Rétrospective : Petits Bonheurs 2019

Rétrospective : Petits Bonheurs 2019

Bonjour à tous et toutes;

 

Nous voici le dernier jour de l’année 2019; alors je vous propose que nous nous retrouvons pour notre petit rituel de fin d’année (J’y peux rien, j’aime les rituels quand ils sont positifs 🙂 ) : Nous remémorer et partager tous nos petits bonheurs de l’année.

 

Et oui,  je trouve qu’en ce dernier jour, il est toujours bon d’êtres positifs et  regarder ce que nous avons accompli cette année, tous nos coups de chance du destin, comment nous avons continué de “grandir” en nous-même.

Pour ma part, je me rends compte que l’année a été très contrastée : des heures vraiment sombres mais aussi de grands coups de chance.  Des moments où je me suis sentie noyée sous les difficultés, sans trop savoir comment ‘m’en sortir”, et plus tard ce tournant de vie offert avec le changement de travail.. Ces souvenirs en mémoire, j’aimerais vous partager mes “petits bonheurs 2019”. 🙂

 

 

Janvier : Jours de neige

L’arrivée de la neige dans les collines du Vercors est toujours un moment fort de l’année car il est synonyme de jeu et de chasse photos. Cette année n’a pas dérogé à la règle avec une belle chute de neige une nuit de janvier. Au tout petit matin, je suis partie avec les deux fauves pour une balade “comme les autres”, me disant  que quelques centimètres de neige dans les collines était somme toute “courants”.. Mais cette fois, à peine quelques centaines de mètres faits dans les petits chemins.. c’était 20, 30 cm de poudreuse toute fraîche où personne n’était passé qui nous attendaient. Inattendu

Le ciel s’est vite couvert, il a vite re-neigé mais nous étions “seuls au monde” à profiter du spectacle.  Les fauves se sont éclatés à jouer dans la poudreuse, j’ai pris une centaine de photos, on est rentrés tous HS…  mais quel souvenir !

 

Février :  Insomnies productives

 

Comme je vous en ai parlé plusieurs fois dans l’année, nous avons un très proche, malade. Février a été marqué par de très nombreuses heures sombre, des heures de doutes, d’angoisse… et fatalement des insomnies. Plutôt que me morfondre sans cesse, j’ai tenté de “rentabiliser” ce temps de manière utile. Le résultat a été une monstrueuse série de publications de recettes pour le blog et le magasin court-circuit un même jour. J’étais contente de moi ce jour là. ^^

 

Mars : Découvrir les ocres du Luberon

Mars, répit dans les problèmes de santé.. Nous avons donc pris un week-end prolongé en famille pour décompresser. Le Luberon et ses formidables ocres, à a peine deux heures de routes, a été vite choisi. Ce petit week-end a été notre seule session “vacances” de l’année, mais quelles vacances. Quel cadre majestueux… Je me souviens encore avec bonheur de ses coins teintés de rouge, d’orange, d’ocre, qui nous font partir ailleurs.. Du village du Roussillon, si paisible.. De cette balade au petit matin où j’ai été émerveillée par les orchis tous juste sortis..

 

 

Avril : Débuter les macérats de plantes

Avril, le printemps a démarré, la “chasse aux fleurs ” aussi… Tout comme une petite lubie qui m’aura occupé une bonne partie de l’année : apprendre à faire des macérats de plantes. Sans doute comme vous, je souhaite dorénavant éviter autant que possible les produits chimiques, en particulier dans la cosmétique / le médical-bobologie . Alors j’ai pris le problème à bras le corps en m’essayant aux préparations naturelles à base de plante : les sirops et les macérats huileux.

 

Franchement, au début je m’y suis plus lancée pour tester. Après quelques mois de pratiques et d’essais, j’en suis tout à fait satisfaite. L’huile de Saint Jean contre les coups de soleil marche tout aussi bien que les crèmes ultra sophistiquées. L’eau de rose maison est parfaite pour s’hydrater le visage.. Alors je rempilerais en 2020 🙂

 

Mai : Visites auprès des agriculteurs

Mai a marqué la concrétisation d’un espoir un peu fou que j’ai eu à force de collaborer pour le magasin court-Circuit : Pouvoir voir de mes propres yeux ce qu’est le travail d’agriculteur bio. Ce sont pas moins de trois exploitations qui ont accepté de m’accueillir un moment pour découvrir, prendre des photos puis vous les transmettre sur le blog.

