Petits gestes écolos Mai 2022

Petits gestes écolos – Mai 2022

Bonjour à toutes et tous,

[Déjà, je ‘m’excuse’ du rythme erratique des publications ces dernières semaines. De gros soucis personnels me privent actuellement du temps et surtout de l’énergie nécessaire pour alimenter le blog. Je ne peux guère faire mieux pour le moment.]

Nous sommes arrivés début mai 2022. Et en ce début mai, je ne sais plus comment réagir face aux ultra-fréquentes catastrophes écologiques de l’actualité. Une 6e limite planétaire (sur 9) franchie, les canicules extrêmes sous en cours en Inde et Pakistan, la sécheresse qui s’installe déjà chez nous, des inondations se produisent à divers lieux du globe… L’ONU parle même aujourd’hui de « spirale d’autodestruction » (source).

Tout cela ne peut s’arrêter que si et seulement si nous mettons un brutal coup de frein à nos activités. Ce coup de frein implique nombreux renoncements, une baisse de notre niveau de vie, une réduction drastique de nos déplacements, de notre consommation, de nos loisirs, un retour au strictement essentiel et au strictement local….. Est ce que nos sociétés sont prêtes à ce renoncement ? La réponse semble être non quand on voit l’augmentation des ventes de billets d’avion, de barbecues, de consoles de jeux, [etc]…

Aujourd’hui donc, les petits gestes écolos du blog me semblent bien insignifiants… Si insignifiants que je n’étais même pas sûre d’être en mesure d’écrire un article. Et puis, au fil des réflexions, de l’analyse de mes pratiques, les idées sont venues. Des petits gestes encore mais des petits gestes nécessaires. Je me décide donc à les partager ici avec vous des petits gestes écolos mai 2022. N’hésitez pas à les compléter avec ce qui vous vient à l’esprit. N’hésitez pas non plus à exprimer vos réflexions du moment sur les crises écologies, j’aimerais savoir si je suis seule à éprouver ce sentiment d’incapacité..

 

***

Côté cuisine > Et comment on gère la montée des prix ?

Nous faisons tous face à l’inflation des prix, notamment sur les produits alimentaires. Je crois qu’il faut arrêter de se fourvoyer  : devoir payer l’alimentation de plus en plus cher est de toute façon dans le sens de l’histoire, notamment en raison des nombreuses catastrophes écologiques qui arrivent et qui vont gréver les récoltes.

La question de gérer cette montée des prix dans un budget restreint se pose. Pour beaucoup, la solution consiste à se tourner vers le low cost alimentaire. Sincèrement, ce n’est pas la solution pour plusieurs raisons :

  1.  Ce choix peut conduire à dépendre d’ingrédients cultivés hors de France et donc entrer en dépendance avec un autre pays. On le constate avec la guerre en Ukraine : nombres pays qui achètent quasi exclusivement leur blé en Ukraine et Russie, se trouvent aujourd’hui en (vraie) pénurie et aucune solution de repli.
  2. Les produits cultivés ailleurs ont souvent moins de normes écologiques qu’en Europe
  3. Si personne ne finance les agriculteurs de France, comment peuvent-ils continuer à nous alimenter ?

 

Raisonnablement, les bonnes réponses sont autres que le low-cost :

  1.  Opter pour des recettes avec des produits moins cher : par exemple, oui, la viande « à griller » va devenir un produit de luxe, mais on peut très bien utiliser des morceaux à mijoter moins onéreux, ou ne pas en consommer à tous les repas et opter pour des mélanges de légumineuses et céréales. Oui, les pâtes peuvent être chères, mais on peut aussi opter pour des pommes de terre ou des légumineuses.
  2. Privilégier la cuisine de saison, qui reste moins chère et moins dépendante aux énergies fossiles (ex : serres chauffées pour tomates).
  3.  Si vous avez un bout de terrain ou pouvez en louer un, installez un potager /verger qui fera un appoint
  4.  Et surtout, accepter de renier sur les dépenses non indispensables (loisirs, vêtements, technologies… ) pour continuer de financer nos agriculteurs locaux.

