Quelques astuces pour se promener en hiver

Bonjour à tous et toutes

Après l’avoir espéré, nous allons avoir un joli week-end ensoleillé. Le soleil nous donnerait bien envie d’aller nous promener.. Mais la vague de de froid annoncée/présente est un peu décourageante, non ? Inconsciemment, par peur d’avoir froid ou d’être malade, il est assez naturel de préférer rester bien au chaud.

Étant une “addict” à la randonnée, qu’il fasse chaud, froid, pleuve, neige, je ne peux pas me passer de mes heures de promenade dans le Vercors. Même en hiver,  avec du -10°C et du vent du nord bien froid. Mais pour assouvir ces envies, il m’a fallu mettre en place quelques petites astuces / adaptations de bon sens.

A l’orée de ce week-end, (même si je sais qu’il y a déjà quelques grands addicts amateurs de marche dans mes lecteurs 😉 ) j’aimerais bien vous partager ces petites astuces afin de vous donner quelques billes si vous hésitez à vous promener.  Notez bien qu’il s’agit d’astuces pour des balades tranquilles, (1/2h-à 1h30 max) que l’on peut réaliser en famille ou même en ayant des problèmes de santé.. pas pour de la grande randonnée en montagne. 😉

 

~~

  • Pourquoi sortir dans le froid ?

Nous partons souvent sur l’a-priori que le froid est mauvais pour nous : c’est désagréable, fait mal à long terme, nous épuise.. Mais en fait, une fois bien couvert, c’est un contexte environnemental vraiment bénéfique. Je pourrais vous présenter les banalités sorties par les sites spécialisés.. Mais je préfère vous donner mon ressenti :

  •  Même si c’est un peu dur au départ, j’ai souvent eu l’impression que mon corps était “content” de faire des effort … alors qu’il était resté coincé maison/bureau le reste du temps. Comme si le moteur endormi par le confort de la maison reprenait enfin du service, et s’en trouvait fort heureux.
  • les promenades hivernales me sont très revigorantes : partant crevée/gelée au début, je me suis souvent retrouvée bien en forme sur la fin, prête à affronter le reste de la journée sans mal.
  • Mon moral se porte mieux, en voyant de la nature, de l’espace, ne me sentant plus enfermée… En tout temps, c’est un bon moyen de décompresser (cf. cet autre billet, exprimant généralement mon ressentir sur la marche)

Le corps médical assure également qu’il n’y a beaucoup moins de virus/bactéries qui traînent dans l’air en période de froid (sec) et on risque beaucoup moins d’attraper quelque chose en partant se promener dehors que dans les zones confinées. D’expérience, j’ai remarqué avoir attrapé beaucoup moins de “bobos” de l’hiver (rhumes, grippes, etc) depuis que je me suis forcée à faire de la randonnée en hiver,même si ce n’était qu’une demi heure. Comme si mon organisme s’était ragaillardi avec les balades et avait renforcé ses défenses.

D’expérience, même si ce n’est pour sortir qu’une demi heure, je ne peux que vous vous conseiller vivement d’aller marcher.

astuces promenades hiver - Astuces pour se balader par grand froid en toute sécurité

  • Comment bien se couvrir ?

Chacun a souvent ses astuces pour être suffisamment couvert et limiter le froid : gros manteaux, écharpes, bonnets, thermolactyl,…. Tout ce qui nous fait ressembler à M. Michelin. Ce que l’on conseille généralement – et que j’applique – c’est

  •  3 couches : 1ère légère (tee shirt, fine couche polaire) / 1 plus épaisse (polaire épaisse, gros pull) / 1 gros manteau
  • Ne pas être compressé : cela empêche de marcher aisément. De plus, l’isolation est réalisée par la couche d’air entre les différents vêtement..  alors par d’air, pas d’isolant.
  • Limiter les points d’entrée des courants d’airs qui vous gèleront au moindre coup de vent (les manches, le col, etc)
  • Porter un chapeau ou bonnet ou capuche pour limiter la perte de chaleur par la tête (qui n’est pas isolée du froid par de la graisse/les muscules comme le reste du corps)

Ma petite astuce : Utiliser du matériel de ski (acheté en magasin de sport). La “pièce maîtresse” reste le blouson de ski coupe-vent. C’est moins esthétique que les manteaux de ville, mais le confort est assuré.  😉

 

