Astuces pour protéger son jardin de la canicule

Bonjour à toutes et tous,

Cet été est difficile pour nous et la nature. Entre la sécheresse, les vagues de chaleur voire de canicule, la nature souffre. Nos jardins ne sont pas en reste, en particulier les potagers ou les toutes jeunes plantations. A titre personnel j’ai déjà vu/vécu des cas où des arbustes (pourtant arrosés) ont « cramé » en moins de 24H. Depuis mi juin, je « bataille » pour faire survivre mon jardin, utilisant des méthodes classiques (paillage.. .) comme beaucoup plus hétéroclites…

C’est à l’occasion d’un échange sur les réseaux sociaux sur le sujet, j’ai découvert que nous étions beaucoup dans le même cas et tout autant à utiliser le « système D » pour protéger nos jardins. Cela m’a donné idée de ce billet, afin que nous ayons une place durable pour partager nos astuces pour protéger son jardin de la canicule / vagues de chaleur / sécheresse. En fait,ce sera même un billet à plusieurs mains car plusieurs internautes avec qui j’ai papoté sur les réseaux sociaux ont accepté que je montre ici leurs astuces. Un grand merci à Bonnie D Andco et Dom de l’Aisne pour le partage 🙂

Comme d’habitude, je vous présente nos astuces pour démarrer la discussion, puis vous laisse ajouter en commentaires vos pratiques. N’hésitez pas à contribuer que l’on dispose d’une large variété de « trucs et  astuces ». 🙂

****

 

# Les astuces du système D

Première gamme d’astuces, celles du système D qui consistent à protéger « sur le vif de l’été » nos plantes.

Astuce #0 : Récupérer autant que possible d’eau usagée de la maison

Les canicules entraînent vite des sécheresse dans votre région, induisant progressivement des restrictions d’eau. Selon les niveaux, il peut être interdit d’utiliser de l’eau de ville pour arroser son jardin, d’abord entre 8het 20h puis totalement. Pour « sauver » vos plantes de la sécheresse, la meilleure option est de récupérer l’eau usagée de la maison. Plusieurs astuces existent (liste non exhaustive) :

  • récupérer l’eau de lessivage des fruits et légumes
  • Récupérer l’eau de cuisson des pâtes, des légumineuses
  • récupérer l’eau de rinçage des tasses, verres ou petits ustensiles de cuisine s’il n’y a pas de savon
  • récupérer les litres d’eau de la douche en attendant que la température monte

Chez nous, on a on a un sceau de chantier dans la cuisine dans lequel on récupère l’eau de la cuisine, et un autre dans la salle de bain pour l’eau des douches. On récupère entre 10 et 30L par jour.

 

Astuce #1 : Re-Pailler l’ensemble des plantes

Nous sommes beaucoup à le faire : pailler au printemps toutes les plantes de son potager et de ses plantes bandes. En milieu d’été, le paillage a souvent commencé à se décomposer, il est souvent temps d’en remettre une couche. On ne rappellera jamais assez un bon paillage économise au moins 50% d’eau. (source).

Pour votre paillage, il n’est pas forcément nécessaire d’acheter des paillis spéciaux en jardinerie : récupérez les herbes sèches si vous avez une zone sèche chez vous,  contactez les agriculteurs après les moissons, récupérer la tonte de votre voisin, produisez du bois broyé avec les banches de votre jardin, …

protéger son jardin de la canicule : remettre du paillage

**

Astuce #2 « Système D » : Si y’a plus de paille, les cartons

Si vous n’avez pas assez de paillage pour pailler le pied de vos plantes, la solution système D c’est de mettre des cartons au pied de vos (grandes) plantes. C’est ce que j’ai dû faire dans le jardin au pied d’un grand magnolia. Le paillage ne tenait pas avec les squatteurs que vous voyez en photos. Pensez juste à retirer le carton lorsqu’il va pleuvoir, sinon celui-ci va empêcher l’eau d’atteindre le pied.

