Petits gestes écolos en voiture (quand on a pas le choix…)

Bonjour à toutes et tous,

J’aimerais discuter avec vous d’un sujet qui me préoccupe côté écologie / gestes écolos : la voiture.

Voilà, je fais partie de cette catégorie de français qui vis à la campagne et ne peut pas se passer de la voiture thermique. J’habite à 50km de mon lieu de travail et n’ai aucun moyen de transport en commun à des heures compatibles de mes horaires. Tout au plus, je peux faire les 10-15 derniers km (sur 50), en bus en triplant mon temps de trajet (de 2 *1h à 2 *3h…. ). Pour le covoiturage, je n’ai trouvé des « covoitureurs » que sur les 5 derniers kms en ville, rien depuis ma cambrousse. A côté, mon mari et n’avons pas les moyens de mettre les milliers d’euros nécessaires à l’acquisition d’une voiture électrique (prêt de la maison en cours..), et pire encore, il n’y aucune borne de recharge rapide à proximité. A contre cœur, la voiture thermique est actuellement notre seule et unique solution de transport pour le travail, les courses, les rendez vous médicaux .

Malgré tout, j’essaye par des « petits gestes écolos » de rendre cet usage de la voiture moins pire possible. Le résultat est que ma consommation d’essence reste assez modérée, la facture aussi et le bilan carbone aussi. Pour vous donner une idée, j’ai un petit « SUV crossover » essence (note : nécessaire vu les toutes petites routes où je passe..), qui tourne autour de 5L/100 km avec 1 plein toutes les 2 semaines. Quand je l’avais acheté, les utilisateurs parlaient plutôt de 8-9L/100 km…

J’aurais voulu discuter avec tous ceux et celles qui sont dans la même situation l’ensemble de ces « petits gestes écolos en voiture » qui permettent de réduire la consommation de carburant et donc la pollution carbone. Ces gestes ne cautionnent pas la poursuite du « tout voiture individuelle »dans les années à venir mais sont des « fautes de mieux » en attendant qu’une solution (individuelle ou locale ou collective…) se mette en place. Merci donc de rester bienveillant. 🙂

****

Petit rappel : En quoi la voiture est non écologique ?

L’objectif d’une voiture est (en théorie) de transporter une « charge utile » (personnes, matériel) d’un point A à un point B. Bien que pratique, elle a deux travers en terme d’écologique :

1 – Beaucoup d’énergie consommée pour peu d’utile

Lors d’un trajet en voiture, il la voiture déplace à la fois sa « charge utile » (vous, les passagers, les sacs de course… ) mais aussi son propre poids : entre 1000kg pour les plus légères (petites citadines) et 2000 kg (SUV hybrides rechargeables) (source). Si on fait le ratio, cette charge utile représente entre 8-15% maximum de toute le poids déplacée.

Or, pour déplacer des choses, il faut de l’énergie. Pour vous donner un ordre de grandeur, on peut estimer la quantité d’énergie dépensée exprimée en kilo-watt-heure (kwh) : (source : Cours école des mines de Jean Marc Jancovici)

  • un homme réalisant un jour de travail forcé mobilise 0.5 kWh avec ses jambes et 0.05 kwh avec ses bras
  • brûler un litre d’essence « pur » produit environ 10kwh d’énergie, et après usage par une voiture on obtient en moyenne 3 kwh d’énergie dans la voiture.
  • Une voiture qui consomme peu (citadine 5L/km,) utilise environ 1 L d’essence pour faire 20km soit environ 3 kwh. => Si vous faites le calcul, déplacer une voiture sur 20km représente environ 6 j de travail forcé humain « jambes » ou 60 j de travaux forcés humain « bras ».

Vous comprendrez donc qu’a chaque fois que l’on utilise sa voiture, on dépense beaucoup d’énergie, donc beaucoup ne sert qu’à déplacer le poids de la voiture.

