Dernières Lectures #5 : Journal d’un vampire en pyjama – M. Mazleu

Dernières Lectures #5 : Journal d’un vampire en pyjama – M. Mazleu

Journal_vampire_Mathieu_Mazleu

Bonjour à tous,

J’aimerais vous parler ce matin d’une de mes toutes dernières bonne lectures, découverte au hasard des rayons d’une librairie. Je met de côté les romans, pour vous parler d’un journal, un journal intime, un journal de bataille.. Il s’agit de :

“Journal d’un vampire en pyjama” de Mathias Mazleu

 

Pourquoi le tenter ?

En passant devant ce livre, c’est le titre qui m’a attiré. Après « twilight » qui a remis les vampires au goûts du jour de la littérature jeunesse/jeune adulte, ma curiosité a été piquée pour découvrir quelle variante du « vampire » on nous sortait. Au synopsis, rien à voir avec les vampires à l’eau de rose : Il s’agit du journal d’une bataille contre la maladie, pour se faire sauver la vie. Intriguée, j’ai lu quelques lignes en discret.. et je n’ai pu lâcher ce livre.

Synopsis

Mathias Mazleu est le chanteur de Dionysos, un groupe de rock français originaire de Valence, officiant depuis 1993. Boute en train, hyperactif, C’est dans son imagination et son univers décalé qu’il puise l’inspiration pour leurs chansons et crée leur style. Il a déjà quelques livres et quelques albums à son actif, souvent écrits/chantés en même temps. Ce livre accompagne d’ailleurs leur dernier album “Vampire au pyjama

Rédigé sous forme de journal intime décalé, Mathias Mazleu nous livre son expérience de l’AMI : aplasie médulaire. Ce jour de novembre 2013 où son corps le lâche, l’annonce des médecins qui lui disent que sa vie ne dépends plus que des poches de sang transfusées, l’attente de la réussite d’une chimio pour “redémarrer sa moele”, puis l’attente d’une greffe de moelle qui le transformera en “chimère”, l’attente du bout du tunnel et du retour à la vie… Entre « Dame Oclès » et les « Nymphirmières », il nous raconte ces deux années de mise en parenthèse, avec ses mots où le dramatique devient «comique ».

Pour le citer « me faire sauver la vie a été l’aventure la plus extraordinaire que j’ai vécu ».

 

Après lecture..

Avant toute chose, il me faut dire que je ne connaissais Dionysos et l’univers de M. Mazleu que de nom. La première impression du bouquin a donc été une forte surprise face à son style d’écriture, très imagé, très décalé du réel. Il m’a fallu quelques pages pour comprendre les très nombreuses images, les personnages inventés pour représenter la fatalité, la dépression ou l’espoir, ces « mot à soi » que l’on s’invente pour se décrire ou décrire sa maladie. Mais une fois la transition passée, j’ai pu vraiment apprécier ce “journal”.
 
 

Au final, c’est un journal sur la maladie, sur le basculement qui intervient en une fraction de secondes, sur ce combat quotidient qui ne se voit pas lorsqu’on s’accroche à tout prix en attendant le bout du tunnel. C’est un livre sur la maladie.. mais sans d’apitoiement, sans plaintes. Non, ce sont des faits, des émotions..décrits….non contés… sous forme d’images bourrées d’humour : Cette “Dame Oclès” qui fume à côté en riant de ses soucis, ce « Vampire en pyjama » qu’il se sens êtret lorsqu’il deviens dépendant aux transfusions, ce tte “chièmre” qui croit être après le replacement de sa moelle osseuse … C’est un aussi livre bourré de références culturelles (musiques, livres) souvent bien placée. Rien que pour ce côté imaginatif, j’ai trouvé ce journal particulièrement intéressant; et rien que pour cette transformation du dramatique en comique, j’ai passé un bon moment à le livre.

C’est un livre terriblement humain car on ne trouve pas de super-héros gagnant contre la maladie mais plutôt un anti-héros, juste un homme qui s’accroche, attends que la médecine passe, qu’il puisse se « retaper un steack frite en sortant de la bulle » et « refaire du skate ». M. Mazleu présente bien les hauts parfois bien trop haut, les bas souvent bien bas, la lenteur du temps quand on attends que revienne le printemps… C’est aussi un livre qui met en avant l’importance de la famille qui aide à s’accrocher, les liens qui se créent avec les soignants.. . et comment, au-delà du simple « médicament », la guérison est aussi une affaire de lien entre humains.
 
Au final, je ne dirais pas que c’est un livre sur l’espoir de guérir, car même si la guérison est là, elle n’est pas une victoire que l’on fête haut et fort, non c’est un simple retour au quotidien, dans toute sa lenteur. C’est vraiment un journal du combat, qui a été écrit pour se raccrocher à quelque chose pendant la traversée du désert, pour partager son vécu. C’est au final un livre qui aide à passer ce qui est le plus difficile dans la maladie : l’attente des jours meilleurs.

Alors, verdict ?

C’est un livre assez particulier il faut dire car l’univers de Mathias Mazleu est particulier. :Il faut aimer cette écriture sous forme d’images , de mots personnels, parfois de sauts de pensée d’une idée à l’autre. Mais je pense sincèrement que c’est « à avoir découvert » si on ne connait pas et que l’on est ouvert à ce type de récit.
 
 
Globalement, j’ai bien apprécié ce journal justement pour le partage de vécu : Nous avons tous nos façons de réagir face à la maladie, et celle-ci est vraiment particulière. Pour avoir personnellement connu une traversée du désert face à la maladie il y a quelques années, je me suis reconnue dans ce sur-usage de l’humour pour faire face à la gravité, cette façon de transformer la réalité pour ne pas contempler que notre corps nous lâche. Évidement, ce livre m’a beaucoup parlé, et je l’ai pris comme un « dialogue » entre l’auteur et son vécu, contre le mien.

 
 
Je le conseillerais.. à tous ceux qui traversent/on traversé la maladie de loin ou de près car c’est un journal-bouffée d’oxygène pour penser à autre chose, réfléchir à soi même. Et pour ceux qui ont la chance d’avoir la santé, je le conseillerais pour découvrir ce vécu, cet univers, et en garder une petite trace dans la mémoire, si un jour le sort s’acharne…

 

Voilà, ma petite opinion. Si jamais vous souhaitez en savoir plus sur ce livre, vous pourrez trouver

 

En espérant vous avoir intéressé, je vous dis à bientôt ! 🙂

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x