Petits gestes écolos Février 2022

Petits gestes écolos du mois – Février 2022

Bonjour à toutes et tous,

En ce début de Février 2022, comme à nos habitudes, je vous propose que l’on se retrouve pour discuter des gestes écolos du moment. Vous savez, cette écologie au quotidien qui nous permet d’adapter nos styles de vie pour vivre de manière plus responsable et plus en adéquation avec ce que nous offre la Nature.

Février est un plein mois d’hiver. (En théorie) Il fait froid, la nature est au repos, la lumière encore réduite. Tout nous invite à prendre le temps et prendre le soin de nous, de nos proches, de l’environnement. Nous avons plein de petits gestes à réaliser en ce sens. Avant que j’évoque mes gestes écolos février 2022, pouvez vous partagé ce que vous avez adopté ? testé ? découvert ? : )

****

Côté cuisine > Des recettes à « trois fois rien »

L’imminence de la chandeleur nous remet tous à l’esprit les crêpes et leurs déclinaisons sucrés ou salées. Plus que la gourmandise, je trouve que la chandeleur nous rappelle qu’avec un « trois fois rien d’ici » (ie. de la farine, du lait, des œufs, voire du sucre) on peut tout à fait se régaler. Cela m’amène à une réflexion : Et si on réhabilitait toutes ces recettes de nos grands mères ? celles dites « paysannes » ou campagnardes faites ici ? Ces recettes d’ici faites avec ce « trois fois rien » et qu’on à oublié sous la modernité et l’exotisme de l’huile de palme, de la mangue, des noix de pécans, de macadamia et d’autres ingrédients venus 100% ailleurs.

Pour Février, je vous propose d’aller piller les carnets de recettes de vos mères ou grand-mères ou arrières grand mère, et les remettre dans vos cuisines. A minima en sucré. Voyez-vous, on peut parler de matefaim, de broyé, de toutché, de sanciaux, de millassou, de millas, de dariole, de bouligou, de corniotes et compagnie, et se régaler avec ces « presque rien ».. Et si vous n’avez pas ces carnets sous la main, vous pouvez consulter ce site , il y a de bonnes anciennes découvertes à faire 😉

 

****

Côté réflexions > Revoir ses priorités ?

Avec l’inflation, la hausse des énergies fossiles je suppose que comme moi, vous voyez bien (sur pancarte ou sur la facture) la montée des factures. Les médias ont beau vouloir suggérer que ce n’est temporaire, il ne faut pas se leurrer :tout ne va  faire qu’augmenter dans les mois et années à venir. Le changement climatique va de plus en plus bouleverser et réduire les récoltes. Entre la consommation liée aux économies émergentes et moins émergentes, la raréfaction des ressources et surtout le fait qu’il est indispensable de laisser les énergies fossiles dans le sol pour éviter la catastrophe climatique, les énergies ne peuvent que monter.

Tout cela m’amène à beaucoup de questions sur la priorisation des dépenses et des choix associés. Depuis longtemps, j’ai placé dans la catégorie « besoins nécessaires » le fait d’avoir un toit pour dormir/être en sécurité, de quoi manger, de quoi ne pas avoir froid . (cf. étapes 1 et 2 de la pyramide de Maslow). Le reste c’est à dire les loisirs, les sorties, la technologie, les vêtements à la mode, les vacances sont du « agréable non nécessaire ». Mais récemment, différents médias ont fait des micro trottoirs pour interroger « les gens » sur leurs besoins. Beaucoup on dit que leurs besoins, c’est le smartphone pour steamer/tchater, Netflix, les sorties restaurant, pouvoir aller en boite faire la fête (idéalement ailleurs qu’en France)…  et que par exemple cela ne les dérange pas de ne pas avoir assez à manger ou que du bas qualité..

Je dois avouer que tous ces témoignages m’ont choqué  On ne survit pas sans nourriture et on devient facilement malade si elle est que du low cost. On survit difficilement sans un toit chauffé. A côté , consommer du « low cost » c’est cautionner les systèmes d’exploitation agricole intensive destructeurs pour l’environnement et laisser mourir nos agriculteurs, c’est cautionner les industries textiles low cost de l’Inde ou du Pakistan. Consommer que du loisir de masse, c’est donner toute puissance (ie. tout argent) aux grands groupes ?