 

Couscous aux fèves et courgettes - Au Fil du Thym

***

 

Côté cuisine (2) > La cuisine des fleurs

La saison printanière se prête tout à fait à une cuisine peu chère : celle des fleurs sauvages ou des jardins : lilas, sureau, glycine, aspérule odorante, épiaire des bois, … peuvent agrémenter plats et surtout desserts avec leurs saveurs si particulières. Elles sont significativement mois chères que la fève de tonka, la vanille, les agrumes spéciaux (yuzu, main de bouddha) et surtout accessibles à pied.

Pour ma part, j’avoue maintenant guetter toutes les floraisons : les lilas sont géniaux pour parfumer des crèmes, le sureau est excellent en sirop, en vin , pour remplacer la vanille dans les desserts. Diverses recettes sont à retrouver sur le blog par ici

Et si j’ai une petite suggestion, si vous avez le budget, essayez d’acheter le livre « la cuisine des arbres »  d’Aurélien Valat, il est top 😉

 

 

****

 

Côté maison > (Re)Mettre en place ou Améliorer la récupération d’eau

Un de nos principaux gestes écolos mai 2022 pour mon mari et moi est de prendre un moment pour remettre en place les outils  ou compléter les dispositifs de récupération d’eau estivale. Cette dernière est la seule solution pérenne dans le temps pour assurer que nous aurons toujours de l’eau en été pour le jardin et le potager. Rappelons la sécheresse tape déjà aux portes de nombres départements de l’Est, nombres pays du monde, dont autant prévoir « ASAP ».

Dans nos gestes habituels :

  • L’installation de récupérateur d’eau des toitures (nous allons passer de 1000L à 3000L cette année )
  • Utiliser systématiquement les eaux de cuisson des légumes pour arroser les plantes (Merci à la lectrice qui a suggéré de mettre un sceau dans la cuisine !)
  • Installer des économiseurs d’eau sur tous les robinets
  • Les gestes de bon sens du quotidien : pas de bain, limiter les temps sous la douche, ne pas faire couler un robinet pour rien, lancer lave vaisselle et lessive l uniquement s’ils sont (bien) pleins …

Et vous ?

 

Gestes écolos mai 2022 - mousseur de cuisine

****

 

Côté jardin > Du compost, des purins, du bokashi … et pas de l’engrais

Quand les médias ont commencé à parler des impacts éventuels de la coupure du gaz russe, ils ont largement évoqué la problématique des engrais pour l’agriculture. Cela a éveillé ma curiosité, et j’ai découvert qu’en fait les engrais azotés sont fabriqués à partir de l’ammoniac, obtenu par la combinaison de l’azote de l’air et de l’hydrogène provenant du gaz. (1) L’azote est un composé très nutritif pour les plantes (2^), vous pouvez le trouver sous le sigle N dans les engrais du commerce.

Cette découverte m’a fait prendre conscience de quelque chose : nous particuliers, même si nous prenons des engrais « bios » pouvons aussi utiliser cet azote produit avec du gaz pour nos plantes d’intérieur ou de potager. Ce sont les engrais en granulés (exemple par ici) ou liquides avec le sigle : « NPK » (J’ai vérifié, j’ai un sac chez moi). Il me semble donc qu’il y a donc un vrai geste écolo à réaliser de notre côté en n’utilisant plus ces engrais.

Par quoi en remplace ? Tout simplement par les engrais que l’on peut produire « maison » :

  •  Le compost qui reste le « must have ». A noter que si vous n’avez pas de compost possible chez vous, n’hésitez pas à discuter avec des proches / collègues ayant un compost, ils peuvent être ravis de récupérer vos végétaux . ( Je le fais avec 2 collègues ;))
  • les bokashi ou composteur de cuisine (3) pratique et idéal pour les plantes d’intérieur
  • les engrais « naturels » type marc de café, coquilles d’œufs broyées, eau de cuisson des légumes
  • les purins de plantes (prêle, feuilles de rhubarbe, ortie, …), riche en minéraux pour ceux qui habitent à la campagne..

