Rétrospective : Petits Bonheurs 2021

Petits bonheurs 2021

Bonjour à toutes et tous,

En ce dernier jour de l’année, je vous propose que l’on se retrouve pour papoter autour de nos petits bonheurs de l’année 2021. Il m’a toujours semblé important de prendre le temps de se retourner sur l’année écoulée et de regarder tous les petits bonheurs et petites chances qui ont agrémenté ce temps. Voulez vous m’accompagner ?

De 2021, je garderais surtout l’image d’une année de travail et de dépassements de limites pour affronter  de nombreuses difficultés et de nombreux challenges . En étant franche, le covid et les obligations qu’il impose ont été de la « rigolade » face au reste. Côté famille, les constants problèmes de santé de mon mari n’ont pas été simple à vivre et gérer pour toute la famille… Côté boulot, j’ai dû – certes avec une dose certaine de passion – passer des heures au carré et parfois entrer dans des « tunnels travail » sans pause possible. Sur 2021, le temps et l’énergie m’ont souvent manqué… mais dans ce tas d’ennuis et de travaux, il y a par chance quelques petits instants magiques. Ces moments suspendus dans le temps, qui m’ont donné l’énergie de continuer « quoi qu’il en coûte » et l’espoir qu’un jour les choses s’améliorent. Ce sont ces moments que je voudrais re-balayer avec vous.

****

Janvier > Matin de Neige

Le mois de janvier avait démarré en fanfare, avec un passage aux urgences le 02 au matin. Ce fut une journée d’angoisse au cours de laquelle mon mari et moi avons vite pensé un (pardonnez l’expression) « fuck you 2021 » … et qui au final n’a été que de l’inquiétude et de la fatigue. Je m’étais couchée le 02 au soir déprimée pour l’année.  Le lendemain, j’eus la surprise de découvrir nos paysages du Gers sous une fine couche de neige (photos par là). Un phénomène qu’on nous avait annoncé « tous les 10 ans » Battant la campagne avec mes fauves, je m’étais gavée d’images et de photos, pour rentrée revigorée et le moral remonté. Comme quoi, après l’épreuve, viens souvent le petit réconfort.

 

 

****

Février > De la vie dans la poulailler

En 2020, mon mari avait craqué pour accomplir sur « rêve » d’avoir quelques poules dans le jardin. 4 poules et un coq nous ont donc rejoint, et gambadent dans la pelouse… pour le plus grand amusement des plus-si-petits et des grands gourmands et le malheur de mes plantations. En février 2021, un premier poussin est venu rejoindre la bande, émerveillant toute la famille. Ce petit chou n’a pas survécu aux rapaces, mais mon mari a appris de cette expérience a bien s’occuper des poussins. La « smala » s’est  agrandie depuis avec un autre poussin noir, aujourd’hui devenue une poule noire bien vive.

 

 

Et au chapitre des poules, je me souviendrais (longtemps) du Coq qui est venu chanter devant ma fenêtre plusieurs fois lors de mes réunions de télé-travail – notamment à l’heure du thé -, provoquant les fous rires de mon équipe .. et de mon chef. Le coq a une bonne tête de vainqueur, ne trouvez vous pas ? 🙂

****

Mars > Vergers fleuris

Le mois de mars a vu le débarquement du printemps, qui s’est traduit notamment par un bal de floraison dans les arbres. Après avoir planté l’année dernière notre « verger N°1 », nous avons eu la satisfaction de voir les arbres fleurir pour leur premier printemps. Je garde en mémoire la douceur des fleurs de nashi..

Poirier Nashi en fleurs

 

Mais je crois que le plus beau cadeau a été fait par Sabine, productrice de fruit d’été dans le Tarn et Garonne, qui m’a invité a venir voir son verger au printemps et prendre des photos de ce bal de floraison. Je garde de cette escapades des images merveilleuses de douceur, de légèreté, de teintes pastels…. Le bonheur était dans le verger.

 

****

Avril > Rencontrer Cindy !

Dans mes tunnels travail / problèmes de santé – sans parler du covid19 – la vie sociale a été assez réduite sur début 2021. Mais Avril m’a permis de rencontrer – au départ pour écrire un article – Cindy de la Ferme de Mamounette. Son parcours de vie est touchant, plein de force et d’espoir. Ce fut une de mes plus belles rencontre de l’année. Même si les occasions sont rares, j’ai plaisir à la voir, papoter de tout et de rien, comme deux (presque) copines. Merci à toi pour ta bonne humeur, ton enthousiasme et ta compassion.

 

Vis Ma Vie : Cindy de la ferme de Mamounette

****

Mai > Escapade Pyrénéenne

La fin du confinement du printemps coïncidant avec une courte éclaircie dans les problèmes de santé, nous avons profité d’un week-end de mai pour réaliser une courte escapade de week-end dans les Pyrénées, et précisément au col du Tourmalet. Nous avions tenté de le gravir (en voiture) il y a trois ans pour échouer avec la neige. Cette tentative 2021 fut couronnée de succès et avec un petit air de revanche sur la vie… Et le matin même, avant le réveil de la tribu, la « miss » et moi avons réalisé une jolie balade dans les vallées, entre forêts, torrents et orchis, dont je me souviens encore..

