Petits villages gersois, du côté d’Auch

Petits villages gersois, du côté d’Auch

Bonjour à tous et toutes,

Ce matin, je vous propose une escapade dans le Gers, à la découverte de quelques jolis petits villages du côté d’Auch. Point de “grand site” incontournable mais quelques idées et photos de lieux pleins de charmes et de tranquillité. Seriez vous intéresse(e) par la sortie ?

Une des choses que j’ai vite découverte en regardant les cartes touristiques du Gers, est qu’il n’y a pas “que” des grands sites à découvrir dans le département, mais que quasi chaque petit village à sa spécificité et son “petit truc à voir”. Souvent, ce sont d’anciennes bastides gasconnes (= villes de l’époque médiévale, organisées autour d’une place centrale et d’un axe central), encore préservés,  où l’on peut retrouver maisons en pierre, colombages, en torchis. Souvent, elles sont perchées sur le haut d’une colline, offrant un point de vue incontournable sur les alentours.  Et souvent, les habitants y ont préservé l’âme du village. En conséquence, il y a de quoi voir de partout.

Un de ces derniers dimanche, nous avons fait en famille une excursion du côté d’Auch. En fait, notre escapade n’était pas dû au hasard, car une connaissance ont mis au courant de la tenue de la plus grande foire aux plantes de la région : la foire aux plantes rares d’ Ordan-Larroque. La visite nous semblait incontournable étant donné nos projets pour le jardin. Si nous avons au départ tracé pour faire la foire tôt, sur le retour, nous en avons profité pour nous arrêter dans différents petits villages gersois sur la route. C’est cette sortie que je voudrais vous partager. J’espère que la balade vous plaira 🙂

 

******

Ordan-Larroque, Village botanique

Pour arriver à la foire aux plantes rares, il nous a fallu nous lever tôt et prendre la route rapidement. Ce matin là, le ciel est bien nuageux, il y les premières senteurs d’automne, mais il ne pleut pas. Après quasi 1h de route, nous arrivons à Ordan-Larroque, 10km à l’ouest d’Auch. Ce village gersois préservé nous apparaît perché sur sa colline, entouré d’un cocon d’arbres encore verdoyants….

Villages gersois : Ordan larroque

 

Nous nous garons en contre-bas, là où les parkings spécifiques à la foire sont aménagés. Après quelques mètres dans les champs, nous voici à l’entrée du village. Ordan Larroque semble de suite toute dédiée à la botanique car déjà le départ nous sommes accueillis par géraniums sauvages et anémones hybrides en pleine floraison. Il flotte un air de biodiversité..

 

Ici, les espaces végétalisés sont partout. Dès nos premiers pas, nous pouvons admirer les différents aménagements fleuris comme non fleuris.

 

Dès les premières ruelles, sous les arbres, les stands de fleurs, d’arbustes et arbres se dévoilent. La “gamme” de plante ne laisse pas indifférent tout passionné : sauges rares, plantes médicinales, petits fruits d’ailleurs, agrumes adaptés au climat du sud-ouest…. Je suis comme une gamine dans cette diversité, craque vite pour enrichir mon jardin médicinal : échinacée sacrée, rue, sauge blanche, thé d’Israel,  thé d’aubrac, raifort, camomille..je ne saurais vous en faire toute la liste  ^^.

Villages gersois : Ordan Larroque

 

Mais continuons la balade. Avec les mesures sanitaires, le chemin est balisé dans un unique sens.  Sous la bienveillance des anciennes maisons, des églises, nous naviguons dans le village…

 

 

Les ruelles aux maisons anciennes accueillent  marchands et chalands.. Si l’on peut admirer les anciennes maison en pierre parfaitement entretenues, ont peut aussi se régaler de la diversité des plantes présentes.

 

 

En grimpant, on prend de la hauteur sur les maisons, et prenons plus conscience de la beauté du village.

Villages gersois : Ordan Larroque

 

De mon côté, le regard est vite attiré par un marchand d’érables aux couleurs automnales. Symphonie colorée qui égaye les ruelles.

