Potager débutant #5 : Les traitements naturels

Potager débutant #5 : Les traitements naturels

Bonjour à tous et toutes,

Je vous propose de discuter potager ce week-end. Si vous vous souvenez, l’année dernière, j’avais initié une série de billets “potager amateur / débutant /peu de temps”, série que vous avez visiblement apprécié. Je vous propose de la continuer, avec cette fois des astuces pour prendre soin de nos plantes 😉

Le potager est clairement devenu un de mes “hobby” des jours de week-end/congés. Néanmoins, avec le boulot, la famille, le blog, mon temps disponible pour lui est assez réduit, ce qui m’oblige à tester/identifier vite les astuces faciles à mettre en œuvre. Cette année en plus, alors que l’on a commencé à installer le (nouveau) potager de la nouvelle maison, j’ai pu tester d’autres pratiques, et dû faire face à de nouveaux défis  :

1 ) Trouver le moyen d’enrichir une terre pas du tout prête au potager,
2) Trouver le moyen de guérir naturellement des débuts de maladie, et notamment 5 pêchers envahis de cloaque.
3) Trouver des moyens de faire fuir des pucerons trop présents

Confinement aidant, j’ai fait des recherches sur les traitements naturels bio (les”remèdes de grand mère du potager” en fait ^^), testé, re-testé, d’avant pour identifier les remèdes qui marchent tout en demandant peu de temps. Je voulais essayer de vous faire un retour d’expérience sur quelques uns de ces traitements naturels potager. Ces remèdes étant ultra faciles, ils vont bien dans la série “potager débutant” 🙂

Voici donc les petites astuces identifiées. N’hésitez pas à partager votre retour d’expérience sur le sujet en commentaires, je suis preneuse de vos avis 🙂

 

****

I – Prévenir les invasions de ravageurs & malades

Avant toute chose, il est souvent possible de limiter le risque de ravageurs avec quelques petites astuces d’implantation du potager

  •  Contre “un peu tout” > un jardin riche et fleuri

La première défense contre les insectes et vers ravageurs est de disposer d’une forte variété de plantes dans son potager, en mixant les légumes, les fleurs , les aromatiques. En effet, les ravageurs sont classiquement attirés par l’odeur de leur légume favori. Disposer de nombreuses odeurs peuvent :

  •  soit les désorienter : ils ne trouverons plus le légume en question
  • soit les attirer : vers une plante à la même odeur que le légume
  • soit les faire fuir : l’odeur n’étant pas supportable pour eux
  • soit encore attirer leur prédateur (papillon, autre insecte,..)

 

Dans tous les cas, les ravageurs iront beaucoup moins sur voss légumes.

Pour mixer les plantes, il n’y a pas besoin d’alterner les plantes une part une mais dans la surface de votre potager (voir de votre jardin), d’avoir tout ce petit monde quelque part dans le potager. Cela peut être des aromatiques en bordure, des fleurs dans une bande au fond, un romarin fleuri dans un coin, d…. N’hésitez pas aussi à densifier un peu vos plantations (exemple insérer des plantes fleuries ou des aromatiques entre des plants de légumes) pour améliorer ce mix d’odeur.

Un jardin attirant les butineurs

 

  • Contre les puceron > planter de l’ail d’ornement et des capucines

Les pucerons sont de petits insectes qui attaquent volontiers la plupart de nos plantes, que ce soit les rosiers ou les plantes potagères. Ils sont particulièrement friands des plantes de la famille des choux

Pour limiter leur présence, on peut planter de l’ail d’ornement qui, par sa forte odeur, va les repousser. On peut aussi semer des capucines qui elles vont attirer les pucerons et éviter que ces derniers ne s’intéressent à vos plantes potagères.

 

 

  • Contre les nématodes & les altises > Planter des l’œillet d’inde

Les nématodes cette fois, sont de minuscules vers spécialisés dans le grignotage décomposition des plantes. Ci certains sont utiles au compostages, d’autres ne font pas la différente entre la plante à décomposer et la plante bien vivante. Ils apprécient particulièrement les tomates.

Les altises sont de petits insectes de la famille des coléoptère qui adorent s’inviter au potager sur la fin de printemps pour aller grignoter les choux, mais aussi les tomates, les aubergines un peu jeunes. On trouve trace de leurs passages quand on découvre des feuilles de plantes trouées.

Pour s’en protéger, il n’y a généralement pas mieux que l’œillet d’inde (ou tagète) planté à côté ou entre les pieds de tomate. L’odeur de ces derniers fait fuir les nématodes, en plus d’apporter des fleurs pour les butineurs.

Traitements naturels potager : planter des oeillets

Plants d’oeillets d’inde semés cette année

 

****

II – Enrichir son potager

Avec le temps et les plantations diverses, les nutriments contenus dans le potager s’amenuisent. Il est donc important d’amener de temps en temps des intrants qui nourriront le sol et les plantes. Point besoin d’engrais spécialisés chimiques, au rayon “traitements naturels potager” / astuce de grand-mère / zéro déchets on peut trouver :

 

  • Le marc de café

Le marc de café est riche en azote, phosphore et potassium, des minéraux prisés par les plantes pour leur pousse. Ce dernier a de plus l’avantage de libérer ces minéraux de manière progressive, ce qui évite un surplus d’apport d’un coup pour la plante, et une disette ensuite.