Alors, ne serait-il pas temps de revoir ses priorités ?  Se rappeler qu’on est d’abord des animaux qui ont des besoins primaires (manger, dormir, respirer,… ) et que ces besoins doivent passer en priorité ? Qu’on est pas qu’un cerveau éthéré qui n’a besoin que de Netflix ? Que si on veut que le monde change vers un monde plus écologique et responsable, il faut orienter nos achats en regard de nos besoins primaires et non de futilités ? Parfois je rêve d’un peu de prise de conscience… mais je pense que je rêve..

 

 

****

 Côté Maison > Une tournée de nettoyant écolo ?

Vous avez été nombreux/nombreuses à vous intéresser au tout récent nettoyant à vitre zéro déchet. Cela me fait penser qu’en cette saison d’hiver, cela peut être le moment de se (re)faire une tournée de réapprovisionnement écolos. Produit à sol, lessive, assouplissant, cake vaisselle, produit à vitre, tablettes lave vaisselle ou WC. On peut aujourd’hui quasiment tout faire soi même et avec peu d’ingrédients.

Et si vous avez déjà tout dans vos placards, n’hésitez pas à partager vos réalisations et bonnes recettes sur les réseaux sociaux pour inviter plus de monde à remplacer l’industriel par le zéro déchet !

 

Nettoyant à vitres maison et zéro déchets - Au Fil du Thym

****

 Côté Jardin > Nourrir les oiseaux

Avec la période de froid que nous avons eu ces dernières semaines et cette tendance d’un vrai hiver, il peut venir une nécessitée : nourrir les oiseaux sauvages. Avec le développement des villes et zones industrielles, les hébergements l’habitat naturel des oiseaux (forêts, haies,…) a été profondément réduit ou modifié. En hiver, ils ne peuvent difficilement trouver assez pour se nourrir et survivre. Il y a plusieurs actions que l’on peut réaliser :

  •  mettre en place des mangeoires classiques ou récup pour placer des graines ou des mélanges de graines et de matière grasse (Note : Évitez les filets plastiques, les oiseaux peuvent se prendre les pattes dedans, pains et biscottes car salés)
  •  placer quelques fruits « limites » dehors notamment pour les merles qui se régalent plus volontiers de pommes
  •  placer des coupelles d’eau pour qu’ils aient à boire quand leurs zones habituelles sont gelées
  •  et si on dispose d’un jardin ou un balcon, prévoir de planter au printemps des arbustes dans lesquels ils trouveront eux même la nourriture : noisetiers, chèvrefeuille, cotoneaster, fusain..). Vous pouvez trouver plein d’idées sur cette fiche de la LOP

Gestes écolos février 2022 - DIY :mangeoire oiseaux facile en agrumes - Au Fil du Thym

****

Côté conso > Pour choisir responsable

Je voudrais partager avec vous une de mes bonnes découvertes côté conso responsable, le site: https://www.ethicadvisor.org/

Consommer est un acte que nous devons réaliser toutes les semaines, ne serrais-ce que pour les courses alimentaires. Si on essaye de réaliser nos choix de la meilleure manière pour l’environnement, il est souvent difficile d’avoir une mesure claire de l’impact de tel ou tel produit. L’objectif de ethicadvisor (une émanation de Open Food Fact) est justement de fournir une estimation de l’impact de chaque produit sur différents plants : impact social environnemental,etc.

Sans forcément aller dans l’impact détaillé de chaque produit, je trouve que c’est par exemple intéréssant de voir les impacts d’une boite de biscuit générique vs une conserve de légumes, d’un savon vs gel douche bio. Cela donne des pistes pour choisir responsable. On ne le dira jamais assez, mais notre porte monnaie est notre première source de vote ( <=> qui achète consent… ) alors utilisons tout ce que nous pouvons pour acheter avec nos convictions.

Astuces faire son marché - Un panier solide

 

****

 Côté compréhension > Lire le Plan de transformation de l’économie Française du Shift Project

Et je voudrais terminer cette série de petits gestes écolos février 2022 en indiquant un évènement dans les milieux écolos – de la transition écolo : la sortie des derniers rapports du Shift Project et le livre de synthèse de leurs Plans de transformation de l’économie Française.

