Grands gestes écolos

Les grands gestes écolos

Bonjour à toutes et tous,

 

Septembre est arrivé avec la fin des vacances et la reprise d’un rythme plus cadré. Il marque aussi l’avancée vers la fin d’un été qui fut extrêmement difficile.  Canicules à répétions, sécheresse privant de nombreuses communes d’eau potable, incendies ayant ravagé des dizaines de milliers d’hectares de forêts, orages destructeurs… Plus personne ne peut se voiler la face : Nous sommes définitivement dans une phase de bouleversement climatiques. Aujourd’hui nous n’avons plus le choix, nous devons réduire notre impact sur la planète et nous devons nous adapter à ce bouleversement.

 

Depuis quelques années déjà, j’essaye de discuter avec vous de tous les « petits gestes écolos » du quotidien nous permettant de réduire notre impact. Je n’ai jamais évoqué les « grands gestes écolos » (c’est-à-dire ceux qui impliquent des changements notables de nos comportements et nos habitudes), pensant que vous aviez dû les lire et relire. En cette rentrée qui nous demande d’accélérer notre transition, je me suis dit qu’un rappel de ces « grands gestes » pourrait être utile.

Le billet va être un peu long, vous m’en excuserez, mais je pense qu’il peut nous servir.

 

***

 

Préambule : Pourquoi doit-on modifier nos comportements et devenir écolo ?

 

Les bouleversements climatiques et écologiques en cours sont complexes et multifactoriels. Si je devais vous faire un résumé très rapide (et très partiel), nous faisons face à trois grands problèmes :

 

Trop d’émissions de CO² ou « émissions carbone » passées ET présentes :

Le CO² est un composé naturellement présent dans l’atmosphère qui induit un effet de serre sur notre planète. C’est lui qui a permit pendant des milliers d’année de stabiliser une température moyenne de 14°C. Quand on augmente sa concentration dans l’atmosphère de manière naturelle ou nom, l’effet de serre augmente, ce qui réchauffe la Terre et les océans, et surtout induit des déséquilibres dans le climat existant. Depuis la révolution industrielle de 1850, l’humanité émet énormément de CO² notamment en raison de la combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole.). La quantité de carbone émise est depuis telle qu’elle augmente l’effet de serre et induit le réchauffement.

=> Et donc que faire ? Stopper les émissions carbone (le « Zéro émission ») permettra de stopper l’augmentation de l’effet de serre et d’éviter que le climat ne se dérègle plus. La réduction et l’arrêt doivent se faire au plus vite car chaque tonne nouvellement émise continue l’alimenter cette augmentation

 

 La pollution des terres et des eaux 

Pour alimenter la production alimentaire ou industrielle, de nombreux produits (métaux lourds, produits chimiques, engrais, plastiques,…)  sont utilisés. A cela s’ajoute une surproduction de « déchets » et une mauvaise (re)valorisation par le recyclage. En conséquence nos sols, nos eaux sont polluées par cette sur-abondance de produits non habituels. Cette pollution détruit les écosystèmes et commence à se retrouver dans notre alimentation.

=> Et donc  que faire ?  Réduire nos déchets et notre utilisation de produits « non naturels », y compris ceux que l’on ne voit pas et qui sont utilisés pour la production de biens matériels

 

 La perte de biodiversité 

L’humain a étendu son usage de la Terre et des océans : les premiers pour construire des villes, cultiver des terres, se déplacer, le deuxième pour le déplacement de marchandise entre les continents, la pêche…  Cette extension a de fait réduisant les habitats naturels des végétaux et animaux sauvages. Additionné à la pollution, cela induit un effondrement de la biodiversité animale et végétale.

=> Et donc et que faire ? L’humanité doit diminuer sa pression sur les écosystèmes et idéalement « rendre » des espaces à la Nature

 

****

 

# Grand Geste 1 : Se former pour comprendre le(s) problème(s)

Les bouleversements climatiques et écologiques en cours sont complexes. Pour agir de manière éclairée ou convaincre les autres d’agir, il est important de comprendre les problèmes et leurs origines. Il existe aujourd’hui une quantité impressionnante d’informations, de rapports, de livres, de vidéos disponibles sur le sujet à différents niveaux de complexité. Vous pouvez trouver un récapitulatif sur le blog bonpote.com 

A noter en particulier pour la vulgarisation :

 

J’avais proposé aussi quelques films écolos intéressants dans ce billet.