 

****

 

Juin > Graminées et Cie

Pour tenir tout au long de l’année, je me suis forcée à m’aménager des moments de « pause mentale » et penser à autre chose que le quotidien. Le blog, tout comme ma chasse aux fleurs sont mes parenthèses. Courant juin, alors que mon mari était dans une mauvaise phase, j’ai dédié nombre de ces pauses mentales pour chasser la « Poaceae » ou graminées, sauvage ou cultivée . Cette famille de plantes (qui a abandonné tout artifice de pétale) est particulièrement diversifiée en forme, fleurs, hauteurs, lieux d’implantations et l’explorer n’est pas si simple que cela.  Je suis loin d’avoir fini ce tour mais un des résultats de l’année a par exemple été le billet de balade botanique dans les champs, pour reconnaître les sortes de cultures : blé, le seigle, l’orge, l’avoine… . Les plus-si-petits-gourmands, qui m’ont souvent accompagné pour prendre l’air, sont désormais incollables sur les variétés cultivées !

 

****

 

Juillet > Les tournesols

Je crois qu’il m’est difficile d’évoquer l’année sans un petit mot pour les magnifiques tournesols du Gers qui ont égayé les champs tout cet été. Partez déprimé à vélo, allez vous balader entre les champs de tournesol, vous revenez tout ragaillardi de leur bouille souriante. La simplicité de la nature dans toute sa beauté. 🙂

 

****

Août > Un Août pluvieux

Je sais, vous allez me dire que vos vacances d’août et/ou vos récoltes de tomates ont été pourrie cette année avec le mauvais temps et la pluie… Excusez ce plaisir égoïste, mais j’ai été soulagée d’avoir un été sans canicules à 40-45°C et sans sécheresse catastrophique. Ce soulagement tient surtout au fait que nous avions réalisé nombre plantations d’arbres (dont le verger n°1) dans notre terrain en 2021, dont une grande majorité hors de portée des tuyaux d’arrosages. Seul le ciel pouvait les préserver de la sécheresse… et ce fut le cas en 2021. Notre « verger N°1 », nos premières haies champêtres sont tirées d’affaire et seront dorénavant quasi autonomes. 🙂

 

****

Septembre > Tunnels boulot et jour de brume

Septembre à été un mois particulièrement intensif au travail. Si vous travaillez vous aussi en entreprise, vous devez connaître ce retour au travail des collègues tous fringuant de leurs vacances d’été qui ont tôt fait de demander plein de choses à faire pour la veille. Si plus encore vous prévoyez de prendre vos vacances d’été en décalé, vous êtes bons pour des journées double ou triple. Septembre 2021 n’a pas échappé à cette règle… Mais alors que j’allais craquer fin septembre, sont venus les premiers jours de brumes dans le Gers, ces moments où le brouillard s’accroche dans les vallées et se laisse contempler du haut des collines. Ces quelques sorties ont été le truc qui m’a fait tenir bon jusqu’aux vacances d’octobre.. et l’occasion de prendre mes plus belles photos de l’année.

****

Octobre > Des vacances à Cauterets

Avec ses problèmes de santé, mon mari a eu une prescription de cure thermale dans les Pyrénées, à Cauterets. Les grands parents se sont mobilisés pour s’occuper des plus-si-petits-gourmands puis me laisser partir avec lui et prendre mes « premières vacances » depuis 3 ans. Cette cure a été éprouvante pour mon mari qui a été très fatigué par les soins. Égoïstement (mais nécessairement…), j’ai pris le temps de ses soins et son repos pour affronter les pentes autour de Cauterets, m’avaler grands bols réconfortants de nature et dépasser toutes mes limites. Je garde le souvenir émerveillé de ces heures de randonnée à dans la lumière d’automne, des forêts qui changeaient de couleurs, des myrtilliers qui passaient au rouge, des lacs cristallins de la montagne. Je garde aussi souvenir de ce sentiment d’avoir gagné la bataille contre moi même en grimpant aux lacs de montagne et,  par conséquence, ce sentiment qu’en rassemblant mon courage, je devrais pouvoir affronter toutes les épreuves. Depuis, les souvenirs des lacs de Gaube, d’Estom et d’Ilhéou accompagnent mes heures difficiles ….

 

****

Novembre > Verger n°2 !

