Petits gestes écolos du mois – Juillet 2020

Petits gestes écolos du mois – Juillet 2020

Bonjour à tous et toutes,

Début juillet, c’est l’occasion de nous retrouver pour échanger autour de nos petits gestes écolos du moment. Un peu de rappel pour ne pas oublier tout ce qui reviens périodiquement avec les saisons; quelques nouveautés, voici la thématique de ce billet.

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, j’aimerais avoir votre avis sur cette série des “petits gestes écolos mensuels “. La série de pépins médicaux que nous (ie. ma maisonnée) as secoué, et il est vrai que je me questionne sur la “ligne éditoriale” du blog. Je souhaiterais la re-centrer sur ce qui vous est vraiment utile…  Alors dites moi, ces billets;  Vous intéressent-ils toujours ? Souhaitez vous que je continue ? Avez vous d’autres aspirations/attentes côté écologie ? N’hésitez pas à être sincères ! (Je préférè que l’on me dise les choses franchement) .

 

Voici donc mes petits gestes écolos juillet 2020 :

****

* Côté Gourmandise > Réaliser des confitures maison

On pense aux confitures d’abord par gourmandise, par envoie d’avoir le goût des fruits d’été en hiver, ou parce qu’elles sont les symboles de l’enfance. Au delà, ces dernières sont aussi excellentes d’un point de vue écologie.

  • De un, c’est zéro déchet car les pots de confiture se ré-utilisent tous les ans.
  • De deux, on peut choisir des fruits locaux; alors qu’on ne sais pas trop ce qui traîne dans le commerce, surtout les marques low-cost.
  • De trois, la confiture fait maison est locale, car une fois transformée elle ne prends plus de camion pour arriver chez vous.
  • Et enfin, les confitures sont toujours un petit cadeau “local” qui plaît quand on veut remercier quelqu’un d’un petit geste d’entre-aide, ou pour faire plaisir à ses proches lors des fêtes.

Si vous ne pratiquez pas déjà, je vous invite vraiment à en faire quelques confitures cette année. C’est ultra facile, et cela fait toujours plaisir 🙂

 

****

* Côté Vacances > Rendre visite aux producteurs

Si (vos vacances d’été n’ont pas déplacées forfaitairement par votre employeur pendant le confinement..) vous avez la chance d’avoir des vacances cet été, sans doute allez vous chercher des occupations “qui changent” et vos permette de vous aérer. Je me permettrais de vous en conseiller une qui allie découverte et écologie : rendre visite aux producteurs, aux fermes, aux artisans qui ouvrent pour découvrir la vraie vie du métier.

L’agriculture est un sujet vraiment complexe. On s’imagine la partie bucolique et champêtre : l’agriculteur dans son champ sur son tracteur, l’éleveur à  mettre du foin à ses vaches et les amener au prés une fois l’an. La vraie vie est tout autre. Difficulté du métier, contraintes réglementaires, tâches impossibles à réaliser en pratique… cohabitent avec une passion voir une vocation. Voir “de ses yeux” ces difficultés permet de comprendre pourquoi c’est dur, pourquoi le bio est si compliqué dans la vrai vie, pourquoi certains produits sont “si chers“, et pourquoi ils ont plus de valeur que ce que l’on imagine. Pour moi, les quelques rencontres que j’ai pu réaliser avec les agriculteurs de la Drôme en 2019 ( auprès d’Elodie, Eric et Emile Sylvain, Thomas, Guillaume ) ont été une révélation, donc je pense que cela vous intéresserais grandement.

Bref, pour trouver ces exploitations ouvertes à la visite vous pouvez :

  • regarder les pancartes autour des fermes, certaines marquent qu’elles sont ouvertes
  • regarder sur les marchés, certains producteurs ont des affichettes montrant les horaires de visite de leurs exploitations.
  • Sinon il y a les fermes adhérentes du réseau “Bienvenue à la ferme” (logo ci dessous) , qui rassemble les fermes ouvertes au tourisme.

 

 

****

* Coté maison > En profiter pour rénover sa maison

Les années qui passent laissent des traces dans nos maisons et vient souvent la période du il “faudrait faire quelque chose“.  Comme pour tout, rénover, ou augmenter la durabilité des “objets” est toujours la meilleure alternative du point de vu écologique. L’été et ses potentielles vacances est clairement un des bons créneaux de l’année pour faire les travaux qu’on a pas eu le temps/la volonté de faire. Cela peut être le toit à nettoyer, les volets à rénover, un plafond à repeindre, des joints à rénover dans la salle de bain…    Peut être en avez vous déjà réalisé lors du confinement ? Lors des vacances à la maison, on a naturellement plus de disponibilités, et l’on peut réaliser ses travaux sans se précipiter et en s’aménageant des temps de pause.

De notre côté, en étant sincère, un de nos “programmes” de l’été est de rénover l’ensemble des volets de la maison, fort abîmés. Vous pouvez voir en photo, l’état n’est pas glorieux…. Mais plutôt que racheter le temps et polluer, on préfère prendre le temps de poncer/peindre/lasurer..  Vous m’imaginez avec la ponceuse ? Oui c’est dans mon programme des week-end :p

 

****

* Coté anti-gaspi > Récupérer l’eau de nettoyage des fruits et légumes pour arroser les plantes d’intérieur, de la terrasse, du balcon

Peut être profitez vous de l’été pour faire le plein de bons fruits et légumes de saison ou du potager. Avec ce plein de fruits et légumes, vient aussi les innombrables séances de nettoyages à l’eau. Pour éviter le gâchis, surtout en cette période estivale ou l’eau devient rare, c’est le moment d’essayer de tout récupérer. Rien de plus simple : un gros bac, un égouttoir dessus, et on nettoie aux dessus du bac. Vos plantes d’intérieur/jardinières/potager en seront ravis 🙂

****

* Coté jardin>  Inviter des sauvages au jardin

Sans doute comme moi, dès qu’on a une petite fibre écolo, on se préoccupe vite à amener de la biodiversité dans votre balcon, terrasse, jardin, pour aider nos butineurs. On peut tout à fait inviter des nouvelles plantes, mais on peut aussi laisser quelques “sauvages” s’inviter dans les plates-bandes, le potager, les pots ou les pelouses. De mon côté, il est vrai que j’ai complètement arrêté le désherbage automatique et laisse pousser quelques spécimens sauvages. Dans le nouveau potager, on a actuellement de la mauve des bois fleurie (en photo), un peu de verveine officinale, du pourpier.. Un petit ballet fleuri qui cohabite avec les plantes classiques et régale les butineurs. 🙂

 

****

 

Voilà, mes petits gestes écolos juillet 2020 , et vous ?

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
22 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

22
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x