Escapade Cordes sur Ciel - Au Fil du Thym

Escapade à Cordes sur Ciel (Tarn)

Bonjour à toutes et tous,

Une fois n’est pas coutume, je vous emmène en escapade dans un joli coin d’Occitanie – qui n’est pas le Gers – à la découverte d’un des plus beaux villages de France visité courant printemps. Vous venez vous évader ? 😊

***

C’était courant mai….

Lorsque les planètes se sont temporairement « alignées » entre les vacances des petits gourmands, les ponts de Mai, mes jours de congés et une courte éclaircie dans les problèmes de santé de mon Mari. D’un avis unanime, nous avons sauté sur l’occasion pour partir en escapade sur un week-end pas très loin de chez nous. L’idée d’aller dans le Tarn, direction la célèbre ville de « Cordes-sur-Ciel », élue plus beau village de France, a vite été choisie.

La rareté de ces occasions de sortie nous a vite donné une saveur d’exceptionnel à cette escapade.  A destination, nous avons été plus qu’émerveillés par la ville, par les paysages, par cette beauté hors du temps que représente ce grand site d’Occitainie. C’est une partie de cette « bouffée d’exceptionnel » que je souhaiterais partager avec vous ici.

 

**

Cordes sur ciel ?

Révisons notre géographie : Cordes-sur-ciel se situe en Occitanie; dans le Nord-Ouest du Tarn, environ 1H15 de Toulouse et 20 minutes d’Albi.

Côté histoire, si l’on suppose l’existence d’un château fort dès le début du Moyen Age, la ville de Cordes prend toute son ampleur après 1220 avec la construction d’une bastide, une ville méridionale organisée autour d’une place et protégée par des enceintes.  A l’origine, cette ville « nouvelle » a pour objectif de protéger les populations chassées suite aux croisades des albigeois. Mais dans les dizaines d’années qui suivent, nombres artisans s’y installent et s’enrichissent avec les périodes de paix. Les maisons s’agrandissent, s’embourgeoisent et l’on trouve de nombreuses maisons de maîtres On connaît même un « âge d’or » à Cordes entre le XIVe au XVIe siècle (avec un maximum de 5000 habitants).  Désertée après cette période, elle redevient célèbre lorsque Prosper Mérimée l’inscrivit dans son inventaire du patrimoine français (1834 +) ? Visitée par Albert Camus elle devient le sujet de la célèbre citation « À Cordes, tout est beau, même le regret ».

Aujourd’hui.. Après avoir été élue « village préféré des Français » en 2014, c’est une destination incontournable pour les amateurs de vieille pierre. 🙂

*****

 

Visiter la ville

Rien que visiter la ville vous occupera une bonne après midi. Et le spectacle débute vite ne serais-ce qu’en s’en approchant. Si vous arrivez par la route Nord, la ville se détache vite du paysage, en trônant au-dessus de la vallée.

 

Escapade Cordes sur Ciel

 

Pour visiter la ville, le mieux est de se garer sur unes parkings en bas de la cité puis de rejoindre la place où prennent départ les petits trains.  Deux ruelles partent à l’assaut de la colline (la rue de la bouteille, et la rue St Grégoire), vite pentues.  Tout au long de petites boutiques d’artisans se sont installées.

 

Monter dans la ville c’est remonter dans le temps à la découverte de nombreux bâtiments anciens.  Comme cette petite chapelle nommé « capelette »

 

Passer la porte de l’horloge pour entrer dans la bastide, la « Cordes » nouvelle construite autour de 1220 +, avec ses deux remparts de protection.

 

Cette ville ancienne garde tout son charme, avec ses vielles pierres et sa végétation intégrée à la ville.

 

Nous pouvons d’ailleurs bifurquer sur un des premiers remparts. D’ici, le paysage se dévoile.

Cordes sur Ciel, sur les remparts

 

Continuer à monter par la rue St Grégoire pour passer le deuxième rempart. Nous pénétrons dans le cœur de ville, la partie la plus animée

 

Comme toutes les bastides, Cordes s’organise autour de sa grande place centrale. Les nombreux bâtiments anciens bordent la place, dont l’impressionnante « maison du grand veneur » (non prise en photos, magasin en de sous ». De cette place, si vous allez au fond, vous ne regretterez pas d’être montés jusqu’ici.

