Balade botanique : A l’orée du printemps (mars 2021)

Bonjour à tous et toutes,

La nature ne saurait nous tromper :  le printemps est arrivé. Dans les champs, les friches, les chemins, la végétation a gagné en hauteur et en couleurs. Les herbes ont grandi, les arbres à baies et à fruits commencent à se charger de fleurs.. . Alors que diriez vous d’une balade botanique à la découverte de la nature en ce début de printemps ?

Cette année encore, je m’étonne de la précocité de la végétation dans le Gers. Dès début mars, il faut être au taquet pour observer les changements, l’apparition des nouvelles fleurs, les premières feuilles des arbres. Certes, les basses températures de la dernière semaine ont freiné cette exubérance, mais toutes les plantes restent dans les starting blocks. A quasi chacune de mes sorties, une nouveauté vient apparaître sur les chemins, et laissant présager l’exubérance de la mi-printemps.

Alors partons donc pour une balade botanique mars 2021..

 

****

Commençons notre balade botanique mars 2021 sur les bords de champs, où le signe le plus marquant de l’arrivée du printemps est la floraison des prunelliers. Ces arbustes bas, à épines, de la famille des pruniers sont souvent les premiers à égayer l’étage arbustif de fleurs. Précoces, robustes au chaud, au froid, ils sont communs dans toute la France. Leur bois jeune est utilisé pour la réalisation du vin d’épine, assez typique dans l’Ouest de la France.

 

Peu après, suivent les pruniers sauvages… et pas n’importe quels pruniers : les pruniers à cochons (ou pruniers de Damas) ! Ces jolies fleurs blanches que vous voyez là laisseront place cet été à de délicieuses prunes noires très acidulées. Si vous comparez avec le prunelier, vous remarquerez que les pétales des fleurs sont très ronds pour le prunier de Damas et plus pointues et fines pour le prunelier.  Les jours bien ensoleillés, ces fleurs font le régal des butineurs…

 

 

Si nous faisons quelques pas pour rejoindre les champs ou plutôt les friches, nous remarquons vite de petites tâches blanches près du sol. Avec leur tige gracile, elles semblent presque flotter dans les airs…  C’est la cardamine hérissée qui est apparue, vite reconnaissable par la rosette de feuilles au ras du sol, avec cette forme découpée et ronde si typique. Elle peut se déguster et agrémenter les salades, le saviez vous ?

 

A côté, nous ne pouvons pas passer à côté de la floraison des pissenlits. Mais si je vous montre la photo ci-dessous, savez-vous à quelle espèce de pissenlit il appartient ?

 

Balade botanique mars 2021

 

Pas facile, non ?

En fait, il existe plusieurs variétés de pissenlit donc les plus communes sont le pissenlit lisse et le pissenlit officinal. Le premier, comme son nom l’indique, a des feuilles plutôt « lisses » au ras du sol, et des fleurs plus basses (cf. photo en dessous, à gauche). Le second se reconnaît par des feuilles souvent dressées, des fleurs à 20-25 cm du sol (cf. photo en-dessous à droite). Sur la première photo, c’était un pissenlit lisse 😉

 

A côté du pissenlit, dans les champs, on peut souvent apercevoir les longues feuilles et les inflorescences  noires du plantain lancéolé. Ce dernier s’identifie vite avec ses feuilles très allongées et souvent pointées vers le ciel, son inflorescence avec un bouton noir, parfois entouré d’une nuée d’étamines blanches. Pour l’anecdote, ces inflorescences ont un goût de champignons. ^^

Balade botanique mars 2021

 

Mais la plus grande vertu du plantain lancéolée est sa capacité apaisante.. notamment après contact avec les orties. Frottez une feuille de plantain, cela atténue vite la démangeaison (testé et validé ! ). En passant,  je ne vous parle pas de l’ortie au hasard, elle vient tout juste de pointer le bout de son nez dans les coins frais… pour le plus grand bonheur des amateurs de soupe d’orties ou des utilisateurs de purin d’ortie.  D’ailleurs, avec vous déjà remarqué qu’elle a de nombreux « pics » sur le bout de ses feuilles âgées. Elles sont une des explications des démangeaisons. 😉

 

Marchons encore quelque peu et rejoignons le bord des rûs et des petits lacs du Gers. Dans certaines mares, la menthe aquatique pointe également le bout de son nez. Elle fleurira courant juillet-août, en jolies inflorescence rondes et roses-mauves. Aujourd’hui, si vous vous promenez sur les bords et la frôlez (ou que vos chiens la frôlent.. ), vous ne pourrez pas passer à côté de cette senteur menthe si particulière.

