Pain de campagne à l’épeautre

Pain de campagne à l’épeautre

Bonjour à tous,

Faire son propre pain à la maison a longtemps été pour moi un “mythe inaccessible” car je n’arrivais pas à bien faire lever mes pâtes à pain et/ou (plus souvent “et” que “ou” d’ailleurs..) à façonner des jolis pains. Je n’aimais donc pas la boulange … et je me suis “soignée” ! Il y a peu, j’ai craqué et suivi un cours-journée spéciale boulange à Terre Gourmande pour apprendre à faire pains et viennoiseries maisons. Le résultat à été au delà de mes espérances : quasiment plus de problème pour la boulange et j’y prends même beaucoup de satisfaction 🙂

Grâce à ce cours j’ai pu réaliser quelques petites recettes bien sympathiques, et j’aimerais vous les partager. En particulier, je souhaiterais vous présenter cette recette de pain de campagne à l’épeautre (ma première réalisation maison), qui a énormément plu à tous ceux qui l’on goûté grâce à sa croûte croquante, sa mie fondante, et le goût rustique de l’épeautre qui change du blé classique. Elle n’est pas difficile à réaliser que ce soit au batteur ou à la main.

pain-campagne-epeautre

Notez que la farine d’épeautre à deux mérites 1) elle pauvre en gluten 2) l’épeautre est la céréale dont le patrimoine génétique à le moins changé depuis plusieurs milliers d’années !

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de repos 2*1h
Temps de cuisson : 45 minutes

Ingrédients

  • 500 g de farine d’épeautre semi complète (j’ai pris du T80)
  • 325 g d’eau
  • 20 g de levure de boulanger fraîche
  • 7 g de sel fin

Note :si vous voulez personnaliser votre pain de campagne et lui apporter un peu de croquant, vous pouvez ajouter 50 gr de graines de céréales.

Réalisation.

Etape 1 : Préparation de la pâte

  1. Délayez la levure de boulangerie dans l’eau tiède
  2. Dans le bol de votre batteur, mettez la farine et le sel et lancez un pétrissage à faible vitesse.
  3. Tout en pétrissant, ajoutez l’eau 1/4 par 1/4 et laissez la pâte s’agglomérer.
  4. Laissez pétrir jusqu’à ce que la pâte à pain soit bien homogène, élastique et se soit décollée des bords du robot
  5. Formez alors une boule et laissez reposer pendant 1 bonne heure dans un endroit chaud à l’abri des courants d’air (ces derniers temps chez moi c’est le four en position “maintien au chaud 30-40°c) jusqu’à ce que la pâte ai doublé de volume

Etape 2 : Façonnage

  1. Une fois la pâte levée, récupérez la et dégazez la en appuyant avec la paume de la main jusqu’à avoir une galette épaisse.
  2. Façonnez le pain à votre guise en forme de boule, pain long, (ou pour la flemmarde que j’ai été ce jours là, mettez la pâte dans un cercle à pâtisserie assez haut.
  3. Laissez la pâte pousser pendant encore une heure (au chaud, à l’abri des courants d’air).
  4. Une fois la pâte levée, faites quelques incisions dessus au couteau ou au ciseaux

Etape 3 : La cuisson

  1. Chauffez votre four à 240°C. Placez y un plat creux avec de l’eau dedans. (Assurez vous qu’il y aura toujours de l’eau pendant la cuisson, c’est l’eau qui permet la formation de la croûte du pain)
  2. Enfournez pour une première étape pendant 15 minutes à 240°C
  3. Baissez ensuite à 200°C pendant 30 minutes
  4. A la sortie du four, saupoudrez de farine

Mots clés : pain, pain de campagne, épeautre,boulange

Print Friendly, PDF & Email


7
Laisser un commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
PiromaParulineMelyLadyMilongueraGut Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
Notifier de
Assia
Invité

Hummm contrairement a toi la boulange c’est une passion pour moi et j’adore câliner la pâte et la bichonner! pas mieux qu’un pain maison et le tien fait envie:)Bonne journée

Gut
Invité

Je crois que c’est effectivement un coup à prendre ! mais quand il est prit alors le plaisir de faire de la boulange est toujours présent !! Ce pain est splendide et tu as raison d’en être fière Paruline ! Gros bisous

LadyMilonguera
Invité

Il est très sympa ce pain…

Mely
Invité

Il est magnifique ! Je m’en ferais bien quelques tartines…
Bonne fin de soirée, bises.

Piroma
Invité
Piroma

La boulange et moi c’est une belle histoire d’amour. Bizz