 

2- Une dépense d’énergie induisant des émissions carbone

Cette dépense d’énergie étant fait en brûlant des dérivés du pétrole, cela produit beaucoup de CO² . En moyenne, sur une voiture thermique, les émissions sont entre 100 et 150 g/CO² par km. Si on reprends la limite acceptable d’émission carbone de 2Tonnes de CO² / personnes /an, on se rends compte qu’en réalisant entre 13400 km /an (si émissions à 150g CO²/km ) et 20000 km (émissions 100g CO²/km), on « bouffe » tout son budget carbone rien qu’avec la voiture. D’où la nécessité de limiter la voiture au maximum.

 

 

****

Les gestes écolos en voiture

Une fois cette petite introductive, rentrons dans le sujet des petits gestes écolos voiture.

 

Trouver et utiliser tous les moyens possibles pour moins prendre sa voiture seul

Je me dois de le mettre par principe car c’est le premier geste écolo à réaliser : trouver le(s) moyen(s) de moins prendre sa voiture seul. Même si ce n’est que ponctuellement, il faut se dire que tout km de voiture économisé, c’est autant de carbone en moins dans l’atmosphère. Dans les petites astuces, il y a :

  • Télétravailler au maximum toléré par l’employeur pour ceux qui le peuvent (personnellement, c’est ainsi que je limite la « casse »)
  • Essayer de covoiturer, même pour les évènements exceptionnels
  • Quand vous partez faire des courses, voir si vos voisins n’ont pas eux aussi une course à faire
  • Grouper les courses pour ne prendre la voiture qu’une fois et ne pas ressortir plusieurs fois

 

Ne pas prendre sa voiture pour faire moins de 2 kms (à moins d’un handicap)

Un acte que l’on peut tous faire hormis si on a un handicap, c’est remplacer les trajets courts par la marche, le vélo, les transports en commun dès qu’on le peut. Il faut savoir que c’est au démarrage et sur les trajets courts que la voiture consomme le plus, donc si on peut « limiter » l’usage de la voiture aux trajets longs, on est gagnant. C’est par exemple :

  • Si vous faites des courses en ville, posez la voiture une bonne fois pour toute au parking et faites vos courses à pied
  • Si vous rendez visite à un proche, allez à pied ou à vélo
  • Si vos enfants vont à l’école proche, ils peuvent aussi y aller à pied/vélo

 

 

Privilégier les trajets un peu plus courts, quitte à ce qu’ils soient plus « difficiles »

Je ne suis pas quelqu’un de très confiante en voiture, donc j’ai tendance à vite privilégier les routes les plus faciles (moins de monde, routes larges, voies rapides..), quitte à me rallonger sur mon kilométrage. Un de mes récents gestes écolos à justement a été de chercher plutôt des routes me permettant de réduire les kilomètres parcours sans trop me rallonger mon temps de trajet.  A la campagne, souvent, il peut être plus intéressant de passer par les « petites routes » un peu plus complexes que les « grands axes ».

 

gestes écolos en voiture

Éviter les heures de bouchons !

Je pense que vous l’avez tous vu si vous regardez de temps en temps votre consommation de carburant : dans les bouchons, la consommation monte vite en flèche. C’est lié à la succession d’arrêts /démarrages, qui – comme les trajets courts – induisent une forte dépense de carburant. Pour avoir regardé, sur mon trajet maison – travail, je tourne à 5L/100 km sans bouchons, et 7-8L/100km si je me prends un bouchon.

Un geste écolo, quand on a la possibilité de le faire, c’est aussi de faire son possible pour éviter les bouchons, en décalant ses trajets plus tard / plus tôt. De mon côté, pour cette raison, quand je vais sur mon site de travail, j’ai tendance à tout faire pour passer avant les bouchons du matin (et arriver vers 7h) et si possible après les bouchons du soir.

 Ne pas accélérer ou freiner comme une brute

Quand on regarde les astuces d’éco-conduite, la première mentionnée est d‘éviter d’accélérer comme une brute et aussi de freiner comme une brute (hors cas de force majeure). Pourquoi cela ? Pour l’accélération, c’est simple, une accélération correspond à donner plus d’énergie cinétique à votre voiture, donc cela a besoin de plus de source d’énergie (carburant). Pour le freinage, freiner revient à « jeter » l’énergie cinétique de la voiture dans le frottement du frein, alors qu’on pourrait l’utiliser pour continuer à déplacer la voiture.