 

Lectures : Livres comprendre écologie

****

# Grand Geste 2 : Calculer son empreinte carbone

Réduire son émission carbone est un axe important de nos gestes écolos, pour stopper l’augmentation du réchauffement climatique. Selon le GIEC, le « budget carbone cible par personne par an » c’est à dire la quantité de CO² que nous devrions émettre au maximum (pour équilibrer émission carbone avec capture carbone par la Nature) est de 2To/an. Un Français moyen émet 10To/an, donc idéalement, il faudrait réduire les émissions par 5 (source : bonpote, visuel #17).

Il existe de nombreux axes de réduction, mais avant d’agir, il est important de savoir d’ viennent nos émissions et sur quel axe où nous devons en priorité s’améliorer pour nous rapprocher de la cible de 2To/an.  En effet, selon les choix de vie, le niveau de vie, les valeurs de chacun les gros postes de dépense carbone ne sont pas les mêmes. Pour vous donner un exemple, étant quasi végétarienne mais devant prendre la voiture pour aller travailler, mon plus gros poste d’émission carbone est la voiture. Mon mari, qui ne bouge plus beaucoup mais mange beaucoup de viande, a comme gros poste d’émission la viande.

Faire son bilan carbone est le moyen de les identifier ce sur quoi vous devez agir en priorité. Vous pouvez trouver le simulateur de référence sur le site nos gestes climat de l’ADEME. En plus du bilan, l’outil vous proposera des actes d’amélioration ! Et ils le mettent à jour régulièrement, donc si vous avez déjà fait le test, refaites le.

>> https://datagir.ademe.fr/apps/nos-gestes-climat/ <<

 

****

# Grand Geste 3: Diminuer, remplacer, voire supprimer l’avion

En France, en moyenne, les déplacements représentent 32% des émissions carbone. Ces émissions sont surtout alimentées par les moyens de transport fonctionnant au pétrole, avec en tête l’avion. Pour donner un ordre de grandeur, un aller-retour Paris- New York pour des vacances induit une dépense carbone de 2To, soit les émissions carbones ciblées pour une personne par an. Cela signifie qu’une personne qui effectuerait cet A/R pour les vacances n’aurait « plus le droit » d’émettre le moindre gramme de carbone sur l’année. Vous comprenez donc que réduire les voyages en avion est donc un indispensable, que cela soit :

  • pour des besoins personnels (loisirs, visite à la famille…)
  • pour des besoins professionnels (déplacements,..)

Pour faire une idée de l’impact carbone d’un trajet en avion, vous pouvez par exemple utiliser ce simulateur.

 

****

 

# Grand Geste 4 : Moins prendre la voiture

Si l’avion est un gros émetteur de carbone, la voiture l’est tout autant. Surtout quand elle est pris en individuel (par exemple pour les trajets maison <-> travail), et pour des courts trajets (aller chercher la baguette à 2km..). Pourquoi ? Tout simplement car une voiture pèse entre 1 tonne (petite voiture type Cio) et 2 tonnes (SUV), pour une « charge utile » de 50-100kg, dont il faut beaucoup d’énergie pour la déplacer. Réduire l’utilisation de la voiture autant que possible est indispensable en toute occasions, que cela soit :

  • pour le travail (en covoiturant, télétravaillant, utilisant les transports en commun, le vélo… )
  • pour les courses (en groupant vos sorties courses, prenant le vélo…. )
  • pour les loisirs (loisirs à proximité de chez vous, vacances moins loin..)
  • pour rendre visite à la famille,…

A noter que la voiture électrique, même si elle se veut « zéro carbone » à l’usage, n’est pas une baguette magique. En effet, les émissions carbones liées à sa fabrication sont deux fois plus élevées pour une voiture électrique que thermique, [source ], sans parler de la problématique de la collecte des matériaux rares et du recyclage des batteries. Réduire l’usage de la voiture reste le meilleur geste.

 

²

Chercher le pain en vélo..

****

# Grand Geste  5 : Diminuer sa consommation de produits d’origine animale

La « fabrication » de produits d’origine animale est actuellement une des plus importantes sources d’émission carbone de l’agriculture. C’est lié au besoin de production de la nourriture pour les animaux, de leur transformation (ex: transformation en tourteau..),  de leur transport entre les sites de production et les exploitations. Pour réduire la facture carbone de son alimentation, il est important de végétaliser son assiette et réduire la quantité de produits animaliers.

