Un Détour en terre gourmande

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je mets de coté spatules, poêles et propositions de recette pour vous parler d’un autre point important dans mon expérience culinaire…

Pour tous  vous avouer :  J’ai débuté la cuisine relativement tard (fin 2013) , excédée de ne savoir cuire des pâtes correctement (c’est à dire sans les cramer… ) et apatée par les Top Chef/Master Chef de la télévision. Réaliser des bons petits plats pour famille/amis/plus, me paraissait d’ou coup possible

 

Dès mes premiers essais culinaire début je me suis révélée du genre « gourde »… la vraie de vraie … celle qui malgré plusieurs essais et un visionnage effréné de tutoriels est bien incapable de reproduire correctement un joli geste technique comme couper correctement un oignon.. ou encore une pâte à tarte sablée.  Sur ce sujet,  dû regarder une dizaine de de vidéos (trois ou quatre fois chaque), essayé 5 recettes de pâte différentes, mais voilà j’ai toujours des pâtes qui collent au plan de travail, qui cassent lorsque je les étire, sont in-transportable sur le moule à tarte et en plus rétractent lamentablement à la cuisson….

Je suis donc une gourde, mais une gourde qui ce soigne….

Il y a six mois, à force de me louper, j’ai craqué et me suis décidée à suivre des cours de cuisine et en particulier des cours « de base », dans le style de que l’on pourrait apprendre en CAP cuisine.

 

Dans ce cadre, j’ai découvert « Terre Gourmande », l’école de cuisine tenue par Alain Berne (Meilleur Ouvrier de France) à Hostun (département de la dôme, entre Grenoble et Valence) au pied du magnifique parc naturel Vercors. Imaginez vous une ancienne école de village faire de vielles pierres, perchée sur une colline , au pied d’une impressionnante falaise naturelle et bordée de forêts, regardant le couchant sur les monts de l’Ardèche. Voilà vous y êtes.

 

J’ai déjà suivi une dizaine de cours dans cette école, et c’est avec un très grand plaisir que je souhaiterais vous en parler.

 

Terre Gourmande est une école ouverte à tous, que vous ayez déjà de la bouteille ou soyez un(e) vrai(e) novice incapable de tenir un couteau (Je suis arrivée dans cet état pour tout vous dire). Vous pouvez y apprendre la base de la base (taillage des légumes, la pâte brisée, le chocolat) comme des recettes « Terroir et création » élaborées par Alain Berne en personne et qui pourront satisfaire des convives gourmands.

Tous les cours sont présentés par A.Berne seul et en personne, avec sa gentillesse, sa passion, sa bonne humeur (et son col de MOF !). Le principe global de ses cours est de nous fait réaliser une à deux recette de A à Z, à la main, avec une utilisation minimale des robots de cuisine (oui, on peut monter son blanc d’œuf à la main !!), tout en nous expliquant les techniques et/ ou cuissons. Pour vous donner un exemple, à mon dernier cours, j’ai réalisé entièrement ma galette frangipane : la pâte feuilletée et ses 4 tours, la crème d’amande, le montage, le décor et la dorure.

 

Autre exemple : Buche de Noël : Bavaroise au chocolat : Apprise en cours de décembre, refaire juste après pour Noël 🙂

Personnellement, je trouve cette démarche extrêmement pédagogue car toute gourde que je suis, je n’arrive pas à bien apprendre les gestes sans au moins essayer de le faire au moins une fois en cours. Autre point appréciable : en cas de galère, il n’hésite jamais à venir nous aider et nous re-montrer les gestes, tout comme il n’hésite jamais à répondre à nos questions.

Que travaillons nous en cours ? Essentiellement des ingrédients de saison, locaux, bio si possibles, pour des recettes de saison. Exemple : mi décembre, le cours de base était sur les bûches que j’ai présenté est une déclinaison de celle vue en cours (cf. photo, recette par ici ), début de l’automne, on apprenait le taillage des légumes au travers des soupes, etc .

 

 

 

Un dernier point notable des cours : la bonne humeur du groupe. Des personnes de tous âges et de tous horizons viennent assister, beaucoup d’habitués, et malgré les différences, clairement on s’amuse, on se passionne, on partage – Pour tous vous avouer, la dernière fois, je me suis retrouvée à faire un combat de rouleau à pâtisserie 🙂 – . Ce qui m’amuse toujours, ce sont les regard gourmands et emplis de satisfaction et que l’on croise (surtout lors des cours de pâtisserie !) lorsqu’une fois la préparation transvasée dans le plat, les gens dégustent en discret les restants de crèmes.

Pour rentrer un peu dans le détail des formules proposées, je vais vous parler brièvement des trois types de cours que j’ai suivi

« Initiation, trucs et astuces de chef » : il s’agit de deux heures pour apprendre calmement les bases de la technique en cuisine ou pâtisserie au travers d’une à deux recettes: pâte sablée, pâte feuilletée, préparation des jus, .. Le tout premier cours auquel j’ai assisté était dédié au taillage des légumes, et il est vrai qu’il m’a changé la vie. Quand on débute et que l’on y connaît rien, ces cours offrent de très bonnes billes pour progresser.

« Easy Cooking Fast and Cheap » : Deux heure où l’on réalise soi même un menu complet avec des recettes simples et que l’on peut reproduire sans mal à la maison. C’est un cours intéressant pour voir différentes techniques « de base » et augmenter son panel de savoir faire. Exemple de recette vue en cours : les légumes glacés au miel, le sauté de porc, la crème caramel, les talmouses (cf. photo)

« Saveur , Terroir et Création » : Cette fois, il s’agit d’une demi journée pour apprendre une recette de terroir (plat ou dessert), faite avec des produits locaux, et qui peut faire son effet pour un repas de fête. Pareil, chacun réalise son plat du début à la fin et l’emporte ensuite. J’en avais suivi un pour apprendre le sauté de biche sauce grand veneur et des dauphines de patate douce pour les fêtes de fin d’année, et j’ai pu le reproduire à la maison sans problèmes pour le grand plaisir de mes convives.

 

 

talmousse au bleu

 

Dernier détail en pensant à ces cours – et à ce niveau là je tire mon chapeau à A.Berne – c’est que toutes les recettes sont pensées pour éviter la « mulitplication intempestive des casseroles » que l’on doit facilement connaître en cuisine. Je ne crois pas avoir encore vu une recette utilisant plus d’une casserole (même pour le cours sauté de biche & dauphines on en a utilisé qu’une seule). Franchement, j’adorerais arriver à exporter ce principe dans ma cuisine 🙂

Voilà, avec cet article vous en savez un peu plus sur  mes déboires en cuisine. 🙂

Si un jour vous avez l’occasion de passer du côté d’Hostun et que vous souhaitez passer un bon moment à apprendre un peu de cuisine dans la bonne humeur, je ne saurais que trop vous conseiller de faire un détour du coté de “Terre Gourmande”.

A défaut, vous pourrez toujours passer sur le site internet de Terre Gourmande et vous régaler des chocolats proposés par A.Berne (sérieux, ils sont à tomber par terre ! Même mon mari, grand amateur de chocolat, à dit n’en avoir jamais mangé d’aussi bon.)

A bientôt !

Notes : Site internet : http://www.terregourmande.com/index.html
L’article a bien entendu été fait avec avec l’accord de M. Alain Berne.

Enregistrer

Print Friendly, PDF & Email


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.