Poules dans le Jardin - Au Fil du Thym

Des poules dans le jardin #2 : La pratique

Ce matin je vous propose un petit détour / retour d’expérience personnel sur un thème assez original : avoir des poules dans son jardin. Il me semble que vous aviez été plusieurs à réagir la première fois que j’ai parlé des poules que nous avons adopté,  et tout aussi nombreux à souhaiter un « retour d’expérience ». C’est pour répondre à vos attentes que le voici. J’espère qu’il vous intéressera. Pour des raisons de praticité de lecture, je l’ai divisé en deux billets, vous trouverez le lien de la première partie par ici

Mais avant tout, je vous préviens que l’article a été rédigé à 4 mains, avec mon mari qui est le « responsable »/ »expert » des poules chez nous 😉

 

****

 Comment installer des poules dans son jardin ?

Je voudrais évoquer ici (rapidement) les différentes étapes pour installer correctement des poules chez soi. Si vous souhaitez, je pourrais demander à mon mari qu’on en écrive un plus détaillé. 😉

  • Étape 0 : Préparer son jardin

Avant toute installation de poules dans le jardin, je vous conseille de vérifier s’il présente des espaces « sympathiques » pour ces dames : Arbres; fruitiers, buissons où elles peuvent se cacher . S’il n’en dispose pas, n’hésitez pas à installer :

  •  des fruitier résistants comme les pruniers, les néfliers, les coings dont les fruits « gâtés » feront le régal
  •  des buissons persistants et à pousse rapide comme le fusain d’europe qui pourront les abriter

Si le potager est en accès libre, pensez aussi à installer une barrière (grillage) pour éviter que les poules ne viennent y ravager les plantations en pleine saison.

 

planquées sous le grand fusain d’Europe du jardin..

 

 

  • Étape 1 : Équiper son jardin

Installer des poules sollicite d’installer un abri (ou poulailler) pour elles. Cet abri a pour objectif de

  •  localiser les points de nourriture / eau,
  • présenter des pondoirs
  • les protéger des prédateur (souvent nocturnes) comme les renards ou les fouines
  • présenter un espace en hauteur où les poules pourront se percher pour dormir. Il faut se souvenir qu’avant domestication, les poules étaient des animaux de forêts qui dormaient dans les branches pour éviter les prédateurs. Elles sont naturellement moins stressées si elles dorment perchées.

 

Sur ce sujet, vous avez plusieurs alternatives :

  •  les « poulailler tous prêts » qu’on retrouve en jardinerie (souvent assez onéreux)
  •  Installer vous même un enclos grillagé avec un espace aménagé. On avait découvert à l’époque une excellente série de tutoriels sur youtube.
  •  voire même une structure en dur.

De notre côté : on a profité d’une dépendance (inhabitable) qu’on a réaménagé et entouré d’un espace grillagé. Pour le perchoir, une vielle échelle a fait le bonheur des poules, qui dorment en hauteur sur les barreaux.

 

Une fois positionné, il faut équiper l’abri avec :

  • des mangeoires
  • des points d’eau
  • des pondoirs

De notre côté :Pour les mangeoires, on vous conseille les équipements en acier galvanisé, plus durable. Pour les pondoirs, chez nous, vu que l’installation a été faite en freestyle, des vielles caisses en plastiques ont été utilisées, et vite adoptées par ces dames. On a rien changé depuis.

 

 

 

  • Étape 2 : L’achat  des poules

Pour l’achat, on vous conseille de passer par des éleveurs spécialisés et non en animalerie. C’est une garantie pour disposer d’animaux connaissant le climat de par chez vous.  Pour cela, plusieurs hypothèses : trouver un éleveur local, fréquenter les foires à la campagne, ou en dernier recours, sur internet auprès des sites d’éleveurs responsables.  (Info pour les locaux : Coté Gers / proximité Toulouse, nous avons été les chercher au marché de Samatan. )

Côté races, vous pouvez tout aussi bien prendre des poules pondeuses , les championnes des œufs, mais aussi des poules dites d’ornement qui pondront moins ou des œufs différents. Vous pouvez aussi opter pour les variétés avec des œufs colorées comme les œufs verts de la poule Araucana

Une fois achetées, arrivées dans votre jardin, on vous conseille de les laisser enfermées dans le poulailler quelques jours qu’elles baissent en stress. Vous pourrez ensuite leur ouvrir l’accès au jardin progressivement. Attention que chaque race de poule voir poule a son comportement : il existe des exploratrices (araucana, poules rousses) et des sédentaires qui restent proche du poulailler (poules du sussex).

 

  •   Étape 3 La déclaration en mairie

Chez nous (Sud Ouest), en raison des grippes aviaires,  il est obligatoire de déclarer les poules en mairie. C’est une simple formalité, mais à ne pas négliger quand on acquiert des poules. Renseignez vous dans votre région.

 

****

Quel entretien au quotidien ?

L’entretien est en fait assez restreint :

  •  l’ouverture et la fermeture des portes du poulailler le matin et le soir. A noter que c’est évitable avec une porte équipée d’une fermeture automatique

 

  •  La nourriture et l’eau : Il faut que vos poules aient suffisamment à manger et boire. En moyenne on conseille de passer une fois par jour. Vu qu’on les laisse gambader dans le jardin et s’y restaurer, le passage est plutôt tous les deux jours.

