Conserves de poivrons grillés (à l’huile d’olive)

Conserves de poivrons grillés (à l’huile d’olive)
Bonjour à tous,

Les week-end de fin septembre correspondent toujours à la maison aux “ week end à conserves“. Il s’agit de périodes où, tant bien que mal, j’essaye de gérer le surplus de production du potager et le mettre en conserve pour l’hiver. Ce sont toujours les moments où je me rends compte que j’ai planté trop de tomates cerises ou que les poivrons qu’on a désespérément attendu tout l’été sont tous arrivés-  bien en même temps -.  La cuisine est  alors un vrai chantier de construction, avec 3 caisses de bocaux en verre à l’entrée, le stérilisateur en marche constante, la plaque de cuisson recouverte de 3 fait-tout et le four en train de tourner pour griller poivrons, aubergines, ou autres légumes/fruits. Bref, une vraie usine à gaz.

Alors que je vaque à mes conserves (J’ai présentement encore 3kg de tomate cerises sur les bras:”( ) , j’aimerais partager avec vous une de mes “classiques” : les conserves poivrons grillés à l’huile. Peu compliquées à faire, elles sont un bon moyen de proposer en hiver quelques salades de poivrons grillés, ou d’agrémenter des plats de pâte. Je vous les propose avec de l’ail et du thym, cependant, vous pouvez adapter avec les aromates de votre choix.

Voici donc la méthode 🙂

~~

Conserves poivrons grillés à l'huile d'olive

~~

Recette : Conserves poivrons grillés à l’huile d’olive

Astuces : Consultez aussi

Billet généraliste sur les conserves

Liste des recettes de conserves et confitures sur le blog

Ingrédients

Pour 2 bocaux en verre type pots à confiture :

  • 8 à 10 beaux poivrons (comptez bien 4 poivrons par bocaux de 350 ml)
  • 2 belles gousses d’ail (1 par pot)
  • 4 branches de thym
  • Aromates de votre choix
  • Au moins 500 ml d’huile d’olive première pression à froid

 

Réalisation

Préparation des poivrons :

  1. Lavez vos poivrons, puis retirez la queue et épépinez les soigneusement.
  2. Déposez les sur une plaque à four puis faites les griller sous le grill du four ou 200°C jusqu’à ce que la peau commence se détache (cloques noires).
  3. Retirez leur ensuite cette peau et coupez les en lanières.
  4. Épluchez les gousses d’ail puis faites les cuire 10 minutes dans de l’eau bouillante (**). Lavez votre branche de thym.

Mise en conserve :

  1. Lavez vos pots  en verre et le couvercle, puis versez de l’eau bouillante dedans (couvercle également). Laissez deux-trois minutes puis videz l’eau. N’essuyez pas l’intérieur du pot, l’eau bouillante l’ayant stérilisée.
  2. Remplissez vos pots au 3/4 environ avec la gousse d’ail, le thym, vos aromates, et les lanières de poivron.
  3. (facultatif, si longue conservation) Faites chauffer l’huile à 80°C
  4. Remplissez d’huile jusqu’à tout recouvrir (pas 1 bout de poivron ne doit dépasser de l’huile). Fermez hermétiquement. Si pot à confiture (comme en photo, retournez le pot (cf *)
  5. Stockez ces conserves poivron au frais et à l’abri de la lumière (garage, etc).

 

Conservation
– Ces conserves poivron se garderont 1 mois au frais à l’abri de la lumière (=placard de garage ou de cave, avec température moyenne inférieure à 15°C).
– Si vous souhaitez les conserver 3-4 mois, une place dans un réfrigérateur est vraiment nécessaire. (ce que je fais habituellement)
– Si vous souhaitez une conservation plus longue des poivrons, il sera préférable de les congeler.

 

Important : Si vous tentez cette recette ou avez l’habitude d’en réaliser, n’hésitez vraiment pas à venir me faire part de vos essais/vos astuces.