  •  Bien choisir ses chaussures

Les extrémités sont les parties du corps les plus exposées au froid. Les pieds sont particulièrement critiques car ils peuvent potentiellement être trempés par la neige, la boue, les flaques d’eau, etc. Avoir des chaussures trempée est l’autoroute pour avoir très froid (puis mal au pieds, … ). Alors n’hésitez vraiment pas à choisir des chaussures épaisses et imperméables (et des chaussettes bien chaudes). Si vous avez la chance de partir vous promener dans la neige , c’est même un indispensable.  Pour ma part, étant souvent dans des zones boueuses (Vercors) voir neigeuses,  j’ai carrément acheté une paire de chaussure de randonnées d’hiver, imperméables et rembourrées. Depuis, aucun problème de résistance au froid.

Petite astuce : Pour de la promenade en ville, forêt, ou champêtre, vous pouvez tout à fait utiliser des chaussures de villes rembourrées type bottes/bottines. Par contre, je vous conseille d’investir dans des chaussettes de magasin de sport, souvent très adaptées à la marche en hiver.

 

  •  Adapter ses promenades pour choisir les coins moins exposés au vent

Le plus difficile à supporter en hiver n’est pas les températures, mais la température ressentie. Cette température ressentie chute brutalement sous effet du vent (souvent froid et polaire). Pour se promener sans trop de difficultés, l’astuce est de choisir ses promenades pour limiter son exposition au vent : on limite les grandes étendues plates et bien exposées, les rues dans le sens du vent, on cherche les petites rues de traverses et les coins protégés par des arbres. C’est de suite plus facile 😉

Petite astuce : La forêt est un excellent spot de balade en hiver, les arbres coupant souvent le vent. 😉

 

  •  Bien s’hydrater

Dès qu’il fait froid, nous avons moins soif.. Et furieusement moins envie de boire de l’eau glacée. Néanmoins, même en cas de froid, nous continuons à perdre de l’eau par la respiration ou la transpiration. Pour bien se promener on boit bien avant et après, de l’eau, ou des tisanes, thé, café etc.

Petite Astuce : Après la promenade, n’hésitez pas à vous aménager une petite pause goûter gourmande et revigorante avec obligatoirement une boisson (chaude ou froide)

 

  •  Protéger sa peau

Le froid – et le vent – , surtout par températures négatives ont souvent tendance à irriter et/ou assécher la peau du visage et des mains. En rentrant, on les sens sèches, gercées, et cela peut parfois devenir douloureux. Alors on hésite pas à se protéger avant et appliquer après une crème hydratante ou équivalents. Il existe nombre crèmes hydratantes spécifiques ou générales, disponibles en parapharmacie ou en grande surface, donc vous avez l’opportunité de trouver vous conviens le mieux.  Personnellement, je “tourne” avec soins weleda 100% naturels.

 

  •  Choisir les moments les plus chauds

Même si les températures restes froides, si on est pas trop habitué, il est préférable de sortir aux heures les plus chaudes de la journée, et /ou en présence d’un rayon de soleil. Pour les heures les plus chaudes, c’est grosso modo entre 11H et 1h avant le coucher du soleil ( à peu près 16H en décembre/janvier, 17H en février).  Pour le rayon de soleil, consultez la météo pour avoir une idée de s’il est préférable de décaler légèrement votre sortie (ou pas).

  •  Adapter sa promenade aux températures

Quand il fait très froid, le corps dépense beaucoup plus d’énergie. Il est raisonnable alors d’adapter sa durée de promenade aux températures et à ses capacités. On peut partir d’office sur un trajet plus court, mais il est aussi important d’évaluer ses capacités au cours de la balade afin de prendre le chemin du retour quand le corps est trop fatigué (vous avez soudainement un peu plus froid, envie de dormir, etc).

Pour ma part, autant je peux cavaler 3h aisément au printemps/été, autant en hiver avec des températures négatives, je me limite à 1H30 -2H. Au bout d’une heure, j’évalue mes réserves pour prendre le chemin du retour si besoin, et ne continue qu’en étant sûre de pouvoir rentrer sans mal.  Cette tolérance est variable d’un jour à l’autre.

Astuce : Essayez de définir une promenade où vous pouvez prendre des “raccourcis” pour rentrer plus vite si besoin.

