Aller au contenu
Accueil » Balade Botanique – Au pays des Graminées (Juin 2024)

Balade Botanique – Au pays des Graminées (Juin 2024)

Balade botanique Juin 2024

Bonjour à toutes et tous,

Alors que le printemps se termine, que diriez vous de partir en balade botanique découvrir les plantes de saison ? La fin de printemps est chaque année la période clé pour une certaine famille de plantes, les graminées (ou Poaceae). Qu’on les déteste pour leur pollen ou qu’on les aimes pour leur ballet aérien, ces plantes sont bien plus variées qu’on imagine.

Alors, que diriez vous de partir à la découverte des différentes sous familles. ? Si le cœur vous en dit, chaussez vos baskets et venez 🙂


Balade botanique Juin 2024


Les graminées ou Poaceae font partie de la grande famille des plantes à fleurs (Angiospermes). Mais elles sont caractérisées par le « choix » d’une pollinisation par le vent et non par l’activité de pollinisateurs. De ce fait, elles n’ont pas eu besoin de développer l’attirail voyant des pétales colorés et ont réduit leur inflorescence au juste nécéssaire. Un « épi », des étamines, du pollen, mais pas de grande couleur.

Ces Poaceae sont divisées en plusieurs familles, elles mêmes divisées en 51 tribus avec (ou pas) des signes assez distinctifs. Je vous propose de venir en balade botanique juin reconnaître quelques tribus courantes dans nos campagnes. A noter que pour les Poaceaes de nos champs, n’hésitez pas à consulter ce billet.

Bref, partons donc sur les bords des champs 🙂


Les Triticum ou blés

Nous allons commencer par une tribu que nous connaissons tous pour en mettre régulièrement dans notre assiette : la tribu triticum ou des blés. Ce sont des plantes herbacées annelles, aux tiges dressées, et aux inflorescences en épis linaires assez compacts. En cette saison vous pouvez voir le blé (dur) fleurir ou dorer dans les champs.

Blé dur dans les champs

Les Hordeum ou Orges

La tribu des Hordeum (les orges), décrit des plantes herbacées, formant des touffes (=cespiteuses), qui se distinguent de la tribu des blés par des épillets groupés par triplets, un épi plutôt plat et une barbe prononcée (issue des épillets prolongés en arête = aristés). Dans les plantes courantes vous pouvez retrouver l‘orge cultivée (Hordeum vulgare) (à gauche) ou l’orge des rats (Hordeum murinum L) des bords de route (à droite).


Les Bromus

Rien à voir avec le métal. ; ) La tribu des Bromus ou Bromes rassemble des plantes herbacées possédant une inflorescence en panicule plus ou moins lâche, des épillets plutôt grands et chargés en fleurs. J’en trouve plusieurs variétés dans ma campagne, entre le brome stérile (gauche) aux épillets aristés se terminant presque sur du rouge, ou le brome mou (Bromus hordeaceus L.), aux gros épillets bien chargés.


Les Phalaris ou Alpiste

La tribu des Phalaris rassemble différentes espèces d’allure variées, mais on retrouve assez classiquement une inflorescence en panicule très dense vert-blanchâtre. Dans nos champs de blés, il n’est pas rare de croiser du phalaris mineur.


Les Poa ou Pâturins

Le genre des Pâturins ou Poa, rassemble des plantes herbacées annuelles ou vivaces, assez grandes(50 cm à 1m50), caractérisées par des inflorescence en panicules assez lâches et aériens. Je suis persuadée que vous en avez déjà croisé, en sauvage ou en ornemental dans les jardins. Dans les plus courantes, nous avons le pâturin des prés, aux inflorescences aériennes.

Pâturin des prés en fleur


Les Lolium (ou Ivraies)

Si vous avez déjà entendu l’expression « séparer le bon grain de l’ivraie« , voici le genre de graminées à l’origine de l’expression. Les Lolium ou ivraie est un genre de graminées qui se reconnait par une tige dressée, une inflorescence plate, des épillets alternes, et une forte tendance à squatter le bord des champs. Un ensemble ci dessous à côté d’un champ d’orge.

Ivraie

Les Anthoxanthum (les Flouves)

Changeons totalement de forme d’inflorescence avec Anthoxanthum (les Flouves). Ces plantes herbacées se distinguent par un port bien dressé et une inflorescence en épis contractés. Le nom de la famille vient scientifique du grec anthos (« fleur ») et xanthos (« jaune »), par allusion à ses fleurs jaunes après la floraison. Un exemple ci dessous avec la flouve odorante, qui parfume les foins d’été.

Flouve odorante en fleur

Les Dactyle

Celle là est une des plus facile à reconnaitre dans notre balade botanique juin :). Les Dactyle désigne un genre de plantes herbacées, vivaces, souvent hautes, avec une touffe basse ultra dense et des épis bien dressés avec une forme de doigts (d’où « Dactylis signifie doigt). Il n’est pas rare de croiser par chez nous le Dactyle aggloméré, aux épis bien identifiables.

Dactyle aggloméré

Les Avoines

L’Avena ou avoine désigne quand à elle des plantes herbacées, vivaces, parfois en touffe et avec une inflorescence en panicule ouvert et lâche. Nous avons tous l’image de l’avoine de nos flocons ou encore de la folleavoine aux grandes inflorescences aériennes. Dans les prés, nous pouvons en croiser d’autres variétés comme cette avoine dorée, à l’inflorescence aussi bien ouverte.


Les Fétuques

Et nous allons termine par les Festuca (fétuque), genre de graminées comprenant plus de 400 variétés, et généralement caractérisée par des inflorescences en panicule rameuse Cette plante est souvent cultivée comme plante fourragère (ex : fétuque des prés) ou pour décorer les jardins (ex : fétuque bleue, fétuque rouge). Dans ma campagne, on peut aisément croiser de la fétuque élevée, qui se plaît partout grâce à son habileté à tolérer la sécheresse.

Et nous voilà à la fin de notre balade botanique juin au pays des graminées. J’espère vous avoir fait découvrir que sous le nom ‘d’herbes » ces Poaceae ont plus de variété qu’elles n’y paraissent 😉

En espérant que la balade vous a plu, je vous souhaite un bon dimanche !


Sources de l’article

Print Friendly, PDF & Email
Étiquettes:

4 Commentaires

  1. Bonjour,
    Merci pour cette balade dans le monde des graminées. Heureusement que la nature est là avec toutes ses merveilles qui nous permettent de mieux supporter l’incertitude de cette période anxiogène. Si le ciel est enfin débarrassé de ces nuages chargés de pluie, celui de nos vie voit s’accumuler de bien noirs nuages.
    Merci de trouver du temps pour nous. Et la recette de pois gourmands de cette lettre du mois tombe à pic.
    Cordialement.

  2. Bonjour,
    Merci pour cette balade dans le monde des graminées. Heureusement que la nature est là avec toutes ses merveilles qui nous permettent de mieux supporter l’incertitude de cette période anxiogène. Si le ciel est enfin débarrassé de ses nuages chargés de pluie, celui de nos vies voit s’accumuler de bien noirs nuages.
    Merci de trouver du temps pour nous. Et la recette de pois gourmands de cette lettre du mois tombe à pic.
    Cordialement.

Joindre la conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *