Randonnée dans la vallée du Viaur (Tarn)

Bonjour à toutes et tous,

Je « profite » du créneau de vacances de nombres d’entre vous pour partager avec vous la suite d’une courte escapade familiale faite dans le Tarn courant mai. Cette escapade avait pour objectif la cité de Cordes-sur-ciel, que vous pouvez retrouver dans un précédent article. Bien qu’enthousiastes, mes gourmands n’ont pas été motivés pour un « décollage » à l’aube, ce qui m’a laissé un large créneau matinal pour aller randonner dans la nature. 🙂 C’est une de ces randos matinale que je souhaiterais partager avec vous ici.

 

Autant la destination familiale était simple à trouver, autant pour les randonnées, j’ai dû chercher un peu. Il existe nombres circuits de randonnées dans le coin, de toutes difficultés et avec des promesses de Nature plus ou moins enthousiasmantes. J’ai fini par sélectionner le circuit « Pont de la Vicasse à Laugarde Viaur« , dans la vallée du Viaur, du côté de Montirat, qui avait le mérite d’être pas trop loin en voiture du gîte, d’avoir un stationnement aisé et de garantir une bonne bouffée de forêt. Le circuit entier était bien trop long par rapport à mon temps disponible, mais je ne pensais pas regretter de faire l’aller et le retour.

 

En étant sincère, c’est une des plus jolies randonnées que j’ai faite (hors cadre montagne). Nous nous baladons en pleine forêt sur les colline enserrant le Viaur avec des points de vue stupéfiants sur la vallée et sur l’Aveyron tout proche. La forêt était en plein bal de floraisons printanières. Il faisait bon, tout était vert…. (il n’y avait pas de sécheresse…)  Alors je vous invite en image à vivre avec moi ces merveilleux instants 🙂

 

  ***

Panneau de départ (pris au retour), nous sommes au bon endroit. Je dis « nous » car la « miss » est de sortie avec moi. Vous la verrez dans certaines photos 😉

 

Nous démarrons au très petit matin, le soleil vient juste de se lever. Nous sommes en bas de la vallée du Viaur, sur les bords du Viaur, alors il ne faut pas s’étonner que les environs soient encore sombres.

 

Voici le Viaur, calme, qui s’observe en contrebas du chemin

 

Le chemin longue la colline parfois en a-pic, faisant apparaître des rocailles. C’est le coin d’accroche parfait pour différentes fougères et plantes humides.

 

Quelques minutes plus tard, une trouée laisse apparaître la vallée. Avec les nuages du petit matin, il y a comme un air de magie..

 

Juste après, les choses se compliquent et les pentes apparaissent. Nous grimpons dans les forêts et sur la colline.

 

Peut être l’avez vous remarqué : dans ces sous bois, la végétation de printemps est dense. C’est le festival des fleurs, des classiques boutons d’or ou renoncules âcres, myosotis forestiers,  silènes enflées et silènes penchées, benoites communes, sans parler des digitales pourpres qui ne tarderont de fleurir… L’appareil photo chauffe pour prendre en photo ces petites beautés.


Silènes penchées


Benoîte commune 

 

Toute attentive aux fleurs, je ne vois qu’au dernier moment que le chemin se poursuit en traversant une prairie. Un regard vers le paysage, je suis époustouflée de ces nappes de vert, de ces nuages éphémères..

 

Nous continuons à traverser les prairies fleuries. Parfois, de vieux chênes balisent le chemin…

 

Et nous ne tardons pas à arriver à un petit hameaux fait de quelques bâtisses anciennes et bâtisses rénovées

 

Le point de vue depuis ce hameau se laisse apprécier 🙂

 

A la sortie du hameau, une surprise m’attends : un « champ » d’ancolies sauvages. Je n’en reviens pas ..

L’appareil photo passe en mode mitrailleuse, je m’émerveille de chaque fleur…

Reprenons la route, qui serpente dans la colline.

 

Avant de rejoindre une nouvelle portion de forêt. Voyez vous les silènes à gauche qui discutent avec les renoncules à droite ?

 

Une nouvelle trouvée laisse pleine visibilité sur les colline d’en face. D’ici, nous pouvons voir l’église de Bor-et-Bar qui surplombe la vallée. Je ne vous l’ai pas dit, mais en fait le Viaur sépare le Tarn de l’Aveyron, c’est donc l’Aveyron que nous voyons en face :).

 

En grimpant, nous croisons des rocailles bien exposées.La miss explore les cavités pendant que je m’attarde sur les orpins qui couvrent les petits aplombs. Il est encore un peu tôt dans la saison pour les voir fleurir, mais je suppose qu’en été, la muraille sera couverte de nappes de rose et de jaune.

 

Quelques minutes de marche nous portent enfin sur le haut de la colline

 

Nous sommes largement au dessus de la vallée et du Viaur. Seul le haut des collines se laisse admirer, avec ses forêts…

 

Mais sur ce promontoire, il n’y a pas que la vue qui récompense les efforts. Pour qui sait observer, on peut vite trouver les couleurs vives des orchis mâles…

Le spectacle du dessus des la vallée est de courte durée. Nous ne tardons pas à nous ré-enfoncer dans la forêt et à redescendre..

 

La forêt se fait plus dense et plus sombre au fil de notre descente. C’est le bal des fougères, des plantes d’ombres…

 

Jusqu’à ce que nous redescendions au niveau du Viaur. C’est ici le point de demi-tour que j’avais envisagé. Nous avons fait près d’une heure et demi de marche, au moins une heure m’attends pour le retour. Je me pose quelques instants pour profiter du calme de la rivière..

 

Je vous passe le chemin de retour, qui reste identique.. et à vrai dire, je le fais au pas de course pour être rentrée à temps pour que nous partions à temps avec mes gourmands. ^^

Juste un dernier regard vers la vallée, au point de départ de la randonnée. Les nuages se sont entièrement dissipés révélant les petits villages de l’Aveyron accrochés aux collines. Je souris, m’imagine ici à l’automne avec le festival des couleurs d’automne. Cela doit être si beau…  Qui sait, peut être aurais-je l’occasion de revenir dans les prochaines années ? En tout cas, je porte ce petit morceau de Tarn dans le coeur depuis cette balade…

 

C’est ici que je vous laisse. Je reprends la voiture, il est temps d’aller à Cordes sur Ciel avec mes gourmands (vous pouvez nous suivre en consultant le billet dédié ;).

En espérant que cette balade vous a plu, je vous souhaite un bon week-end !

***

 

En savoir plus sur la randonnée : Descriptif du parcours sur Pont de la Vicasse à Laugarde Viaur sur Visorando  – La randonnée complète dure 5h bonnes heures pour personnes entraînées.

 

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Merci pour cette superbe balade !!!

Quelle magnifique balade ! La saison s’y prêtait bien.

Super rando : magnifique et magique .

Merci pour cette magnifique ballade. Je vous lis depuis l aerport, alors c est une belle plongée dans la verdure .

Belle balade ! Et merci pour les fleurs avec leur nom. Bravo à vous

En vacances à Naucelle il y a presque 40 ans, nous avions fait une promenade qui nous avait amenés sous le viaduc de Viaur. Un bon souvenir de cete région.

C’est très joli! Les photos donnent envie de se retrouver là! Merci!

magnifique!!