A échelle individuelle, nous avons largement assez d’alternatives pour nous passer de ces engrais dépendants du gaz et faire notre part.

 

Purin in progress

 

Sources

  • (1) https://fertilisation-edu.fr/production-ressources/engrais-azotes.html
  • (2)https://programme-nitrate.gouv.fr/comprendre/lazote-est-element-indispensable-a-lagriculture-il-peut-entrainer-pollutions
  • (3) https://www.permaculturedesign.fr/bokashi-composteur-de-cuisine

***

 

Côté Loisir > Économiser l’énergie dans ses loisirs

Un de nos derniers gestes écolos mai 2021 concerne l’énergie. Avec la montée des prix de l’énergie, l’économie d’énergie devient indispensable. Si on s’oriente vite vers les économies du quotidien (chauffage, le fameux « c’est pas Versailles ici« ..) , je crois qu’on oublie celle des loisirs. Et pourtant, elle représente une proportion non négligeable de nos dépenses. Cela concerne par exemple :

  •  les transports pour aller sur les lieux de loisir (Qui se pose la question des kms pour emmener les petits gourmands dans leurs activité ? Ou pour aller à la piscine/ciné/ en forêt/ etc ? )
  • la consommation des loisirs motorisés (quand on a le budget pour les réaliser)
  •  la consommation électrique du streaming ou de la télé (qui a en tête qu’un film streamé, c’est 1 semaine de réfrigérateur en terme de consommation d’énergie )
  • la consommation électrique liée aux réseaux sociaux, notamment lors du partage de vidéos (cf. classement des émissions carbone des réseaux sociaux, les plus élevés sont tous ceux basés vidéos)

 

Il y a sans doute des vraies gisements d’économies d’énergie à réaliser. Pour la part de ma famille, par exemple :

  •  On ne prend la voiture pour aller se balader qu’exceptionnellement
  •  On privilégie les DVDs (d’occaz ou loués via le CE) pour les films par rapport au streaming
  •  Si streaming, nous diminuons la résolution des vidéos (moins de données qui transitent donc moins d’énergie)
  •  Moi qui suis souvent vissée à la radio le matin, j’ai opté pour une petite radio portable au lieu de passer par internet (plus
  • On ne partage aucune vidéo sur le net (réseaux sociaux, blog pour ma part, mails ou réseaux sociaux pour mon mari), q. Un texte ou une image suffit largement pour passer une information (y compris recette, geste écolos et autres 😉 )

Ce sont des petits gestes, mais c’est toujours cela de prix pris.

 

Gestes écolos mais 2022 :privilégier le DVD vs streaminf

****

Voilà, mes petits gestes écolos mai 2022. Comme exprimé plus haut, n’hésitez pas à commenter avec vos réflexions, idées, états d’esprits..

Bonne journée !

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour Florence,

Tout d’abord j’espère que vos soucis personnels vont vite s’arranger….

Et pour vous répondre : non vous n’êtes pas seule à vous sentir aussi inquiète qu’impuissante face au réchauffement climatique et tout ce qu’il implique.

Le manque de réaction des classes politiques, la façon dont ces sujets sont traités dans la plupart des médias, mais aussi et surtout le très faible niveau de prise de conscience de cette crise et de ces enjeux de la plupart des gens (pour preuve les résultats des dernières élections) m’attristent et m’angoissent.

Pour ma part, et pour calmer cette éco anxiété grandissante, j’informe autour de moi dès que j’en ai l’occasion, j’essaie d’inviter les gens à faire leur bilan carbone en partageant des liens comme celui ci

https://bonpote.com/comment-calculer-son-empreinte-carbone/

et surtout je m’investis dans la vie locale et associative pour agir concrètement.
Et je poursuis mes gestes du quotidien en y associant ma petite tribu….

