Astuces zéro déchet #2 : Quelques idées pour la maison

Bonjour à tous et toutes,

Alors qu’une nouvelle semaine démarre dans la pluie, tout porte à rester tranquillement au chaud dans son petit chez soi. Tiens, en parlant de la maison, est ce que vous avez fait des trouvailles écologiques ces derniers temps ? Des idées d’économie, de récupération, de zéro déchet ?

Alors que la journée d’hier était pluvieuse du début à la fin, je me suis amusée à compiler quelques-uns de nos astuces toutes bêtes sur la thématique “zéro déchet”. J’aimerais vous les partager, afin que nous puissions échanger autour. Je ne prétends pas avoir tout trouvé, donc n’hésitez pas à donner vos pratiques que je (et nous) puisons nous améliorer dans nos pratiques 😉

 

~~~~

 

• Quand on emménage / ramène un meuble / ramène de la décoration

Quand on achète quelque chose de neuf, il est souvent accompagné d’emballage, papier à bulle, etc. Nous avons pris l’habitude de conserver les sacs (surtout ceux en tissus), les petits cartons, papier à bulle et autre pour une utilisation ultérieur (comme par exemple l’envoi de cadeaux de noël). Tout est groupé dans un coin du garage et prêt à servir. Si vous pratiquez déjà, vous devez connaître : on a jamais trop de papier à bulle 😉

 

~~~~

 

• Au salon/pièce de vie

 

  • La partie “variable” de la décoration du salon est composée de décorations “home made” pensées dans un objectif de ré-utilisation :  Des photophores en pot de yaourt, des objets en papier que l’on peut ranger au garage puis les ressortir (ex : tournesols en papier pour l’été), des pots en verre avec des bulbes de plante.. rien ne se perds, tout se transforme.

  • Les plantes “hors service” ou les résiduels des (très rares) bouquets finissent désormais dans le compost. Cela comprends les feuilles/fleurs mortes, les anciens bouquets. Rien dans la poubelle, tout en recyclage ^^

 

  • Nous avons banni les revues types “programme TV”  et magazines “jetables”: entre les programmes télé disponibles sur le net et les services de guide télé inclus dans la télévision, les revues programmes télé n’ont plus franchi le seuil de notre porte depuis plus de 10 ans.  Pour les magazines jetables (quotidiens, hebdos), tout se passe aussi sur les sites internets officiels ou des sites de lecture comme “zinnio.com”.  Autant de papier en moins ^^

 

  • Nous avons éliminé les lingettes nettoyantes jetables : Il n’y en a plus une seule qui traîne à la maison depuis 2 ans, mon mari ayant tout remplacé par des lingettes micro fibres. Ces lingettes sont lavées en machine dès qu’elles sont très sales. Le nettoyant sol est devenu “home made” et vous trouverez la recette par ici.

Nettoyant multi-surfaces maison & écologique

~~~~

 

· Au bureau / dans la bibliothèque

Nous n’avons pas tous une “pièce bureau” mais nous avons tous un bout de table où les enfants réalisent leurs devoirs et nous traitons les “affaires courantes” de la maison. Ici aussi, on fait attention aux déchets :

  • On écrit sur les feuilles côté recto et verso : En fait, nous avons constitué une ne pile de feuille “brouillons” comprenant tous les papiers à moitié usagés, pour les usages types gribouillages, calculs math, notes rapides, etc
  • On recycle les enveloppes en post-it : Il suffit de découper rapidement les enveloppes, virer la partie plastique, et on obtient quelques morceaux de feuille de taille post-it, placés dans une enveloppe pour utilisation ultérieure.
  • Les pots à crayon/stylos/ de la maison sont des gobelets récupérés ou encore des pots en cartons fait maison (cf tuto si jamais cela vous tente).

~~~~

 

• En cuisine

La cuisine doit être la source principale de déchets de la maison. J’avais écrit un billet dédié il y a quelques temps que vous pouvez retrouver par ici .