Note (*) : Si l’huile se met à couler en retournant le pot, cela signifie que le couvercle est abîmé et permet à l’air de passer dans le pot. la conservation ne pourra se réaliser correctement. Dans ce cas, soit vous changez de pot, soit vous mettez le pot au frigo et le consommez dans la semaine

Note (**) : La cuisson des gousses d’ail n’est pas strictement nécessaire. Cependant, certaines rumeurs circulent sur le net vis à vis d’un potentiel risque de contamination au botulisme suite à la consommation d’ail conservé dans l’huile. A savoir
– c’est extrêmement rare
– si l’on veut ne pas courir de risque, il faut cuire l’ail à l’eau bouillante pendant 10 minutes.

 

~~~~

Suggestions : Quitte à préparer du poivron, essayez :

Crème de poivrons grillés

Tarte poivrons et chorizo

tarte poivrons grillés chorizo

 

~~~~

 

Mots clés :  conserve, poivron, poivron grilléhuile, olive, thym

Print Friendly, PDF & Email


33 thoughts on “Conserves de poivrons grillés (à l’huile d’olive)”

    • Bonjour,
      A ce que j’ai lu, il n’est pas recommandé de stériliser des conserves à l’huile. Chauffer l’huile aux températures indiquées risque de la dégrader et la rendre “relativement cancérigène”.
      En fait, l’huile sers déjà de conservateur, ce qui permet de garder les bocaux déjà plusieurs mois. Pour ma part, je termine me dernières conserves a peu près 9 mois après la réalisation (conservées garage, au frais, abris lumière) et pas de problèmes.
      pour une conservation plus longue, je pense que la meilleure chose reste le congélateur…
      J’espère avoir répondu à votre question.
      Bonne journée !

  • comment fais tu pour les garder aussi longtemps, les miens deviennent rances au bout de quelques jours….même en sterilisant le pot avant ,et en les gardant au “frais” ou au sombre
    je suis preneuse de ton “truc” qui fait que tu arrives à les conserver
    bisous

    • Coucou,
      Il n’y a rien de “spécial” dans cette recette/méthode. juste
      – bien ébouillanter les pots ET le couvercle, en laissant l’eau quelques minutes
      – ne pas les essuyer après ébouillantage
      – bien recouvrir tous les poivrons l’huile (pas un bout qui dépasse de l’huile, sinon c’est mort
      – je conserve les pots au frais à l’abri de la lumière, c’est à dire au garage dans un placard ou la température ne monte par au delà de 25°C (environ) même en été. Si les pots sont conservés dans les placards de la cuisine, la conservation est plus courte car les températures atteignent souvent les 30°C en été

      Après, la méthode sans risque est de les conserver au frigo, mais cela prends de la place >< Et ce que cela t'apporte une piste ?

  • Je trouve difficile de peler les poivrons, car en les grillant au four à 200 la peau reste difficile à enlever sans les briser.Y-a-t-il un autre moyen comme par exemple, les badigeonner avec une peu d’huile avant de les mettre au four.Une réponse SVP.Merci !
    adresse E’mail corbindiane@videotron.ca

    • Bonjour,
      Pour les poivrons, en théorie si la peau est bien grille (et le poivron non entièrement brulé), la peau est déjà détachée et se retirer facilement. Certaines personnes les font refroidir enfermés dans un sac plastique, il parait que cela facilite l’épluchage. Pour ma part jamais essayé, n’ayant pas de mal à griller mais peut être devriez vous.
      Cordialement,

      • le truc de laisser les poivrons bien grillés (sur plaque que BBQ, ça permet de leur garder du croquant, dans un sac platique fermé, les laisser tiédir, la peau s’enlève toute seule.. bien les essuyer, les tailler en lanière et hop…marinade huile et aromates… on est deux, j’en fais un grand bocal toutes les semaines, et je fais quelques pluspetits bocaux que je conserve pourl’hiver au frigo/ LE PIED!!!!

