Idées pratiques pour une vie plus “Nature” – Septembre 2018

Favoris lifestyle slow & Nature

Bonjour à tous et toutes,

Depuis deux-trois ans, lors des discussions avec mes “plus ou moins proche”, il m’a semblé que nous sommes très nombreux à aspirer à un mode de vie plus naturel que celui de notre société, plus calme que ce que l’on nous “vends dans les médias”. Nous cherchons un style de vie plus proche de l’essentiel, plus respectueux de la Nature et de nous-même. Au-delà de cette recherche de “confort”, je crois que c’est une nécessité si nous voulons avons une petite chance de préserver l’avenir de la Nature et de nos enfants..

On cherche… et souvent on se heurtant à la question : “En pratique, comment faire ?

Depuis le début, j’envisage “Au Fil du Thym” comme un “blog-magazine“, où j’essaye de vous proposer des idées “pour une vie plus proche nature”, des idées pas si loin d’apporter des fragments de réponses à ce “comment faire.” D’ailleurs des proches (bon, en fait, les copines lyonnaises :p) m’ont souvent souligné que j’ai “quand même une façon de vivre vachement “nature” ” (à prononcer  Neitchure à l’anglaise :p ) .

Alors, comme tous les magazines qui évoluent avec le temps, j’aimerais faire évoluer notre rendez-vous mensuel des “petits j’aime du moment” pour les centrer vraiment autour des propositions d’idées-réponses à ce “Comment faire en pratique pour vivre plus naturellement”.

Donc loin des thématiques écolos un poil extrêmes qu’on peut parfois rencontrer (non, je ne vous parlerais pas d’ouvrir un élevage de chèvres dans le Vercors 😉 ), l’objectif est de donner des propositions d’idées/activités/concepts/etc simples et réalisables concrètement, pour évoluer à son rythme vers une vie plus proche de la nature. Ce ne sera pas non plus des “faites ce que je dis, pas ce que je fais“, car ce sont des idées/activités/concepts que l’on réalise en famille (ou pas) à la maison.

Après… Vous prenez / ne prenez pas les idées selon ce qui vous plaît… mais j’espère quand même que vous y trouverez deux -trois petites choses sympathiques..

Je vais essayer ce type de billet pendant quelques mois, voir si ces idées peuvent vous plaire et/ou vous être utiles..
Si jamais vous n’appréciez pas ces types de billets et préférez que j’en revienne aux petits j’aime du moment, n’hésitez pas à me le signaler par commentaire (ou via ce formulaire de contact).. Et si le concept vous plaît, dites le 🙂

 

Favoris lifestyle slow & Nature

~~~~

Une activité : On pars en famille cueillir des mûres sauvages

Dans les terrains vagues, bordures de chemins et de forêts, la fin d’août / débût septembre est la saison des ronces couvertes de perles noires, et c’est souvent un vrai plaisir de gamin(s) que d’aller les cueillir. A la maison, alors qu’habituellement les petits gourmands ne viennent pas le soir promener le chien, ils viennent à cette époque pour faire des détours dans nos spots de mûres favoris. On s’érafle, s’amuse, et nous régalons, profitant de ce cadeau de la Nature…

Si vous pouvez essayer de prévoir une sortie chemin/forêt pour en profiter et vous aérer en même temps. 🙂

Quelques conseils pour bien cueillir vos mûres :

  • Privilégiez les mûriers à distance des routes pour limiter tout parfum “essence ou gasoil”
  • Privilégiez des mûres à au moins 50cm du sol, pour limiter le contact avec les animaux
  • Choisissez des mûres bien grosses c’est-à-dire avec des “billes” larges.
  • Les mûres sont meilleures quand elles sont proches de terrains humides c’est-à-dire proche des points d’eau, petits fossés ou l’eau peu stagner.. Ou après la pluie

~~~~

Un changement : Changer de moteur de recherche pour un moteur écologique

Les moteurs de recherche sont clairement les “trucs” les plus pratiques de l’internet. Mais effectuer une recherche sur le net impose une dépense d’énergie importante pour envoyer la recherche de votre poste au moteur de recherche, faire tourner le moteur de recherche, vous renvoyer les informations. Malgré sa performance, Google est un moteur qui pollue énormément du faite de la consommation d’énergie de ses serveurs. (En plus, google stocke tout votre historique de recherche.. ).

