Cynorhodons confits (bonbons sauvages)

Cynorhodons confits (bonbons sauvages)

Bonjour à tous et toutes,

Répétez après moi : cy-no-rho-don. Cela vous dit quelque chose ? C’est le fruit des rosiers et des églantiers, un joli ovoïde rouge vif qui s’aperçoit bien vite dans les campagnes et les jardins. Cela vous dirait de le transformer en bonbon ? Venez.

Comme certains l’ont lu ‘ai eu quelques jours de congé avant le confinement. Vu que l’on s’est presque “auto confinés” (i.e. pas de voyages) par sécurité, cela m’a laissé du temps pour réaliser différentes petites choses que je n’ai jamais eu le temps de faire. Parmi toutes ces petites choses, il y en avait une qui me trottait dans la tête depuis début d’année : essayer de “faire quelque chose” avec des cynorhodons. Ce mot désigne les baies des églantiers et par extension des rosiers. Il vient du grec “kunorhodon” qui signifie « rose des chiens”, sachant que “rosa canina ” est le nom scientifique de l’églantier. Pourquoi “des chiens” ? Le nom de « rosier des chiens » vient de la propriété attribuée autrefois à la racine des églantiers, censée guérir les morsures de chiens enragés. (source : wikipédia)

Ces baies d’églantier sont consommables et très réputées pour être requinquantes car riches en vitamine C.  Historiquement, elles étaient particulièrement appréciées par les peuples du Nord (d’Europe ou d’Amérique) ou par les navigateurs du grand Nord car elles se conservent très bien pendant l’hiver.  Aujourd’hui, en France on en fait souvent de la confiture (côté Alsace/Vosges), sous le nom fleuri de “confiture de gratte-cul” (l’autre petit nom du cynorrhodon).  Elles sont aussi utilisées en soupes en Suède, ou en jus côté Orient ; sans parler de leur usage en phytothérapie.

Mais revenons à nos gratte-cul, .. euh  cynorhodons. L’églantier est un arbuste rustique, présent un peu partout dans les campagnes françaises, et visiblement la terre argileuse du Gers lui sied. Dans le jardin en friche, ou les bosquets proximité, il en existe quelques beaux spécimens qui m’ont vite fait de l’œil. Plutôt que de la confiture, j’optais pour réaliser des baies confites, ce qui avait l’avantage d’être une petite gourmandise ludique et d’être réalisable en petite quantité. Grand bien m’en fut car le nettoyage des baies était fastidieux…  Pour le confisage suite, j’utilisais la même technique que les marrons glacés : deux cuissons, une marinade. Simple.

Une fois réalisés, proposés, les cynorhodons ont clairement amusé toute la famille : Air dubitatifs au départ, sourires amusés à l’explication, puis grands sourires à la dégustation. Franchement, c’est très très bon.  Les cynorhodons confits ont un petit goût de fruit rouge tout à fait délicieux et complètement décalé par rapport à la saison. Cela se picore clairement sans mal et propose une petite touche de gourmandise ludique.

Voilà. Je voulais vous partager l’idée, au moins pour vous amuser, au mieux, si vous habitez à la campagne, car c’est clairement une idée accessible vu la grande diffusion de l’églantier. Pour les citadins, des billets qui vous sont dédiés arriveront dans la semaine 😉

Bon dimanche !

 

*****

Cynorhodons confits - Au Fil du Thym

 

****

Recette : Cynorhodons confits

Temps de préparation : temps d’épluchage +10 minutes
Temps de cuisson: 2 * 15 minutes

Ingrédients

Pour quelques gourmands

* des cynorhodons tout frais
* sucre : 2 fois le poids de la chair de cynorrhodon

Réalisation

Étape 1 : Cueillette
Sur les bords de chemin, de champs, zones boisées, ou autre, allez cueillir des cynorrhodons. Pour les reconnaître :

  • sur des arbustes type rosier
  • les branches sont très longues et port retombant
  •  les cynorrhodons ont une forme de fuseau allongé

Ne cueillez que la quantité nécessaire, pour en laisser aux oiseaux.

Étape 2 : Jour 1

  • Lavez les cynorrhodons, retirez les extrémités des baies. Ouvrez les et retirez le centre avec les akènes (poils et graines). C’est important de bien les retirer car ils sont irritants.
  • Lavez le tout soigneusement (et supprimez au passage le résiduel de poils et de graines.
  • Égouttez bien Pesez la chair. Récupérez deux fois le poids de la chair en sucre.
  •  Disposez dans une casserole avec le sucre couvrez d’eau. Portez à ébullition.
  •  Laissez cuire une bonne quinzaine de minute à couvert
  •  Laissez refroidir et mariner jusqu’au lendemain

Étape 3: Jour 2

  • Reprenez la casserole, portez à ébullition et laissez cuir 15 minutes à couvert.
  • Baissez à feu doux, découvrez et laissez mijoter doucement jusqu’à ce que la majorité de l’eau soit évaporée.
  • Récupérez les baies et étalez sur une feuille de papier cuisson / silpat

Ces cynorrhodons  confits sont à déguster ou utiliser pour décorer cakes, etc.

 

Cynorhodons confits - Au Fil du Thym

 

Astuces :

  • Les cynorrhodons peuvent être assez durs s’ils sont cueillis en début d’automne.
  • Conservation : disposez dans une boîte laissant passer l’air, et conservez facile 1 mois
Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

6
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x