 

Attention à deux raccourcis :

  • ne pas confondre réduction des produits d’origine animale avec « réduction de la viande » . En effet, le poisson, les produits laitiers, le fromage, les œufs sont aussi des produits émettant plus de carbone que les végétaux.  La consommation doit aussi être modérée. Vous trouverez un bon graphique sur bonpote.com, item #22
  • ne pas comprendre « diminuer » par « supprimer » ou  « devenir vegan ». En effet,
    • 1 ) biologiquement, nous ne pouvons pas tous nous passer de produits animaliers ( personnellement, je ne peux pas)
    • 2) l’agriculture a besoin des animaux pour apporter des fertilisants pour la production maraichère et céréalière, entretenir les terrains, les paysages et ne peux pas s’en passer. S’en passer voudrait dire utiliser des engrais chimique, dérivés du gaz ou du pétrole, donc avec bilan carbone déplorable… (et ne tombez pas dans l’utopie que l’agriculteur va s’occuper d’un troupeau de vache juste parce qu’elles sont jolies..)

 

Lentilles corail

Lentilles, pois, haricots, céréales…

****

# Grand Geste 6 : Changer de banque

On n’y pense jamais, mais l’agent sur nos comptes en banque, notre épargne, peut-être (voire est) utilisé par les banques pour investir ou financer des entreprises ou projets détruisant l’environnement. Par exemple, si vous avez une épargne d’entreprise ou une assurance vie, avec des investissements en actions/obligations (y compris avec le tag « RSE ») il n’est pas rare de retrouver dans les « lignes financées » du Total, Gazprom, Arcelor-Mittal,… Avec ces finances, les entreprises ont tout loisir de continuer l’exploitation des énergies fossiles.

Une étude a été menée en 2017 par les « Amis de la Terre » a évalué l’impact carbone des grandes banques françaises, qui donne une indication des banques les plus responsables.

Si vous avez un prêt ou vos comptes chez une des pires banques, changer de catégorie de banque peut être un grand geste écolo. Je ne peux raisonnablement vous conseille d’opter à 100% pour une banque dite éthique, parfois l’offre de services n’est pas compatibles des besoins (le prêt immo…) . Mais on peut opter pour un mix entre une banque responsable et une éthique.

 

 

****

# Grand Geste 7 : Réduire sa consommation de produits manufacturés

L’humanité pollue beaucoup et émet beaucoup de carbone en raison de sa forte consommation voire surconsommation de produits manufacturés. Un produit manufacturé désigne « un bien ou objet résultant d’une activité humaine à partir de matières premières dans l’objectif de remplir un besoin final matériel ou de loisir » (wikipédia). Ce sont l’ensemble des produits qui sont réalisés par nos industries, et nécessitent des matières premières et de l’énergie pour leur création, des matières premières et de l’énergie pour l’emballage, de l’énergie pour le transport. Vous faites entrer dedans aussi bien les objets numériques, les vêtements, les gadgets, comme les plats tout-prêts.  Les légumes de votre maraîcher favoris ne rentrent pas dedans.

 

Bref, la production de chaque objet engendre de la pollution et des émission carbone. Il existe une application intéressante sur l’ADEME qui permet de faire l’évaluation carbone de ces produits   (ex : 1 smartphone = 26kg de CO², 1 jean = 23kg…). En conséquences pour réduire ses émissions carbones et atteindre les 2To/an comprendrez qu’il faut réduire l’achat de ces produits. Nous avons plusieurs options :

  • en s’en passant quand ce n’est pas utile
  •  en prolongeant la durée de vie des objets
  • en faisant maison
  • en optant pour du 2e main

 

Baume Huileux pissenlit (Réparateur) - Au Fil du Thym

Baume maison, et non de l’industrie pharmaceutique

***

 

# Grand Geste 8 : Réduire sa consommation d’énergie visible et invisible

Il est démontré scientifiquement que les émissions carbones sont directement proportionnelles à la consommation d’énergie de l’humanité. Depuis 1850 et la révolution industrielle, l’humanité à trouvé de plus en plus de sources d’énergie ( le bois puis le charbon puis le pétrole et le gaz.. ) et au lieu de remplacer une précédente source, elle a développé de nouveaux besoins énergétiques ( usines en 1850, puis production et usages des automobiles vers 1920+, production et usages de l’électroménager dans les années 1950+,  produits et usages numériques en 2000+…) . Donc si nous voulons réduire nos émissions carbones, nous devons diminuer notre consommation d’énergie. Pour en savoir plus, un excellent post de J.M. Jancovici.