 

  •  Avec les petits gourmands

Les petits gourmands peuvent tout à fait sortir dans le froid, c’est même indispensable pour leur bien-être et leur bonne forme. Les enfants ont souvent moins froid que les adultes car ils bougent beaucoup plus… mais ils se fatiguent aussi plus vite. Pour sortir en toute sécurité, il est préférable de :

  • Les couvrir chaudement en leur laissant une bonne liberté de mouvement : Chez nous, en cas de promenade en forêt avec des températures proches de 0, on hésite carrément pas à sortir des vêtements de ski, souvent les plus efficaces.
  • Sortir aux heures les plus chaudes
  • Prévoir de durée balades raisonnables et évaluer en temps réel s’ils commencent à atteindre leurs limites de fatigue : par exemple un petit gourmand qui commence à être grognon/ “chouine” sans raison est souvent en limite. Il est alors raisonnable de rentrer
  • Prendre dans sa poche/sac des barres énergétiques/biscuits/fruits secs/ bouteille d’eau pour leur donner en cas de besoin
  • Prévoir un goûter après la promenade 😉

gâteau pralinoise

~~

 

Voilà,

C’est un billet sans prétention, néanmoins j’espère qu’il vous sera utile pour vous donner envie de sortir et de profiter de la nature même avec ces froides températures.

Pour les grands amateurs de marche – même en hiver -: Et vous quelles sont vos astuces ?

Je vous souhaite à présent un  très bonbon week end, et vous donne rendez vous lundi 😉

 

10 Replies to “Quelques astuces pour se promener en hiver”

  1. Un super billet moi chaque samedi et dimanche quand on est à la maison on va marcher les enfants sont souvent en vélo.
    Bonne journée
    bises

    1. Merci 🙂 J’ai un peu hésité à poster ce type de billet.. donc c’est super si cela peut intéresser !

  2. Je pense que tu as cité les principales astuces pour profiter d’une balade en hiver, de la préparation au réconfort d’après promenade !!! Je vis en ville donc pas de montagne avec des dénivelés et de grand froid (enfin à part en ce moment !) qui pourraient me démotiver à sortir, en plus, j’ai juste un petit bois derrière chez moi … ce qui me manque c’est le temps pour me promener … Alors pour me motiver je pense photos, articles et on part en famille à la chasse aux marrons, à la recherche d’une jolie mousse (activité de cette semaine ;-)) pour ma décoration au jardin !! Bon dimanche Florence et belle balade !!!

    1. La montagne et ses dénivelés sont quand même un privilège ( dont je suis bien consciente). En ville, c’est effectivement plus difficile de trouver des coins sympa, même si on peut trouver des petits parcs, des bois, ou des allées boisées..
      J’espère que ta cueillette de mousse sera fructueuse, j’ai hâte de voir tes réalisations 😉

  3. J’habite dans le sud et à la mer donc, en général il n’y a pas de grand froid mais bon, chez nous 6 ° et déjà on est gelé. Moi je me promène beaucoup sur la plage avec les chiens et quelquefois le vent est de la partie. Ils annoncent du froid cette semaine et cela même chez nous. Du coup, tes conseils sont bienvenus et surtout me convainc de sortir malgré le froid ( alors que je me suis dit : bouh je sortirai pas ). Merci pour ton post.

    1. Tout a fait personnellement, même si c’est dur, c’est toujours en hiver et par grand froid que je réalise mes “meilleures” balades. C’est très revigorant, et ressourçant.
      Si ce petit billet a pu t’aider à mettre le nez dehors malgré le froid, c’est super. j’espère que tu en profitera bien !

  4. Voila plein de bon conseil que j’applique aussi
    J’ai moi il y a beaucoup de vent qui double le froid
    Un seul chose penser a la crème pour protéger votre visage et vos mains avant de sortir
    Car le froid brûle la peau et vous laisse les joues rouges qui vous brûle
    Bonne ballade a tous

    1. Bonjour,
      Si vous avez beaucoup de vent, cela doit être peu facile.
      Merci beaucoup pour la précision sur les crèmes, je n’y avais pas pensé.. alors que c’est souvent une nécessité en hiver – surtout par températures négatives – vu comment le froid brûle et/ou desséche la peau. je vais éditer l’article pour le préciser . encore merci !

  5. C’est presque ce que nous avons fait ce weekend… difficile de se décider mais quelle satisfaction cette ballade revigorante assortie d’un goûter au retour! bonne fin de soirée

    1. Ce n’est jamais facile de se décider à affronter le froid.. mais très très souvent cela vaut le coup. Effectivement c’est revigorant, fait du bien.. et fait d’autant plus apprécier le retour à la maison 😉

Laisser un commentaire