Vous comprendrez donc qu’avoir une conduite plus douce, avec une vitesse plus constante, permet d’économiser de l’énergie.

Pour donner mes exemples favoris, c’est le cas du freinage : quand vous approchez un stop ou une réduction de vitesse, vous pouvez opter pour  arrêter d’appuyer sur l’accélérateur plusieurs dizaines de mètre avant et ne pas avoir à freiner. Pas de gâchis d’énergie.

Respecter les limitations de vitesse

Lorsqu’une voiture roule, elle fait face à deux forces qui vont la ralentir : le frottement sur la route et le frottement de l’air. Ces frottements imposent de mettre de l’énergie en face pour les compenser, dont de la consommation de carburant en continu. Plus vous allez vite, plus les ralentissements sont forts (lois de la physique), et plus votre consommation de carburant augmente. Donc forcément, si vous voulez limiter votre consommation, il faut aller moins vite.

Un geste écolo est donc déjà de respecter les limitations de vitesse, ce qui permet de limiter la dépense en carburant. Et tampis si certains derrière vous ne sont pas d’accord.

 

Se limiter à 110km/h sur l’autoroute

On en parle depuis quelques temps dans les médias : la réduction de la vitesse sur autoroute. C’est un geste dans la lignée du précédent : aller moins vite permet d’économiser du carburant. On estime qu’en moyenne on peut économiser 25% de carburant à 110km/h vs 130km/h pour 8 minutes de trajet en plus par heure.

Pour ma part, ayant une quinzaine de kms sur autoroute, j’ai adopté le 110 km/h depuis plusieurs mois, quitte à rester sur la voie de droite …

Bien entretenir sa voiture

On ne le voit pas sur la consommation de carburant, mais la production d’une voiture est particulièrement émettrice de carbone. J’avais vu sur cette infographie du parisien que la fabrication d’une voiture thermique est en moyenne émettrice de 3.74 Tonnes CO² et celle d’une électrique de 6.57 To CO² (source). Il va donc de soi que pour limiter les émissions carbones, il est aussi important de limiter la fabrication de voitures neuves, et donc entretenir son véhicule pour éviter qu’il ne tombe en panne. Changer de voiture tous les 2-3 ans comme certains (riches) le font est une aberration écologique.

Et si vous avez le moyens et vous posez la question de « quand » il est pertinent de changer une thermique contre une 100% électrique, pour info, j’ai vur sur cet article de carbone 4  que dès qu’on est sûr que la voiture électrique va être utilisée sur plus de 30.000 km, cela vaut le coup de changer..

Nous, on changera dès qu’on aura le budget..

 

****

Voilà un billet avec quelques gestes écolos en voiture, quand on a pas le choix de la prendre. Je suis tout à fait consciente en écrivant ce billet que le mieux reste de très très loin de ne pas prendre sa voiture, j’adorerais faire autrement, mais je n’ai aucune solution raisonnable (et ce n’est pas faute d’en chercher..)

Arrivée ici, j’invite ceux qui sont dans la même situation viennent papoter sur leurs gestes, que l’on partage les bonnes idées. Je suis persuadée qu’on a des astuces à s’échanger.

 

Bonne journée à tous

 

 

 

Source de l’image d’en tête :Image par Aurélien de Pixabay   (Non ce n’est ni ma voiture, ni un paysage du Gers 😉 )

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

20 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour, je suis un peu dans le même cas que vous : j’habite à la campagne mais je n’ai que 10kms pour aller au boulot avec une route très fréquentée et pas de transport en commun. Donc j’oublie le vélo aux heures de pointe, je veux rester entière ! Donc voiture hybride. Le week-end, j’essaye de tout faire à vélo et à pied. J’ai de la chance car dans le village on a un boucher, un fromager, un marché le samedi matin ( 1 maraîcher, 1 poissonnier et lentilles et coquillettes, nom du camion de vrac pour pate riz lentilles fruits secs et à coque…
Voilà mon geste ecolo: peu ou pas de voiture le week-end et consommer local!
Merci pour votre page Facebook !