Le Shift Project est un groupe (think -tank) initié par Jean Marc Jancovi, pour travailler à l’identification de moyens concrets pour transformer la France vers un fonctionnement bas carbone compatible du 2°C. Depuis début 2020, le projet travaille à un « Plan de transformation de l’économie Française (PTEF) », concret, réaliste et basé sur des technologies existantes (et non pas des hypothétiques techno comme la fusion ou la capture de carbone…). Le plans se sont déclinés secteurs par secteurs : aéronautique, transport et mobilité,  logement, santé, culture, résilience des territoires, administration,….  De ma connaissance c’est un des rares groupes de travail qui propose des solutions concrètes, holistiques, mesurées et mesurables, et non pas que du « en théorie, il faut que (on supprime la voiture, installe des éoliennes, attende des nouvelles technologies…) ».

Je vous conseille vraiment d’aller lire les différentes synthèses disponibles sur le site, afin de comprendre les grands enjeux cachés derrière cette transition bas-carbone (Note : vous pouvez aussi consulter les rapports si vous voulez, mais c’est long et technique… ). Vous pouvez aussi consulter le site dédié qui résume les enjeux et propose les vidéos de présentation associées.

Pourquoi cela ? C’est simple. Pour réaliser cette « transition bas-carbone » :

  • Les décisions ne viendront pas que des  » grands décideurs » mais aussi des individuels qui doivent accepter de changer et changer de comportements,
  • Il n’y aura pas que des solutions agréables pour tous et il est nécessaire de comprendre le pourquoi de ces solutions peu agréables,
  • Enfin, en cette période d’élection, il me semble important de connaître les vrais enjeux et la vraie ampleur de la tâche de « transition écologique », et ne pas se fier au green-washing des potentiels ou non potentiels candidats…

 

 

****

Voilà, mes petits gestes écolos février 2022. 🙂

Et vous ? N’hésitez pas à partager !

Bonne journée !

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour Florence
Je suis en plein accord avec tes réflexions et tes suggestions .Qu’est ce que ça me fait du bien de voir que je ne suis pas seule à penser que maintenant le superflu à la priorité sur le vital , et que le « bien être » n’est pas synonyme de « biens à avoir »!
Merci de nous faire connaître « the shift project »,je me suis laisser prendre à suivre les différents liens au fur et à mesure de la lecture , c’est très enrichissant. Bonne soirée

Bonjour Florence
Rien de nouveau pour moi, pour nous !
C’est à dire que nous continuons comme toi _ exactement les mêmes priorités et les mêmes gestes _De faire attention à ce que nous consommons et achetons !
Pas de gaspillage, tout est valorisé chez nous !
Je prépare même ma crème pour le corps moi même et mon eau florale !
Ma fille s’en est inspirée et fait de même !
Je vais à la fin de ce mois, comme tout les ans depuis plus de 30 ans _ commencer à préparer mes semis de printemps !
J’ai une serre et plusieurs bacs étanches qui peuvent s’ouvrir et se fermer à volonté _ fabriqués avec mon mari avec des matériaux de récupération !
J’y sème tout ce qui est  » fragile » par le froid et l’hiver se passe très bien pour tout ses légumes ou
aromatiques !
Comme d’habitude , mon potager et toutes les surfaces ont été bien amendés par le fumier de mes poules toute l’année et encore !
Et comme tout les ans , nous ressortirons au moment voulu , les gouttes à gouttes pour le potager et les différents espaces !
Même mes différents massifs sont abreuvés par le goutte à goutte !
L’eau va directement aux racines et il n’y a pas de déperdition d’eau !
De même tout mes massifs reçoivent les broyas de la taille de tout nos arbres !
Si vous ne voulez pas acheter un broyeur , vous pouvez en louer un pour une matinée ou 2 heures !
Vous pouvez également vous associez avec un voisin et broyer ces déchets et les vôtres !
Ce qui revient moins chers !
Le potager adore aussi , le marc de café , les cendres de poêle ou de cheminée et les coquilles d’oeufs broyés !
Faire un compost est une manière intelligente de recycler tout vos déchets alimentaires et même les tontes et les cartons ( déchiquetés en tout petits bouts)
Le terreau obtenu est super pour toutes vos plantations !
Les poules aiment beaucoup des minéraux en début de printemps et en automne !
Cela booste leur vitalité et quelques gouttes de vinaigre ou des gousses d’ails écrasés dans leur eau , évite les vers et les parasites!
Ne pas hésiter à enlever les fientes de leur poulailler dès que le besoin s’en fait sentir et à laver à
grande eau le poulailler avec du vinaigre dès les beaux jours !
Attention, laisser bien sécher , les poules n’aiment pas l’humidité !
Revenir à un mode de vie sain , sans tout ce qui n’est pas nécessaire et superflu est un ENGAGEMENT CITOYEN pour SOI MAIS AUSSI POUR NOTRE PLANETE !!
Si nous voulons que nos enfants et petits enfants aient une vie meilleure , plus saine et surtout que l’ on puisse VIVRE sur cette planète sans d’autres problèmes climatiques et de pollution !
Si nous voulons y être heureux , s’y sentir en sécurité et rester et être en bonne santé ,IL NE FAUT
SURTOUT NE PAS NEGLIGER TOUT SES PETITS GESTES DU QUOTIDIEN qui sont si importants mis bout à bout !
C’est à CHACUN DES HABITANTS SUR CETTE PLANETE D’Y JOUER UN RÖLE MAINTENANT !
Le changement ne peut venir que de nous _mêmes !!
Merci Florence
Enjoy !!

