Dernières lectures #27 : De vieilles pages (#2)

Dernières lectures #27 : De vieilles pages (#2)

Bonjour à tous et toutes,

Alors que beaucoup d’entre vous sont en vacances, je vous propose de discuter de nos lectures du moment.  Que lisez-vous ou avez-vous lu pendant vos vacances ? Racontez, je suis curieuse 😉

 

Pour ma part, pas de vacances donc pas de lecture estivale, mais nous avons poursuivi entre copines notre petite idée d’échange des “vieilles pages” traînant dans nos bibliothèques.  Je vous en avait parlé : On s’échange des bouquins qui ont au moins 5 ans, que l’on souhaiterait faire découvrir ou que nous avons vraiment apprécié.  Après une première session, nous avons toutes trois rempilé pour une nouvelle série. Voici donc le résultat des lectures que m’ont fourni mes amies 🙂

 

N°1  : “Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur “ – Harper Lee

” ” Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur” est un grand classique de la littérature américaine m’a dit mon amie, il faut que tu le découvre.  ”  J‘ai donc testé avec curiosité ce vieux romain

 

Synopsis :

Aux états unis, à Maycomb une petite ville d’Alabama, aux alentours des années 1930, Atticus Finch est avocat et élève seul ses deux enfants, Jem (garçon) et Scout (fille).  Ces deux-là passent une enfance insouciante, faite d’école, de jeux et d’envies d’aventures.  Toute cette vie paisible est troublée lorsqu’Atticus est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Humaniste dans l’âme, Atticus prend la défense de cette personne de couleur dans une bonne société encore très discriminante. Tout va alors devenir complexe pour lui et ses enfants…

 

Mon avis

Décrit comme un grand classique bouleversant de la littérature, ‘Ne tirez pas [..]’ m’a plutôt laissé un sentiment mitigé.

D’un côté, il est très bien écrit, se lit simplement, et en cela c’est appréciable.  Le sujet en lui-même est intéressant car l’on sent bien que la question du procès d’un noir ayant violé une blanche dans les années 1930 allait soulever nombres questions..

Mais d’un autre côté, l’histoire est raconté du point de vue de Scout (la petite fille), qui ne comprends pas bien la complexité de la situation et la manière de penser de la société de l’époque.  Il me semble qu’elle “passe à travers” sans trop ce soucier de ce que vit son père (Atticus).  Comme elle, j’ai eu l’impression de ne pas bien comprendre l’impact de ce procès et de sa portée symbolique. J’ai su tout au long du livre que c’était un sujet complexe, mais sans vraiment le “voir” ni le percuter… Peut-être est-ce le fait de lire ce roman 60 ans après sa publication (avec des valeurs de société ayant changé)  qui font que j’ai ressenti comme des évidences ce qui ne l’était pas à l’époque..

Après lecture, j’ai donc eu le sentiment que c’est un livre “à avoir lu” ;  mais qu’il me faudra sans doute une deuxième lecture (dans un autre état d’esprit ? ) pour apprécier. Je vous le conseille si vous souhaitez découvrir les classiques, mais sans pouvoir vous promettre un roman très percutant.

 

~~~~

 

N°2 : “Sept jours pour une éternité” – Marc Lévy

 

On ne présentera plus Marc Lévy, auteur de nombres romans à succès. J’en avais lu une certaine quantité étant (beaucoup) plus jeune, les avait oubliés, et cela m’a grandement fait sourire de voir mon amie m’en présenter un. “J’avais adoré” , avait-elle dit.. Tout pareil 🙂

Synopsis

C’est l’histoire de Lucas, grand beau brun ténébreux un brin mauvais, et de Zofia, belle femme au grand cœur. L’un est émissaire du diable, l’autre émissaire de Dieu, tous deux envoyés pour jouer une nouvelle manche dans la guéguerre bien/mal . On s’attend à ce que cela “fritte” entre eux à leur rencontre, mais c’est un autre destin qui les attends. Ces envoyés ont beau être d’une condition surnaturelle, ils vont découvrir une émotion bien humaine : l’amour.

 

Mon avis

Bon, je ne vais pas vous le cacher, je l’avais déjà lu et apprécié il y a longtemps, et ce fut également le cas cette fois.

En fait, ce Marc Lévy se déguste comme une petite friandise dans son panel de lecture : c’est bien écrit, se lit vite, simple à comprendre, et clairement distrayant. Je n’ai jamais su comment cet auteur avait réussi à créer cette alchimie, mais c’était le cas sur celui-là. Dans “7 jours”, l’histoire mêle un réel et surnaturel, apportant un petit côté “fun”  dans une affaire mainte et mainte fois jouée : Il y a le blanc, le noir, mais au final, c’est le gris qui l’emporte.. Il y a un homme, une femme, et si l’on voit vite comment cela va finir…   La touche amusante est de voir comment cette guéguerre entre Dieu et le Diable, est vécue par les personnages, qui veulent accomplir leur mission, mais qui en fait, vont le faire..  à leur façon ..

Bref, une bonne petite tranche de lecture à déguster ou re-déguster si l’on a apprécié, que je vous conseille évidemment 😉   C’est comme un de ces films “pour filles” qu’on se revoit 100 fois (que les amatrices de Bridget Jones lèvent la main ! ) , dont on connaît la fin par coeur, mais dont on sors en  en pensant“c’est toujours bien sympa”.

 

~~~~

Lectures août 2019

 

~~~~

Parenthèse : Pour ma part, j’avais échangé

~~~~

 

Voilà, mes deux dernières lectures août 2019.

 

Et vous ? Que lisez-vous ou avez-vous lu pendant vos vacances ?

Avez vous des “vieilles pages” que vous souhaiteriez échanger ?

 

Belle soirée !

~~~~

Plus d’infos :

Print Friendly, PDF & Email


6 thoughts on “Dernières lectures #27 : De vieilles pages (#2)”

  • Un des derniers livres lu est “pars avec lui : d’Agnès ledig. Un livre facile qui m’a séduit . Je ne connaissais pas cette auteure …..le suivant est Marie d’en haut du même auteure . Vos livres semblent intéressants. Je verrai la disponibilité à la bibliothèque

  • Bonjour
    J’ai lu tous les Agnès Ledig et pour moi le meilleur reste Juste avant le bonheur. … Mais prévoyez des mouchoirs !
    Sinon un livre qui m’a particulièrement plu “les oubliés du dimanche” de Laurence Peyrin

  • J’ai beaucoup aimé ce roman Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur qui faisait écho au film adapté de ce roman Du silence et des ombres avec Grégory Peck. Génial. Il y a une suite mais je n’ai pas autant apprécié.
    Je te conseille fortement la maison d’édition Gallmeister spécialisée dans la littérature américaine mais ayant toujours un rapport avec la nature. Si ça t’intéresse j’en ai lu quelques uns et je suis fan.

    • Bonsoir,
      (désolée pour le temps de réponses). J’ai effectivement repéré qu’il y a avait eu une adaptation en film et l’ai mis dans ma “liste à visionner” quand j’aurais le temps. Merci pour la suggestion de maison d’éditions. Je vais regarder !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.