Depuis ce billet, dans les nouveautés :

  • J’ai remplacé tous les sachets de thé ou tisane existants par une petite boule à infusion dans laquelle je place mes plantes. Des petits sachets en moins 😉
  • Les éponges au durées de vie limitées ont été remplacées par des lingettes microfibre lavables (cf photo du nettoyant) ,+ une boule grattante. Sincèrement, je n’y croyais pas, mais cela marche super bien et évite énormes le gâchis des éponges.
  • J’ai essayé de faire mon propre liquide vaisselle écologique.. mais malgré 4 tentatives, n’arrive toujours pas à trouver la bonne recette .. soit trop liquide, soit elle laisse des traces grasses.. si vous avez la recette, je suis preneuse !!

 

~~~~

 

• Dans la chambre

Pas grand-chose de spécifique dans les chambres.. Ah si peut être : Nous ne mettons quasi aucun vêtement dans la poubelle mais préférons essayer de les valoriser

  • Pour ceux  en très bon état (vêtement des enfants trop petits, goûts personnels qui ont changés alors que la pièce a été mise 3 fois), on essaye de les troquer avec les amies ou alors les offrir à des proches et trier dans les conteneurs dédiés, que .
  • Pour les autres l’on trouve dans les conteneurs recyclages. Je n’ai malheureusement pas d’information sur leur devenir une fois dans ces bacs, j’espère qu’ils sont effectivement valorisé.

 

~~~~

 

• Dans la salle de bain

La salle de bain et tous ses consommables sous emballage plastique doit être la deuxième source de déchets de la maison. Nous avons réussi à réduire quelque peu les déchets avec les astuces suivantes :

  •  Remplacer le gel douche par du savon solide : durables, moins emballés, aisément trouvables en version artisanale, les savons n’ont que des avantages. Ils nettoient autant que nos gels douche et ont une composition 100% naturelle. La transition gel douche -> savon n’a pas été faite par tout le monde ( l’un de nous ne supporte pas le savon.. ) mais la poubelle en a été significativement réduite avec les efforts des autres. Sincèrement, je n’imaginais pas que ces jolis flacons prenaient autant de place.

  • Remplacer le shampoing en flacon par du shampoing solide : bon .. en fait.. c’est mon prochain objectif, j’attends de terminer les flacons qui restent dans mes placards…

 

  • Utiliser une brosse à dents à tête jetable : Nous avons remplacé depuis quelques mois les brosses à dent “plastiques” jetable par des brosses où seule la tête est à changer. Trouvées en magasin bio, ces brosses à dents ont le double avantage de produire un peu moins de déchet et d’être très économiques.

 

