Petites idées écolos du mois – Mai 2020 –

Petites idées écolos du mois – Mai 2020 –

Bonjour à tous et toutes,

Nous voici donc arrivés en mai. Dernier mois de printemps, arrivée nette des “beaux jours” et probable démarrage de la longue période de “dé-confinement”.

Si Mai amène avec lui les magnifiques images de la nature en fleur, il (m’) amène aussi une crainte côté écologie : l’arrivée d’un “grand n’importe quoi post dé-confinement”. En effet, rien n’exclus que sous prétexte de profiter  de leur liberté retrouvée , beaucoup de personnes se remettent à polluer comme des fous (voiture, avions, sports de voiture), détruire tout ce qui les gêne, racheter comme des malades (dans les centres commerciaux ou sur amazon).. détruisant ainsi tous les petits pas que la Nature à fait pour se régénérer pendant que nous lui fichions la paix. J’aimerais pouvoir espérer que cette épreuve covid va (tous ensemble) nous faire prendre conscience de la futilité de nombre de nos comportements d’avant et nous faire changer vers un monde plus centré sur le partage et le respect..

Enfin bon, parlons des petits gestes écolos mai 2020  que nous pouvons faire pour notre planète en ce mois de mai. L’écologie n’attends pas 🙂

  •  Garder le meilleur de cette période de confinement n°1 > Resté centré sur l’essentiel

Le premier petit geste écolo de mai pour nous sera de garder le meilleur de la période de confinement.

Le confinement a (en tout cas pour moi et ma famille), marqué un temps de pause où nous avons pu réfléchir à ce que sont vraiment nos vrais besoins. Comme tous sans doute, nous avons pris conscience de cette notion de “besoins essentiels” (alimentation, avoir un toit) et à côté pris conscience à quel point on peut aisément se passer de nombres “besoins” que la société et la norme nous impose.

En effet, nous avions déjà fait notre “transition écolo” en refusant les voyages loin, les smartphone à la mode, la mode tout court, ou prenant notre distance avec l a pression d’être toujours “au mieux en consommant” .. mais ce confinement nous as encore révélé des petits restes que nous allons corriger. Suite au déménagement; on espérait faire une jolie déco tendance dans maison et au final on s’est rendu compte qu’on en a pas besoin car on y est simplement bien. On essayait de ne pas trop être largués cités “tendance” pour discuter avec nos amis et au final on s’est rendus compte que cela n’a strictement aucune utilité.  Les petits avaient souvent envie des derniers jouets à la mode avant confinement,  ils ont découvert qu’il y a largement de quoi s’amuser dans le jardin et avec 2-3 trucs récupérés..

Nous allons donc garder en mémoire cette distinction entre l’essentiel et l’inutile pour nous centrer sur l’essentiel. Et vous ?

 

****

  • Garder le meilleur de cette période de confinement n°2 > Remettre de l’humain dans nos relations

A côté on a aussi repris conscience de la valeur des rapports humains. Les évènements du travail ont fait que nous nous sommes éloignés géographiquement de nos familles, et le confinement nous as paradoxalement rapproché . On a recommencé à reprendre fréquemment des nouvelles, parler régulièrement de tout et de rien au téléphone, on s’est fait des “desserts skype” que l’on itèrera plus tard s’il est difficile de bouger.. Côté boulot, je chéris à présent le souvenir des pauses cafés et des rencontres avec tous ceux que j’ai croisé. J’espère plus tard ramener encore un peu plus d’humanité et de partage dans mes relations professionnelles. Clairement tout ce qui fait le sel de nos vie sont nos échanges et partages avec nos semblables, et on profitera de cet enseignement bien après le confinement..

 

****

  •  Côté cuisine> Supporter encore (plus) les circuits courts

Avec le confinement, nombreux circuits courts locaux  ont commencer à s’organiser. Il nous a vite paru une évidence d’essayer de faire transiter nos dépenses essentielles de la grande distribution vers le maximum possible de ces circuits courts : cela a été les agriculteurs qui ont organisé leur vente à la ferme, des producteurs de plantes locales au lieu des enseignes classiques, des petits magasins de la grande ville d’à côté au lieu des sites en ligne.. Sans doute avez vous fait la même chose si vous habitez dans un coin propice.

En mai, post confinement, il va être important de continuer notre transition “grande distribution” vers le “très local”.  Sans doute comme nous vous vous êtes aussi rendus compte que si l’on fait venir notre nourriture d’ailleurs, on deviens dépendant d’intermédiaires, et donc si un intermédiaire “lâche”, plus de nourriture. Alors qu’en local, il n’y a pas d’intermédiaire, et donc beaucoup moins de risque de pénurie alimentaire. Alors rester “au maximum local” est un gage de sécurité et d’écologie.

Notre petit geste sera donc de continuer à racheter chez ces producteurs, afin de les soutenir et d’encourager la poursuite de ces circuits courts et garantir la sécurité de tout le territoire local.

 

****

  • Coté jardin ou au balcon >  Créer sa zone de bzz

Sans doute l’avez vous lu ou entendu dans la presse : pour la première année, les abeilles ne sont jamais aussi bien portées. Et oui, il y a eu moins de pollution, de touristes venant les gêner dans les champs, et nos jardins n’ont jamais été aussi jolis.. c’est donc la fête pour elle ! Pour nourrir tout ce petit monde et favoriser la bio diversité, c’est le moment de préparer / semer une zone de bzz c’est à dire une zone fleurie que l’on laissera pousser tout l’été. Cette zone peut être un coin dans votre jardin où tout simplement une jardinière fleurie.

Vous trouverez de nombreux sachets de graines ou des jardinières toutes prêtes dans les jardineries. De mon côté, grâce au producteur de plantes locales, j’ai réussi à aménager un début de jardin des simples.. qui fait le bonheur des abeilles et des papillons :p

 

 

****

  • Essayer des boissons aux plantes

En mai, nombres arbustes sont en fleurs, et il existe dans toutes les régions des petites recettes de boissons aux fleurs très faciles à réaliser. Outre le côté fun de l’affaire, ces boissons sont un acte de consommation locale, écologique, et aussi l’occasion de réaliser des cadeaux maison “qui changent”. Ils sont parfaits pour les fêtes des mère/ fête des pères qui se profilent. En mai, je pourrais vous parler des sirops et vins de sureaux, de lavande, de lilas, de rose, de romarin, de thym .. Vous trouverez les informations générales sur cette page

Ce mois de mai, je vais essayer de réaliser un vin de mélisse. Et vous, qu’aimeriez vous essayer d’essayer ?

 

sirop fleurs de sureau

 

****

 

Et vous ? quelques sont vos petits gestes écolos mai 2020 ?

Est ce que le confinement vous a aussi amené à réfléchir?

 

Belle journée !

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cécile

Clairement oui, le confinement m’a fait beaucoup réfléchir. J’avais déjà entamé ma transition écolo (à mon rythme) il y a quelque années, et cela n’a fait que renforcer mes idées et mon engagement. J’aime toujours malgré tout me faire plaisir de temps en temps en mode et déco, mais je me tourne exclusivement vers des marques éthiques et responsables.
Moi j’ai redécouvert et adoré cette absence de “pression du temps” et surtout, ce bonheur de l’instant présent, quel qu’il soit.
Je redoute également ce déconfinement, pour la nature et les animaux… Surtout qu’on observe déjà un gros relâchement dans les grandes villes… Mais je pense et j’espère que cette période aura permis au plus grand nombre ce genre de réflexions écologiques, qui les amèneront vers une orientation responsable et respectueuse pour notre si jolie planète…


2
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x