Escapade en Condom-Ténarèze : Jolis villages

Bonjour à toutes et tous,

C’est avec plaisir que je vous invite ce matin pour une escapade “de l’autre côté du Gers” à la découverte des “must visit” du département. Venez avec moi, nous partons à la découverte de quelques joyaux médiévaux du Condom-Ténarèze.

Courant mai, lorsque le déconfinement a commencé (et encouragée par une invitation aux Jardins de Coursiana), nous avons décidé en famille de prendre un court week-end d’escapade. Les derniers mois ont été particulièrement éprouvants, marqués par des problèmes de santé (non-covid) dans la famille, donc une bouffée d’oxygène était plus que désirée (voir salutaire). On s’est décidés au dernier moment, en visant un coin “pas trop loin” qu’on ne connaissait pas : l’ “autre côté du gers” ie le Nord Ouest. Cette région dite de “Condom-Ténarèze” est connue pour abriter nombre lieux historiques remarquables et plus beaux villages de France. Anecdote aussi, c’est pour l’office de tourisme de cette “région” que je réalise une recette “made in Gers” tous les mois. (et à qui j’ai demandé les bons plans pour ce week-end .. Merci Alexandra 😉 )

Bref, ce fut un week-end trop court, nous n’avons pas pu profiter de tout (commerces et lieux culturels étaient encore fermés), mais nous avons déjà pu arpenter les ruelles de jolis villages anciens, traverser les coteaux de l’Armagnac, voir des paysages bien différents de nos habituels. C’est le récit-photo de cette escapade dans le Condom-Tenarèze que je voudrais partager avec vous, pour vous dépayser et pour vous donner des idées si vous venez visiter le Gers cet été (ou plus). Venez donc 🙂

 

Vignobles de l’armagnac, lors d’une sortie matinale avec les chiensu

***

# Larressingle la cité fortifiée

Notre première visite dans le Condom-Ténarèze est dédiée à la cité de Laressingle. C’est un des plus beaux villages de France, réputé pour abriter une partie médiévale très préservée. J’avais déjà aperçu des photos alléchantes sur instagram et m’attendait donc à en prendre plein les yeux. Cependant, en arrivant devant, le spectacle fut bien au delà de ce que j’avais imaginé. C’est une petite cité entière encadrée par ses remparts, qui se présenta devant nous. Mon mari et moi ne retenons pas un “ah oui” stupéfait en descendant de la voiture.

Condom-Ténarèze : Larressingle

 

Pour entrer dans la cité, il nous faut passer traverser les fossés sur l’ancien pont de pierre, puis franchir une porte.

Condom-Ténarèze : Larressingle

 

Le cour de la cité révèle deux petites esplanades fleuries. On devine, au regard des enseignes, que les portes closent masquent que l’ensemble des bâtiments sont habités. Nous faisons le tour, passant devant la petite église, admirant les floraisons printanières et en particulier celles des rosiers. Ils donnent une touche “shabby chic” aux vieilles pierres. Alors que mes rosiers sont tout juste en boutons dans le jardin, il est surprenant de les voir si expressifs ici.

 

 

Condom-Ténarèze : Larresingle

 

Alors que nous ressortons, mon mari repère la boutique de vigneron juste en face et décide d’en profiter pour approvisionner sa cave naissance de vins et apéritifs locaux. (Il vous conseille l’adresse en passant). Les plus-si- petits gourmands et moi même, nous profitons Pendant ses achats pour réaliser le tour de la ville par les fossés. Cette courte balade, les pieds dans l’herbe, montre de nouveaux points de vue sur la cité et sur son église. Sous la lumière de la fin de journée, les jeux d’ombres et de lumière, la fraîcheur du soir, le cadre semble presque idyllique.

 

Nous repartons de crainte de nous mettre en retard pour le retour au gîte avant couvre feu. Juste un petit arrêt en contrebas pour faire quelques pas sur le pont d’Artigues. C’est un vieux pont romain, faisant partie d’un des deux chemins de saint Jacques de Compostelle traversant le Gers. L’espace d’un instant, j’aurais eu envie de suivre la route qu’il indiquait, éprouver à mon tour le vécu d’un pèlerinage. Mais les souvenir du couvre feu m’arrêtent… il nous faut déjà rentrer au gîte.

 

****

# La Romieu

Le lendemain, pour honorer l’invitation aux Jardins de Coursiana, nous prenons la direction de La Romieu. Après l’exceptionnelle visite des jardins ( que vous pourrez retrouver ici), je profite d’un besoin de “pause” de mes gourmands pour faire rapidement le tour de La Romieu. Ce petit village est connu pour sa collégiale, fermée à l’époque, mais le beau temps invitait au moins à profiter de ces rues anciennes. De quoi donner envie de revenir…

 

Condom-Ténarèze : La Romieu

****

# Condom, Cité des Évêques

Sous ce nom peu facile, Condom est une sous préfecture, capitale du Condom-Ténarèze et un des plus hauts lieux touristiques du Gers. Habitée dès le début du Moyen Age, elle accueilli une abbaye courant XIe siècle, puis un évêché au XIVe siècle. Le clergé participa activement au développement de la ville, qui devint étape du chemin de Saint Jacques de Compostelle (et l’est encore aujourd’hui). La vielle ville est donc encore très teintée de cette histoire religieuse.