Cordes sur Ciel, place

 

Une autre place attenante abrite l’ancienne halle du marché et nombres boutiques anciennes. Un peu plus loin L’église Saint-Michel, trône au dessus de la ville.

 

Si vous avez le courage, cela vaut le détour de passer de l’autre côté de la ville par la porte des Ormeaux, d’où l’on pourra contempler le paysage de l’autre côté. Entre collines verdoyantes et vielles pierres, il y a un petit air d’éternité à Cordes sur Ciel…

Cordes sur Ciel, porte des ormeaux

 

 

 

****

Les jardins des paradis

Pour redescendre, il est tout à fait possible de profiter des routes d’enceintes pour raccourcir le trajet. Nous avons privilégié de redescendre par la vielle ville et faire le détour vers les jardins des paradis.

 

Ce jardin – petit bar situé sur les terrasses de la ville est en fait une bouffée de verdure suspendue en marge du tourisme, où il fait bon flâner.  Construit et maintenu par une équipe de passionnées, il s’organise autour de différents espaces thématiques abritant des collections de plantes qui sortent des classiques. Venez flâner quelques minutes…

 

Dans la collection de grenadiers, et leurs couleur verte bien vive…

Le jardin des paradis, Cordes sur Ciel

 

 

Dans le jardin potager.. Qui vous présente un écrin de permaculture au cœur de ville

Le jardin des paradis, Cordes sur Ciel

 

Les espaces aux vivaces et le ballet fou des fleurs..

 

Ou pour contempler les massifs bordant les chemins..

Le jardin des paradis, Cordes sur Ciel

 

Comme L’espace zen, où tout à chacun peut trouver des cailloux avec des mots dessinés, puis laisser une petite phrase à la postérité.

Le jardin des paradis, Cordes sur Ciel

 

Je me souviens encore de cette citation qui clôture la visite

 

****

« LE » spot photo

Si – comme moi – vous cherchez toujours le meilleur spot photographique du coin (voire le plus « instagrammable » du coin), je vous donne l’astuce pour Cordes sur Ciel. A pied, vous montez sur la colline vers l’est par le chemin de randonnée. En voiture prenez la D7 vers l’est, montez sur la colline et arrêtez vous au premier chemin pierreux à gauche. Au bout d’un bon kilomètre vers la ville, vous y êtes.

D’ici, le point de vue est stupéfiant. Et à la bonne saison (avril-mai), vous pourrez voir ici des orchidées sauvages… J’en avais 3 en ce mois de Mai…

 

Escapade à Cordes sur Ciel - Au Fil du Thym

 

**

 

A déguster

Je ne peux finir cette escapade sans vous évoquer la petite gourmandise du coin à déguster : le Croquant de cordes. Il s’agit d’une sorte de tuile à l’amande, très fine, très croustillante (très sucrée), qui ravira tous les amateurs de biscuits. Très sympa pour accompagner une glace ou un café. (Note : vous pouvez dénicher la recette par là )

 

Croquants de Cordes - Au Fil du Thym

 

***

 

En espérant que cette escapade à Cordes sur Ciel vous a plu, je vous (invite à y aller si vous avez la possibilité) souhaite une bonne journée 😊

 

 

Plus d’infos sur :

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de

7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Merci pour cette jolie escapade.
Belle journée

Merci pour cette jolie promenade. Bonne semaine !

Merci pour cette jolie balade et vos lectrices seront ravies de vos conseils si l’envie est de passer par cette région superbe .
Belle semaine à vous !

Que de souvenirs, j y suis allée en 2013..

Merci pour votre blog. Une vraie bouffée d’oxygène en toute simplicité. Un régal.

Vous avez raison, Cordes sur Ciel est splendide. A voir également lorsque le village est au-dessus des nuages de la vallée et ensoleillé, d’où son nom. Splendides lumières.