🙂

Dès que l’on commence à s’intéresser aux vertus des plantes sauvages, le pissenlit commun ou officinal prends vite une place importante. Ses feuilles sont riches en vitamines et minéraux, ses racines peuvent être utilisées broyées pour remplacer le café, les tisanes de feuilles ont des vertus dépuratives, etc. Du côté cuisine, le pissenlit est aussi utilisable en salade, et ses fleurs permettent de concevoir un étonnant miel de pissenlit (la cramaillotte) tout à fait bluffant.

Bref, tout dernièrement, dans un de mes livres favoris (“Balade médicinale au fil des saisons“, éditions terre vivante), j’ai (re-)découvert que les fleurs de pissenlit ont des propriétés réparatrices pour la peau et qu’elles peuvent être utilisées pour former un baume protecteur pour l’hiver. Même si cela peut paraître fantaisiste, je suis assez fan des macérats et baumes “maison” aux plantes depuis celui d’achillée millefeuille. L’efficacité est souvent au rendez vous pour un prix dérisoire, une maîtrise des ingrédients et un côté “zéro déchet” affirmé.

J’ai donc été cueillir mes fleurs de pissenlit, préparé mon baume, puis pensais le ranger au placard jusqu’à l’hiver. C’était sans compter sur le froid de la semaine dernière qui m’a clairement poussé à l’essayer plus vite que prévu. Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas aussi ré-hydratant qu’une crème spécialisée achetée para-pharmacie. Il n’y a d’ailleurs pas les “ingrédients” nécessaires pour l’hydratation dans ce baume. Mais, on sent nettement que cela fait du bien aux mains, qu’elles sont moins abîmées; et qu’il y a un côté protecteur. Je l’ai utilisé 2-3 fois, sans aucun regrets, et n’hésiterais pas l’hiver prochain (voir avant).

En attendant, je voulais partager cette idée avec vous au cas où cela vous amuserait de préparer un remède aux plantes. Vous pourrez largement le conserver 1 an.

Bon dimanche !

****

Baume Huileux pissenlit (Réparateur) - Au Fil du Thym

 

****

Tutoriel : Baume huileux au pissenlit

Matériel

Pour le baume (pour 1 petit pot en verre de 200m) :

  •  15 fleurs de pissenlit commun / officinal
  •  135 ml huile de tournesol
  •  20 g de cire d’abeille
  •  5-6 gouttes de conservateur vitamine E
  •  1 pot (contenante 200 ml environ)
  •  1 petit fouet

Réalisation

Étape 1 : Cueillette

  • Cueillez des fleurs de pissenlit plutôt jeunes. Vous pouvez les repérer car leur fleur a une surface plutôt plate et non bombée.
  • Faites les sécher 4-5 jours au soleil.

Étape 2 : Le baume

  • Pesez l’ensemble des ingrédients.
  • Placez l’huile et les fleurs de pissenlit sèches dans une casserolle puis faites chauffer à feu très doux.
  • Couvrez, puis laissez infuser à feu très doux pendant 30 minutes.
  • A l’issue de ce temps,  filtrez l’huile puis remettez là au chaud. Ajoutez la cire d’abeille puis mélangez délicatement au petit fouet jusqu’à ce qu’elle soit entièrement fondue et bien incorporée dans l’huile.
  • Incorporez le conservateur.
  • Ébouillantez le pot dans lequel vous placerez le baume.
  • Versez la préparation (encore chaude) dans le pot
  • Laissez refroidir.

Utilisation : Ce baume huileux pissenlit s’utilise en couche fine notamment sur les mains en hiver. Faites attention qu’il laisse une sensation huileuse, donc attendez un peu avant de toucher les objets. 😉

Conservation : 1 an dans un placard à l’abri de la lumière

 

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

8
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x