 

Balade botanique mars 2021

 

A côté, les saules que nous avons aperçus lors de la balade botanique de février sont cette fois bien fleuris. Symphonie brillante au petit matin.. Bientôt les fleurs laisseront place aux feuilles.

Balade botanique mars 2021

 

En parlant de feuilles, dans les coins plus secs, peut être avez vous aperçu les premières feuilles de cognassier. Elles sont repérables de loin, non pas par leur forme, mais par leur couleur vert tendre si particulière et si typique. Aucun autre arbre n’arbore une couleur si tendre.. Dans quelques jours, il se couvrira de fleurs poudrées, puis  plus tard de coings. 🙂

 

Balade botanique mars 2021 - Cognassier

 

A côté des cognassiers dans certaines haies, les lauriers-sauces commencent à arborer leurs fleurs. Membre fondateur du bouquet garni, indispensable en cuisine, ce laurier existe à l’état sauvage dans le Sud de la France. J’en ai découvert des haies naturelles entières sur certaines collines !

 

Balade botanique mars 2021 - Laurier Sauce

 

Continuons notre balade botanique mars 2021 pour rejoindre un sous-bois. Parfois, à l’ombre des arbres, on découvrent encore les violettes. Il en existe plusieurs sortes, souvent difficiles à distinguer si on ne met pas le nez dans l’herbe et que l’on ne sait pas exactement quoi regarder. Je peux vous donner deux clés d’identification:
1 ) La présence de poils sur la tige
2) Le fait que la tige de la fleur soit directement rattaché au pied ou sur une première extension de tige

Si vous observez 1) et pas 2) alors c’est une violette hérissée. Si vous observez 2) et pas 1), alors c’est une violette des bois 😉

 

Je terminerais cette balade avec une jolie fleur couleur de soleil : la renoncule. Il existe nombreuses sortes de renoncules, de multiples formes et couleurs, dont certaines peuplent nos jardins.  Nous serions tentés d’appeler celle-ci « bouton d’or » mais nos « boutons d’or » rassemblent également de multiples variétés. Celle-ci est une renoncule bulbeuse, reconnaissable par sa hauteur (jusqu’à 40-50cm), et la présence de poils sur les feuilles et la tige. « Bulbeuse ? » vous me direz ? Oui, il y a un bulbe en dessous, mais je ne vais préserver l’intimité de la plante 😉

 

****

 

Nous voici à la fin de notre balade botanique mars 2021. Rendez -vous pour la prochaine courant avril. D’ici là, la nature devrait avoir bien changé et nous pourrons sans doute apercevoir les premiers orchis 🙂

Bonne journée !

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
Étiquettes:
S’abonner
Notifier de
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Bonjour et merci pour cette nouvelle balade « herborisante ». Un bel article documenté, de jolis clichés, une ambiance douce…..merci aussi pour la flore de votre blog que je consulte souvent à mes retours de randonnées avec de nouveaux « trésors » à identifier. Bonne journée à vous et vive les nouveautés nature d’avril !

Bonjour, photographié la potentille printanière sur une pelouse sèche de corniche calcaire et des corydales roses et blanches, inconnues pour moi jusque là. Je vais retourner avec plaisir dans le bois pour confirmer la » variété » ( creuse, rigide….) Je ne cueille pas les plantes ! Bon dimanche ☀ à vous. Merci.

J’adore partir en promenade dès le matin! Quelles jolies photos qui nous permettent de profiter du printemps. Je ne doute pas que je regarderai les pissenlits d’une autre façon. Bonne journée et merci pour cette balade.

Merci pour cette balade fleurie. Et merci pour ces explications. Moi j’en suis restée au niveau : « oh! une fleur ! » https://s.w.org/images/core/emoji/13.0.1/svg/1f605.svg

Bonjour. Merci pour cette belle promenade et ces photos. Il faut savoir admirer tout ce qui nous entoure et prendre le temps de la découverte. Que de beaux paysages. Bon week-end. Fanny.

Merci pour toutes ces informations, je ne regarderai plus jamais les pissenlits de la même manière avant de leur couper la tête pour éviter qu’ensuite ces jolies fleurs devenues toutes légères n’aillent se disperser un peu partout!
Savez-vous d’ailleurs si les fleurs de ces deux espèces peuvent être utilisées pour la fabrication de la confiture/miel de pissenlit ?
Bravo pour vos toujours magnifiques photos!

Merci pour cette belle balade dans la campagne. Ne manquaient que la douceur de l’air sur la peau et les senteurs d’humus! Mais l’ordinateur ne peut pas tout! Magnifiques photos, commentaires très clairs.

De superbes photos encore… J’aime beaucoup tes promenades botaniques !

Merci pour cette belle balade. Je me suis régalée! Petite question sur les violettes, sont-elles toutes comestibles?