    • Effectivement il est plus facile de mettre les poivrons grillés dès la sortie du four, dans un sachet plastique, on ferme bien le sachet et la vapeur dégagée décolle la peau du poivron, ensuite c’est un jeu d’enfant. Par contre pour les faire griller, je les rince simplement je n’enlève pas la queue ni les graines,

    • Binjour il faut les enfermer dans un plastique fermer juste apres les avoir sorti du four pendant une demi heure la peau s’enlève toute seule 😉

  • le botulisme est dû à une toxine extrêmement dangereuse “fabriquée ” par une bactérie qui résiste très bien pendant des heures à 100°C (= T° d’ébullition de l’eau:))) quand elle est sous forme de spores. Par contre la toxine, elle, est assez sensible à la T°. Il est très important de stériliser vos conserves 10min à 120°C, c’est à cette T° que les spores de cette bactérie sont détruits,, j’ai été sensibilisée par un prof de bactériologie lorsque j’étais à l’université. Je constate malheureusement très régulièrement que les procédés de stérilisation pour les conserves se limitent à de l’ébullition.

    • Bonjour,
      Merci pour tous ces détails “techniques” !
      Pour les conserves maison, il reste difficile de monter au dessus de 100°C, sachant qu’on les fait la pluspart du temps à l’eau bouillante. Pour ma part, le stérilisateur utilisé monte à 110°C, et l’on ajoute du sel pour forcer la montée en température. Pour les conserves à l’huile, malheureusement pas de passage à 120°C possible sans dégrader les légumes.
      Néanmoins, j’avais lu que le botulisme était très rare (7-8 cas en france depuis 15 ans, imputables aux conserves maison), est ce que vous confirmez ?

  • Bonjour
    Je me mari le 12 mai et comme nous avons un petit budget je prépare tout moi même si je les fait courant janvier pensé vous que se sera bon?
    Je peut les mettre au frigo chez mes beaux parents☺
    Si vous avez d autres idées de conserve pour le mariage je suis preneuse!
    Merci d’avance

    • Bonjour,
      Tout d’abord mes félicitations.. et meilleurs voeux pour 2018 🙂
      Préparer en janvier pour mai me semble quand même un peu risqué.. il faudrait mieux les préparer courant mars et les mettre au frais.
      Tout a fait personnellement, ce qui m’embête le plus est qu’on est pas en saison pour les poivrons ( ce sont des légumes d’été), donc on ne peut acheter que des légumes venant d’ailleurs et pas très gouteux..
      Si ce n’est pas trop indiscret – pour que je puisse vous aider avec quelques idées – que prévoyez vous de faire comme repas ? un buffet ? repas à l’assiette ? combien êtes vous au mariage ? Quel temps avec vous pour la cuisine ?

  • Bonjour,
    Je vous remercie pour cette recette.
    Pensez vous que je puisse ajouter du vinaigre blanc avec l’huile.
    Merci d’avance et excellente journée.

    • Bonjour,
      oui c’est tout à fait possible d’en ajouter, le vinaigre agit aussi comme conservateur.. et même dans certaines recettes du net c’est le cas. Il faut juste faire attention que la saveur vinaigre va se transmettre aux poivrons lors que l’on ressortira le bocal.

    • Bonjour,
      Je pense que oui. Huile d’olive ou tournesol ont toutes deux une très bonne conservation. On utilise l’olive plus classiquement pour son goût (poivrons & olives sont tous deux méditerranéens),, mais rien n’empêche de changer.
      Bonne journée !

  • J’ai eu un souci avec mes bocaux ça fait la deuxième fois que ça m’arrive les poivrons sont devenu aigre…. Avant j’avais jamais eu ça….. Merci pour votre réponse d avance

    • Bonjour,
      Je ne saurais malheureusement pas comment vous aider à coup sûr pour vos conserves. Quand un aliment devient aigre, cela signifie qu’il a lacto-fermenté et qu’une bactérie à commencé à se développer. En théorie, si les poivrons sont entièrement immergés dans de l’huile (et sans contact avec de l’eau ou de l’air), cela ne devrait pas se produire. Sur le net, je n’ai d’ailleurs trouvé des cas d’aigreur que sur des haricots conservés aux naturel (ie dans de l’eau). Est ce que vous pouvez expliquer comment réalisez vous vos conserves ? Au bout de combien de temps deviennent-elles aigres ?
      Cordialement

