Something like spring..

Bonjour à tous,

Comment ne pas se réjouir du week-end que nous vivons actuellement : grand ciel bleu, températures printanières, instants ensoleillés.  Cet air chaud venu du maghreb semble disperser sur notre beau pays un air de printemps avant l’heure.  J’en suis heureuse et n’hésites pas à en profiter : premières balades au grand air en tee-shirt, premières touches fleuries , premières photos le nez dans l’herbe.. mon esprit aurait déjà envie de se mettre à l’heure de Mars. Mais dans le jardin, dans les forêts,outre les perce-neige qui fleurissent, toute la Nature reste au calme de l’hiver.  Les insectes ne bourdonnent pas encore,  les couleurs restent ternes, les herbes sèches, et les vert absent..étonnante dissonance

Je profite de ces instants tout comme j’en reste soucieuses.  Et si l’hiver était déjà fini alors qu’il n’a que trop peu duré ? Comment la Nature réagira si elle démarre sa course du printemps et que de nouvelles fortes gelées nous arrivent ? Il y a un air d’étrangeté dans ces si flagrantes modifications du climat.. En me baladant sous le soleil, je souhaite que la météo reste clémente avec la Nature, et lui permettent de révélé son immense beauté quand Mars & Avril seront venus. Prières d’une simple terrienne amoureuse des forêts et des fleurs…

 

En attendant la vraie arrivée du printemps, j’aimerais vous emmener avec nous en balade dans les collines ensoleillées d’hiver.  et juste avant de repartir, j’aimerais aussi vous montrer les petits miracles de la nature que sont les perce-neige du jardin..   Venez profiter avec nous de cette douceur d’hiver… 🙂

 

~~~ Dans les collines ~~~~

 

Partons sous un grand soleil, dans une forêt illuminée..

 

Les bords des chemins sont encore secs de l’hiver, seuls sapins et lierres apportant une note de verdure.

Mais cela n’empêche pas de profiter du moment. Mes compagnons ne rechignent pas à la sortie !

 

Dans les buissons, les rayons de soleil égayent les rouges de jeux de lumières vifs. Transparence écarlate des feuilles…

 

Dans les coins les plus pierreux et exposés, je découvre les premiers signes du printemps : des petites tussilages sortent de terre

 

Marcher encore dans cette forêt sèche et silencieuse. Le temps nous invite à penser au printemps. La Nature revêt encore son silence bien hivernal, étrange contraste de saisons..

Marcher dans la forêt

Jusqu’à ce que l’horizon se débouche vers le Bleu Vercors..

 

 

Je redescends dans les forêts de sapins..

 

 

Pour découvrir les toutes premières messagères du printemps égayer les coins bien exposés. Il y a un air de printemps dans l’air..

~~~ Dans le jardin ~~~~

 

Dans mon jardin, dans les coins bien exposés, j’ai vu les premières fleurs de fin d’hiver percer la pelouse. Touches de blanc et de nacre dans les teintes ternes de l’hiver les perce neige recueillent tous les ans mon admiration. Avec eux, j’ouvre la saison des macrophotographies de l’année, remet le nez dans l’herbe pour les admirer, les capturer sans les blesser, accueillir ces premiers souvenirs d’une Nature toujours aussi belle.

J’aimerais partager avec vous un petit « best-of photo » dédié à ces fleurs 🙂

 

En duos..

 

Photos de famille..

 

 

 

 

Et je crois ma préférée : façon portrait 🙂

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de

9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonsoir, merci pour cette belle balade bucolique il y a pas si longtemps la promenade se passait sous la neige avec aussi un grand ciel bleu quoique le bleu n’était pas le même. Les perce neige j’adore cette fleur. Par contre je suis un peu comme vous je disais cela à une personne vendredi oui ce temps est magnifique je ne vais pas me plaindre certes. Mais pourvu que nous ne le payons pas trop chère au détriment de dame nature qui paie un lourd tribu. Nous avons même vu hier un papillon magnifique noir et orange, nous étions très surpris de le voir virevolter autour de nous. Mais lorsque nous voyons les champs, et la plaines, qui sont encore bien jaunes et très secs!!!!!!! Je me dis nous avons eu un hiver trop doux, pas assez de neige, et je vois nos montagnes qui étaient enneigées enfin fondent à vu d’œil, je crains pour le printemps et l’été. Mais bon j’arrête d’être pessimiste ce n’est pas mon caractère et je suis bien contente de voir une telle lumière et de très beaux couchers de soleil et se balader tranquilou. Merci pour ces belles photos, et votre chien est toujours aussi heureux avec la neige ou sans.
Bonne soirée.

Bonjour , Florence.
Encore moi j’ai pensé à vous Facebook je suis plusieurs amateurs photographes de ma région auvergnate, et une dame avait mit une photo aussi avec des perce neige et à écrit ce ce. Et j’ai pensé à vous et vos photos et je vous mets ce qu’elle à écrit.
Bonsoir … cette journée fut ensoleillée et très agréable
Perdues dans la blancheur de la neige, naissent soudain de jolies petites fleurs annonçant la fin de l’hiver.
Le perce neige se fait le messager du printemps et tapisse les prés de ses clochettes délicates…
 » Une légende raconte que lorsque la Neige fut créée, Dieu lui ordonna de trouver sa propre couleur. Celle-ci se tourna vers de nombreuses fleurs, mais toutes refusèrent de partager leur couleur. Seul le perce neige accepta de lui offrir sa blancheur. Pour le remercier, la Neige permit au perce neige d’être la première fleur à passer la tête au travers de l’hiver. »…
Bonne journée Florence, et au plaisir de vous suivre et de découvrir encore de belles choses.

Le soleil qui réchauffe la terre et çà donne naissance à de jolies et frêles perce – neige .
C’est si beau la nature ,respectons la tous et toutes ensemble …

J’adore le printemps, même si nous ne sommes qu’en février. Renaissance, c’est ce que fais la nature et j’aime cela. Belles photos.

J’aime tes balades, elles sont chaudes au cœur…
Tes photographies sont splendides et criantes de vérité, l’émotion est là …
Une belle journée à apprécié, le froid revient, mais avec du soleil, magique…,
il nous emplie de joie. Douce journée

J’ai une tendresse particulière pour les perce-neige, depuis l’enfance…
Et dis-donc, j’en vois une qui semble préférer courir que marcher sur les chemins !