Dernières lectures #27 : Histoires courtes

Dernières lectures #27 : Histoires courtes

Bonjour à tous et toutes

 

Ce matin, si nous échangions autour de nos dernières lectures / lectures du moment ? Cela fait un petit moment que nous n’avons pas abordé le sujet, cela pourrait donc être l’occasion de se partager les bonnes idées.  😉

Alors dites-nous, qu’avez-vous lu ? Qu’êtes-vous en train de lire ? Romans, polars, beaux livres, n’hésitez pas !

 

De mon côté, ces derniers temps, j’ai eu du mal à trouver du temps de lecture. Il y en a parfois un tout petit peu en soirée, un parfois peu le week-end, et souvent de grands temps de pauses. Alors je me suis concentrée sur des romans courts, aisément interruptible. Ces histoires courtes m’ayant bien plus, j’aimerais vous partager les idées 🙂

~~~~

N°1 : “Le ventre de l’Atlantique” – de Fatou Diome

 

La question de l’immigration (souvent polémique) est un sujet que j’aimerais bien comprendre. En effet, loin des idées partisanes, j’étais persuadée qu’il y a des réalités dont nous n’avons pas conscience. Alors quand j’ai découvert que ce roman devait décrire les deux faces de l’immigration (“ceux qui veulent venir” et “ceux qui sont partis”), je n’ai pas hésité.

 

Synopsis

Salie, ex-immigrée, vit en France. Son frère, Madické,toujours au pays, rêve de l’y rejoindre  pour rentrer dans les grands clubs de football français. Comment Salie peut-elle convaincre son frère que malgré les rêves de richesse montré par la télé, la France n’est pas une terre promise ? Comment Madické peut-il imaginer autre chose qu’une oasis française alors que son horizon est bouché à une île, et que Salie gagne de l’argent sans s’épuiser ? En se plaçant sur les deux points de vue, l’auteur tente de donner des billes de compréhension, d’un côté .. Comme de l’autre

 

Mon avis

Déjà, il me faut dire que c’est bien écrit, facile à lire, sans complexité. Il y a quelques traits d’humours, des remarques plus acérées, donnant une vrai dynamique et une vrai personnalité au livre. C’est le premier roman de Fatou Diome, et c’est clairement réussi

Coté fond, bien que court, ce roman est sans concession. Il présente un regard dur et sans doute réaliste de l’immigration avant (ie. Ceux qui l’envisagent) et après (ie. Ceux qui ont migré). Au fil des pages, on découvre, que d’un côté (côté Madické),  l’immigration est l’espoir d’une vie riche et facile, espoir distillé par la télévision. De l’autre côté, on découvre avec Salie que l’immigration est souvent porteuse de désillusion. Certes on peut gagner plus d’argent mais on se retrouve souvent seul à faire face aux problèmes du monde occidental (le chomage, la précarité, les préoccupations..), seul à porter les espoirs de grandeur de la famille restée au pays, et étant rejeté de partout.

En terminant ce livre, même si je le pensais déjà, je m’auto-confirme que l’on ne peut pas reprocher quoi que ce soit aux personnes qui souhaitent immigrer dans notre pays. En effet, que leur reprocher, quand on compare les modes de vie de “là-bas”, d’avoir envie d’une vie meilleure ? D’un autre côté, ce livre m’a permis de réfléchir à ceux qui sont ici et qui ne sont pas forcément au mieux. Après ce roman, je crois que notre responsabilité est déjà de les aider à se s’en tirer ici, mais aussi de se sentir mieux chez eux, en accord avec leur coutumes

 

Bref, c’est un roman que je conseille si vous souhaitez découvrir un petit peu des facettes cachées de l’immigration et prendre un peu de recul avec ce que l’on entend à la télé. En cette époque de  vote européen, cela pourrait être utile..

 

 

PS : Si vous connaissez des livres similaires, je suis preneuse de suggestions 😉