Bonjour,
Merci pour votre article intéressant. Pour info la voiture électrique est une totale aberration et n’est absolument pas écolo ne vous faites pas embobiner par toute cette pub !

Bonjour Florence
Vaste sujet mais oh combien nécessaire !!!
Habitant en campagne , nous n’avons aucun bus non plus !
Et pendant des années, mon mari qui travaille à l’extérieur , n’a eu d’autres choix que de prendre la voiture !
15 km aller _retour !
Privilégier une conduite souple !
Il a aussi ( pour ne pas revenir à la maison le midi) emporter le panier pique _nique où je lui préparé
chaque jour son repas !
Les enfants ont pendant toute leurs scolarité , pris le bus scolaire et les quelques kms pour aller à
l’arrêt de bus ont été fait à pied !
Moi, je travaille à la maison et quand je travaillais à l’école du village , je m’étais arrangée pour prendre le bus scolaire en même temps que ma fille !
Depuis quelques années , mon mari a changé de travail _ pour moins de pénibilité et aujourd’hui,
il n’a plus que 7 km aller_retour !
Ce temps de trajet a été pris en compte par nous , pour ce changement de travail !
il ne se retrouvait plus dans son travail qui était très physique et le temps de trajet était fastidieux
à cause des innombrables bouchons !
De plus , nous avons toujours fait attention de grouper nos sorties _et nos achats _ questions de praticité et de temps de gagner !
Par exemple , pas question de sortir pour acheter le dernier truc à la mode ou même un achat
alimentaire oublié ( on fait fonctionner son imagination et on remplace)
Mes enfants qui ont fait leurs études supérieures loin de la maison pratiquent et ont pratiqué le
co_ voiturage pour revenir et repartir pour les vacances scolaires !
A chaque fois ils ont économisé de l’argent mais en plus , ont fait de très belles rencontre sans oublier l’objectif : éco responsable !
Pour nous , cette démarche fait partie d’un tout !
C’est un mode de vie choisi en adéquation avec nos valeurs !
Partant de là, on trouve toujours des solutions et à s’améliorer !
Quand on veut , on peut !
Merci Florence de ce post si important pour tous !
Enjoy !!
Passeuse , médium , thérapeute et guérisseuse

Bonjour,
Merci pour cette piqûre de rappel!
je vais au travail en vélo la moitié du temps (j’évite les 2 jours où je commence tôt car il y a trop de voitures et les gens étant pressés, je me fais « serrer » lorsqu’on me double, ce qui n’est pas rassurant).
Et pour les courses, c’est vélo au maximum mais je dois faire le taxi pour mes enfants, ce qui m’oblige à utiliser ma voiture (heureusement, elle consomme peu). Et ils sont majeurs donc la remorque n’est pas envisageable 😉
Je fais aussi des courses sur « La fourche » avec livraison 0 déchet (ils reprennent les sacs de livraison, il n’y a pas de carton ni emballage autour des bocaux) mais c’est livré en voiture et pas en vélo cargo électrique comme dans certaines grandes villes.

Et oui, marcher pour les petites distances ne me ferait pas peur si j’étais sûre de les faire en toute sécurité mais ici très peu de trottoirs donc c’est une difficulté. Sinon quand je prends la voiture, dès que je peux j’utilise le régulateur de vitesse et 100 pour une route à 110 et 110/120 sur autoroute car là encore on se fait tellement doubler que l’on a l’impression d’être un danger… Et puis la voiture électrique avec l’augmentation de celle-ci, le cout de la voiture, le cout de la batterie, le cout de l’installation de la prise pour certaines, je me pose encore beaucoup de questions.