 

En tant que particulier, nous avons deux axes de réduction  :

  • Diminuer notre consommation d’énergie visible : c’est l’électricité, le gaz, l’essence que nous payons directement. Pour cela, tous les gestes d’économie d’énergie que nous pouvons faire sont indispensable. (Baisser le chauffage, moins prendre la voiture, moins streamer, …)
  • Diminuer notre consommation d’énergie » invisible » c’est à dire celle consommée pour produire tout ce que nous achetons (vêtements, équipements numériques, plats préparés, moyens de transport…) et leurs emballages. Pour cela, on retombe sur le geste #7 : acheter moins de produits manufacturés

 

Astuces économies d'énergie

****

#Grand Geste 9 : Penser aussi à réduire ses déchets

Si le bilan carbone est un axe essentiel de nos gestes écologiques, il ne faut pas non plus oublier à réduire ses déchets qu’ils soient non recyclables (ie. ce qui finir direct à la poubelle) ou ce qui finit dans le bac de tri. Aujourd’hui les limites planétaires liées à la pollution des sols comme de l’eau sont dépassées, donc pour revenir dans l’acceptable nous devront tout réduire. Réduire ses déchets signifie :

  • Acheter des produits avec moins d’emballages (vrac,..) ou a minima avec des emballages recyclables
  • Essayer de faire maison pour diminuer les emballages industriels (ex : produits ménagers, biscuits,..)
  • Réutiliser les emballages quand possible

Vous pouvez largement vos inspirer des gestes « zéro déchet » pour cela que vous trouverez à foison sur le net, les groupes d’entre aide, etc. Quelques astuces sont disponibles sur le blog dans cette catégorie.

 

Décapant orange (facile, écologique, zéro déchet) - Ménage écologique- Au Fil du Thym

Produit ménager maison

****

 

#Grand Geste 10 : En discuter tout autour de vous

Ce n’est pas un geste auquel on pense souvent car l’on se concentre souvent sur nos propres actions. Pourtant il est important aussi de discuter avec vos proches et moins proches de toutes vos actions et choix de vie écolo. En particulier, si vous êtes déjà « bien », c’est souvent LE geste qui vous permet d’aider à ce que collectivement nous diminuons nos émissions. Par exemple, j’ai refait mon bilan carbone en écrivant l’article, c’est Le geste que l’ADEME m’a recommandé

 

En parler avec les autres a plusieurs avantages

  • si la personne en face est sensibilisée aux gestes, vous pouvez échanger des bonnes pratiques (Par exemple, je m’avez beaucoup appris dans les commentaires sur les petits gestes écolos…)
  • si la personne en face est sensibilisée aux gestes, mais ne sais pas comment s’y prendre, vous pouvez l’aider à les dépasser (l’inverse est aussi vrai….).
  • si la personne en face est dans un « je m’en foutisme complet » de l’environnement, vous pouvez tenter de la convaincre. Bon, la traiter d’idiot-égoïste-inconscient etc  ne marche généralement pas, mais si vous montrez que les valeurs de la société ont bougé, que la surconsommation est mal vue (exemple avec les sites qui dénoncent les trajets en business jet des grands patrons.. ), il est probable que la personne finisse par changer. (vécu dans mon entourage..)

 

****

 

Voilà, les grands gestes écolos que nous devons tous appliques.

Je m’excuse de la longueur du billet mais difficile de faire plus court sur le sujet.  Si vous voulez aller plus loin, n’hésitez pas à consulter les ressources en bas d’article et les liens dans le texte.

N’hésitez pas à réagir, commenter, me compléter, me dire si vous avez des éléments qui vous manquaient. N’hésitez pas aussi à me dire si vous souhaitez que je travaille sur un billet d’astuces autour d’un des grand geste (ex : comment réduire la consommation de produits animaliers…), je peux peut être vous fournir des pistes complémentaires.

Bonne journée à tous

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

A ma mesure, j’ai opté pour quelques gestes écolos.

  • Voilà plus d’un an que je ne prends plus un seul sac (plastique ou papier au supermarché) car j’utilise tous les sacs papier du boulanger (et je songe à passer au sac en tissu pour la baguette) ainsi que les films plastiques que j’ai gardés de 8 années d’abonnement à un quotidien. (Depuis un an, mon journal est directement distribué dans ma boîte à lettres dès potron-minet, sans emballage!).
  • Trois ans que je n’ai pas acheté de sac poubelle; j’épuise mon stock de sacs en tous genres.
  • Je garde l’eau froide qui coule inévitablement avant l’obtention de l’eau chaude pour arroser mes plantes, mes pots de fleurs et laver mon carrelage.
  • Pas douée pour la couture, je me suis pourtant mise au raccommodage. Et découvert que les travaux d’aiguille avaient des vertus apaisantes!

Petits gestes qui paraissent anodins, insignifiants aux yeux de certains mais qui sont pour moi ma part de colibri.
Merci Florence pour ce blog toujours si riche en astuces, recettes et belles photos!
Nathalie

Merci d’avoir pris le temps d’écrire ce long article… qui m’a enfin permis de calculer mon empreinte carbone (cela fait environ un an que c’est sur ma to-do !). Je suis très étonnée de n’être qu’à 4,4T ! Je vis (pour l’instant) en appartement, ne prends pas l’avion, mange peu de viande et n’achète quasiment rien de neuf, cela doit aider.