Il est en particulier adoré des tomates qui y puisent le nécessaire pour bien pousser. Alors n’hésites pas à le récupérer pendant t l’été et de temps en temps en mettre directement au pied des tomates.

Traitements naturels potager : Le marc de café comme engrai

Marc de café (noir) au pied de mes tomates

 

  •  les cosses de fèves et de haricots

Les cosses des légumineuses (fèves, petits pois, haricots secs) sont également riche en azote, un minéraux contenu dans les engrais classiques. Au lieu de les faire composter vous pouvez directement les couper en morceaux et les intégrer dans le potager. Elles prendront le temps de se décomposer en enrichiront votre sol.

 

  • la tonte

La tonte de pelouse est un matériaux parfait pour le potager pour deux raisons :
– c’est un paillage naturel (et zéro déchet)
– la tonte coupée très fin se décompose tout au fil de la saison en libérant les nutriments contenus dans l’herbe.
En fait, dans la permaculture, la tonte est utilisée comme d’enrichir le sol naturellement et au fil de la vie des lignes de culture. Vous pouvez tout à fait utiliser cette astuce sans toutefois déployer toute la théorie de permaculture.

 

Traitements naturels potager : pailler avec la tonte

haricots verts en pleine pousse, le pied bien recouvert de tonte.

 

****

 

III – Traitement des maladies et renforcement avec les purins

En général, un potager amateur avec une bonne diversité de plantes (légumes, fleurs, aromatiques) n’est pas trop touché par les maladies. Il arrive néanmoins quelques petits pépins selon les localisations. Les purins, technique ancienne de fermentation de plante, se révèlent alors d’excellents traitements naturels potager.

Réaliser un purin

Réaliser un purin est extrêmement simple : Dans un récipient de plusieurs litres ou un arrosoir
– disposez 100g de plantes pour un conteneur de 10L
– remplissez d’eau
– Couvrez et laissez mariner en remuant une fois par jour
– quand cela arrête de buller (fermenter), le purin est prêt. Cela peut durer quelques jours à peine s’il faut faut, 1 à 2 semaines sinon.

 

Traitements naturels potager : Réaliser des purins

Purin à la “wanagain”  : n’ayant pas forcément le réflexe de vérifier tous les jours l’avancement du purin j’ai tendance à remplir un arrosoir de plante, d’eau, et laisser mariner une semaine voir 2 . J’utilise dès qu’il y a eu une belle journée de soleil, pour éviter que le purin ne soit dilué par la pluie.

 

 

3 purins à utiles

 

  •  Le purin de prêle => cloaque du pécher et reminéralisation

La prêle est une plante des milieu humides, très reconnaissable par son allure de grande tige sur laquelle pousse par étage de feuilles linéaires. On la trouve souvent en bords de ruisseaux, rus, ou coins humides dans les champs.

Son purin est très utile pour deux points :
– la cloque des pêchers (et autres fruitiers), maladie faisant cloaquer les feuilles puis les fait perdre => j’ai récupéré 5 pêcher dans notre nouveau jardin avec
– en coup de boost pour les plantes, avec la richesse en minéraux

 

Traitements naturels potager : Purin de prêle

Prêle en bord de champ

 

  • le purin d’ortie => contre les pucerons & enrichissant

On ne présentera pas l’ortie, plante de forêt/sous bois aux feuilles triangulaires, très irritantes (surtout au printemps), et grappes de fleurs urticantes.  Son purin a de nombreuses propriétés
– répulsif aux pucerons
– engrais naturel en libérant de l’azote

  • Le purin de sauge officinale > contre l’oïdum

La sauge officinale est un “must have” au jardin aromatique, qui peut vite prendre ses aises si elle siège dans un coin qui lui plaît. Elle est utilisable en cuisine, mais aussi en purin pour limiter l’expansion des champignons. Elle est particulièrement utile contre l’odïum, champignon qui peut se développer sur les courges et courgettes si on a une alternance pluie/chaleur rapide en été.

sauge officinale
****

Voila, une petite synthèse des astuces de préventions et traitements naturels potager. La liste est loin d’être exhaustive par rapport à tut ce qui existe dans les livres ou sur le net, mais celles-ci ont été testées et validées.

N’hésitez vraiment à pas à partager vos pratiques. Nous avons et j’ai aussi beaucoup )à apprendre des échanges avec vous tous. 🙂

Bon week-end !

 

Pour aller plus loin :

 

Informations complémentaires

Autres billets de la série “potager débutant”:

 

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Ma'

Contre les pucerons dans la cour, j’utilise un mélange eau + savon noir (une cuillère à soupe de savon pour 1 l d’eau) en pulvérisation.
Mais je note les capucines qui en plus sont jolies et comestibles !

sylvie

Bonjour,
Des œillets d’inde disposés entre les tomates par exemple, je pratique depuis longtemps.
Le paillage aussi est très utile pour une économie d’eau.
Merci pour tous ces conseils, on apprend tous les jours.

Delphine

Bonsoir,

Il y a aussi le purin de feuilles de rhubarbe très facile à faire qui éloigne les insectes sur les rosiers par exemple !!!


3
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x