Le jour de notre visite, les différents monuments associés à l’évêché n’étant pas ouvert, nous avons dû nous contenter du circuit de visite de la vielle ville. Le départ est au centre de la ville, au pied de la cathédrale Saint Pierre.

Cathédrale Saint Pierre en Condom-Ténarèze

 

Première étape dans la cathédrale, d’une beauté et d’une richesse que l’on n’aurait pas soupçonné dans cette campagne gersoise. A noter en particulier la magnifique série de peinture autour de la vierge qui marque le déambulatoire. J’en ai encore des frissons..

 

Continuer le chemin sur les différentes places, que l’on imagine bien vite animées dans des contextes meilleurs. Se perdre un instant dans le cloître ouvert. Passer devant le musée de l’Armagnac et se dire qu’il faudra revenir le visiter. La balade continue ensuite dans les ruelles anciennes, entre des bâtiments au charme très belle époque, d’autres plus anciens. Nous traversons les siècles dans cette promenade..

 

Une détour sur les rives de la Baïse, petite bouffée de fraîcheur dans une journée de mai somme toute assez chaude.

Condom-Ténarèze : Rives de la Baïze

 

Et finir par “LE” point incontournable de la ville : la statue des 4 mousquetaires. Et oui,  nous sommes dans le pays de d’Artagnan 😉

Condom-Ténarèze : Les 4 mousquetaires de Condom

 

****

#Montréal, cité perchée

Le dimanche matin, malgré un temps couvert, nous nous laissons tenter par une dernière visite. Nous partons pour Montréal (du Gers, non du Canada ;)), un autre plus beau village de France. Sur la route, lorsque nous arrivons à sa vue, nous comprenons pourquoi il a décroché ce titre. Perchées sur un report de falaise, ses pierres semblent veiller sur l’Armagnac.

Condom-Ténarèze : : Montréal du Gers

 

Nous nous arrêtons sur le parking visiteur et partons déambuler à pied dans les petites ruelles souvent bordées de vielles maisonnées. Nous repérons vite que les “pâtés” de maison sont carrés – organisation peu habituelles pour ville ancienne – laissant le regard se perdre loin dans les ruelles..

Condom-Ténarèze : Montréal du Gers

 

Nous rejoignons la grande place, assez vide en ce dimanche matin, mais que nous supposons bouillonnante en été.

Condom-Ténarèze : Montréal du Gers

 

Nous voulions visiter la collégiale Saint-Philippe-et-Saint-Jacques de Montréal, mais celle-ci est occupée par un office religieux. A défaut, nous prenons  le petit chemin qui descend à bord de falaise. Le point de vue sur la campagne est bucolique. Nous retourner nous révélè l’a-pic sur lequel se dresse la collégiale.

 

Une dernière balade dans les ruelles, remarquer la quantité de rosiers grimpants en fleurs..  puis il est temps de reprendre la route. On serait bien restés, mais je travaillais le lendemain 😉

Nous repartons contents de cette escapade bouffée d’oxygène, certes courtes mais qui nous a permis de découvrir une partie de cet ouest du Gers. Nous sommes loin d’avoir tout fait (il “reste” : la ville de Fourcès, la cité romaine de Serviac, Valence-sur-Baïze, sans parler des monuments non ouverts… ) et nous promettons l’objectif de revenir. De quoi se donner des rêves d’escapade… juste à côté.

***

Voilà le récit- photo de cette petite balade de la région de Condom-Ténarèze J’espère qu’elle vous aura permis de découvrir vous aussi ces lieux, même par écran interposés.

Si jamais vous projeter de venir dans cette région, n’hésitez pas à consulter le site de l’office de Tourisme de Condom, et les fiches touristiques. Elles sont vraiment d’une grande aide pour cibler les incontournables.

Sur ce, je vous souhaite un bon début de semaine 🙂

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Jolie balade dans ce coin, des beaux villages à découvrir.bonne journée

bonjour au fil du thym
Quel plaisir que la découverte de si jolies village !!!
Merci
Enjoy

Ces photos de balades dans le Gers me rappellent mes vacances chez mes grands-parents à Éauze (que je vous conseille de visiter pour ses maisons à encorbellement). Dand le Gers, tout semble paisible, harmonieux, authentique, abondant. Pas étonnant que le film “le bonheur est dans le pré” ait été tourné là-bas ! Merci pour ces petits moments de bonheur.

Bonjour, merci pour ce joli compte rendu de votre visite dans le Gers. Nous aimons beaucoup cette région.
Pour la prochaine fois, je vous conseille une visite à Fourcès, village rond fortifié,
( plusieurs événements intéressants l’été et une boutique à vin super:
L’Alamboutic).
À côté, un site romain, nommé villa gallo-romaine de Séviac, avec son jardin d’iris.
Nous comptons séjourner vers Condom bientôt en suivant vos conseils