Malgré tout, à la vitesse où évoluent les choses, et face aux efforts et aux renoncements que la plupart des gens me semblent incapables d’envisager tant ils sont centrés sur leur petit plaisir, leur confort et leur nombril, je reste pessimiste quand à ce qui nous attend, et surtout ce qui attend nos enfants ….
Mais pour mes 2 filles, et toute cette génération qui va lourdement subir les conséquences de nos actes, et celles de nos parents, je continue à faire le colibri

Bien à vous.
Mylène

Vraiment complet cet article , rien à ajouter si ce n’est profiter encore quelques jours des fleurs d’acacia pour faire des beignets( voir ta recette d’avril 2021, il me semble);
N.B:je remplace la levure chimique par de la bière dans mes pâtes à beignets

Encore moi!Je vous remercie de vos partages malgré les difficultés.Vous faîtes partie des personnes qu’on aurait envie de serrer contre soi pour leur transmettre courage, bienveillance et optimisme aussi.Il existe des belles personnes ,et surtout chez les jeunes qui veulent avancer sans écraser ,consommer , se distraire en suivant des chemins « raisonnés » .Je viens de découvrir la » méthode B.I.S.O.U » pour se poser les bonnes questions.Plein de bonnes « ondes ».

Bonjour Florence
Pour ma part , je préfère me concentrer sur le POSITIF !
Je ne regarde plus les infos sauf une chaine qui passe des reportages et des informations
où le local prime !!
On n’y voit tout les jours, pléthores initiatives en tout genre sur les bon produits , les reprises ou les continuations d ‘entreprises locales et bio ,d’actions citoyennes et éco _responsable !!
Bref tout un panel de pratiques locales que les citoyens s’emparent pour les mettre à leur goût !
Je considère cette pratique bien plus enrichissante pour moi même et ma famille plutôt que de me
plaindre sans arrêt et ressasser indéfiniment les mêmes choses !
Ce qui nous entoure d’énergies NEGATIVES et qui n’est pas du tout productif en terme de BIEN ËTRE !!!
Le négatif appelant le négatif !!
De plus , il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder autour de soi _ dans sa rue , son quartier , sa ville ,
sa localité pour s’apercevoir qu’il y a peins de projets , de rencontres , de discutions autour d’initiative locale ou que c’est en cours !
Moi par exemple , j’ai ouvert depuis 2 ans un forum de discutions chez moi où j’invite tout ceux qui le veulent à y venir pour puiser et s’enrichir ensemble !
Bien sûr , on ne trouvera pas ses informations sur les chaines publiques!!
C’est pour cela que je préfère me concentrer sur LA VRAIE VIE _celle qui se passe autour de
moi , localement !!!!!
C’est à chacun, chacune de construire sa vie comme il ou elle l’entend !!
C’est aussi à chacun, chacune de choisir ce qu’il ou elle a envie de vivre !
Nous sommes touts les ACTEURS _ ACTRICES de nos vies !!
Je te souhaite Florence beaucoup de courage !!
Bien à toi !
Passeuse guérisseuse , médium et thérapeute

Merdi Florence pour tous vos conseils ! non, vous n’êtes pas toute seule à penser que la planète va mal et que peu de gens en aient conscience… comme vous, et beaucoup de personnes autour de moi je fais le colibri. bon courage et à bientôt sur votre blog

Pour ma part, j évite l achat de produits ménager qui à mon sens sont inutiles. Vinaigre blanc, bicarbonate sont mes 2 produits fétiches qui nettoyent aussi bien que mister propre et qui sont moins polluants et plus économiques. Les Marc’s de café ont un cycle miracle…. Le café d abord, puis je les mets dans un recipiant près de la litière du chat car ils captent les mauvaises odeurs ensuite une fois sèches elles vont fertiliser le jardin et repoussent les indésirables. Ensuite quand j’ai étalé tout ça dans le jardin je me frotte les mains qui sentent bon. Voilà