Astuce : Pour la nourriture, on vous conseille de très loin de privilégier les aliments en graines, plus naturels, parfois bio et beaucoup plus nutritifs pour vos poules. »L’expert » de la famille vous  déconseille de donner les épluchures de légumes car certains comme  le choux semblent nuire à la production d’œuf ( dans le doute il préfère s’abstenir ). En revanche fruits gâtés ou les peaux de melons sont des délices pour ces dames

 

  •  Le ramassage des œufs : 1 fois par jour

 

  • le nettoyage du poulailler : A réaliser 1 fois par mois avec changement de la paille. Cette paille (généralement bien garnie) peut tout à fait être recyclée dans vos plantations pour paillage et fertilisation.

 

  • Couper le bout des plumes d’une aile :

Ne vous inquiétez pas, je ne parle pas de retirer les ailes des poules. En fait, les poules sont « naturellement » capable de voler à basse hauteur et s’élever jusqu’à 2-3 m. Cela peut amuser, mais c’est nettement moins drôles quand elles passent au dessus de grillage et se retrouvent sur la rue ou chez les voisin. En ville, elles ont vite fait de se faire écraser, à la campagne, elles ont vite fait de tomber sur un prédateur.  Pour leur éviter de s’envoler et de risquer leur vie, on peut simplement et sans leur faire mal leur couper une partie les plumes d’une aile. Cela les déséquilibre et leur ôte toute tentation de franchissement du grillage  Ces dernières repousseront naturellement et sont à retailler tous les 6 mois un an.

 

****

Et niveau coûts ?

Avec 4 poules dans le jardin et un coq, nous achetons :

  • 2 sac de graines bios de 20 kg par mois <=> environ 50 euros soit 10 euro par poule par mois
  • 1 sac de paille tous les 3-4 mois <=> environ 10 euros tous les 3-4 mois

Côté « gains », on estime une moyenne de 2 œufs/jour <=> 14 œufs par semaine <=> 7-8 euros de gains en  œufs par semaine. On est presque nos frais (en fait, on le serait sans le coq ^^) et souvent au delà de nos besoins.

 

***

Voilà, le deuxième billet sur « les poules dans le jardin ». En espérant que cela vous aura intéressé, amusé, peut être renseigné, je vous souhaite une bonne journée !

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour,

Ce matin, dans le lettre d’info de « Chef Simon » à laquelle je suis abonnée, on a pu découvrir le lien vers votre recette Gratin de crozets aux poireaux, saucisse de Morteau et reblochon

Félicitation !

Bonjour,
Merci pour votre article.
Je suis surprise de l’évaluation de votre production de 14 œufs/ semaine à 7-8 €.
Une douzaine d’œufs valant environ 3 €…
Bel après-midi.

Bonjour,
Ici, 10 œufs bio sont vendus à 2,79 €.
Votre prix est très élevé…
Mes poules pondent de l’or…!
Bon dimanche.

chez moi, sur le marché, les 6 oeufs bio sont à 3,50 (m^me plus selon certains marchands) ce qui correspond à la somme indiquée dans cet article très interessant,

Prix hallucinant !

Bonjour Florence
Juste une remarque _ chez nous nous donnons depuis toujours toutes les épluchures aux poules hormis peaux de banane , d’oranges , citron et les peaux de pommes de terre !
Elles mangent tout sans aucun problème et au contraire , le chou favorise la ponte !!
Du pain dur , des croûtes de fromage ..
Ma grand_ mère leur faisait un hachis d’orties mélangée à leur nourriture tout les printemps !!
Et autre point qui me semble vraiment important , c’est de vermifuger les poules !!
A chaque changement de saison, je les vermifuge avec des gousses d’ails écrasées ds leur eau pendant une semaine .
Certains mettent du vinaigre ou il y a des vermifuges à acheter aux vétérinaires !
C’est très important car cela leur évite les poux et renforce leur système immunitaire !
Les poux peuvent tuer une poule en quelques jours et infester tout un poulailler !!
C’est pourquoi, nous avons cimenter leur poulailler pour pouvoir bien le nettoyer partout !!
Enlever les fientes ne suffit pas _ il faut bien nettoyer les nids les pondoirs et le sol eau et savon ou St Marc!
Le poux prolifèrent quand la chaleur revient !!
A défaut , un truc ancien, c’est de fermer le poulailler et de faire brûler du souffre dans un vieux contenant et de laisser diffuser pendant quelques heures puis de re ouvrir !
Bien évidemment plus on a de poules , plus elles se contaminent !
Je vous souhaite une belle saison avec vos poules !

Bonjour « Passeuse »,
Oui, l’eau vinaigrée est un excellent vermifuge.
Je mets une cuillère à café (ou une cuillère à soupe) de vinaigre blanc dans un litre d’eau froide.
Ne pas en donner beaucoup à la fois pour que toutes les poules (ou poulets) boivent tout.
Je n’ai jamais vu de poux dans le poulailler (en 18 ans…) ou sur les poules.

Je donne tous les déchets alimentaires (donc toutes les épluchures) aux poules. Elles adorent picorer l’intérieur des peaux de bananes. Ce qu’elles n’aiment pas, nourrit le sol du parc où elles vivent.

Belle fin de journée.

Bonjour Emma
Oui , tout à fait pour le vinaigre !
Les peaux de bananes ne vont pas aux poules chez moi mais aux pieds de nos arbres fruitiers car extrêmement riche en potassium ou dans le compost !!
Bien à vous !!

Chez nous aussi, les 6 oeufs bio sont à 2.8 voire 3€.

Je n’en reviens pas que les œufs bio soient vendus aussi cher dans certaines régions…