Vive les vacances ? Non, vive le boulot :)

Bonjour à tous,

Si jamais vous êtes encore au travail en ce lundi, peut être éprouvez-vous le même ennui .. Tous les étés, à partir de juillet et jusqu’en septembre, les médias nous chantent la sérénade des vacances. Il n’est plus question que de plage, de soleil, des tendances de maillot de bain, de la cuisines de camping, des sports extrêmes… et j’en passe.

Dans ce joyeux programme, ils en oublient… et bien que nous sommes encore beaucoup au travail 🙂 Pour ma part, mes vacances d’été ne durent que deux semaines.. Et le reste des beaux jours se passent enfermés au bureau continuer de travailler.

Plutôt que de voir « l’extrême bonheur des vacances » (et frustrer les « galériens de l’été » que nous sommes), si on essayait de positiver et de voir « les petits bonheurs du travail été » ?   De mon point de vue (de salariée au bureau)…

 

  • On se retrouve en petit comité
    Les vacances sont souvent prises à des dates différentes entre les personnes : juilletistes ou aoutiens, vacanciers de la première heure ou du tard, ce qui fait qu’on se retrouve en effectif réduit. Que ce soit à la machine à café ou dans les couloirs, les discussions sont souvent plus détendues : on parle barbecue, jardin (potager), des sorties du Week end, des vacances futures ou passées. On s’entraide un peu plus facilement.

 

  • Un peu plus au calme
    La vie au travail étant au ralenti, la « pression » est souvent moindre et le stress moindre. Avec la baisse du stress, la vie est plus calme, et plus propice à l’efficacité. Les journées d’aout sont toujours très productives 😉

 

  • Quand le chat n’est pas là…
    Quand les vacances sonnent, grands chefs et petits chefs partent aussi.. Et nous laissent tranquillement gérer notre journée et notre efficacité. D’ailleurs Qui d’entre nous n’a pas profité de l’absence du chef pour s’attarder un poil plus à la machine à café… faire un pot cookies… démarrer une course de chaise à roulettes.. Ou lancer une bataille d’avions en papier avec ces collègues. 😉

 

  • On peut sans gênes s’occuper des « petites améliorations »
    Ranger le bureau en désordre, vider la boîte mail surchargée.. Autant de petites choses qui nous enquiquinent mais qu’on ne prend jamais le temps de réaliser avec le bouillonnement de nos activités. Avec une activité plus calme, les mois d’été sont de bons créneaux pour classer/trier/ranger.. Et améliorer notre efficacité après les vacances. Accessoirement, on peut aussi déplacer cette horrible décoration que l’on déteste sur le bureau de notre collègue 😉

 

 

  • Les soirs de travail ont des airs d’école buissonnière
    Contrairement à l’automne/hiver où la nuit arrive vers 6-7h, en été, les soirées ensoleillées se prolongent jusqu’à 21-22H. On peut alors flâner en terrasse, promener le chien sous la lumière, jouer dehors avec les petits, dîner un peu plus tard, ou ré-inventer le monde en terrasse (et plus devant la télé). Ce ne sont que de petites choses qui nous font « déconnecter » un peu plus vite et mieux nous reposer.. Bien plus que les soirées d’hiver où l’obscurité nous confine chez nous..

 

  •  Les week-end ressemblent à des mini vacances
    Avec des petits gourmands en vacances, il est facile de transformer un après-midi du Week end en sortie familiale : sortie bucolique , visite d’une « attraction du coin », parfois des marchés, parfois des vide greniers. Les Week end d’été ont un petit air d’ailleurs qui rechargent nos batterie plus vite pour la semaine.

 

  • Quand les enfants ne sont pas là.
    Aller, qui d’entre nous n’éprouve pas un poil de contentement quand les enfants sont en vacances chez les grands parents ? Ne plus courir avoir un peu de calme à la maison, se retrouver à deux seuls.. et se retrouver comme deux jeunes amoureux.. 😉 ( .. même si rapidement, les petits nous manquent déjà)

 

 

Voilà quelques petits « bonheurs du travail de l’été »… Ils ne parlerons sans doute pas au travailleurs saisonniers, mais sachez que je pense à vous !

Sur ce, je pars travailler et vous souhaite une très belle journée. N’hésitez pas à partager en commentaire vos petits bonheurs du travail de vacances 😉

 

Note : Source du dessin : de Pixabay)

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

alo(rs je te dis « travailles bien » bisous

de quoi tu te plains alors ? tu essayes de te convaincre que c’est bien d’être enfermé pendant que les autres s’éclatent hiiiii tu devrais être contente d’avoir du boulot y en a qui veule bosser et n’en trouve pas

Un super article moi en été je n’ai qu’une semaine de vacance car dans mon job c’est la grosse saison d’avril à octobre (je suis dans l’événementiel). Mais c’est vrai que quand les enfants sont chez papy et mamy on en profite (c’est mon cas depuis 2semaine) et ça fait du bien quand on rentre le soir même si comme tu le dis il nous manque.
Bonne semaine
bises

et si tu effaçais ce commentaire justement, cette joséphine ? ce n’est qu’un commentaire anonyme et déplaisant de plus, pour certains c’est un job à plein temps !! gros bisous ma belle

Ton billet est tellement vrai, travailler l’été est plus facile, moins de monde et on peut profiter des soirée plus longues. Bon travail

perso j’adore bosser en juillet août, les transports en commun sont quasi vides sans les étudiants sans gène avec leurs énormes cartables !! fini aussi les 3 heures de transport quotidiennes pour déposer Tao à l’école avant d’aller travailler; je peux me lever plus tard le matin puisque je travaille à quelques arrêts de tram de chez moi, ça me laisse le temps de prendre ma douche tranquille, de siroter mon petit thé en tricotant quelques rangs devant les infos avant de retrouver mon bureau !! et en plein dans les vacances judiciaires, pas d’audience avant longtemps !! bref, j’adore les mois de juillet août et je ne me sans pas du tout galérienne !! bises, bonne semaine