J’adore votre blog et suis toujours avec intérêt vos messages… et les recettes bien sûr. Sur ce débat que vous lancez, j’aimerais apporter mon point de vue actuel sur la posture liée à l’écologie. Je suis élus dans un village de 2000 habitants à 30 km de Lyon où je travaille et je me déplace seule en voiture. Je suis investie dans les commissions liées à l’environnement, dans une association citoyenne et convaincue que le monde doit changer de paradigmes… mais je suis en train d’avoir un nouveau point de vue, sur ces sujets, pourquoi culpabilisons nous tant ? Après tout je vais au travail là où il est, s’il n’y a pas de transports en commun, ce n’est pas à moi de culpabiliser ! Je « milite » pour un développement de la SNCF bien sûr mais que faite d’autres, quand je peux j’ai un passager dans la voiture. Mais je pense qu’il faut déculpabiliser quand on ne peut pas faire autrement et même si parfois on le fait et bien c’est ok, tous les discours sur la sobriété braquent les gens, chacun est déjà sobre à son niveau. Rendons les objectifs des Cop 21 et autres « fun » trouvons du plaisir et non plus de la culpabilité ! Inculquons des bonnes valeurs sans censeurs !
Suis ok avec quelqu’un plus haut, la voiture électrique est une fausse bonne idée ! C’est un choix politique qui a été fait pour valider le choix pro-nucléaire du pays (non que je sois totalement contre, ni pour, il faudra que ça marche et que les déchets soient recyclés)… et surtout vu l’augmentation à venir ça sent la manipulation.
Bref, déculpabilisons, agissons comme on peut, félicitons-nous de chaque avancée vers une démarche personnelle en cohérence avec la nature pour moins épuiser ses ressources et transmettons les valeurs du respect de soi, des autres et de la nature.
Et merci pour vos messages qui me font toujours du bien en les lisant.

Bonjour Léglise gaelle et Florence
Pour ma part , je ne vois aucunement l’obligation de culpabiliser qui que ce soit !
Je donne et dis mon point de vue _ seulement pour faire avancer les choses !!!
Car , pour moi , c’est seulement en montrant l’exemple que l’on pourra avancer !
C’est juste un geste citoyen !
Je fais ma part parce que c’est du bon sens pour moi _ je veux transmettre !!!!
Pour que d’autres fassent pareil et plus on sera nombreux , mieux ce sera !!
Car ainsi , nous seront alors entendus !!
C’est avec le Respect , l’Amour et la Compassion que l’on fera changer les choses !
Et non avec la culpabilité , la peur , la haine , la colère ( quoi qu’elle peut aider et être porteuse , la colère , un temps si elle n’empêche pas d’y voir clair )
Ne faisons pas ce que nos gouver ne ments font !!
Ne fais pas ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse !!!
Bien à vous !
Enjoy !!
Passeuse , guérisseuse , thérapeute et médium