Bonjour,

Non, vous n’êtes pas seule(s) à être inquiète. « Mylène » dans les commentaires exprime très bien ce que je pense également. J’ai 62 ans et 4 petits-enfants, je suis très angoissée pour eux. Nous avons profité d’un progrès extraordinaire sur notre génération et celle de nos parents d’ailleurs, mais sans se rendre compte tout de suite de l’impact qui en découlerait. Quand je pense à mon Papa (comptable dans une coopérative agricole à l’époque) qui m’a rapporté très fier un jour une figurine en mousse (dans les années 70) que j’ai posée toute contente sur mon bureau, elle était rigolote et très colorée, je l’aimais bien… il ne se doutait pas, et moi non plus bien sûr, que les produits de cette marque (semences avérées pas très « claires » aujourd’hui…) étaient tellement nocifs pour la planète et les hommes … Aujourd’hui, ma participation est la suivante : je n’utilise plus de boites en plastique mais en verre, j’achète au maximum local et bio ou « raisonné », j’utilise souvent le drive pour éviter d’être tentée dans les magasins, on a la chance d’avoir un potager qu’on fertilise avec le fumier du centre équestre où travaille une de nos filles, j’ai un mari qui récupère tout et n’importe quoi, je râle parce que le grenier et la cave sont pleins mais finalement il arrive toujours à utiliser et transformer ce qu’il récupère (il est surnommé « Géo-trouve-tout » !… c’est pour dire !…-:). Bref, de petits gestes mais on se dit que c’est déjà ça.
Voilà ma réflexion du jour… Je vous souhaite bon courage pour régler vos soucis et vous remercie pour tous vos conseils toujours très intéressant (je vais tester la sauge à brûler). Votre blog m’a été conseillé par une de mes filles dont le mari fabrique des machines avec du matériel de récupération, machines qui broient le plastique (les bouchons de bouteilles notamment); ce plastique est réutilisé pour fabriquer d’autres objets…. Chacun dans la famille apporte un petit peu d’eau au moulin, c’est toujours ça de fait…
Bien à vous
Catherine

Merci Florence de prendre le temps de partager vos recettes, idées et réflexions. Je suis comme vous, souvent envahie par l’angoisse à l’idée que nous ne faisons pas assez, que sans une mise en marche générale les effets seront insignifiants. Mais je garde aussi de l’espoir en voyant toutes les initiatives locales et la véritable prise de conscience d’une partie de la jeunesse. A suivre…
Même si nos gestes semblent vains, je reste convaincue de la force du colibri. Bon courage à vous.

bonjour !! entre autres petits gestes , je récupére les boites plastiques des aliments pour les utiliser à la place des boites  » qui se vendent en réunion » ( je ne cite pas la marque 🙂 ) les petits restes du repas s’en vont dedans et resservent pour une soupe ou autre plat . je pense qu’on devrait revenir aux filtres à café permanent aussi , ceux de nos grand méres et au final , tout ce que faisait nos grand parents nous parait  » écolo » maintenant , alors qu’ils ont été vendus comme ringards par les firmes commerciales qui voulaient faire de l’argent à une certaine époque , on nous a vendu le progrès comme un bienfait , même si pour certaines choses , ça a été bénéfique , il y a le coté sombre et mercantile qui nous a plongé dans ce que nous vivons maintenant .je mets sur mon appui de fenêtre les choses dont je ne me sers plus avec un mot  » a donner servez vous  » , pourquoi jeter si ça peut servir à quelqu’un d’autre ? je fais du troc de plantes ou en donne quand les boutures sont envahissantes .. le lien social et le partage est important , sans ça on avance pas . Dans le jardin , laissez un coté nature avec des fleurs locales qui attirent les abeilles et autres butineurs .. enfin ce sont quelques petits gestes que je fais .; les petits gestes sont importants aussi ! bonne journée à tout ceux qui les font ..