Lors de ses visites, j’ai beaucoup découvert, beaucoup appris.. A quel point le métier d’agriculteur est une vocation. A quel point il prends sens dans une relation équilibrée avec la Nature. A quel point cela peut être dur.  J’ai aussi compris pourquoi le bio est plus cher, mais aussi pourquoi  il est indispensable. Les pesticides, les engrais, cela reste des dérivés des poisons chimiques..

 

Alors je voudrais remercier de tout cœur Thomas, Sylvain, Maxence et Guillaume de “La Ferme des Routes”, Eric et Emile de “Champ de main”, Elodie et Matthieu de “Au près de chez vous”, ainsi que Marc (de Court Circuit ^^) qui a porté mes demandes. Merci de m’avoir tant appris. Je vous souhaite le meilleur !

 

 

 

Juin : C’est parti pour le Changement de boulot !

Début 2019, j’avais la chance d’exercer un métier qui me plaisait mais dans lequel une baisse de motivation se faisait ressentir.  D’un autre côté, mon mari et moi commencions à  mûrir le projet de “changer de vie” : un nouveau cadre, idéalement près des Pyrénées, plus de campagne, peut être un changement de métier de son côté…  Et c’est là qu’un immense coup de chance est arrivé. Un poste ouvert dans ma société, pile dans la branche que je souhaitais rejoindre, à Toulouse, proche des Pyrénées.  J’ai foncé….  Et je me rappellerais toujours ce vendredi de juin ou mon actuel chef m’a appelé pour me dire que j’étais retenue.  :)))

Depuis, j’ai démarré ce nouveau poste. Quelques mois après, je n’ai jamais assez de mots pour dire à quel point je suis heureuse de cette chance. Même si la situation est complexe au niveau personnel, je pars tous les matins contente; je suis ravie de retrouver mes nouveaux collègues et j’ai envie de relever tous les défis que je rencontrerais dans ce travail.

 

Juillet : Entre deux cartons, des balades à vélo

Alors que juillet a sonné, que la date de démarrage du nouveau poste a été fixé, on a profité des vacances des petits gourmands pour faire des choses ensemble. Il y a eu les premiers cartons, mais surtout de belles balades à vélo autour de chez nous.   Ce n’était parfois pas très long (chaleur oblige), parfois un peu redondant pour éviter les grosses pentes, mais on s’est tous amusés. Un coup croiser des oies, un coup voir le Vercors d’un autre angle, un coup se prendre pour le tour de France. Il n’y a pas de petit bonheur à ne pas partager 🙂

 

Août : Fin de la rédaction Primeurs

Vous qui fréquentez ce blog, vous n’êtes sans doute pas passés à côté de la sortie de “Primeurs”, livre pour lequel j’ai rédigé les recettes. Je dois avouer que c’est mon deuxième gros coup de chance de l’année.

Se faire proposer de rédiger un livre quand on travaille et a une famille est un sacré défi. C’est 4 mois de travail à raison d’au moins 6 recettes à trouver par semaine. Il faut savoir résister à l’envie d’aller se distraire en soirée après boulot/le week-end parce qu’il faut rédiger des recettes… savoir passer des heures de recherches dans les livres & revues pour trouver l’idée d’association.. Admettre que parfois, ben ses idées recettes sont vraiment mauvaises… Avoir des gros moments de doutes et finir devant le Vercors pour lui demander de l’aide..  mais quand on pose le point final (en Août !) on se rends compte c’était une sacré aventure  et qu’on ne regrette rien..

Actuellement, je ne sais pas si le livre “marche”, je n’ai même pas un exemplaire dans ma bibliothèque.. Mais j’espère de tout cœur qu’il vous plait et vous plaira.

 

Septembre : Des betteraves !