protéger son jardin de la canicule

**

 

Astuce #3 : Couvrir de paille les plus fragiles

Le paillage peut aussi être utilisé pour protéger entièrement les plantes si elles sont sensibles a l’excès de soleil et/ou trop exposées par rapport à leur besoins. C’est par exemple le cas des fraisiers chez moi qui sont souvent « en forme » au printemps puis souffrent d’un excès de soleil en été. J’applique la même technique avec les concombres (cf. photo en dessous) en recouvrant très légèrement la plante de paille.  L’objectif n’est pas de plonger la plante dans de l’ombre complète, mais juste faire une filtration du soleil, ce qui aidera la plante à passer le cap.

 

 

***

 

Astuce #4 « Système D » : Faire de l’ombre artificielle

On l’a tous constaté, les plantes situées à l’ombre (d’un arbre, d’arbustes) souffrent nettement moins que les autres. Créer une ombre artificielle est un excellent moyen de mettre vos plantes à l’abri, surtout pour éviter qu’elles crament sur place.

A ce niveau là, vous avez plusieurs solutions. Mon système D a été de récupérer des cartons (de déménagement, de collègues, même du taf, pour former des « pare soleil ». Ces pare soleil sont orientés vers le sud-ouest, pour laisser la lumière en matinée et casser la lumière de l’après midi / fin de journée. J’ai tenté plusieurs sortes :

  •  des caisses coupées en deux pour les jeunes et petits arbustes (cf.photo d’accueil)

protéger son jardin de la canicule : cartons pare soleil

 

  • des grandes bandes de carton pour les courges et les haricots :

protéger son jardin de la canicule : Pare soleil pour les courges

 

Plusieurs internautes m’ont dit utiliser ce genre de système : Bonnie D Andco (de Bretagne) utilise « des sacs en toile de jute en prévision des 36 à 40 degrés qui arrivent » pour faire des tipis sur ses plantes potagères.

Photos de Bonnie D AndCo

 

Dom de l’Aisne m’a dit que « cela fait plusieurs années que je vais chercher des intercalaires dans les supermarchés Cette année c’est protection des tomates et des jeunes plants de l’année artichauts et rhubarbe. A noter que les pieds étaient garnis de paille de chanvre qu’il faut arroser à la pose malgré tout il y a eu quand même quelques coups de soleil à certaines tomates ( il faut dire que on a eu 41° et nous sommes plein champs) »

Photos de Dom de l’Aisne

 

****

 

# Préparer les années d’après

Les conditions caniculaires ne devant augmenter au fil des ans, il devient indispensable de réviser son mode d’organisation du jardin / du potager. De mon côté, je vois deux axes d’adaptation pour protéger son jardin de la canicule.

Astuce #5 : Sélectionner des variétés de plantes résistantes

Le premier axe est de sélectionner variétés potagères les plus résistantes au sec et à la chaleur. En fait, cela fait quelques années que j’effectue des tests pour voir quelles variétés sont plus robustes que d’autres, et affine mon potager en fonction de mes découvertes. A noter que même si sur les sachets de graines/ pots, on peut lire « robuste au sec » c’est valable en moyenne du la France, et souvent suffisant dans le Sud.

Pour vous donner, l’état à l’instant T des variétés identifiées comme plus robustes :

 

PlanteVariétés
Aubergineaubergine de Toulouse
BetteraveChiggoia
Courgepâtisson, courge géante, courge musquée
CourgetteToutes
haricots à rameBorlotti, coco rouge, Lima
haricots vertphénomène
Tomategreen zebra, cerise, cokctail noie
Petit poispois de Provence

 

 

***

Astuce #6 Installer des haies et des arbres

La grande leçon que je tire de cet été (même s’il n’est pas fini) est que je ne maintiendrait ni mes massifs, ni mon potager, si je n’installe pas des haies ou des arbres pour les protéger. Étant dans le Sud Ouest, une des zones qui chauffe le plus vite en France, je n’ai plus le choix. En fait, si on étudie bien, les arbres apportent deux éléments intéressants :

