Potager débutant #3 : les plantes faciles à réussir

Potager débutant #3 : les plantes faciles à réussir

Bonjour à tous et toutes,

Je vous invite ce matin autour d’un dernier billet “potager débutant” / “Potager je suis sur booké mais je tiens mon potager”. Après la préparation le calendrier de l’entretien nous allons cette fois discuter autour des plantes faciles à cultiver.

Quand on passe en jardinerie, les “plantes potagères toutes prêtes” peuvent êtr très tentantes. Mais toutes présentent leurs spécificités et leurs besoins et toutes ne se plairont pas forcément dans votre jardin.

Avant de planter : faire son plan de potager

Avant toute plantation, il est important de faire le “plan” de son potager. Rien de compliqué, juste une ébauche papier permettant de repérer le nombre de plans que l’on pourra faire rentrer, où placer les plantes appréciant le soleil (tomates, aubergines, courgettes, par ex. ) et celles réclamant plutôt un peu d’ombre ( salades..), et surtout éviter de replanter la même plante au même endroit. Pour ma part, je l’élabore début mars.

 

Quelques astuces pour bien organiser le potager

  •  Ménager les susceptibilités des plantes : Cela ne paraît pas, mais certaines plantes ne font pas bon voisinage et il est préférable de les écarter les unes des autres. A l’inverse, certaines adorent vivre ensemble. Par exemple, les choux cohabitent bien avec les radis, mais ne supportent pas les tomates. Chez nous, on les a viré du potager d’été pour les mettre à part ! Vous retrouverez des tableaux sur le net pour vous guider , celui-ci est particulièrement complet

 

  • Faire attention à la taille finale des espèces ; Si les bébés plants sont petits et mignons, une fois arrivée à maturité, ils peuvent devenir des géants. Faites attention par exemple que les courges ont besoin en général d’un carré 1m x 1m, les tomates 50cm x 50cm mais peuvent monter aisément à 1m50, etc

 

  • Incorporer des fleurs : les fleurs sont importantes soit pour attirer les butineurs, soit pour apporter une aide au potager en attirant les parasites. Prévoyez absoluement une place pour les œillets d’inde auprès des tomates, des capucines pas loin des choux, l’ail décoratif pour attirer les pucerons, les fritillaires quelques part dans le jardin pour écartes les taupes..

 

  • Ne pas “sur-dimensionner” le nombre de plantes : on a toujours envie d’en mettre plus que prévu ( moi la première) mais c’est souvent au détriment des plantes qui n’auront plus la place de se développer / le soleil nécéssaire. Respectez bien les distances de séparation mais n’hésitez pas à associer les cultures

 

  •  Ne pas oublier les arbres à proximité qui apporteront ombre et fraîcheurs aux plantes n’appréciant pas la canicule.

 

 

  •  Garder le plan pour l’année prochaine pour faire tourner les cultures: on a tous appris à l’école qu’au moyen-âge on faisait tourner les cultures dans les champs : c’est applicable d’une année sur l’autre  dans nos potagers.  il est préférable de ne pas planter au même endroit la même plante / Famille de plante l’année d’après. 🙂

 

~~~~

• Quelques plantes potagères faciles à réussir

 

Je vous présente ici les plantes que je trouve faciles à réussir à mon très humble avis. Notez qu’habitant dans la Drôme (Sud de Lyon) avec un climat est plutôt chaud et continental, donc le critère de “facilité” peut légèrement varier si vous habitez dans un climat différent  (Nord de la France, bord de mer, etc).

 

  • Les tomates

Les tomates font partie des plantes les plus faciles à réussir : du terreau, du soleil, de l’eau, et cela pousse quasi tout seul en donnant une bonne récolte. En période de récolte, il suffit juste de leur mettre un peu de compost de temps en temps, d’arroser, couper les feuilles excédentaires et fini.

Cependant:

  • Faites attention avec les variétés anciennes : certaines sont plus sensibles aux maladies du potager. La noire de crimée par exemple est très sensible aux épisodes très pluvieux en été et peut vite développer des maladies (mildiou).
  • N’hésitez pas à planter plusieurs variétés (pour l’anecdote, j’en ai toujours 4 ou 5 au potager)
  • Les tomates cerises, les roma, les green zebra sont particulièrement faciles et se plairont bien sur balcon.

  • Les courgettes

Comme les tomate, les courgettes vivent d’eau et de soleil, et poussent très (trop) bien. Elles sont les plantes parfaites pour des récoltes abondantes. Si vous n’avez que peu de place, tentez les courgettes rondes de nice, qui sont un peu moins volubiles. Elles seront notamment parfaites si vous voulez faire un potager de balcon.

Courgette ronde de nice
  •  Les concombre

Comme les courgettes, cela pousse très bien si c’est placé au soleil et qu’il a beaucoup d’eau en été.

 

  • Les courges

Potiron, potimarron sont en général assez faciles à réussir : il ne leur faut que (beaucoup !) de place et pas mal de compost au démarrage. Comptez 1m x 1m, arrosez de temps en temps, supprimez les feuilles si elles se tâchent de blanc (ce sont des champignons) et laissez murir au soleil. Si vous pensez bien à limiter la pousse à 3-4 courges par pied, vous aurez une belle récolte

  •  Les radis

Plantes les plus facile à semer, ils poussent très rapidement (jusqu’à 18jours à peine pour certains). Privilégiez un coin plutôt humide et pas trop plein soleil, et vous aurez vite des récoltes en printemps/été.

 

  • Les carottes :

La carotte est facile à réussir.. Sous réserve d’avoir un sol bien meuble (texture “couscous” ) et dans lequel elles peuvent s’enfoncer facilement. Elles poussent bien dans les coins ensoleillés, et nécessitent d’être paillées en été.

 

  •  Les salades /la roquette

On les trouve prêtes à planter en jardinerie, et même si en général on en perds 3 sur 12, on garde le reste à déguster. Placez au soleil, arrosez bien (surtout au démarrage) et protégez des limaces.

 

Ces aromatiques sont – à mon sens – celles qui sont les plus tolérantes aux variations climatiques. Elles se placent plutôt au soleil. On peut soit les planter déjà parties, soit les semer en place ou en godet. Cueillez au besoin, et laissez bien la ciboulette en place, elle repartira l’année d’après.

 

  •  La blette

Légume robuste, la blette pousse un peu partout, plutôt en mi ombre. On peut la planter comme la semer, et il est préférable de la récolter au printemps ou en automne/hiver. Faites attention qu’elle peut vite prendre de grandes dimensions. Si vous laissez monter en graines, vous aurez sans doute la surprise de voir des blettes coloniser vos plates bandes et vous assurez des pieds gratuits pour la saison prochaine.

 

pieds blette potager

 

  •  Le chou Kale

De tous les choux testé, celui-ci est le plus robuste que j’ai rencontré. Les limaces l’apprécient beaucoup au printemps mais au-delà, il pousse bien à l’ombre, et résiste au froid. De plus, comme on ne récolte que quelques feuilles à la fois, on en a aisément pour plusieurs récoltes.

 

  •  Fraisiers

Outre le côté gourmand, les fraisiers sont des plantes qui se plaisent un peu partout. Il suffit de leur mettre un peu de compost au printemps, arroser en été, pailler en fin d’automne, et on les retrouve l’année d’après pour de belles récoltes. Si vous utilisez des variétés remontantes, celles-ci marcotteront et vous aurez en 2-3 ans une énorme platebande de fraisiers.

  • Les petits fruitiers :

Framboises, groseilles, casseillle, sont des arbustes généralement bien robustes aux conditions climatiques, n’ont besoin que de peu d’entretien et qui sont capable de vite donner de belles récoltes.

 