Bonjour, au moment où je vous écris, un rallye de dizaines et dizaines de « vieilles » voitures (période 1920-1990 si on peut se fier à mes connaissances limitées dans le domaine) passe par mon paisible village de campagne. Insensé … A bien des points de vue. Il faut croire que le carburant n’est pas si cher … Il faut croire surtout que certains ne sont toujours pas prêt à renoncer au monde d’avant. Car oui, la sobriété c’est aussi me semble t-il envisager l’inéluctable fin de certaines activités de loisirs qui ne peuvent plus avoir leur place dans le monde d’après c’est à dire celui que nous devons laisser à nos enfants en gardant à l’esprit la citation de Saint-Exupéry (au sujet de cette Terre que nous n’héritons pas de nos parents mais que nous empruntons à nos enfants). C’est un renoncement nécessaire. De ces choses agréables (mais pas vitales, soyons honnêtes) qui embellissaient nos vies, nous en avons profité à profusion voire jusqu’à exagération à une époque où malheureusement nous ne mesurions pas encore leur impact. Aujourd’hui nous savons. A ne rien faire, non seulement les générations futures n’auront pas le loisir (c’est le cas de le dire) de s’amuser et se détendre mais leur vie tout court sera un video game devenu réalité de survie de tous les instants.Projection certes glaçante et ultra pessimiste en ce dimanche ensoleillé mais pas grand chose ces temps-ci pour nous envoyer des signes contraires. Ceci étant, et sauf tirs de fusil dissuasifs dans les environs, je vais cet après-midi rejoindre à pied ma proche forêt pour un loisir entièrement décarboné et « bon pour la santé ». De ces balades dans les bois où s’amusent les belles lumières de septembre, je retire un bien inestimable que les amateurs de Dugatti et autres Porsche pourraient m’envier un jour (alors que la réciproque ne sera jamais possible). Fin du coup de griffe. Si jusqu’ici vous avez eu la patience de lire, j’en viens au sujet de départ qui est l’automobile dans son utilisation quotidienne. Moi-même (habitante du Jura en Bourgogne-Franche-Comté) je me trouve éloignée du travail et à 10km du premier commerce. J’optimise au maximum (et pour le coup c’est le … minimum à faire en terme de geste éco-citoyen) chaque déplacement fait en voiture. En l’occurrence Peugeot 108 essence soit un bon compromis pour une seule personne à bord (moi) à 80% du temps et coffre néanmoins suffisant pour la grosse valise de la lycéenne interne de la famille ainsi que les courses hebdomadaires (bon d’accord, pas nécessairement les deux le même jour 🙂 mais je fais en sorte de pourvoir au réapprovisionnement du frigo et du cellier sur le retour du travail ou associé à un autre déplacement nécessaire). Mon avis sur la voiture électrique : je suis partagée comme sur d’autres sujets (éoliens, panneaux solaires, …). Et si le remède était pire (ou aussi mauvais) que le mal ? De la fabrication au recyclage, je vois bien que tout n’est pas maîtrisé au plan écologique. Je garde en tête l’exemple marquant de la gestion des déchets nucléaires … Si déjà nous faisions tous l’effort de la sobriété (au lieu de recourir à des alternatives dont nous attendons surtout qu’elles nous permettent de ne rien changer à nos mauvaises habitudes de consommation et autres). Belle journée à toutes et tous.

Bonjour,
Je pense que vous vous trompez de cible. Les possesseurs de véhicules de collection les bichonnent. Ils les réparent souvent eux-mêmes et ne les sortent qu’une ou deux fois par an pour de petits trajets, sur des routes secondaires, pour la plupart. Ils sont également très appréciés lors de manifestations caritatives (le plus souvent à l’arrêt, bien rangées en épis). Et contrairement aux véhicules neufs, par définition, ils n’occasionnent pas de pollution lors de leur production.
Mon mari est passionné de mécanique et participe régulièrement à des ateliers de réparation et d’éco-recyclage bénévoles. C’est lui le sobre dans l’histoire !

J’avais une voiture hybride et ma consommation d’essence restait limitée. Malheureusement en déménageant en Ardèche profonde, j’ai dû m’en séparer pour une voiture à gaz oil car elle avait du mal à grimper. Je regrette toujours d’avoir dû m’en séparer. Je crois que les nouveaux véhicules hybrides sont désormais plus performants et j’espère que mon prochain véhicule pourra être à nouveau un hybride. Je ne suis pas convaincue par les véhicules électriques car l’électricité va encore augmenter donc, à moins d’avoir des panneaux solaires, je suis sceptique.

Bonjour,

Merci pour cet article très intéressant. Ayant quitté récemment Paris pour le sud de la France, je me retrouve propriétaire d’une voiture et je suis choquée de voir à quel point il est difficile de s’en passer au quotidien. Et pourtant je reste dans une zone urbaine. Malheureusement c’est un engrenage: bus/TER avec des horaires compliquées, donc peu utilisé, mais donc peu développé par les collectivités.. le sujet n’est pas simple à traiter à tous les niveaux. Il serait intéressant de savoir dans quel mesure le développement du télétravail a eu un impact positif. En tous cas je voulais vraiment te remercier pour ton blog qui est une vraie source d’inspiration!!