Promenade à l’orée du printemps

Promenade à l’orée du printemps

Bonjour à tous,

Le printemps viens tout juste de démarrer “officiellement”, avec son lot d’espérance de jours plus ensoleillés, de couleurs plus verdoyantes dans les champs et forêts, et de températures plus clémentes. Si vous avez un jardin, vous avez dû le voir venir avec le réveil des narcisses, muscariis, et autres fleurs hâtives.

Personnellement, à part le jardin qui commence doucement à s’éveiller, c’est dans les forêts du Vercors que j’ai vu doucement venir le changement. Les premiers marqueurs furent la sortie des primevères sauvages fin février, puis les oiseaux qui se sont soudainement mis à chanter après la première semaine de Mars.. et à l’occasion d’une ballade samedi dernier, c’est en fait toutes les fleurs de début printemps que j’ai pu apercevoir sur le bords des chemins. Couleurs vives dans la verdure encore jaunie par l’hiver, parfum fleuri dans l’air encore vif du petit matin..

J’aimerais partager avec vous quelques photos prises à l’occasion de mes toutes dernières ballades, toujours sur les premières pentes du  Vercors..

 

Commençons par grimper dans l’air frais (~5°C) du petit matin. Il fait bien beau, le soleil illumine les pentes, et réchauffe les pierres  recouvertes de mousses..

chemin_redim

 

 

Sur les pentes, nous traversons d’abord des allées de buis sauvages encore bien vertes, tout juste peuplées de quelques petites feuilles nouvelles. Mais juste après, à l’orée du trouée dans les arbres nous tombons nez à nez avec les premiers buissons fleuris :

arbre_branche_fleurie_redim

 

Dans les pentes, il faut prendre garde : le spectacle n’est pas que dans les airs. A terre, si les primevères illuminent les espaces ensoleillés, dans les espaces assombris par les feuillages persistents, des échafaudages de mousse rivalisent d’ingéniosité pour quitter les feuilles mortes et grimper vers le ciel  :

 

mousse_03_2016_redim

Nous continuons la route, marchons sur la crête des collines en contemplant l’horizon qui bientôt sera masqué par les feuilles.. Le chemin serpente dans les arbres, dans les pierres qui marquent les pentes. Mais juste ici, tournons vers un petit sentier, pour apercevoir juste au pied des buissons des coucous cherchant vaillamment le soleil :

 

coucou_2016_redmin

 

En nous ré-enfonçant dans la forêt, nous alternons de denses zones de buis sauvages, de genêts en formation, de troncs d’arbres défraichis masquant la lumière, et les petites clairières où perce le soleil. Ici, au pied des arbres, des champs de pervenches s’étendent, apportant des notes de violet dans la verdure encore assombrie de l’hiver:

pervenche_2016_redim

 

 

 

Lors que nous redescendons dans les chemins pierreux, prenant garde de ne pas tomber sur les pierres glissantes, nous traversons des allées de primevères. Un dernier tournant dans l’ombre des arbres, puis d’un coup, l’entrée d’une clairière nous ébloui. Nous clignons des yeux, avançons quelques pas avant de tomber sur les derniers coucous, qui balisent la fin de la forêt :

Coucous 2015_redim
Dans cette clairière, en dessous des grandes herbes, les premières violettes du printemps illuminent l’espace de notes bleutées. Le printemps est bien là :

violettes_redim

 

 

Voilà, quelques photos d’il y a deux ou une dizaine de jours, prises à l’occasion de mes ballades. En espérant avoir partagé avec vous un peu de l’émerveillement qui me traverse à voir la nature s’éveiller, je vous dis à demain pour une nouvelle recette. 😉

 

Cordialement,

Florence

 

Print Friendly, PDF & Email


S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
la nonna

un air de printemps flotte sur ton blog, j’adore, bisous

Nathalie

Une petite ballade fleurie!! Les jours rallongent et c’est bien agréable! Bonne soirée


3
0
Si vous avez envie de commenter, cliquez ici ;)x
()
x