Et l’été sera doux…

Catananche dans le vercors (juin 2018)

Bonjour à tous et toutes,

J’espère que vous avez pu profiter du doux week-end ensoleillé qui nous a été offert. Tempérance de la météo, soleil éclatant, du Mistral pour les intimes de la vallée du Rhône, il ne manquait rien pour passer des instants agréables. Un temps parfait après des journées bien tumultueuses.

Je ne sais pas quel est votre sentiment, mais personnellement, je trouve qu’on oublie trop vite la quiétude de ces petites journées d’été…  N’avez vous pas remarqué que la plupart des médias nous vantent bien vite la mer et ses étendues bleues, les soit disant fêtes arrosées, les destinations lointaines (écosse, irlande, toutes les îles exotiques)..  Ils négligeant la tranquillité de nos soirée estivales, de nos terrasses des villes et des campagnes, de la fraîcheur de nos forêts, des les couleurs de notre été “local”.  En hiver, les “tendances” se veulent  “hygge” scandinave pour “profiter des petits moments” – toujours de l’ailleurs -, emplies de modernités, mais elles nous détournent de la douceur de vivre provençale, du calme apaisant du canal du Midi, du cocon protecteur de nos collines.

J’ai envie de retrouver cette “douceur de vivre de chez nous”, toute simple, toute proche, celle de nos villes et nos villages quand les gens s’attardent sur les places et les terrasses en été, celle que porte nos campagnes fleuries, celle qu’emporte nos fleuves et nos rivières dans la fraîcheur de l’ombre. J’ai envie de retrouver tous ces petits riens que la société de consommation et les médias nous masquent pour privilégier l’exceptionnel.  Et je crois  fermement que, pour être heureux, qu’il nous faut ré-apprendre à voir les petites choses qu’on a autour de nous…

Partagez vous cette opinons ?
Quels seront vos petites choses “douceur de vivre de chez nous” que vous apprécierez cet été ?

 

Pour égayer votre semaine, je vous propose de débuter avec quelques photos nature issues des jolies collines de la plaine de Valence. En espérant que cela vous fasse sourire !

~~~~

Aperçu du Vercors juin 2018
Partir droit dans les collines, le Vercors à l’horizon..

 

Au sommet des collines, se dévoile la plaine de Valence
Regarder les petites coronilles bigarrées qui peuplent les pentes
Petites danseuses en tutu blanc..

 

Pendant que je m’attarde au photo, il joue à l’idiot 🙂

 

Vert sombre des champs de tournesol / Jaune d’or des blés, telles sont les couleurs de l’été

 

 

 

 

 

 

Retournons donc dans la quiétude de la forêt et de ses prairies ensoleillées. Aux moindres rocailles, se dressent les oeillets :

Campanule carillon - vercors juin 2018
L’été est la saison des clochettes violettes des campanules (Campanule carillon)

 

 
D’autres fleurs sont en préparation (galéga officinal)

 

Dans les prairies sèches, sortent les Catananches, douces fleurs bleu pâles adorées des papillons…

 

 

Pour terminer je vous laisse avec ce qui doit être ma plus belle découverte côté fleur cette année 2018 : Le Lis Martagon (lis sauvage)

Lis martagon - Vercors
Lis martagon – Vercors

 

 

PS : Pour identifier les fleurs, n’hésitez pas à consulter mon “herbier du vercors”

8 Replies to “Et l’été sera doux…”

  1. Que tes photos sont belles !! Belle journée

  2. Les lys martagons sont vraiment jolis… (et leurs pétales s’enroulent quand il fait chaud et qu’ils sont au plein de leur floraison.. )
    Pour ta réflexion du départ, et si finalement, il suffisait de chercher l’extraordinaire dans notre ordinaire ?

    1. Oh oui que les Lis sont jolis. J’ai halluciné quand je l’ai découvert – et ce fut qu’une unique fois en 4-5 ans -. Je n’ai pas eu l’occasion de le voir complètement fleuri, cela sera pour une prochaine.
      Pour le petit texte, c’est en partie cela : à la fois chercher l’extraordinaire dans notre quotidien et autour de nous, mais aussi apprendre à se satisfaire des petites choses, au lieu d’envier l’inaccessible. C’est un peu dans la vague de la “sobriété heureuse” : être heureux avec ce qu’on a ou ce qui est proche : )

  3. Ces photos sont magnifiques !!!
    Il me tarde d’être en vacances pour rejoindre la Drôme et passer des vacances calmes et reposantes avec un grand soleil (j’espère !), des ballades, des visites, des petits marchés …

    1. Je comprends votre hâte, ayant la chance d’y habiter. J’espère que vous passerez de très bonnes vacances !

  4. Merci pour ces moments de douceur

Laisser un commentaire