 

 

Durban et son village

Après notre escapade à Ordan, nous décidons de bifurquer vers un “coin connu” de la région : le village de Durban. Celui-ci est célèbre par la présence d’un moulin à vent entièrement restauré et encore en fonctionnement. Oui, il produit encore de la farine et un four installé juste à côté permet de faire du pain. Vous l’auriez cru ?

Bref, nous partons pour une bonne vingtaine de minute de route, uniquement via de petits chemins de campagne. Sur les dernières minutes, la pente apparaît, nous grimpons en haut d’une colline.  Sortis de la voiture,  un immense paysage se dévoile. Champs à petite de vue, vallons de l’Astarac, nous somme en pleine campagne..

 

Et le moulin se dévoile dans son entièreté.  Il ne tourne pas ce jour là (les voiles ayant été retirées), mais il n’ en reste pas moins majestueux.  Un corps en pierre fixe, une toiture en bois tournante, des ailes, il a été restauré par des artisans locaux avec des matériaux du pays . Ici, du haut de sa colline (de 270 m :p), il semble veiller sur tous les alentours.

 

Villages gersois : Moulin de Durban

 

De l’autre côté, nous pouvons apercevoir le village de Durban. Un clocher d’église, une vue dominante sur le vallée.. et tiens, au loin, une ruine de château. Si on y allait ?

Villages gersois : Durban

 

Nous marchons quelques pas et passons devant l’église, aujourd’hui fermée. Après un chemin de pierres, nous trouvons une pancarte qui devrait nous guider jusqu’au château.

 

Nous longeons le bord de la coline où est perchée le château. De là, la vue sur les collines est impressionnante . Jusqu’où le paysage nous emportera ?

 

Après quelques marches, les ruines du château se dévoilent..

Villages Gersois : Durban

 

et en nous retournant, on aperçoit le village et le moulin, veillant sur les collines de l’Astarac.

Villages gersois : Durban

 

Nous restons quelques instants à contempler les lieux, faire le tour de la ruine, re-contempler les paysages.. puis une légère pluie nous interrompt. Il est temps de retourner à la voiture. Nous repassons devant le moulin..

 

Villages gersois : Moulin de Durban

 

****

Pessan, village perché

Voiture reprise, nous nous dirigeons vers la maisonnée. Mais sur la route, avec un peine un petit détour, se trouve le village de Pessan. Nous étions passés souvent devant (c’est sur la route entre Samatan et Auch) nous étions dit plusieurs fois qu’il méritait un arrêt, et profitons de l’occasion. Juste avant d’arriver, un rayon de soleil égaye le paysage..

 

Villages gersois : Pessan

 

Le parking visiteur se situe en haut du village. Nous nous y garons puis partons explorer à pied. Dans le village, on peut vite admirer les maisons en torchis, bardées de bois, les pierres anciennes qui ont formé le village, et les couleurs chaudes des maisons du Sud. Encore une fois, le village a été préservé des ravages du temps..

 

Villages gersois : Pessan

 

Après quelques pas dans les ruelles, nous nous arrêtons à l’ancienne abbaye. Quelques pas dans l’église prise par la pénombre, puis nous découvrons la porte menant vers l’ancien cloître. Sous les premiers moments d’automne, il prends des airs de petit jardin fleuri empli de quiétude..

 

C’est sur ce sentiment que nous terminons la sortie. La quiétude, le sentiment de petit cocons pleins de charme dans ces petits villages.. Des petites choses qui continuent de nous séduire dans le Gers, et qui méritent clairement d’être vus..

******

Je vous laisse sur la roue d’Auch, dans une de ces jolies forêt gersoise, pas encore tout à fait passée à l’automne .. J’espère que la balade dans ces petits villages gersois vous aura plu 🙂 Bonne journée !

 

*****

Plus d’infos :

Carte et en savoir plus, sur ces villages gersois du côté d’Auch, rendez-vous  sur le site de tourisme gers :

 

Autres escapades du côté du Gers :

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments

1
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x