En s’installant à la campagne dans le Gers, nous avons acheté un grand terrain de mono-culture agricole précédemment dopé aux pesticides, dans l’espoir de le « revitaliser » et y- ré-installer de la biodiversité. La tâche s’avère plus ardue que prévue avec les problèmes de santé de mon mari, mais, étapes par étapes, nous avançons. Sur 2021, nous avions décidé d’installer un deuxième verger de plus de 25 arbres de sortes variées. Mon mari étant (très) mal à la date prévue, j’ai dû m’y affairer seule, mais après un « week-end-tunnel » pour réaliser toutes ces plantations, le verger n°2 est là. Depuis, une nouvelle zone de buissons fruitiers a aussi été installé, le jardin méditerranéen a été refait. Cela avance. 🙂

Premiers arbres plantés

****

Décembre > Une pause pour préparer Noël en famille

Alors que novembre a été particulièrement actif, décembre a vu l’arrivée des tempêtes et des week-end confinés à la maison. Ce fut l’occasion pour tous se de poser, préparer tranquillement les fêtes, et reprendre des petits moments en famille. Je ne compte plus les dimanches matins passés en cuisine avec les plus-si-petits gourmands pour préparer des fournées de bredeles, qu’on a ensuite distribué aux proches et moins proches. Je ne compte plus les sourires qu’on a récolté face à ces petits « cadeaux ». Je me souviens aussi des moments passés avec la plus jeune, elle à la couture, moi au crochet, devant un animé. Ces moments très simples ont été importants pour nous pour se rappeler qu’on est une famille et qu’il n’y a pas que les difficultés et la maladie dans la vie.

 

Une des nombreuses boîtes à biscuit..

***

 

Pour finir, je vous présente mon « best nine instagram » de l’année 2021. De la  cuisine, des fleurs, des paysages du Gers ou des Pyrénées. Quelques autres petits bonheurs capturés en photo et donc je me souviendrais en évoquant 2021.

 

 

***

Voilà, mes petits bonheurs 2021, ceux qui m’ont (nous ont) permit de traverser l’année.

Et vous ? Quels ont été vos petits bonheurs 2021 ?

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Florence, j’espère très sincèrement que ton année 2022 sera plus clémente que n’a été 2021 pour toi et ton mari….
Bises des contreforts du Vercors !
Ma’

Merci pour cet article touchant qui invite aussi à (re)garder les pépites. L’année dernière a été aussi particulièrement éprouvante pour ma famille, et j’avais l’intention de procéder à cette collecte des petits bonheurs 2021 pour clore l’année et commencer 2022 du bon pied. En tête déjà, des moments de cuisine, de partage, des lectures aussi, des rencontres, des créations, des apprentissages, des retrouvailles… Tout cela apporte non seulement de la joie mais aussi de la force, avec l’impression de sortir grandie des épreuves.
Je vous présente mes meilleurs voeux,

Bonjour Florence,Un « régal » des yeux et des papilles cette rétrospective même si le fond est douloureux.Votre optimisme , votre bienveillance , votre culture que vous nous faites partager font partie de nos petits bonheurs à la lecture de chaque article..Je suis allée relire tous les articles référencés dont celui qui m’a fait vous suivre « la balade botanique dans les champs », vous êtes vraiment ma très jolie découverte »bloguistique » de cette année 2021.Des bonnes « ondes » pour 2022 à la croisée des vignes de l’Entre deux mers et de Saint Emilion.Caroline

Bonsoir,
Chez nous aussi, beaucoup de petites choses plutôt négatives sont arrivées en 2021… mais tout a été largement compensé avec la naissance de notre petit-fils au mois d’août !!!
(Et là, ce n’est plus un petit bonheur, mais un grand !)
Je vous souhaite une meilleure année 2022, et un grand merci pour votre blog, toujours très intéressant !

Bonjour Florence
Merci de ce touchant florilège de petits bonheurs !!!
Néanmoins je sens que tu n’as pas évacué tout ces moments difficiles et qui sont encore un poids
dans ton mental !
De plus , je sens également que ton travail quotidien est un poids aussi!!!
Tu portes donc à toi seule un énorme poids et une énorme charge mentale !!
Ton corps doit en subir les conséquences ou si ce n’est pas le cas , attention à toi !!
Je te suggère donc chère Florence , en toute amitié de t’ALLEGER dans ton travail autant que possible à l’a venir !!
Ou sinon, tu vas te trouver à l’avenant très vite à court de souffle , ce qui présage des mal a dies respiratoires!!
Qui peut d’autre que nous prendre soin de nous même !!
En attendant , il est important _ come tu l’as souligné par ses photos de se FAIRE PLAISIR de toutes les façons possibles !!
Bien à toi !!
Passeuse , guérisseuse médium et thérapeute

Bonjour,
je suis ton blog régulièrement depuis quelques temps car j’ai suivi certaines des recettes proposées, et quelle joie de savoir que tu vis dans le Gers, mon département natal. J’ai plaisir à te lire et à voir ces magnifiques photos de là où j’ai passé mes 20 premières années de vie. Et je suis contente d’avoir trouvé un blog qui partage mes valeurs car nous sommes dans la même dynamique. Au plaisir de lire ce que tu nous réserves en 2022, une belle année à toi !