  •  l’ombre, qui peut être partielle si on ne colle pas trop les arbres entre eux
  •  une baisse de température jusqu’à 4 degrés vs un milieu « ouvert » (cf. https://www.radiofrance.fr/franceinter/une-etude-le-confirme-il-fait-plus-frais-dans-les-forets-et-c-est-vital-pour-la-planete-6187492 )

En conséquence, je vais installer à l’automne

  • des rangées de fruitiers pour faire de l’ombre pour cultiver les plantes les plus sensibles en dessous : ex : framboisiers, groseilles, massifs de fleurs
  •  des rangées d’arbres à petites feuilles, qui laissent passer une partie de la lumière, et permettent (en tout cas dans le sud) une culture en dessous. Par exemple, j’avais lu que l’acacia laisse passer 40% de la lumière ce qui permet de cultiver courges, haricots et cie en dessous. (Les tomates resteront par contre en plein soleil)

Je vous montrerais des photos quand cela sera installé.

Feuillage clair des accacias..

protéger son jardin de la canicule : Installer des accacias

 

****

Voilà, quelques astuces pour protéger son jardin de la canicule. C’est loin d’être exhaustif, je suis sûre que vous avez vos propres « trucs ». L’idée était surtout d’initier un espace de partage sur le sujet, je vous laisse ajouter tout ce que vous voulez en commentaires 🙂

Bon dimanche et bon courage pour les jours chauds qui arrivent !

 

Print Friendly, PDF & Email

Si vous avez envie de partager le billet sur les réseaux : -- Twitter -- Facebook -- Pinterest --
S’abonner
Notifier de

7 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Merci pour tous ces trucs que la plupart connaisse et qui malheureusement ne suffisent plus.
Quant à planter des haies, bien dommage que l’on a tarder tant à le faire. Mais les mètres perdus par ces plantations ne rapportent pas de fric… Pauvres de nous !!! Vive l’industriel !!!
Et pour ce qui est des arbres, si on laissait déjà les existants. Mais eux aussi crèvent de soif même ds le nord. Alors difficile de les abreuver qd on vous interdit d’arroser vos qq fleurs

Bonjour Florence,

Merci pour vos idées.
Attention à ne pas mettre les arbres trop près des zones cultivées au potager. Car leurs racines gagnent rapidement du terrain et peuvent avoir des conséquences fâcheuses, notamment nuire aux légumes implantés à proximité.

Bonjour,
je récupère l’eau du lavage de mes fruits et légumes pour arroser mes plantes en pots. ce n’est pas grand chose mais cela permets de garder des plantes(non comestibles). après il faut des récupérateur d’eau nombreux ou très volumineux.

Bonjour Florence,
Merci pour tous ces bulletins fort intéressants et si bien rédigés.
Quelques unes de mes idées pour faire ombrage à mes pots de fleurs près de la maison, des petits parasols de plage, séchoirs dépliés avec vieux draps ou autres, dossiers de chaise de jardin, ce matin idée avec mon escabeau déplié.
Bonne journée à tout le monde. au frais !

Bonjour ! Oui nos jardins souffrent et il faut ruser… ici en sud Bourgogne nous n’avons jamais eu une telle sécheresse. Le potager malgré tout résiste bien, voici nos astuces : nous avons planté serré, mélangé salades / patates / tomates, etc, installé un paillage abondant avec les restes de tonte. Le potager est clôturé avec des palissades en bois, sur lesquelles poussent vigne, kiwi, murier, framboisier, courges, melons, concombres… ainsi nous gagnons de la place au sol, et cela créé de l’ombre.
Piste d’amélioration : installer des structures verticales avec des canisses que l’on pourra dérouler si besoin.

Bonjour, pour ma part j’utilise des voiles d’hivernage blancs que je pose sur l’ensemble des tuteurs de mes tomates; quelques pinces à linge et le tour est joué !