Moi de même; j’effectue mes premiers semis ce week end !
Et en ce qui concerne , mes paillis de broyats , nous les avons mis en place à l’automne !
Mais ils y sont depuis des années et maintenant, je re surface , tout les ans et c’est tout !
Tout reste en place sans problème !
Mais tu as raison pour l’eau !
Nous avons une haie d’arbustes fleurs _ pour la pollinisation, les insectes , les oiseaux et pour la beauté !
J’ ai pratiquement tout planté par bouturage et à la Ste Catherine !
Je n’ai arrosé que la première année puis notre haie s’est débrouillée toute seule !
Et dans la quarantaine de boutures , tout a pris et tous sont devenus de magnifiques arbustes !
Je te souhaite de même !!
Bien à toi !

Bonjour, merciiiii merci beaucoup pour toutes ces informations. Ça fait plusieurs années que je modifie ma façon de manger de vivre de consommer et je m’en portes très bien. J’apprends encore et c’est pas finit,, on peux toujours « se bonifier » pour nous et pour la planète.
A bientôt se lire toutes et tous
Françoise, Dromoise.

Bonjour
Votre superbe blog provoque chez moi beaucoup de nostalgie et une terrible frustration : j’habite dans un appartement en Ile de France – pas de jardin !!!. Si j’ai vécu quatre ans à Barcelonne-du-Gers, j’étais enfant et, au début des années 50, (j’ai 78 ans) personne ne se souciait de l’environnement.
La première fois que j’ai eu l’occasion de découvrir l’écologie, c’était en lisant le journal « La gueule ouverte », qui n’a vécu duré bien longtemps, en écoutant René Dumont (pour qui j’ai voté une fois … ça date !)
Tout cela pour vous dire que je partage tout à fait votre point de vue – et depuis longtemps- et que je cela me donne de l’espoir, me réjouit, de constater que beaucoup de personnes sont disposées à changer de mode de consommation / de vie et ne laisseront pas les mains libres aux égoïstes-qui ne respectent rien …
Ce que je vous envie, vous qui avez encore le choix et qui êtes prêts à être fidèles à vos opinions !
Et qui prenez encore le temps de regarder des mousses, des lichens … et autres merveilles. Même une simple fleur des villes mérite que l’on s’arrête pour l’admirer. Qui y pense ?
A savoir : le journal Charlie Hebdo publie régulièrement des articles de fond sur les problèmes d’environnement, de (non-)respect des animaux, etc.
Je suis sans doute hors sujet, mais je n’ai pas pu résister au besoin de vous montrer ma sympathie. Profitez bien de la vie que vous avez choisie. Ce n’est pas par hasard que le Gers a la réputation d’un endroit où il fait bon vivre.
Anne Marie