Douceur matinale

Douceur matinale

Bonjour à tous et toutes,

Même si le temps a bien fraîchi, les douces journées des derniers week-end ne vous ont sans doute pas échappées. Cette douceur fait prendre à la nature des petits airs printaniers (parfois même trop printaniers..) au point où les jonquilles sortent de terre et les premiers arbustes fleurissent. Si en semaine il n’est (quasi) pas possible pour moi de profiter de ce temps , le week-end je m’en donne à cœur joie pour battre la campagne et regarder ce printemps naissant.  Dans les prés, les bords de route, les haies, tout se teinte de blanc, de rose poudré, de ce “rose cerisier” si particulier. Quand en plus le départ en balade se fait à l’aurore, difficile de ne pas rester admiratif devant les teintes roses du ciel, de la ligne blanche des Pyrénées au loin..

J’avais envie de vous partager ici quelques clichés attrapés de-ci de-là lors de mes promenades des derniers week-end.  Je ne me lasse pas de la beauté des vallées du Gers, de ses paysages à perte de vue.. Tout comme je m’émerveille encore à la beauté des arbustes au sortir de l’hiver.  J’espère par ces photos arriver à vous faire ressentir un peu de cet émotion si particulière.. Que la nature est belle, que notre terre, notre pays est beau :

 

*******

Partir à l’aurore, lorsque le ciel est rose poudré

 

S’émerveiller bien vite des similitudes entre le cerisier et le ciel

 

Je grimpe bien vite au dessus des collines, tenter de capturer le lever de soleil.

Encore quelques pas, activer l’appareil photo au bon moment !

 

Sous le soleil, les champs prennent des teintes dorées :

 

Réveiller les teintes des cerisiers du Japon

De l’autre côté (du soleil), la brume froide de la nuit s’accroche encore un peu

 

Dans les buissons, la lumière dorée du soleil laisse apparaître des motifs fleuris et bien des promesses..

Le soleil s’élève, les vallées s’illuminent..

 

Au pied des arbustes, je retrouve les premières violettes de la saison..

 

Tandis que les Pyrénées disparaissent alors qu’avance le matin

L’humidité du sol monte dans les nuages, nous cachant dans la brume..

 

Terminer la balade le nez dans les arbres et arbustes qui se teintent du blanc printemps.

Les pétales adoptent des reflets scintillants, les pistils se dotent d’or, un monde de poésie s’offre à cette fin d’hiver..

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

8
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x