  •  Limiter l’utilisation des lingettes : Pas de lingette fraîcheur, démaquillante, ou bouts de coton à la maison, souvent utilisées 10s puis jetées, tout se passe au gant de toilette… et avec un peu d’huile de coude !

~~~~

Allez, à vous : quels sont vos astuces “zéro déchet” dans votre maison ?

Bonne journée !

Print Friendly, PDF & Email

17 Replies to “Astuces zéro déchet #2 : Quelques idées pour la maison”

  1. un article interessant, moi je n’utilise plus de produits d’entretiens…ni adoucissant du commerce..j’ai essayé la lessive au lierre, mais pas convaicue pour les polos de travail de mon mari…

    1. Coucou,
      Si tu as une bonne “recette” pour le produit vaisselle, je prends !! j’en ai testé 4 , pas une seule n’a donné un résultat satisfaisant.
      Pour les lessives, j’ai beaucoup d’hésitations à les faire maison, craintes d’allergies, que mes gourmands ne supportent pas le contact…

  2. Et les bocaux en verre. Ne pas les jeter, les utiliser pour les achats de produits en vrac, y mettre un reste de repas direction frigo. Plus de boîte en plastique. En prime dés qu’on ouvre le frigo, on voit le contenu et on pense à le consommer.

    1. Bonsoir,
      Comme vous, je récupère quasi tous les contenants en verre (c’était décrit dans l’article zéro déchet en cuisine).
      j’utilise beaucoup les bocaux en verre pour le stockage des produits secs (lentilles, amandes, farine, etc).. Mais reste assez adepte des “tup'” pour le stockage des restes de repas : c’est quand même moins lourd et bien moins encombrant. Quand le frigo se retrouve souvent plein, toute astuce gain de place est bien utile..

  3. Pour les papiers je fais comme toi je les utilise en guise de brouillon ou pour faire la liste des courses.
    Pour laver la vaisselle à la main tu utilises le chiffon microfibre ? Parce que moi je l’utilise pour essuyer les surfaces de la cuisine mais pour laver casseroles ou poêle j’utilise une éponge.
    Franchement si c’est possible de se passer de l’éponge j’en serait bien contente.
    Pour se démaquiller il existe un chiffon tout doux spécialisé qui se réutilise car une fois sale on le passé en machine et hop on s’en ressert. Ma fille m’en à rapporter du Canada, un grand tout rose.
    Mais j’ai vu la dernière fois à ma pharmacie qu’ils en vendaient et je suis sûre qu’en magasin bio on doit trouver ça.
    Après je suis une fervente du recyclage donc je recycle le verre, le papier et le plastique bien sûr, les ampoules, les piles, les cartouches d’imprimantes et je rapporte mes vielles radiographies aussi.
    Je fais moi même mon produit vitre, sol, antique -calcaire. Je nettoie beaucoup avec le vinaigre blanc, le bicarbonate.
    Je me suis pas encore lancer dans la fabrication de tablettes lave vaisselle. Je suis preneuse d’une recette pas trop compliquée.

    1. Oui, les chiffons passent très bien pour la vaisselle. (enfin pas tout à fait c’est des chiffons mis en forme d’éponge, trouvés par ma beau papa en vente par correspondante) . Il faut juste prendre l’habitude de sortir la boule grattante au moindre truc qui accroche, car ces chiffons ne grattent en rien. A part cela, c’est nickel.
      Merci pour l’astuce du chiffon démaquillant. Je note !
      Pour les tablettes lave vaiselle, je ne pourrais pas trop te renseigner.. mais j’ai vu passer de bonnes recettes sur le groupe facebook des licornes (https://www.facebook.com/groups/976276749102927/) Tu devrais y jetter un coup d’oeil.
      Bonne soirée !

  4. Je ne suis pas en avance par rapport à toi , mais je recycle les pots en plastique, les verres ébréchés, pour les remplir de bière à l’attention des limaces….
    Je suis toujours atterrée par le nombre de déchets, je vais essayer de faire mieux…..allez, j’y crois ! merci à toi…

    1. Je te rassure, je ne suis clairement pas en avance non plus part rapport à certains 😉 Il faut juste essayer d’avancer, progressivement.. et on va y arriver 🙂

  5. Pas de lingettes jetables ici non plus, mais encore un peu de coton (pour les “bobos”)… et j’essaie de remplacer le savon liquide par du savon solide !
    Pour le ménage, j’ai une grosse pile de chiffons microfibres “carrés” qui servent un peu à tout : poussières, plan de travail, serpillière d’appoint (quand le chat renverse son eau par exemple), mais aussi entretien des cuirs …
    Pour le papier bulle, si si on peut en avoir trop : j’en avais 5 cartons de déménagement bien pleins à l’issue d’un précédent déménagement ! (et encore, ce n’était que ce qui était en assez bon état pour être récupéré ! ) Et globalement, j’en reçois plus que ce que j’en envoie…