Je suis tout à fait preneuse d’un billet aidant à la réduction de produits d’origine animale. J’aurais du mal à me passer de fromage par exemple et je ne sais pas comment remplacer les oeufs dans les recettes. Mon objectif pour cette rentrée est notamment d’arriver à cuisiner davantage de légumineuses (et avec du goût de préférence !).

J’aimerais également améliorer tout cela pendant les vacances. Si je ne peux pas modifier les habitudes alimentaires de mes beaux-parents, je peux tout au moins essayer de moins utiliser la voiture quand je séjourne dans des villes où c’est un réflexe de la prendre pour la moindre sortie.

Encore merci et j’ai hâte de lire la suite !

Je suis aussi preneuse de conseils pour « déconnecter » et réduire ma consommation d’énergie. Il faudrait que je refasse un tours sur vos billets des « petits gestes » 🙂

Bonjour Florence
Tout comme Nathalie , j’ai également depuis toujours un grand bac où je garde toutes les poches
( celles des supermarchés , celles du marché , bref les poches en tout genre..)
Ainsi je ne suis jamais prise au dépourvu !!
J’utilise également des sacs en tissu écologique et pas mal de panier en bois ou osier _ pour aller chercher des légumes au potager , des fruits au verger , ….
J’ai depuis toujours également un compost où je jette les déchets de tonte, des poules pour les déchets de cuisine et en fertilisant naturel pour les végétaux et des oeufs excellents !!
en plus de leur compagnie !!
Et en ce qui concerne mes achats et ceux de la famille , je fais également très attention où j’achète!
Je limite au maximum mes achats par internet , j’achète autant que possible aux petits producteurs et surtout Français _des articles produit en France !
Je me suis également désabonnée petit à petit de magazines qui finalement ne me paraissaient plus au goût de mes valeurs _ ce qui m’a permises de placer notre argent sur des choses plus en accord avec nos principes !
Ce qui revient à dire de faire attention à nos priorités et donc de savoir qu’elles sont elles !!
Cibler nos dépenses et ainsi ne pas gaspiller !!
Je recycle également les contenants en tout genre en verre_ ainsi je n’ai pas acheter de « vaisselle de ce genre depuis des années »
Nous faisons le trie régulièrement de tout ce qui peut encombrer une maison _ déchèterie ou recyclerie _ il y a toujours quelqu’un à qui cela peut servir !
Je n’achète plus depuis longtemps des torchons et des essuis mains , je les fabrique !
Mon entourage le sait et me fournit régulièrement en tissus !
De même , ma famille me demande toujours avant de jeter quelque chose , si je peux le détourner !
Rien ne se perd !
Et pour le reste , j’ai un potager bien remplit où les fruits , légumes , aromatiques , herbes et fleurs me fournit tout ce dont j’ai besoin tout au long de l’année !
Je créer certains de mes cosmétiques et n’utilise plus depuis longtemps que du savon de marseille , et du bicarbonate de soude pour nettoyer ma maison !
Nous faisons également notre possible au niveau énergie électrique !
Notre plus grand changement cette année concerne mon mari qui était un grand consommateur de viande et qui maintenant n’en consomme qu’une à deux fois par semaine !
Quand à moi , mon alimentation a changé aussi :je n’arrive plus à manger de viande _de moins en moins !
Ma sensibilité s’est énormément accrue et je ne vois plus un animal comme un morceau de viande !
Il est vraiment essentiel de revenir à de plus humbles façons de vivre : pour nous mêmes , nos enfants et nos petits enfants, à tout ceux qui arriveront après nous et pour notre pauvre planète !
Enjoy !
Merci Florence
Passeuse , guérisseuse , thérapeute et médium

Merci bcp pour ce post très détaillé. et que pensez-vous des blogs, appli, publications de photos toussa toussa et de l’usage de tous nos ordi/tablettes/smartphone, du Cloud etc… Quel est l’impact?
(Marie, depuis le métro parisien!)

Bonjour,
Je partage le fait que nous pouvons chacun à notre niveau œuvrer pour améliorer nos comportements mais je suis persuadée qu’il est bien facile de nous faire culpabliser de nos petits gestes quand les riches pillent la planete avec l’assentiment des politiques de tout poil. Quand ce sera plus cher de prendre la voiture ou l’avion que le train tout le monde s’y mettra…Et quand on pourra se déplacer correctement en transports en commun à la campagne.C’est une question de choix politique …