~~~~

 

~~~~

N°2 : “L’alchimiste” de Paul Coehlo.

 

Celui-ci avait été acheté “au pifomètre” pour découvrir un nouvel auteur,  et j’ai découvert après coup que c’était un roman “culte”..

 

Synopsis

Ce livre est comme un conte. Il est l’histoire Santiago, un jeune berger andalou qui part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides.  Entre l’Espagne et l’Égypte, son chemin est jalonné de rencontre, d’étapes, l’amenant à apprendre à voir les signes du destin, écouter son cœur et partir à la recherche de sa “Légende personnelle“..

 

Mon avis

Je dois avouer avoir été légèrement désarçonnée sur les premières lignes face au ton et à la simplicité d’écriture… avant de me détacher .. puis de prendre ce romans comme un conte, que l’on me chuchoterais “encore enfant”.  Cette première étape franchie, j’ai vraiment été prise au jeu et ai beaucoup apprécié.

Mêlant des concepts de philosophie, d’alchimie, ce romans est un chemin de vie. On accompagne Santiago (ou “le jeune homme”) dans sa quête, comme on accompagnait les héros grandissants de nos contes d’enfant. Lors que notre héros rencontre un personnage/une épreuve, il fait parfois écho à des époques de notre vie où l’on a dû oser, d’autre fois attendre des vents favorables ou tout simplement une occasion. J’ai trouvé que cela prenait sens et donnait des “billes” intéressantes pour savoir comment réagir dans notre vie propre quand on est sur un chemin et qu’il ne prend pas le sens désiré.

Le roman est centré sur le concept de “légende personnelle” à accomplir, un concept que – à mon sens – on peut aisément emprunter si on se pose des questions sur la suite de sa vie. Etant en phase de questionnement, je dois avouer m’être souvent posé la question du: “Et moi, quelle serait ma légende personnelle ?”

Et je retiens

” Accomplir sa légende personnelle est la seule et unique obligation des hommes” 🙂

 

En synthèse

Non sans rappeler le petit prince, l’alchimiste est un conte philosophique qui peut s’apprécier s’il fait écho à ses problématiques personnelles. Je vous le conseillerais vivement si vous êtes en phase de questionnement, ou si vous avez gardé une partie de votre âme d’enfant. J’ai malheureusement lu quelques critiques fort négatives sur ce livre, donc à leur écho, il se peut aussi que vous n’accrocherez pas sur le moment.. Mais gardez toujours cette petite idée dans votre esprit, cela peut servir 😉

 

~~~~

lectures mai 2019

 

 

~~~~

 

Voici donc, mes lectures mai 2019.  Maintenant à vous !

 

Parlez nous de vos dernières lectures 🙂

 

Bonne journée !

 

 

Pour la curiosité, les précédentes éditions des “dernières lectures” :

 

Infos complémentaires 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email


5 thoughts on “Dernières lectures #27 : Histoires courtes”

  • Bonjour Anne ,

    J’ai lu l’Alchimiste en 1995 et j’ai toujours le livre !
    Pour moi ce livre ma beaucoup aidé dans ma quette personnelle , J’ai appris a écouté mon cœur mon instinct et pour n’importe quel décision je ne me suis jamais trompé, j’ai appris a me faire confiance !
    Pour moi c’est un livre très important .

    bonne journée
    Marianne

    • Bonjour,
      merci pour le retour. L’alchimiste m’a aussi beaucoup plu; je pense d’ailleurs essayer de le relire dans 6 mois, afin de découvrir les sens que je n’aurais pas compris plus tôt.
      Un peu à votre écho, depuis, je me pose des questions sur le fait de “suivre son coeur”, (tout en restant raisonnable..) a voir pour la suite 🙂

  • Je reste fidèle à la lecture de Marie Bernadette Dupuy ; autre genre en ce moment Guillaume musso avec la jeune fille et la nuit . Style complétement différent avec du suspense ….

    • Bonjour,
      effectivement un autre genre 😉
      Pour guillaume musso, j’avais lu ses premiers mais le fait que les intrigues se passent toujours aux USA m’avait un peu refroidie (pas moyen, d’écrire “en france”? ) . Si cela a changé, signales le moi, car j’avais bien apprécié le style..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.