    Et sinon, pour les cadeaux, je pratique de plus en plus le cadeau dématérialisé ou consommable: un cours de quelque chose pour les enfants (loisirs créatifs, cuisine, etc), du thé pour ma mère, ….
    Et en parlant de thé : j’utilise à la maison du thé/tisane en vrac (pas au bureau pour des questions de praticité.. ) avec un infuseur que je possède depuis plus de 10 ans. J’achète donc ce thé/tisane en vrac, sauf que certaines marques ne proposent pas de recharges mais uniquement des boîtes pleines… Or j’ai déjà bien assez de boîtes que je vide/remplis au fur et à mesure ! Une nouvelle boite ne me sert à rien, et risque de finir en “déchet”…

    1. Le coton reste aussi “obligatoire” pour les bobos, question d’hygiène.
      Pareil pour les chiffons microfibres.. j’avais oublié de le préciser, mais avant les éponges, on les avait adopté 😉
      Pour le papier à bulle, ayant de la famille au loin, c’est toujours pratique quand il faut transporter des cadeaux comme les bouteilles de vin (vu la région où l’on habite, c’est assez incontournable 😉 )
      Pour la récup’ des boîtes, effectivement, c’est tant qu’on trouve une utilité. Après cela termine en recyclable..

  6. Je fais ma propre lessive pour le linge. J’utilise du savon en pain pour le corps et les cheveux. Je lave la vaisselle au savon noir. Je fais mes courses avec des contenants pour ne pas prendre de sachets. Je n’achète plus de fromage râpé mais un morceau de fromage que je râpe moi-même. J’achète en vrac dès que c’est possible. Je n’ai plus qu’un seul abonnement et je vais à la Médiathèque. J’écris aux entreprises qui m’envoient des catalogues pour leur demander de ne plus le faire. Je cuisine les fanes de radis ou les fanes de carottes. Je fais des petits carnets avec les papiers des enveloppes ….
    Mais j’ai encore à progresser vers le zéro déchet.

  7. sympa ton article, moi pour ce qui est ménage ne n’utilise plus que savon noir et vinaigre, j’ai aussi remplace mes éponge jetable par des éponges en microfibre et je fais ma poudre pour le lave vaisselle maison, comme toi pas encore trouvé la bonne solution pour le liquide vaisselle mais j’en utilise assez peu en fait, un lavage à l’eau bien chaude est souvent bien suffisant. Mon prochain défis concerne la salle de bain..affaire à suivre!!!! bisous bisous

    1. Pour le ménage, on a adopté le “nettoyant multi-surface” qui marche vraiment partout. Il n’y a que les vitres où il faut rincer sinon c’est top.
      Pour la vaiselle, malheureusement, le lavage eau chaude n’est pas toujours suffisant : dès qu’on laisse un peu traîner, ou qu’il y a du fromage, c’est bien dur sans “décapant”..

  8. Comme toi, j’utilise beaucoup de produits nettoyants home made, mais je n’ai pas non plus trouvé la recette de liquide vaisselle qui me convienne. par contre, je prépare ma propre poudre d’argile depuis des années, et je trouve ça top. Pour le savon dans la salle de bain, je le prépare moi même mais en version liquide, et je recharge donc régulièrement les flacons. Je dois néanmoins continuer à acheter certains produits pour deux de mes enfants qui ont des allergies particulières. Comme toi, je suis également la reine des lingettes microfibres lavables et très efficaces.

    1. Je serais curieuse de ta “recette” de savon, histoire de tester à la maison 😉
      Effectivement dès qu’il y a des allergies ou des sensibilités, cela devient difficile..

  9. J’aime bien ces articles, et encore plus quand on les reçoit dans sa messagerie, ça veut dire que la presse commence à s’intéresser aux mêmes choses que nous. 🙂 J’essaie moi aussi de faire le moins de déchets possible, c’est pas facile, parce que ma situation financière est assez précaire et que des gens m’offrent des courses de temps en temps, et eux ne choisissent pas des produits en vrac. je ne me permettrai jamais de les juger sur ça, ils sont déjà si gentils de m’aider. Toutefois, j’évite les supermarchés, lieux de grande distribution d’emballages, et quand je fais mes courses, je privilégie le vrac. Pour mes produits ménagers, je n’ai pas été très convaincue par mes tentatives de DYY, alors j’achète en vrac, pas de nouveau contenant. Dans mon magasin bio, ils récupèrent les contenants qui ne nous servent plus, de la même manière on peut en récupérer un si on en a besoin. J’ai gardé quelques habitudes, que je gère du mieux possible, parce qu’avec des ados, c’est infernal. Moi je n’utilise plus de savon, mais il y a encore des gels douche au bord du bac … Ils utilisent des éponges, plus facile à rincer, à moi les lavettes microfibres. Pas de plats déjà cuisinés, pas de chips, pas/peu de boissons du commerce ….. Grosse déception