Il existe quelques moteurs de recherche écologiques (plantation d’arbres à la hauteur de la consommation d’énergie pour compenser) ou participatifs (financement de projets solidaires), performants, qu’il est préférable d’adopter. Après test, j’ai définitivement changé mon moteur de recherche favori et adopté :

  •  Ecosia : qui plante des arbres suite aux recherches (existe aussi en version application mobile)
  • Lilio : qui vous permet de cumuler des “gouttes d’eau” que vous distribuerez à votre convenance sur des projets solidaires.

Les deux sont performants, bien complets, et moins envahis de pubs que Google. 🙂

Ce n’est pas grand-chose, mais si cela vous dit, vous pouvez aussi essayer ces moteurs de recherche pour que vous recherches sur le net soient “responsables”.

Les utilisez vous ?

 

~~~~

Une activité : Réaliser ses propres conserves

Le mois de septembre est clairement le “mois à conserve” de l’année. Surplus de tomates, de poivrons, ratatouilles, prunes.. Tout passe par mon “stand conserve” pour conserver ces saveurs jusqu’à l’été prochain. Faire ses conserves n’est pas compliqué, et demande juste un peu d’organisation pour se “synchroniser” avec son potager (ou les récoltes des agriculteurs locaux) et pour dérouler le procédé “conservation” sans heurts.

Si ne connaissez pas, n’hésitez pas à essayer de faire vos conserves.

Quelques astuces

 

~~~~

Une envie gourmande : Revisiter les légumes en  galettes

Avec la reprise de l’école des petits, le travail, et s’être gavé de salades en été, à la rentrée, on a souvent envie de revenir aux pâtes/patates qui satisfont tout le monde. Vous savez quelle est l’astuce pour proposer des légumes de manière gourmande ? Les galettes de légumes ! Faciles à préparer, se conservant aisément 48H au frais, elles sont idéales pour régaler tout le monde avec des légumes. C’est un peu ma “botte secrète” quand les petits (et le mari) commencent à rechigner aux légumes.

Si l’idée vous tente, vous pouvez retrouver quelques recettes sur le net ou le blog de nombreuses recettes comme ces galettes de légumes du soleil

Galettes de légumes du (courgette, aubergine, poivron) - Au Fil du Thym

~~~~

Un aménagement : On profite de la rentrée pour trier les placards/(et les tiroirs) et désencombrer.

La rentrée, l’arrivée de l’automne.. Deux prétexte pour essayer de vider, ranger et trier placards et tiroirs. De temps en temps, cela fait du bien de repartir sur une bonne base, dans une maison rangée et où l’on sait (à peu près ce qu’il y a), ne trouvez-vous pas ? C’est un peu un de nos rituels de rentrée que de trier les placards à vêtements, les fournitures de bureau, les livres, pour faire un peu de place et donner/partager ce qu’on n’utilise plus. Pour les fournitures/les vêtements en plus, refaire le point permet d’éviter de racheter des excédents inutiles et bien diminuer la facture

Dans mes astuces de tri

  • Ce qui est utilisé, ou sera (forcément utile) est conservé
  • Ce qui a une valeur émotionnelle forte est conservé
  • On se crée des tas “à statuer en cours d’année” si on est pas sûr de l’utilité (puis on repasse dans 2-3 mois dessus)
  • Ce qu’on est certain de ne plus utiliser et est en bon état est donné (Vêtements = proches ou associations locales / Livres = boîte à lire ou associations)
  • Ce qui est en trop mauvais état est à recycler.

 

Et vous, Fans du tri de rentrée ? Quelles sont vos astuces de tri ?

 

~~~~

Un partage : Offrir ses excédents de récolte .. Au boulot

Pour terminer ces “favoris lifestyle”, j’aimerais vous parler d’une chose qu’on ne pense pas à faire.. Et qui pourtant peut vraiment faire plaisir si on tiens un potager : offrir ses excédents de récolte au travail. Quand on a un potager avec tomates/courgettes, quelques arbres, il arrive que l’on soit noyé sous les récoltes et que malgré les “stands conserves” ou autre, il y est un net surplus. Exemple ci dessous, un de mes “paniers” typiques de septembre avec énormément de tomates !