En parlant de légumes, partons au potager. Si j’arrive sans mal à cultiver les légumes d’été (les concombres me l’ont bien rendu cette année :p ), j’ai plus de mal sur les racines. Alors cette année j’ai pris le problème à bras le corps en tentant des betteraves. Quelques bons soins, de la protection du soleil et beaucoup de “je vous fiche la paix les filles”  puis mes chiggoia se sont bien portées. Il n’y a pas de petite victoire 🙂

 

Octobre : Premières heures gerseoises

Après quelques semaines en appart’ hôtel du côté de Toulouse, le déménagement semblant bloqué, j’ai fini par prendre un gîte dans le Gers (Une excellente adresse, d’ailleurs, si jamais vous comptez venir dans le coin). De l’espace, du calme, mais enfin l’occasion de commencer à me balader dans ces terres que j’ai hâte de découvrir. J’ai souvenir de cette première balade au lever du soleil, dans une ambiance brumeuse… de ces matins suivants où la lumière dorée du soleil réveillait les clochers.. De ces vues Pyrénées..  Et j’ai hâte de découvrir la suite.

 

Novembre : Petites tueries culinaires

Novembre n’a pas été joyeux  : De gros problèmes pour notre prêt immobilier (vive les banques et les assurances), la ligne de train Toulouse Valence interrompue à cause des intempéries. Je me suis retrouvée “coincée”  dans le Gers sans pouvoir retrouver ma famille le week-end (sauf au prix de trajets voitures trop crevants..). Face à la morosité, j’ai pris un peu de temps pour cuisiner, trouver des recettes amusantes pour le blog. La chance a été là car j’ai réalisé ce qui doit être mes deux meilleures recettes de l’année :

Manquerait que la bûche tiramisu du gers, et là j’ai le podium ^^

 

Décembre  : Noël en famille

Après presque deux mois de séparations avec les intempéries/grèves/surplus de travail, j’ai retrouvé ma famille pour les fêtes. Rien d’exceptionnel si ce n’est le bonheur d’être de nouveau ensemble, de faire des choses ensemble, de parler de vive voix ensemble, et pas simplement au travers d’un skype. On dit toujours que c’est quand les choses vous manquent que vous vous rendez compte à quel point elles vous sont indispensables… et c’est vrai que cette séparation m’a fait encore plus ressentir à quel point j’ai l’impression de n’être pas grand-chose sans ma famille. Certes, j’ai un bon boulot, j’ai la chance de vous avoir pour papoter… mais ce qui donne un sens concret à ma vie, c’est la Famille.

 

 

Aller, à vous maintenant 🙂

 

Bon réveillon !

Print Friendly, PDF & Email


4
Laisser un commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Florence (Au Fil du Thym)MuttiMichelleLydie Fabre Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Lydie Fabre
Invité
Lydie Fabre

Lire votre rétrospective de l’année 2019 est vraiment un régal comme un roman.
Bravo pour votre courage et votre belle écriture.
Quant à nous, nous avons enfin terminé les travaux de la bergerie, une arlesienne.
Et enfin trouver une autre utilité à cette bâtisse : créer un gîte rural c’est imposé pour renouer avec l’accueil d’un public.
Nous avous sûrement de la chance, les rencontres avec nos différents locataires nous ont laissé des souvenirs inoubliables tant ils étaient chaleureux.
Mais au cours de cette année nous avons connu du découragement et malheureusemen la peine de voir partir des amis de toujours. C’est la vie.
2019 est presque terminée, et nous laisse tout de même un sentiment d’avoir bien rempli cette année et tous les espoirs sont permis pour 2020.
A tous bonne santé sans elle rien n’est simple.

Michelle
Invité

merci pour cette rétrospective, on a vraiment à vous lire, des belles choses pour 2020 pour vous et la famille. bon samedi

Mutti
Invité
Mutti

Merci beaucoup pour cette très agréable rétrospective 2019. C’est très plaisant de vous lire . Continuez à nous régaler les yeux et le Palais . Bonne et heureuse année 2020, remplit de bonheur et de joie avec les vôtres et pour nous les passionnés de cuisine , toujours de très bonnes recettes .Cordialement Mutti