Dernières lectures #30 : Livres chinés, lectures d’été

Dernières lectures #30 : Livres chinés, lectures d’été

Bonjour à tous et toutes,

L’été et ses chaudes après midi invite souvent à se plonger (un peu plus) dans des livres, qu’ils soient de simples romans pour se détendre, des polars, ou encore des livres “plus sérieux”. Alors que diriez vous de partager vos dernières idées de lectures ?

De mon côté, j’ai dû interrompre mes velléités de lecture avec le déménagement de début d’année (trop crevée avec les travaux :p ) …et il m’a clairement fallu attendre que les situations se stabilisent avant de me remettre à lire. Pourtant, je m’étais constitué depuis un petit moment une “pile à lire” avec quelques bouquins d’occasion chinés à Emmaüs. Une lecture version écolo 😉

Bref, j’ai redémarré par deux livres sans prise de tête, donc voici mes idées lectures juillet 2020:

 

*****

Lectures juillet 2020

 

*****

N°1 – “Dieu est un pote à moi”” – Cyril Massarotto

A vrai dire, celui là, je l’ai choisi un peu au pif, car le titre m’a fait sourire, tout comme le synopsis.

Synopsis :
C’est l’histoire d’un, jeune homme sans histoire qui, faut de mieux est vendeur dans un sex-shop. Un soir, Dieu se met à lui parler comme à un pote : décomplexé, taquin, parlant vrai, n’entrant pas dans les débats théologiques. Que lui veut-il ? Juste parler. Dieu et li se donnent rendez vous quasiment toutes les semaines pour discuter de tout et rien, accompagnant ainsi le narrateur dans son Histoire….

Mon avis :
On ne va pas se le cacher, le thème du dialogue avec Dieu aurait aisément pu être casse-g### (excusez l’expression) si l’auteur était rentré dans des considérations religieuses ou sur l’éternel débat du bien et du mal. En évitant ces sujets, et en se centrant sur un Dieu copain-taquin, Cyril Massarotto propose clairement un livre distrayant, qui se lit tout seul.

Côté forme, l’écriture est fluide sans chichis, les chapitres très courts, ce qui permet de s’interrompre vite, dégustant le livre par petits bouts, comme un biscuit.

Côté fond suivant le jeune homme dans sa vie, on aborde naturellement les thèmes de l’amour, de la liberté, de la douleur, de la vie, du deuil, du “sens de tout cela”.Ce Dieu copain, tout à tout psychologue, conseiller, simple pote avec qui on oublie les problèmes, nous invite à prendre la hauteur avec les évènements de la vie. Il nous invite aussi considérer la vie ou son boulot de Dieu avec une certaine bienveillance voir tendresse. En fait, ce roman est un des livres qui nous font réfléchir sans s’en rendre compte…

Bref, j’ai vite adhéré / adoré, tout en tirant mon chapeau à l’auteur pour avoir su transformer un thème “à controverse” en un petit moment de distraction. C’est un livre qui sors de l’ordinaire, et que je vous conseille.

*****

N°2 – “La maison des Aravis” – Françoise Bourdin

Il m’a semblé que nombre lectrices du blog m’avaient conseillés des livres de Françoise Bourdin dans les autres billets “Dernières lecture”. Alors quand j’en ai trouvé un à Emmaüs, j’ai sauté sur l’occasion de découvrir :

Synopsis :
Bénédicte, autour de la quarantaine est vétérinaire en région parisienne. Son mari Clément se morfond dans son chômage, tandis que ces grands enfants Laurent et Louise vivent leur vie dans leur coin. Un jour, elle hérite de la grande maison de sa tante Mathilde, située dans un petit village de montage perché du côté d’Annecy. Poussés par Clément qui veut donner un nouveau souffle à sa vie, toute la famille quitte son quotidien parisien pour s’installer là bas, à la campagne. Et le changement d’air aura beaucoup d’impacts…

Mon avis :
En étant franche, j’ai abordé ce bouquin avec appréhension car je n’apprécie par tout ce qui est roman à l’eau de rose. Et même si on “voit venir” la conclusion assez vite, Françoise Bourdin a – je trouve réussi à – mettre un cheminement un peu plus tortueux, plus réaliste, ce qui fait que l’on fini par se prendre au jeu du livre.

Côté style, clairement c’est un style posé, qui se lit très bien, ne présente pas de difficultés.

Côté fond, le thème du changement de vie à la campagne est assez classique, mais ce côté “frais” de la montagne est tout à fait agréable. Avec le changement de vie, on voit évoluer chaque membre de la famille évoluer vers sa propre direction, chacun avec ses propres bâtons dans les roues, ou ses enthousiasmes, ce qui fait que l’on ne s’ennuie pas. Si malheureusement le comportement de certains reste assez caricatural, cela n’empêche pas de passer un bon moment, comme devant un bon film.

En conclusion, clairement un bon bouquin,distrayant, sans prise de tête, bien frais, qui se déguste tout seul. J’avoue depuis avoir remis un autre livre de Françoise Bourdin dans ma pile à lire, étant curieuse de voir ses autres œuvres. 😉

 

****

Voilà, mes deux dernières lectures juillet 2020

Et vous ? Des idées à me / nous conseiller ?

Bon dimanche !

 

Plus d’infos :
https://www.babelio.com/livres/Massarotto-Dieu-est-un-pote-a-moi/221522
https://www.babelio.com/livres/Bourdin-La-Maison-des-Aravis/32776

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Cecile

Je viens de terminer un livre de Jean dutourd. ” au bon beurre ” l histoire commence pendant l occupation et retrace la vie d un couplée de crémiers parisiens. Ceux ci vont adopter le comportement le plus odieux pour tirer profit de la guerre et s enrichir.
Ça donne à réfléchir sur l attitude humaine en période de crise.
Le livre n est pas très long et l écriture est fluide. Les anecdotes sont parfois drôles même si l on rit jaune.

chantal

Je lis régulièrement Françoise Bourdin et si ses ouvrages sont sans prise de tête ils sont agréable à lire. Pour ma part je viens de finir de lire “tout le bleu du ciel” et vais en parler prochainement…


4
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x