Je voudrais de la lumière, dans la forêt d’hiver…

Je voudrais de la lumière, dans la forêt d’hiver…

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, point de cuisine, je vais vous emmener en promenade sur les pentes du Vercors. 🙂

Samedi dernier, le temps s’est voulu radieux et limite printanier. Pour m’aérer l’esprit, j’aurais bien entraîné ma petite famille dehors, mais il s’est trouvé que mes petits gourmands avaient décidé de se faire une matinée console, et mon mari de terminer « son bricolage qui lui prends la tête. »
Je me suis alors retrouvée en tête à tête avec le chien, on s’est regardés comme des idiots pendant 2 minutes, jusqu’à ce que je lui demande « On va promener ? »
J’ai donc attrapé chaussures de randos, appareil photo, et ai lâchement abandonné mon mari pour partir cavaler dans les premières collines du Vercors, en pleine forêt. Avec le grand soleil, malgré des sentiers boueux et un vent bien frais, la forêt s’est révélée magnifique. J’aimerais vous raconter ma ballade en photo

Dès que l’on quitte les grands chemins, les sentiers se resserrent pour former des couloirs  délimités par de grands buis et deux houx sauvages. Les rayons de soleil transpercent les feuilles en dévoilant pierres et feuilles, puis les pentes à gravir. Impossible de savoir alors où l’on se situe sur les collines, si l’on atteint le sommet..

chemin1_redim

Mais sur le bord du chemin, les premières primevères sauvages s’offrent au regard pour égayer ces pentes encore à l’ombre..

primevre_hiver_redim

 

Une fois la première montée effectuée, nous voilà sur la crête d’une colline. Soleil radieux qui transperce les arbres, vision entre deux branches sur les collines aux alentours. Quelques secondes de contemplation, puis  la marche reprends : on suit le chemin qui serpente sur les crête, pense qu’il va durer infiniment, mais ce n’est qu’illusion. Au détour d’un dernier couloir de buis, de nouvelles pentes se dévoilent.

foret_montee_redmin

 

Sur ces pentes, les longues herbes sèches, battent au vent, offrant des teintes d’été…

herbes_redmin

Après plus quasiment deux heures de grimpette, plus de 400m de dénivelé, mon compagnon de marche demande une bonne pause 🙂

chien_redim

Et pourtant, nous sommes loin d’être au sommet ! Au détour d’une trouée; un regard vers le haut pour contempler les barrières rocheuses du Vercors, un regard vers le bas pour contempler la vallée et nos efforts. L’heure tournant, nos pattes commençant à râler des efforts; il est temps pour nous d’entamer la descente.

 

vallee_redim

La re-descente s’effectue encore en forêt, entre les sapins et feuillus dégarnis, sur un versant très ensoleillé où il fleure bon le grand air et le printemps.

lumiere_redim

 

Mais au détour d’un changement de colline,  le soleil se cache, la végétation change et deviens humide.  Tout en bas, Une dernière photo avant de rejoindre la route entre les collines et le retour à la voiture.

fougere_redmin

 

Voilà, quelques photos pour partager ma ballade. 🙂
En espérant que vous les apprécierez, je vous dis à mercredi au plus tard pour un retour gourmand en cuisine !

Print Friendly, PDF & Email


2 thoughts on “Je voudrais de la lumière, dans la forêt d’hiver…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.