  • Je passe faire visite en suivant le lien que “la cuisine de Poupoule ” .
    Dans une démarche de moins utiliser mon gros congélateur je veux me mettre aux conserves .
    Je vais faire les tomates ,les poivrons mais j’ai aussi vu les abricots !
    Merci pour le partage !
    Bonne journée
    Françoise

  • a mon avis l’huile d’olive devient rance, pas l’huile de tournesol. Pour mes conserves à l’huile je choisis l’huile de tournesol

    • Bonsoir,
      Pour avoir réalisé plusieurs années de suite ces conserves ou des conserves de tomates cerises à l’huile d’olive (conservation > 1an), je n’ai jamais rencontré de problème d’huile rance. C’est une des plus vieilles méthodes du monde pour conserver les aliments, donc s’il y avait eu un problème, elle ne serait pas encore utilisée 😉
      Comme vous dites, on peut aussi les réaliser avec une autre huile.

  • L’ail (ainsi que tous les légumes qui poussent sous terre), ne peut pas être conservé dans l’huile. J’ai une recette semblable que je fais depuis des années. J’y met une gousse d’ail par poivron (c.-à-d. 4 par pots), mais je les retire après 24 heures. Je referme le pot ensuite. Ainsi le gout est tout aussi bon, et c’est sans danger!

    • Bonsoir,
      Merci pour votre retour d’expérience. Je n’étais pas au courant qu’il est préférable de ne pas conserver dans l’huile les racines. Qu’est ce qui justifie cela ?
      Merci également pour votre astuce, c’est effectivement un moyen de gérer la saveur ail tout en évitant la problématique d’une éventuelle contamination au botulisme.
      Bonne soirée !

  • bonjour

    Merci beaucoup pouur ces précieux conseils,
    j’ai pris le temps de tout lire et au final je vois que vous arrivez à les garder plusieurs mois sans sterelisation, formidable!
    ma question est de savoir que si vous n’essuyez pas les bocaux en verre, attendez vous qu’ils sechent avant de les remplir ? , car sinon la présence d’eau augmente le risque de fementation

    • Bonsoir
      Pour les pots en verre, en fait :
      – normalement, quand on verse de l’eau bouillante puis qu’on la retire, le pot en verre est suffisamment chaud pour provoquer l’évaporation du résiduel d’eau. Évidement, il faut bien égoutter.
      – si on essuie les pots on contamine avec les germes (et autres) présents sur les torchons/serviette, même si ceux ci sont propres. En effet, les torchons seraient stériles que s’ils ont été longuement chauffés (> 100°), et mis dans un emballage stérile.

      Pour la conservation, oui, c’est plusieurs mois mais plutôt mis au frais dès qu’on veut dépasser quelques mois. Même cuit, le poivron reste assez gorgé d’eau donc peut virer assez vite.

      Si jamais vous avez d’autres questions n’hésitez pas, j’essayerais d’y répondre 😉

      Bonne soirée.

    • Bonsoir,
      déjà, il n’y a pas de questions idiotes quand on débute, il vaut mieux poser des questions plutôt que râter 😉
      Ensuite pour le retournement, il n’y a pas de durée fixe car l’objectif est juste de vérifier l’étanchéité si huile non chauffée/assurer un effet de vide sinon. En pratique, je dois laisser autour d’une demi heure, le temps de ranger le chantier de la cuisine. Faites à peu près cette durée là.
      Bonne soirée !

  • Et si une fois pelés et dans les bocaux..on stérilisait sans mettre de l’huile que l’on peut rajouter au moment de consommer.
    Ça permettrait de conserver 1 an?? Qu’en pensez vous?

    • Bonsoir,
      Conceptuellement, si on stérilise, oui on devrait pouvoir les garder plus longtemps (et aisément 1 ans). Après, je ne sais pas trop si cela peut marcher, car :
      – habituellement dans les conserves on a au moins un liquide de conservation (eau ou sirop sucré)
      – les poivrons étant grillés, ils sont déjà mous et j’ai peur qu’en cas de stérilisation complète on ne récupère plus qu’une purée.
      A par vous suggérer de tester, je n’ai pas vraiment d’autres conseils..
      désolée de ne pouvoir apporter plus d’informations. En tout cas si vous testez, je suis preneuse du retour !
      Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.