Petits “J’aime” du moment #18 (Juillet 2018)

Hello July

Bonjour à tous,

 

Juillet a enfin sonné, c’est l’heure des champs de blés dorés, de l’été bien chaud,  de se gaver des abricots/pêches/nectarines et j’en passe. Bref, c’est le moment de profiter des beaux jours enfin arrivés !

Débutons par un petit rituel, voulez-vous, nos “petits j’aime du moment“.. 

 

Dites-nous donc qu’appréciez-vous ces dernières semaines ?

 

Pour ma part :

C’est un hasard de navigation “réso-sociale” qui m’a fait (re) découvrir les dessins de Margaux Mottin. Il y a quelques années, déjà, j’avais acheté un de ses livres d’illustrations, et des années après je le parcours avec plaisir pour me vider l’esprit. Ce sont des dessins humoristiques, frais, parfois provoc’, sur nos petites manies de femmes (ou d’hommes), la vie de tous les jours, ou autres. Je souris à beaucoup d’entre eux, les trouve souvent “tellement vrai” et en ai adoré quelques-uns. Bref pour la découverte, pour le fun, je vous conseille d’y faire un tour.

 

  • Côté Nature >  Géraniums d’ici et d’ailleurs

 

Alors que l’été est venu et les fleurs de printemps ont cédé leur place, nous avons refait les jardinières qui décorent notre terrasse et certaines de nos fenêtres. Un peu par dépit, j’ai choisi d’utiliser les fleurs désuettes que sont les géraniums rampants. Avantages quand même, il existe des variétés “bi couleurs”, et ce sont des plantes d’été bien robustes et décoratives.  Ils ont fleuri depuis.. et en fait.. c’est un vrai ravissement de découvrir les grappes de fleurs de toutes les couleurs.  Même en plein soleil, ils sont en forme, et égayent bien des coins un peu secs.  Je voulais partager avec vous un exemple des couleurs que nous apercevons par nos fenêtres.. 🙂

Et juste pour le plaisir, je vous partage une photo d’un géraniums (sauvages) des bois, actuellement en fleurs dans les hautes forêts du Vercors. Rien à voir avec la fleur de grand mère, non ? : )

 

 

 

  • Coté TV/série >  “The Handmaid’s Tale” – Le retour

Avec des journées professionnelles à rallonge, mes créneaux détente sont devenus rares et mon temps passé devant un écran encore plus faible. Je n’ai cependant pas résisté à un “épisode” hebdomadaire de la saison 2 de la (fameuse) série “The Handmaid’s Tale” (La servante écarlate).

Cette série est inspirée du roman écrite 1985 par Magaret Atwood, présentant un futur dystopique (= contraire d’utopie), où suite à une baisse drastique de la fertilité, la société des états unis s’est rigorisé.  Quelques commandants (hommes) sont au pouvoir, auxquelles sont soumis les épouses (stériles), les Martha (qui s’occupent des maisons), et une servante (en charge de la procréation) .

Bien tournée, bien scénarisée, cette série nous montre une société dystopique basée sur l’horreur, l’odieux,la violence mentale, la régression des libertés. Cette “horreur” à un côté fascinant, car elle laisse toujours le doute du “Est-ce que cela peut nous arriver si .. ?” .

La saison 1 était surtout centrée sur le personnage de OfFred/June, la servante écarlate – et les règles de la société. La saison 2 -alors que June est enceinte, – permet un développement plus ample des personnalités des personnages, et notamment Serena, l’épouse. Notre perception de cette société change, on se rend compte que si les servantes ont une position peu enviable, celle des épouse n’est guère mieux. On découvre d’autres tenants de la société,  comment les démocraties alentours réagissent..

 

Bref, je n’en dis pas plus.. Et vous laisse le plaisir de découvrir 😉

 

 

  • Côté lecture > “L’amie prodigieuse III”, d’E. Ferrantes

Juste après mes deux polars, j’ai enchaîné direct sur la suite de la série “L’amie prodigieuse” d’E. Ferrantes, dont je vous avais présenté l’épiode I et le deux dans d’autres billet. C’est un vrai plaisir de retrouver cette série, qui – à mon sens – prends de plus en plus d’intérêt et d’accroche au fil des livres. Pour le pitch   : alors que l’héroïne Lenu réussit la vente de son livre et se sort de la misère , Lila se retrouve confrontée aux mouvements sociaux de la fin des années 60. Dans cette société bouillonnante et changeante, on découvre deux points de vue différents sur une même époque, toujours dans cette simili-confrontation entre les deux filles.  C’est un livre que je suis en train de dévorer.. Et dont je guetterais vivement la suite en version poche.

 

Et vous, avez-vous lu cette série ?

 

Apparaté : Photo de ma pelouse.. Vous pouvez donc voir que ce n’est pas parce qu’on blogge “nature” qu’on a une pelouse “jardin anglais”. Le trèfle se plaît énormément chez nous ^^

 

  • Côté gourmandise > Un peu de tout..

L’été c’est un peu la saison du “On ne sait plus où donner de la tête” pour moi : entre les abricots, les pêches, les nectarines, les courgettes, les poivrons, les kilos de tomates de 5 sortes du jardin, j’ai l’impression de ne déguster plus que des fruits et légumes sur tous les formats. Distinguer un petit “plus” est difficile…

Mais je pense qu’il me faut avouer un faible pour la casseille venant du jardin. Une casseille, c’est un arbuste hybride entre le cassis et la groseillier à maquereau, formant de gros fruits noirs. On en a planté un en bordure de potager “pour changer”, et il s’y plait plaît énormément. Les fruits, noies une fois matures, sont de type fruit rouges, plutôt acidulés, et je leur trouve une petite saveur tirant vers la myrtille. Je les adore, et en congèle souvent pour l’hiver.  Je ne sais pas si vous en trouverez.. Mais en tout cas si vous mettez la main sur des fruits ou un arbuste, je vous le conseille très très vivement !

 

Caseille

 

 

Voilà, mes petits j’aime du moment..

 

Et vous ?

Laisser un commentaire