Dans la féérie du givre…

Bonjour à toutes et tous,

Depuis que nous avons basculé en hiver, certaines nuits se sont teintées d’épisode de gel. Les petits matins révèlent alors des paysages recouverts d’un voile cristallin, scintillant sous les premiers rayons. Ces matins là, il peut sembler plus difficile d’oser mettre le nez dehors. Mais si on ose parcourir dans nos jardins et nos campagnes, on peut découvrir un magnifique spectacle. Les détails des plantes se révèlent, les couleurs bleues du matin sont féériques, les herbes sèches brillent au soleil.

Entre les fêtes, je n’ai pas hésité à sortir à l’aube, Appareil photo à la main, pour réaliser quelques balades dans ce givre. Chaque sortie a été source d’émerveillement, de cette impression que la nature sait atteindre un point de beauté que l’Art humain ne pourra jamais atteindre…. Depuis, je voulais donc partager avec vous ces balades et ces photos, que vous puissiez aussi en profiter. Je vous propose donc ce matin que l’on parte en balade. Couvrez vous bien, n’oubliez pas bonnet et écharpe, et venez, nous entrons dans la féérie du givre …

 

****

 

Débutons la balade peu après l’aurore. le soleil illumine déjà le haut des collines mais les vallées restent encore masquées par le relief. Tout juste le soleil pointe-t-il le bout de son nez.

 

Dans les haies encore sombre, les traces de givre ressorte sur les feuilles colorées des ronces. Elles sont autant d’aiguilles qui s’accrochent au bord

 

Je rejoins une prairie où se trouvent de nombreuses herbes folles. Le givre ne pourra que mettre en valeur leur couleur grise. Ce matin, je ne suis pas seule : la « miss » a insisté pour la promenade (tandis que l’autre a vite fait demi tour ^^). Tons blancs sur blancs

Féérie du GIvre - Au Fil du Thym

 

A l’ombre, les lumières du matin sont bleues. Les herbes recouvertes de givre ressortent tels des cristaux de blanc. Si on a gardé son âme d’enfant, on se croirait en Arendelle, le pays de la reine des neiges.

Féérie du Givre - Au Fil du Thym

 

Je m’arrête sur une vergerette qui était restée en fleur malgré l’arrivée de l’hiver. Sous le givre, elle a adopté des notes argentées.

Sur l’instant, je repense à la robe couleur de Lune dans Peau d’Âne. Ne serions nous pas en présente de la fleur de la Lune ? Il y a une certaine féérie du givre dans l’air…

Féérie du Givre - Au Fil du Thym

 

Une petite asteraceae en aigrette attire mon regard un peu plus loin. A chaque aigrette son filament de givre scintillant. Luxe de détail révélé.

 

Et que dire de cette autre  vergerette du canada  et de sa structure complexe aux tons argentés ? Quand un rayon de soleil passe, elle scintille

 

Alors que les minutes défilent, la prairie se couvre de soleil.

Avez vous déjà remarqué cette différence flagrante en hiver entre les zones d’ombres aux teintes bleues et les zones de lumière aux couleurs dorées ?

 

Passons de l’ombre à la lumière et rejoignons donc les zones dorées de la prairie. La transition de couleurs est flagrante. Ici aussi, le givre redonne un luxe de détail à la nature

 

Par contre, repérer la « miss » dans la masse des herbes devient de plus en plus difficile ^^


Je pose genou à terre, admirer les herbes et la finesse du liseré de givre.

 

Sur les petits arbustes qui poussent dans la prairie, on retrouve les aiguilles cristallines des ronces.

 

Je termine la balade en me rendant sur le bord de la retenue agricole que je sais non loin. Sur ces bords se trouvent une végétation très particulière que le givre aura sans doute décoré.

Mon intuition se révèle juste quand j’arrive en visibilité du chanvre d’eau et de ses anciennes têtes fleurie. Chacune a adopté son voile blanc…

Féérie du GIvre - Au Fil du Thym

 

Je m’approche pour en distinguer tous les détails. Le givre n’est t’il pas un merveilleux révélateur ?

 

Je termine la balade par un dernier regard envers l’envahissant chiendent qui peuple aisément tous les espaces herbeux de nos campagnes. 

Avec son liseré scintillant, ne devient-il pas une jolie manifestation de la beauté de la nature ?

Féérie du givre - Au Fil du Thym

 

C’est ici que je vous laisse. Il fait dorénavant bon au soleil, on peut presque ouvrir le manteau et l’on peut s’attendre à ce que toutes les petites merveilles que nous avons aperçu disparaisse dans quelques minutes.. Nous avons été les heureux chanceux d’un éphémère spectacle.. qui reviendra peut être demain, tout en étant différent. C’est cela la féérie du givre.

Bonne journée 🙂

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour Florence
Merveilleuse nature qui sans cesse se couvre et se découvre pour notre plus grands Bonheur !
Pareil , je suis sortie aussi faire mes photos !
Moi, ma campagne est un fuselage de teintes qui passent de la couleur cacao , café , caramel jusqu’au chocolat et au tabac .
Il faut dire que ma maison est entourée non pas de prairie mais de terres , de champs !!
Et les différences de tons parsemés de givre est spectaculaire !
J’ai eu de Magnifiques levés de soleil au différentes teintes mordorées et au tons pastels !!
Moi, j’adore photographier les arbres et les haies pour leurs charmants détails _ tout comme toi avec les plantes !
J’ affectionne beaucoup mon environnement et ne m’en lasse pas , saison après saison!!
Au plaisir de partager !!
Excellent début de semaine à toi !

Merci. Je suis sous le charme