Depuis l’année dernière, outre les dons aux proches, j’ai pris le parti de ramasser quand même ce surplus et les offrir au boulot : cela fait un petit goûter si c’est des fruits, égaye les repas des autres familles.. Et on ne sais jamais si sous la façade des collègues (ou du personnel d’entretien), il n’y en a pas un en difficultés financières à qui ces récoltes permettra de changer son quotidien. Bref, cette année, je vais ramener quelques kilos de mes tomates cerises en excès.. rien ne se perds, tout se donne. 🙂

Et vous ? Si vous possédez un potager avec des excédents de récoltes, qu’en faites-vous ?

~~~~

 

Voilà… les premières idées “lifestyle slow & green”.. alors :

 

Qu’en pensez vous ?

Avec vous d’autres idées  “slow & green” ?

Que pratiquez vous en ce début septembre ?

 

Belle journée à tous et toutes !

5 Replies to “Idées pratiques pour une vie plus “Nature” – Septembre 2018”

  1. Coucou Florence !
    J’aime bien ce genre d’article ! Ça peut donner des idées réalisables sans révolutionner la maison et la famille en une seule fois.
    Je ne connaissais pas les moteurs de recherche “écolo”, je vais en parler avec mon mari car c’est lui le spécialiste de l’informatique à la maison.
    J’adore faire des confitures en cette période. J’ai testé tes recettes de confitures figue/rhum (publiée aujourd’hui sur mon blog) et mirabelle/cannelle, très bonnes toutes les deux.
    Je me mets aussi aux conserves de légumes avec les petites productions du potager.
    Je suis une grande fan de tri. Au mois d’aout, j’ai fait du tri dans ma vaisselle, j’avais des pièces qui me sortaient par les yeux, vieilles, moches et ternes. J’attends une opération “Seconde Vie” chez Zodio pour m’en débarrasser.
    Après mon retour de vacances, je m’attaque à mes placards de vêtements (je vais aussi essayer de motiver monsieur et ses 40 tee-shirts troués, décolorés, déchirés). Même si je n’accumule plus beaucoup de vêtements, il me reste des pièces que j’avais gardé pour voir si j’allais les mettre cet été et que je n’ai pas mise, je vais donc les donner.

    1. Hello,
      Oui, c’est l’idée : des idées pratiques et simple à mettre en oeuvre. c’est -je pense – par sucessions de petits changements qu’on peut changer les choses.
      Pour les moteurs écolos, tiens moi au courant de l’avis de M. . Je me suis contentée de suivre les recommandations de sites spécialiés “écologie” et de chercher dans la doc des sites, je n’ai pas été plus loin.
      On se retrouve pour les conserves/confiture ; )
      Pour le tri, j’avais fait pareil en conservant des pièces d’été “pour voir” et me rendant compte que je ne les ai plus mise. Elles sont actuellement dans un sac à donner.

  2. La rentrée, c’est la période du tri dans les tiroirs de vêtements des enfants qui ont profité de l’été pour grandir (enfin pas forcément que de l’été, mais les pantalons qui étaient limite au printemps sont clairement trop petits maintenant… ). Pour le reste, j’essaie de trier au fur et à mesure (par exemple, pour mon dressing, c’est une pièce qui entre = une pièce qui sort ! )
    Je ne pratique pas les conserves mais je confiture largement pour nos besoins.
    Les mûres : un régal… mais je risque de manquer de temps pour aller faire une petite cueillette. La rentrée est aussi une période très chargée tant au boulot que côté perso (et particulièrement cette année… )
    (et j’aime bien ce style de billets !)

  3. J’aime beaucoup ce style de billet qui donne plein d’astuce. Je ne fais pas de conserve et très peu de confitures (pas du tout cette année …) mon jardin étant trop petit pour un potager et n’achetant que rarement des fruits pour les confitures. Mais ce billet me donne vraiment envie de réfléchir pour l’année prochaine et essayer de trouver des solutions. Pour le rangement je m’y suis mise cette année, je réinvestis la maison après de gros travaux et en profite pour essayer de faire du tri.
    Merci pour tous ces bons conseils !

    1. Au plaisir de partager – je l’espère – des idées pratiques ; )
      Conserves et/ou confitures peuvent être largement faites sans jardin. Il suffit au moment venu de trouver un producteur (ou carrément s’organiser avec un commercant de marché) pour avoir l’approvisionnement au bon moment (A contrario du jardin qui décide lui même quand c’est l’heure :p ) . Les confitures, c’est vraiment un petit bonheur en hiver que de sortir celles maison ou les offrir en cadeaux aux proches. C’est pour cela que je m’y suis autant mise, et ce tous les ans. Mieux vaut offrir une confiture qu’un “truc acheté” en magasin.

Laisser un commentaire