~~~~

 Quelques remarques complémentaires / retour d’expérience

  • Aubergine demande beaucoup de soleil et surtout qu’on ne l’arrose pas pour démarrer ses fleurs. Elle peut aisément se plaire au sud de la France, mais auront plus de mal au nord. En effet, il leur faut du 27°C pour pousser

 

  • Concombre, melon et pastèque ont besoin de beaucoup d’espace et beaucoup d’eau, donc il faudra bien les pailler en juin et bien les surveiller en été.

 

  • Les haricots (verts, grimpants), sont faciles à réussir une fois qu’on a réussi le semis.. Mais j’ai toujours trouvé qu’il y a une “fenêtre de semis” (autour de mi-mai) difficile à trouver pour bien les lancer. Une fois sur deux, on se plante!

 

  •  Côté entretien, comme je cultive en bio, mes traitements sont limités :
    • Parfois une tournée de bouillie bordelaise autour de mai, sinon c’est méthode naturelle
    • Pour éviter les limaces, j’entoure la plante d’un mélange de marc de café + coquilles d’oeufs
    • Quand les feuilles des courges/courgettes se teintent de blanc (mildiou), je coupe les feuilles et les brûle  pour limiter la propagation

 

~~~~

Voilà, quelques idées et retour d’expérience personnelle pour vous aider à démarrer un potager si vous souhaitez vous lancer..

M’étant m’étant auto-formée sur le tas, je suis preneuse de tout conseil de votre part pour améliorer mes pratiques 😉

En espérant que ce billet vous aura plu, je vous souhaite un bon dimanche !

Print Friendly, PDF & Email


1 thought on “Potager débutant #3 : les plantes faciles à réussir”

  • Bonjour,
    Ce billet est sympa et très intéressant. L expérience des uns sert aux novices.
    Depuis mon enfance, j ai une attirance particulière pour les jardins, et surtout les jardins familiaux ou ouvriers qui sont bourrés d astuces, de couleurs et de plantes de toute sorte. J ai également souvenir du magnifique jardin potager de mon grand-père avec son poulailler attenant, mélangé de légumes’ de fruits et de fleurs. Il y avait toujours le bouquet de fleurs du dimanche sur la table familiale.
    J ai toujours gardé cette image : un potager fleuri où les insectes sont rois. Chez mes parents aussi je me suis essayée souvent à coupler les fleurs et les légumes avec des résultats plus ou moins probants. Mon Papa me laissait tenter mes expériences et ma Maman associait par exemple des tomates avec les rosiers et les fleurs de lin. Un beau et curieux mélange qui avait de beaux résultats.
    Aujourd’hui j essaie de mettre en pratique tout cela avec les enfants notamment avec plus ou moins de réussite. Peu importe je tire de l énergie à avoir les mains dans la terre et du haut de ma quarantaine le jardin est ma bouffée d oxygène qui me fait garder le cap malgré les vissicitudes de la vie. Je voudrais partager un petit « bricolage » ludique tout simple à faire les enfants mais promet des explosions dans le jardin : des bombes à graines. Du terreau, un pain d argile et des graines de fleurs (bleuet, ancolie, lin, cosmos’ tournesol, bourrache , centaurée, phacélie, mauve, coquelicots….) on forme un petite boule avec l argile puis on incorpore du terreau jusqu à saturation. On creuse un trou dans la boule pour insérer le mélange de graines, c est prêt. On peut sécher la boule 24h à l abri du soleil. Puis on plante cette bombe à graines dans un endroit choisi. On arrose jusqu à la levée des plantes . Magique comme dirait mon fils. Les fleurs côtoient les légumes en petites touches pour le plus grand plaisir des butineurs ! Bonne semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.