sur le recyclage du verre, nous devrions nous activer pour réintroduire les consignes. Pour le papier, comme vous, sauf que je ne me fatigue pas à découper, c’est à l’arrache !!et quand j’imprime pour moi, c’est sur du papier qui a déjà servi d’un seul côté. Compost et poules du voisin pour les épluchures. J’utilise encore pas mal de coton et de coton tige, parce que j’ai une maladie de peau, et pas envie de gérer le cycle du lavage en plus des soins. Mais ma fille se démaquille avec des petites lingettes lavables que j’ai fabriqué avec des vieilles serviettes de toilette. J’utilise des éponges comme protections périodiques, mais mon ado utilise des protections jetables, plus pratique au lycée …. Lavables à la maison. Comme lessive j’utilise du savon de Marseille que je râpe, c’est aussi le meilleur détachant. Je récupère beaucoup de linge à droite à gauche, il ne faut donc pas être très regardant sur les harmonies …. Les vêtements on les donne puisqu’on nous en donne aussi beaucoup, et on les met à la benne de recyclage. Pour info, il y a un site de la société qui collecte les vêtements, pour savoir ce qu’ils en font. J’ai très, très peu d’appareils électriques. Mon volume poubelle ménagère est environ un sac de 30 litres toutes les 6/7 semaines. Mais j’ai malgré tout pas mal de tri, briques de lait, pots et boites de conserve et confiture que plus personne ne veut (trop de récup !!! 😀 ) emballage de chocolat. J’ai vendu de la presse pendant plusieurs années, j’en lit encore un peu, j’aime bien ma marchande de presse, j’ai pas envie qu’elle perde son magasin …. et les magasines féminins, fournissent de très belles enveloppes, si on aime envoyer du courrier, et combien de lecteurs/trices dans les salles d’attente ??? :D. Sans porter de jugement, aucune de nos actions ne sont sans impact, aussi les consultations internet font fonctionner des data-center, qui produisent beaucoup de chaleur pas toujours (très rarement) recyclée, donc c’est un gros gaspillage énergétique, qui impacte le détraquage climatique, cela concerne toute l’édition. Un livre en papier, se prête et peu profiter à plein de personnes, beaucoup plus qu’un livre téléchargé, et il n’a pas besoin d’être rechargé. (Je sais que les liseuses sont peu gourmandes en fonctionnement, mais en composants ??? ) Il y a des déchets qui ne se voient pas, ce n’est pas pour autant qu’ils n’existent pas. On pense aux enfouissement de déchets nucléaires … Des bombes pour nos descendants, pendant des milliers d’années. Le plus important est d’être conscient/es de tout ça, et de toujours essayer d’aller vers le moins pire, il est un fait que nos besoins ont beaucoup évolués. mais nous évoluons aussi, puisque nous pouvons partager ici, sans nous connaitre, nos combines et nos astuces pour nous adapter. Merci de cet espace de partage. Faisons de notre mieux. La longueur de ce message est un scandale !!! 😀

    1. Déjà, merci pour votre commentaire, très instructif 🙂
      En vrac :
      – le “zéro déchet” est plus un terme usuel qu’un vrai objectif.. je pense que malheureusement ce n’est pas possible. Comme on vit dans un modèle avec peu de confiance, beaucoup de monde, difficile de mettre des contenants consignés systématiques.. Et difficile aussi de sensibiliser tout le monde.. on encore d’appliquer. Mais on peut – comme vous le dites – déjà changer des choses en prenant conscience de nos gestes
      – Je partage pas mal de vos petits gestes, et me retrouve aussi dans l’embarras pour d’autres : typiquement pour les abonnements aux magazines : ils sont très limités, mais je n’arrive pas à m’en passer d’un où je prends un réel plaisir à le lire, au moment de la sortie, et bien des années après. Pour les liseuses, personnellement je n’en suis pas fan et ne sais pas quoi en penser
      – les lectures, publications & stockage le net ont effectivement un impact que l’on arrive pas à mesurer. J’ai entendu ce week end que typiquement voir un film consomme (entre les requêtes web, data center) autant qu’un frigo branché 1 an. On peut faire quelques gestes pour limiter les données (ex: trier ses mails, arrêter les consultations inutiles, éviter de “flooder” sur les réseaux sociaux pour rien ), mais au delà c’est hors de contrôle. Il faudrait probablement légiférer au niveau international pour 1) limiter la mémorisation des données personnelles 2) obliger les data center à disposer d’un comportement “écolo”.. C’est hors de notre portée..
      Bref, encore des choses à faire.. mais c’est enthousiasmant de voir que la société s’y sensibilise et qu’il y a de la bonne volontée 🙂
      Bonne soirée !

Laisser un commentaire